Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

15 févr. 2005 14h04 HE

Assurance-emploi : des recommandations à adopter immédiatement

Attention: Rédacteur financier , Rédacteur municipal, Rédacteur à l'éducation, Directeur général et de l'information, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales OTTAWA--(CCNMatthews - 15 fév. 2005) - Il y a des années que les travailleuses et travailleurs de ce pays réclament à grands cris une plus grande équité du programme d'assurance-emploi. Or, les recommandations présentées aujourd'hui par un comité de la Chambre des communes chargé de réformer le programme répondent enfin à ces attentes, selon Barbara Byers, vice-présidente exécutive du Congrès du travail du Canada.

« Le gouvernement se doit d'adopter les recommandations du comité, explique Mme Byers. Il y a là des solutions qui contribueront grandement à rendre le programme plus fonctionnel, notamment pour ceux et celles dont l'emploi sort du 9 à 5 typique, 40 heures semaine. »

Mme Byers y voit une victoire éclatante des efforts déployés par les travailleuses et travailleurs et les syndicats auprès de la députation fédérale, que ce soit sur la Colline ou dans les circonscriptions. Elle y voit également la récompense du travail acharné du Bloc Québécois et du NPD pour que les chômeurs et les chômeuses retrouvent un traitement plus équitable.

Les recommandations doivent maintenant passer le stade de la loi, insiste-t-elle. Ce qui implique que les syndicats, les travailleuses et travailleurs et leurs amis doivent maintenir la pression sur le Parlement.

« Les Canadiennes et les Canadiens souhaitent voir cette réforme dans le budget fédéral de la semaine prochaine », ajoute Mme Byers, qui voudrait bien que le gouvernement s'empresse de donner suite aux recommandations.

« Ces réformes auront un impact réel sur la vie des gens. Il est grand temps que l'argent que nous versons au programme d'a.-e. revienne là où il doit aller, c'est-à-dire aux prestations quand on se retrouve en chômage ou dans des formations qui nous permettront d'obtenir un meilleur salaire ».

Depuis des années, le Congrès du travail du Canada met de l'avant des réformes comme celles présentées aujourd'hui devant la Chambre des communes, notamment :

• Réduction de la période de travail pour avoir droit à l'a.-e. à un seuil universel de 360 heures.

• Calcul de la prestation à partir des 12 semaines de travail les mieux rémunérées.

• Majoration du taux de prestation à 60 %.

• Prolongation du nombre maximal de semaines de prestations à 50 semaines.

• Lancement d'un projet pilote visant la création d'une assurance-formation en vertu de l'a.-e. qui stimulerait aussi une participation plus active des employeurs dans la formation et le développement des compétences de leurs employés.

• Établissement d'une Commission indépendante, autonome et tripartite pour superviser les fonds en fiducie de l'assurance-emploi et qui gère une politique transparente de fixation des cotisations, de même qu'un plan de remboursement par le gouvernement des excédents de la caisse de l'a.-e.

« Les règles actuelles empêchent un trop grand nombre de cotisants au régime d'avoir accès à de pleines prestations, note Mme Byers. Ces règles pénalisent injustement les femmes, les nouveaux arrivants, les jeunes et les personnes d'un certain âge qui tentent de réintégrer le marché du travail. Le gouvernement ne doit pas rater cette belle occasion d'améliorer le sort d'un si grand nombre d'entre nous. »

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 137 conseils du travail régionaux. Site Web : www.clc-ctc.ca /Renseignements: Jeff Atkinson, (613) 526-7425 ou (613) 863-1413/ IN: ÉCONOMIE, ÉDUCATION, TRAVAIL, POLITIQUE, SOCIAL

Renseignements

  • Jean Wolff, Directeur, Service des Communications, Congrès du travail du Canada
    Numéro de téléphone: 613-526-7431
    Numéro de téléphone secondaire: 613-878-6040
    Courriel: communications@clc-ctc.ca