Agence spatiale canadienne

Agence spatiale canadienne

26 mars 2015 09h00 HE

Augmentation du rôle du Canada dans l'exploration spatiale sur le plan international

Le ministre de l'Industrie se joint à l'astronaute canadien Jeremy Hansen et à des élèves d'Ottawa pour annoncer un appui au télescope le plus puissant jamais construit

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 26 mars 2015) - Aujourd'hui, le ministre de l'Industrie James Moore et l'astronaute de l'Agence spatiale canadienne (ASC) Jeremy Hansen se sont joints à des élèves de l'école Elgin Street Public School pour parler de la fière histoire spatiale du Canada et de l'avenir de l'exploration de l'espace.

Le ministre Moore a annoncé que le gouvernement du Canada, par l'entremise de l'Agence spatiale du Canada (ASC), a investi une somme de 2,6 millions $ additionnelle dans la réalisation de la contribution canadienne au télescope spatial James Webb, le télescope le plus puissant jamais construit.

Ce télescope spatial de prochaine génération permettra d'observer les objets les plus lointains dans l'Univers, d'étudier les planètes près d'étoiles éloignées et de capter des images des premières galaxies qui se sont formées. Les images prises par l'observatoire spatial seront utilisées par des milliers d'astronomes partout sur la planète, y compris des Canadiens, au cours des décennies à venir, entre autres pour les aider à déterminer s'il existe d'autres planètes capables d'accueillir des formes de vie.

Ces fonds faciliteront l'intégration des instruments canadiens au télescope et serviront à appuyer directement toutes les activités d'essai liées à l'instrument en prévision du lancement du télescope en octobre 2018.

La contribution du Canada au télescope spatial James Webb correspond aux principes du Cadre de la politique spatiale du Canada : elle positionne notre industrie spatiale nationale aux avant-postes des activités spatiales de pointe, elle renforce les relations stratégiques avec des partenaires internationaux dans l'intérêt de la science et de la technologie, et elle fait progresser l'excellence du Canada dans une capacité clé, soit celle de l'optique spatiale.

En bref

  • Le télescope spatial James Webb est un programme conjoint mené par la NASA, l'Agence spatiale européenne et l'ASC.
  • L'investissement du gouvernement du Canada dans la science et la technologie canadiennes pour le télescope appuie les emplois de 15 spécialistes hautement formés : sept astronomes et huit employés à temps plein chez COM DEV.
  • Le Canada contribue en fournissant au télescope Webb des instruments scientifiques : le détecteur de guidage de précision (FGS) et l'imageur dans le proche infrarouge et spectrographe sans fente (NIRISS). Cette contribution garantit aux astronomes canadiens une part du temps d'observation avec ce télescope.
  • L'Agence spatiale canadienne (ASC) ajoute 2,6 millions $ à son contrat avec COM DEV International Ltd. pour faciliter l'intégration du FGS et du NIRISS au télescope Webb.
  • Les deux éléments ont été conçus, construits et mis à l'essai par COM DEV International Ltd. à Ottawa et à Cambridge (Ontario), avec des contributions techniques de l'Université de Montréal, du Conseil national de recherches du Canada et de l'équipe du projet de l'ASC.

Citations

« Le Canada est reconnu mondialement pour ses contributions à l'innovation et l'exploration spatiales. L'annonce d'aujourd'hui qui augmentera le rôle du Canada dans la réalisation du télescope James Webb positionnera le Canada pour qu'il puisse poursuivre ses grandes réalisations en matière d'exploration spatiale. Les données du télescope aideront des astronomes du monde entier, y compris des scientifiques canadiens de premier plan, à faire des découvertes qui dépassent notre imagination. »

James Moore, ministre de l'Industrie

« Après bien plus d'une décennie passée à travailler sur le télescope spatial James Webb, en collaboration étroite avec l'ASC et l'équipe scientifique, les membres de notre équipe sont enthousiasmés de participer aux dernières étapes de l'intégration. C'est le plus grand programme de l'histoire de COM DEV et nous sommes fiers de contribuer à un observatoire qui permettra de réaliser de si grands progrès dans notre compréhension de l'Univers. »

Mike Pley, PDG de COM DEV

« Le télescope spatial James Webb est probablement la machine la plus complexe que l'humanité est en train de construire. L'instrument canadien à bord du télescope Webb représente le savoir-faire des Canadiens à son meilleur, avec COM DEV comme pilier industriel de ce projet passionnant. L'expertise et le dévouement de COM DEV dans le cadre de ce projet nous inspirent. »

Professeur René Doyon, chercheur principal pour l'équipe scientifique FGS-NIRISS

« La contribution du Canada au télescope spatial James Webb s'inspire d'une longue tradition de contributions novatrices que nous fournissons à la communauté spatiale internationale et à l'exploration humaine de l'espace. Nous sommes fiers du savoir-faire canadien qui a été investi dans ce travail qui nous permettra de beaucoup mieux comprendre l'Univers. Nous félicitons COM DEV et l'équipe scientifique dans le cadre de l'annonce d'aujourd'hui et remercions le gouvernement pour son soutien. »

Jim Quick, président et PDG, Association des industries aérospatiales du Canada

Produits connexes

Document d'information

Liens connexes

Images : http://jwst.nasa.gov/multimedia.html

http://www.asc-csa.gc.ca/fra/satellites/jwst/default.asp

http://www.jwst.nasa.gov

http://www.comdev.ca/

http://www.asc-csa.gc.ca/fra/publications/politique-spatiale/default.asp

Renseignements