Cabinet du ministre d'Etat (Réforme démocratique)

Cabinet du ministre d'Etat (Réforme démocratique)

16 déc. 2011 12h37 HE

Au travail pour les Canadiens : le gouvernement Harper donne suite à ses engagements en matière de Réforme démocratique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 16 déc. 2011) - Le gouvernement Harper a donné suite à deux engagements clés concernant la Réforme démocratique par la sanction royale de la Loi d'exécution du budget, qui comprend l'élimination de la subvention directe aux partis politiques, et de la Loi sur la représentation équitable, qui actualise la formule de répartition des sièges de la Chambre des communes entre les provinces.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à devenir plus transparent en éliminant la subvention directe aux partis politiques. Grâce à la sanction royale de la Loi d'exécution du budget, le gouvernement donne suite à ses engagements et élimine progressivement la subvention annuelle de 30 millions de dollars accordée aux partis politique et payée par les contribuables.

«Les partis politiques devraient mener leurs propres activités de financement et non dépendre des contribuables, a déclaré le ministre d'État (Réforme démocratique) Tim Uppal. Les Canadiens devraient être en mesure de décider s'ils désirent ou non financer des activités politiques.»

Depuis 2006, le gouvernement est très clair quant à son intention de corriger un sérieux problème qui prend de plus en plus d'ampleur, soit la sous-représentation des Canadiens en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta, des provinces à croissance démographique rapide. Par la sanction royale de la Loi sur la représentation équitable, le gouvernement donne suite à ses engagements en rapprochant les Canadiens de l'objectif de la représentation selon la population à l'aide d'une stratégie qui est juste pour tous et déployée à l'échelle du pays.

«La priorité du gouvernement est la création d'emplois et la croissance économique, a expliqué le ministre Uppal. Les Canadiens nous ont confié un mandat clair visant à veiller à la sécurité économique du pays ainsi qu'à mettre de l'avant un processus de représentation plus équitable pour les 60 % de Canadiens qui vivent dans les provinces canadiennes à forte croissance démographique.»

«Les Ontariens, les Britannos-Colombiens et les Albertains sont sous-représentés injustement et depuis trop longtemps à la Chambre des communes, a ajouté le ministre Uppal. L'adoption de la Loi sur la représentation équitable signifie que, après la mise à jour de la présente décennie, le pays tout entier se rapprochera de l'objectif de la représentation selon la population.»

Le nombre de sièges à la Chambre des communes et les circonscriptions électorales du Canada sont mis à jour après chaque recensement décennal. La mise à jour de la présente décennie commencera le 8 février 2012 et devrait être terminée d'ici 2015.

«Les Canadiens nous ont confié un mandat clair et, aujourd'hui, le gouvernement donne suite à ses engagements», a affirmé le ministre Uppal.

Renseignements

  • Kate Davis
    Cabinet du ministre d'Etat (Réforme démocratique)
    613-943-1835