Association canadienne de gastroentérologie

Association canadienne de gastroentérologie

11 sept. 2005 11h45 HE

Association canadienne de gastroentérologie : Lettre ouverte aux Canadiens et aux Canadiennes

OAKVILLE, ONTARIO--(CCNMatthews - 11 sept. 2005) - Préoccupés par le cancer du côlon, l'affection abdominale inflammatoire, le syndrome du côlon irritable, des ulcères, une cirrhose ou tout autre maladie du système digestif? Vous n'êtes pas seuls! Un Canadien sur cinq attendant une consultation chez un gastroentérologue manque des journées de travail en raison de maladies du système digestif. Un Canadien sur quatre en attente d'une consultation chez un gastroentérologue est touché dans ses activités quotidiennes. Un Canadien sur trois souffre d'anxiété directement liée à des problèmes digestifs. Les gastroentérologues canadiens et l'Association canadienne de gastroentérologie (ACG) savent que les Canadiens ont raisons d'être préoccupés. Les maladies du système digestif représentent 15% des dépenses totales en santé au Canada et engendrent une perte de productivité de l'ordre de 1,14 milliard de dollars annuellement. Il s'agit d'un impact financier supérieur à celui des maladies mentales, cardiovasculaires, respiratoires et du système nerveux central.

Du même coup, les Canadiens ont affirmé à Statistiques Canada que les listes d'attente et les temps d'attente figurent parmi leurs principales préoccupations en santé. En dépit de la dure réalité entourant les maladies du système digestif, les Canadiens doivent attendre énormément de temps pour obtenir une consultation en gastroentérologie et avoir accès à des tests spécialisés. A titre d'exemple, 25% des patients présentant des symptômes alarmants, précurseurs de maladies tel le cancer, sont tenus d'attendre quatre mois avant que leur cas soit vu par un spécialiste. Ce délai dépasse largement les trois semaines que les Canadiens nous ont dit vouloir attendre. En vérité, quatre mois constituent une attente inacceptable. Il est grand temps de revoir nos priorités.

Etonnamment, au moment d'entreprendre la réforme des listes d'attente du système de santé canadien, le gouvernement de Paul Martin a négligé les maladies digestives. L'Association canadienne de gastroentérologie a demandé au Premier ministre Paul Martin d'agir en l'implorant d'inclure les maladies de l'appareil digestif à ses priorités en santé pour s'assurer que les patients canadiens ont l'accès nécessaire à un spécialiste et ce, en temps opportun. Les gastroentérologues canadiens sont déjà exclus du bloc de départ. L'Association canadienne de gastroentérologie a fait ses devoirs, a discuté avec les patients et est désormais bien outillée de renseignements qui seront cruciaux à l'amélioration du système de santé canadien. Nous avons recommandé 24 cibles de temps d'attente médicalement acceptables en gastroentérologie, fondées sur une étude menée par près de 200 spécialistes des maladies gastro-intestinales, lesquels ont recueilli des données à partir de 5 50 visites de patients. Nous sommes prêts à travailler avec les Canadiens pour attirer l'attention du gouvernement de Paul Martin.

Notre but n'est pas de soutirer de l'argent. La seule injection de dollars fédéraux dans le système de santé ne constitue qu'une solution à court terme. En tant que société, il faut aller au-delà de cette simple mesure. L'Association canadienne de gastroentérologie propose de travailler de concert avec le gouvernement de Paul Martin pour développer des stratégies créatives qui réduiront les temps d'attente à des niveaux acceptables.

L'initiative du gouvernement fédéral en matière de temps d'attente doit être adaptée pour répondre aux réalités actuelles. Nous ne pouvons désormais plus accepter de prolonger inutilement la souffrance. La vie de Canadiens est mise à risque. L'heure est venue de reformuler nos priorités.

Joignez vos efforts aux nôtres pour que la réduction des temps d'attente devienne une réalité. Téléphonez au bureau du Premier ministre ou à celui de votre député aujourd'hui même.

Veuillez agréer, Canadiens et Canadiennes, l'expression de nos sentiments les meilleurs.

Dr Desmond J. Leddin, MB, FRCPC, MRCPI, MSc

Président

Association canadienne de gastroentérologie (ACG)

Renseignements