Mines Aurizon ltée
TSX : ARZ
NYSE Amex : AZK

Mines Aurizon ltée

17 mai 2012 15h57 HE

Aurizon présente ses résultats financiers du premier trimestre 2012

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 17 mai 2012) - Aurizon (TSX:ARZ)(NYSE Amex:AZK) présente ses résultats financiers non vérifiés du premier trimestre 2012, qui ont été préparés à partir des renseignements disponibles au 9 mai 2012. Le rapport de gestion doit être lu conjointement avec les états financiers annuels les plus récents de la Société. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Faits saillants et éléments importants du premier trimestre 2012

  • BAIIA (1) de 22,3 M$, en hausse de 74 % par rapport au même trimestre en 2011 (12,8 M$).
  • Bénéfice net de 8,3 M$, soit 0,05 $ par action, en hausse de 238 % par rapport au même trimestre en 2011 (2,4 M$, soit 0,02 $ par action).
  • Marge bénéficiaire d'exploitation par once (1) en hausse de 31 % à 1 011 USD, en raison de prix réalisés de l'or plus élevés.
  • Production aurifère de 33 488 onces.
  • Solde de trésorerie de 199 M$ et aucune dette.

Message du président et chef de la direction, George Paspalas :

« Casa Berardi continue à générer de solides marges d'exploitation et toujours dans le but d'assurer le potentiel futur de la mine, nos investissements prévus en capital pour cette année sont sur la bonne voie de réalisation. Le plan minier modifié au cours du premier trimestre n'aura aucune incidence négative sur la production de 2012. Nous sommes impatients de terminer l'étude de faisabilité de Joanna, la mise à jour des résultats de forage des extensions Heva et Hosco Ouest, les mises à jour des ressources sur les propriétés Marban et Fayolle et d'autres mises à jour d'exploration à Casa Berardi au cours du deuxième trimestre. »

RÉSULTATS FINANCIERS

Examen financier du premier trimestre 2012

Au premier trimestre 2012, le bénéfice net a atteint 8,3 M$, soit 0,05 $ par action, en hausse de 238 % par rapport au bénéfice net de 2,5 M$, soit 0,02 $ par action, à la même période en 2011. Les résultats ont bénéficié d'une incidence positive de la hausse des prix réalisés de l'or.

Au premier trimestre 2012, les produits d'exploitation de Casa Berardi ont augmenté de 20 % pour atteindre 56,8 M$ provenant de la vente de 33 364 onces d'or, comparativement à des produits de 47,2 M$ provenant de la vente de 34 306 onces d'or au premier trimestre de 2011. Le prix moyen réalisé de l'or a atteint 1 692 USD par once et le taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain s'est élevé à 1,0, comparativement à un prix moyen réalisé de 1 392 USD par once à un taux de change moyen de 0,98 au premier trimestre 2011. Au premier trimestre 2012, le prix moyen de l'or (cours fixe de l'après-midi à Londres) était de 1 691 USD par once, comparativement à 1 384 USD par once pour la même période en 2011.

Le coût des ventes au premier trimestre 2012, comprenant des coûts d'exploitation de 23 M$ et des dotations aux amortissements de 7,8 M$, ont totalisé 30,8 M$. Sur la base des coûts unitaires (2), le total des coûts décaissés par once d'or vendue s'est chiffré à 681 USD et les dotations aux amortissements à 234 USD par once, soit un coût total de production de 915 USD par once. Un manque d'équipement disponible pour le béton projeté et des conditions du sol difficiles ont entraîné des changements de la séquence minière, ce qui a eu une incidence sur le débit de traitement et les teneurs du minerai. En conséquence, les coûts d'exploitation unitaires (2), exprimés en dollars canadiens, étaient de 7 % plus élevés que prévu au premier trimestre 2012, s'élevant à 152 $ par tonne.

Au premier trimestre 2012, la marge brute s'est établie à 25,9 M$, en forte hausse par rapport à la marge brute de 18,0 M$ pour la même période en 2011. La hausse des prix de l'or a permis aux marges bénéficiaires d'exploitation d'augmenter pour atteindre 1 011 USD par once, comparativement à 771 USD par once au premier trimestre 2011.

Le BAIIA (2) a augmenté de 74 % pour atteindre 22,3 M$, comparativement à 12,8 M$ en 2011. Cette hausse est principalement attribuable à l'augmentation des prix de l'or et à la diminution des frais administratifs généraux, partiellement compensés par la hausse du total des coûts décaissés par once.

Les dépenses d'exploration ont totalisé 6,7 M$ au premier trimestre 2012, comparativement à 7,1 M$ à la même période en 2011. En 2012, les activités d'exploration ont été principalement menées sur les projets Marban et Fayolle, outre l'exploration continue et les travaux de l'étude de faisabilité à Joanna.

Au premier trimestre 2012, les frais généraux et administratifs ont atteint un montant total de 4,9 M$, comparativement à 6,1 M$ au premier trimestre 2011. Ces frais comprennent des charges de rémunération à base d'actions sans effet sur la trésorerie totalisant 1,3 M$, comparativement à 1,4 M$ au premier trimestre 2011. Au premier trimestre 2012, l'établissement d'un régime d'actions différées pour les administrateurs non exécutifs est à l'origine d'une imputation de 0,5 M$ aux frais généraux et administratifs. Au premier trimestre 2011, une imputation de 1,6 M$ aux frais généraux et administratifs représentait la juste valeur des indemnités liées aux performances des employés estimées.

Les impôts sur les bénéfices et les ressources ont totalisé 6,6 M$, soit 45 % de bénéfices avant impôts, pour le premier trimestre 2012, en hausse par rapport aux impôts sur les bénéfices et les ressources de 2,5 M$, soit 50 % de bénéfices avant impôts, pour la même période de 2011. En 2012, le taux d'impôt statuaire canadien sur les bénéfices et les ressources pour la Société s'élève à 38,4 %. La différence entre les taux statuaires et les taux effectifs est attribuable à la non-déductibilité de certains coûts, en particulier pour la détermination de l'impôt sur les ressources du Québec.

Les flux de trésorerie des activités d'exploitation au premier trimestre 2012 ont totalisé 3,4 M$, comparativement à 14,5 M$ à la même période en 2011. Cette baisse des flux de trésorerie par rapport à il y a un an est principalement attribuable à des paiements d'impôts sur les bénéfices et les ressources totalisant 24,5 M$ au premier trimestre 2012, liés à des impôts dus de 2011 et à des acomptes provisionnels pour 2012. Cette baisse est également le principal facteur de la hausse de 12,9 M$ du fonds de roulement hors trésorerie.

Les activités d'investissement ont totalisé 20,5 M$ au premier trimestre 2012, comparativement à 11 M$ au premier trimestre 2011. Les dépenses d'investissement à Casa Berardi ont atteint un total de 15,4 M$ au premier trimestre 2012, dont une tranche de 12,6 M$ a été affectée à des investissements de maintien et de développement, et une tranche de 2,8 M$ à des activités d'exploration.

Les activités de financement au cours du premier trimestre 2012 ont généré des entrées de trésorerie totalisant 2,3 M$, résultant de la levée d'options d'achat d'actions incitatives.

SITUATION FINANCIÈRE

Bilan

Au 31 mars 2012, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'élevaient à 198,7 M$, comparativement à 213,5 M$ au 31 décembre 2011. Les soldes de trésorerie ont été affectés par des paiements d'impôts sur les bénéfices et les ressources totalisant 24,5 M$ au premier trimestre 2012, liés à des impôts dus pour l'année 2011 et à des acomptes provisionnels pour 2012. Le fonds de roulement a augmenté pour atteindre 200,2 M$ par rapport à 197,9 M$ au 31 décembre 2011.

RÉSULTATS D'EXPLOITATION

Casa Berardi

Résumé des statistiques opérationnelles clés
2012 2011
T1 T1 T2 T3 T4
Résultats d'exploitation
Tonnes traitées 164 728 161 036 178 233 188 571 170 283
Teneur - grammes/tonne 6,99 6,85 8,00 7,95 9,13
Récupération en usine - % 90,5 % 90,2 % 90,4 % 92,2 % 92,0 %
Production aurifère - en onces 33 488 31 976 41 417 44 457 45 995
Or vendu - en onces 33 364 34 306 39 900 40 257 50 787
Données par once - USD (3)
Prix réalisé moyen de l'or (i) 1 692 $ 1 392 $ 1 521 $ 1 695 $ 1 655 $
Total des coûts décaissés (ii) 681 $ 621 $ 544 $ 497 $ 498 $
Amortissement (iii) 234 238 225 250 238
Total des coûts de production (iv) 915 $ 859 $ 769 $ 747 $ 736 $
Remarques :
(i) Prix réalisé de l'or divisé par le nombre d'onces vendues.
(ii) Coûts d'exploitation, déduction faite des crédits de sous-produits, divisées par le nombre d'onces vendues et par le taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain de la Banque du Canada.
(iii) Frais de dépréciation et amortissement.
(iv) Coûts décaissés totaux plus frais de dépréciation et amortisseme

CASA BERARDI

Résultats opérationnels

Au premier trimestre 2012, la production aurifère de la mine Casa Berardi a totalisé 33 488 onces, une baisse par rapport aux prévisions, mais une hausse de 5 % par rapport à la production aurifère de 31 976 onces au premier trimestre 2011. Un manque d'équipement de projection de béton disponible et des conditions du sol difficiles ont entraîné des changements de la séquence minière au premier trimestre 2012, ce qui a eu une incidence sur le débit de traitement et les teneurs du minerai. De l'équipement de projection de béton supplémentaire sera opérationnel en juin 2012, ce qui augmentera la capacité de cimentation et de soutènement.

Au premier trimestre 2012, le débit de traitement quotidien a atteint 1 810 tonnes par jour à une teneur moyenne de 6,99 grammes par tonne, comparativement à 1 789 tonnes par jour à une teneur moyenne de 6,85 grammes par tonne au premier trimestre 2011. Cette hausse du débit de traitement et des teneurs du minerai était le principal facteur de l'augmentation de la production aurifère en 2012, puisque les récupérations métallurgiques étaient similaires lors de ces deux trimestres. Exprimés en dollars canadiens, les coûts d'exploitation unitaires (3) étaient plus élevés que prévu au premier trimestre 2012, s'élevant à 152 $ par tonne, en raison de conditions du sol difficiles et d'un manque d'équipement de projection de béton disponible affectant le débit de traitement. Au premier trimestre 2011, les coûts d'exploitation unitaires (4) s'élevaient à 129 $ par tonne.

Les coûts d'exploitation unitaires par tonne plus élevés anticipés en 2012 ont entraîné un total des coûts décaissés (4) de 681 USD par once au premier trimestre 2012, comparativement à 621 USD au premier trimestre 2011. La hausse de 18 % des coûts d'exploitation unitaires, partiellement compensée par des teneurs 2 % plus élevées, était à l'origine de la hausse du total des coûts décaissés par once au premier trimestre 2012 par rapport au trimestre comparable de 2011.

La hausse des prix de l'or a permis aux marges bénéficiaires d'exploitation (4) d'augmenter pour atteindre 1 011 USD par once, comparativement à 771 USD par once au premier trimestre 2011.

Une hausse du débit de traitement moyen et des teneurs est anticipée pour le reste de 2012, ce qui devrait entraîner une augmentation de la production aurifère et une diminution du total des coûts décaissés par rapport au premier trimestre 2012.

Approfondissement du puits à Casa Berardi

L'approfondissement du puits de production de la mine ouest, du niveau 760 mètres au niveau 1 080 mètres, s'est poursuivi, en plus de la construction d'une poche doseuse au niveau 795 mètres et de l'installation d'un treuil de fonçage. L'approfondissement du puits devrait être achevé au début de l'année 2013 pour une mise en service prévue au deuxième trimestre 2013. Le puits permettra d'accéder à la portion inférieure des Zones 113, 118 et 123 à partir d'une galerie creusée au niveau 1 010 mètres. En raison de l'incidence des priorités de production sur le calendrier et la productivité de l'approfondissement du puits et de la tension inflationniste générale, les coûts d'investissement liés à l'approfondissement du puits et au développement latéral de la galerie au niveau 1 010 mètres en vue d'accéder aux Zones 113, 118 et 123 devraient désormais s'élever à 40 M$, dont une tranche de 13,3 M$ a été engagée à ce jour. Environ 15,2 M$ des dépenses restantes seront engagés en 2012 et le reste en 2013.

Activités d'exploration à Casa Berardi

Trois foreuses de surface et huit foreuses souterraines étaient actives à Casa Berardi pendant le premier trimestre 2012. Une foreuse de surface était affectée à l'exploration de la Zone 160 à proximité de l'usine de concentration de la mine Est, présentant potentiellement une opportunité d'établir une activité de forage à ciel ouvert. Une deuxième foreuse de surface s'est concentrée sur l'exploration de la Zone principale, tandis qu'une autre a exploré les extensions en profondeur de la zone de la mine ouest. Les foreuses souterraines se sont principalement concentrées sur des forages intercalaires et d'extension supérieure des Zones 118 et 123 à partir de la galerie du niveau 550 mètres, ainsi que sur des forages d'extension en profondeur des Zones 118 et 123.

FAISABILITÉ ET EXPLORATION

Propriété aurifère Joanna

Les travaux liés à l'étude de faisabilité sur le gisement Hosco se poursuivent, avec un achèvement de l'étude prévu d'ici au milieu de l'année. Au cours du premier trimestre, les activités ont inclus des études d'optimisation des coûts, une révision de la séquence minière et de la disposition de l'infrastructure de surface ainsi que des travaux environnementaux détaillés supplémentaires, en plus d'études sur la caractérisation des déchets et résidus pour une possible lixiviation des métaux et une potentielle génération acide, l'optimisation des travaux civils et la sélection du taux de traitement quotidien optimal. Les résultats de ces diverses études seront incorporés dans l'étude de faisabilité.

Deux à trois foreuses étaient actives au cours du premier trimestre 2012, effectuant 16 675 mètres de forage dans le cadre d'un programme d'exploration d'une valeur de 3,6 M$ ciblant la Zone Heva et l'extension ouest du gisement Hosco, entre la surface et une profondeur de 200 mètres, ce qui correspond à une étendue longitudinale de 2,5 kilomètre le long de la Faille Cadillac. L'objectif de ce programme est de tester la continuité du système minéralisé proche de la surface situé à l'ouest du gisement Hosco en utilisant un espacement initial de 100 mètres.

Les résultats ont été reçus pour trente-six trous de forage, parmi lesquels trente-trois trous ont recoupé un à six intervalles minéralisés, mesurés avec des paramètres de coupure minimale de 0,5 gramme par tonne d'or sur 5 mètres. Huit de ces trous ont recoupé au moins un intervalle de forage présentant une teneur supérieure à 3 grammes par tonne d'or sur une épaisseur minimale de 3 mètres.

Les essais métallurgiques initiaux de la minéralisation de la Zone Heva indiquent qu'elle n'est pas réfractaire et qu'elle pourrait potentiellement mener à de fortes récupérations par cyanuration directe du minerai.

Propriété Marban

Quatre foreuses étaient actives au cours du premier trimestre 2012, effectuant 24 171 mètres de forage dans le cadre d'un programme d'exploration d'une valeur de 4,9 M$ qui comprend 34 000 mètres de forage au diamant, une mise-à-jour de l'estimation des ressources minérales et des études techniques de base, ainsi que des tests métallurgiques. L'objectif du forage est de délimiter le gisement Marban entre la surface et une profondeur verticale de 250 mètres afin d'évaluer le potentiel économique et de tester les extensions en profondeur du gisement Marban; d'approfondir l'étude des sections de forages effectuées pendant la première phase entre les gisements Norlartic et Marban; et d'étudier des cibles d'exploration précédemment mises en évidence sur la propriété Marban. La mise-à-jour de l'estimation des ressources devrait être achevée d'ici à la fin du deuxième trimestre 2012.

Effectués par SGS Mineral Services, les tests métallurgiques préliminaires de deux échantillons composites provenant de la propriété Marban indiquent des récupérations aurifères favorables. Les tests par cyanuration du minerai ont produit des résultats compris entre 95,4 % et 97,6 % de récupération aurifère.

Aurizon peut acquérir jusqu'à 65 % de participation dans la propriété Marban, qui se compose de quarante-deux claims miniers et de trois concessions minières couvrant 976 hectares, au cœur du camp aurifère de Malartic, dans la région d'Abitibi au Québec, subordonnée à des redevances sous-jacentes.

Propriété Fayolle

Une à deux foreuses ont été utilisées au cours du premier trimestre 2012, effectuant 7 100 mètres de forage dans le cadre de l'exploration continue de la propriété Fayolle, définissant la taille et la géométrie du gisement Fayolle, recherchant des extensions et améliorant la qualité des ressources en utilisant un espacement de 25 mètres. Une mise-à-jour de l'estimation des ressources devrait être achevée d'ici à la fin du deuxième trimestre 2012.

Aurizon peut acquérir jusqu'à 65 % de participation dans la propriété Fayolle, subordonnée à des redevances nettes de fonderie sous-jacentes de 2 %. La propriété Fayolle se compose de 39 concessions minières couvrant 1 373 hectares à travers la Faille de Porcupine-Destor et est située à 10 kilomètres au nord du Projet Joanna d'Aurizon, dans le nord-ouest du Québec.

MESURES NON CONFORMES AUX PCGR

Prix réalisé de l'or par once

Le prix réalisé de l'or par once est une mesure non conforme aux PCGR et se calcule en ajustant les produits par rapport aux ventes de sous-produits de l'argent, puis en divisant ce montant par le nombre d'onces vendues et le taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain selon la Banque du Canada. Au premier trimestre 2012, les ajustements par rapport aux ventes d'argent ont totalisé 0,3 M$, omparativement à 0,2 M$ au premier trimestre 2011. Aucun ajustement par rapport aux instruments dérivés sur l'or n'a été requis pour ces deux périodes.

Total des coûts décaissés par once d'or

Aurizon a inclus dans le présent rapport une mesure de rendement non conforme aux PCGR, soit le total des coûts décaissés par once d'or. Aurizon comptabilise les coûts décaissés totaux à la date de vente. Dans le secteur des mines d'or, il s'agit d'une mesure de rendement fréquemment utilisée, mais dont la signification n'a pas été normalisée. C'est donc une mesure non conforme aux PCGR. La Société estime que, en plus des mesures habituelles établies selon les PCGR, certains investisseurs se servent de ce renseignement pour évaluer son rendement et sa capacité à générer des flux de trésorerie. Cette mesure se veut donc un complément d'information et ne peut être considérée isolément ni remplacer des mesures de rendement établies conformément aux PCGR. Le total des coûts décaissés par once d'or est tiré des montants inclus à l'état du résultat global et comprend les frais d'exploitation du site minier, comme l'extraction, le traitement et l'administration, mais ne comprend pas l'amortissement ni les frais de remise en état, de financement et de développement des immobilisations. Les charges prises en compte dans le calcul du total des coûts décaissés par once d'or vendue sont diminuées par les ventes de sous-produits de l'argent, puis divisées par le nombre d'onces d'or vendues et par le taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain selon la Banque du Canada.

Coûts d'exploitation unitaires par tonne

Les coûts d'exploitation unitaires par tonne sont une mesure non conforme aux PCGR et peuvent ne pas être comparables aux données présentées par d'autres producteurs d'or. La Société est d'avis que cette mesure généralement acceptée par le secteur donne une idée réaliste du rendement d'exploitation et s'avère utile pour les comparaisons entre exercices. Pour calculer les coûts d'exploitation unitaires par tonne, il faut rajuster les coûts d'exploitation inclus dans le coût des ventes, tels qu'indiqués à l'état du résultat global, pour tenir compte des ajustements des stocks, puis diviser le solde par les tonnes traitées à l'usine. Au premier trimestre 2012, les coûts d'exploitation ont été réduits par des ajustements des stocks de 2,0 M$, comparativement à une hausse des ajustements des stocks de 0,6 M$ au premier trimestre 2011.

Marge bénéficiaire d'exploitation par once

La marge bénéficiaire d'exploitation par once est une mesure non conforme aux PCGR, calculée en soustrayant le total des coûts décaissés par once du prix réalisé moyen de l'or. Au premier trimestre 2012, le prix réalisé moyen de l'or s'élevait à 1 692 USD moins un total des coûts décaissés s'élevant à 681 USD, soit une marge bénéficiaire d'exploitation de 1 011 USD, comparativement à un prix réalisé moyen de l'or de 1 392 USD moins un total des coûts décaissés s'élevant à 621 USD, soit une marge bénéficiaire d'exploitation de 771 USD pour la même période en 2011.

Bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (« BAIIA »)

Le BAIIA est une mesure non conforme aux PCGR qui est calculée en ajustant le résultat net (positif ou négatif) pour exclure les charges de dépréciation et amortissement, les charges financières, les produits financiers et les impôts sur les bénéfices. Le tableau ci-dessous présente un rapprochement du résultat net et du BAIIA pour les trimestres clos aux 31 mars 2012 et 2011 :

Premier trimestre
2012 2011
Résultat net pour la période 8 263 $ 2 446 $
Amortissement et dépréciation 7 798 8 036
Produits financiers (572) (339)
Charges financières 222 200
Impôts sur les bénéfices 6 634 2 451
BAIIA 22 345 $ 12 794 $

PERSPECTIVES

Activités à Casa Berardi

Les prévisions relatives à la production aurifère et aux charges d'exploitation pour 2012 demeurent identiques entre 155 000 et 160 000 onces à un total des coûts décaissés de 600 USD par once, en supposant un taux de change du dollar canadien à parité face au dollar américain pour le reste de l'année.

Les frais d'exploitation minière, de traitement et d'administration pour 2012 devraient diminuer par rapport au montant de 152 $ par tonne enregistré au premier trimestre 2012, pour atteindre une moyenne de 134 $ par tonne pour l'année entière, conformément aux prévisions précédentes.

Les dépenses d'investissement à Casa Berardi, financées par les flux de trésorerie liés à l'exploitation, sont estimées à un total de 80 M$ en 2012 (dont une tranche de 11,4 M$ a été engagée au premier trimestre 2012), consécutivement à trois projets d'investissement majeurs : l'approfondissement du puits, la construction d'une usine de remblayage par pâte visant à maximiser l'extraction de minerai à forte teneur provenant de la Zone 113 et à offrir un niveau supérieur de flexibilité pour l'exploitation minière, ainsi que le remplacement continu de l'équipement mobile.

Un montant additionnel de 9,4 M$ sera investi dans des activités d'exploration à Casa Berardi en 2012 (dont une tranche de 2,8 M$ a été engagée au premier trimestre 2012) qui comprendront environ 88 000 mètres de forage au diamant de surface et souterrain. Jusqu'à 3 foreuses de surface et 5 à 7 foreuses souterraines seront actives au cours de l'année 2012. La Société capitalisera ces coûts puisque l'objectif principal de ce forage sera d'améliorer la qualité des réserves et des ressources connues, tout en identifiant des extensions de ces structures.

Transition de la main-d'œuvre de mineurs contractuels à des employés d'Aurizon

Le 2 avril 2012, Aurizon a informé les mineurs contractuels menant les activités minières à Casa Berardi que la Société allait effectuer une transition de l'utilisation de mineurs contractuels à l'emploi de sa propre main-d'œuvre. Cette transition vise à conférer à la main-d'œuvre un sentiment d'appartenance et de fierté en tant qu'employés d'Aurizon, à réduire le roulement du personnel et à améliorer les performances de santé et de sécurité sans affecter les charges d'exploitation. En outre, le plan de transition de la main-d'œuvre aidera la Société à recruter, à attirer et à conserver des mineurs qui auraient autrement préféré travailler directement pour une société minière plutôt que pour un entrepreneur. À ce jour, la réponse a été très encourageante et la transition devrait être terminée au cours du troisième trimestre 2012.

Faisabilité et exploration

Les travaux liés à l'étude de faisabilité sur le gisement Hosco de la propriété Joanna se poursuivent, avec un achèvement de l'étude prévu d'ici le milieu de l'année. Des études additionnelles et des plans d'optimisation des coûts, qui ont été entamés en août 2011 et comprennent une révision de la séquence minière et de la disposition de l'infrastructure de surface et des tests environnementaux détaillés complémentaires, ainsi que des études sur la caractérisation des déchets et résidus pour une possible lixiviation des métaux et une potentielle génération acide, l'optimisation des travaux civils et la sélection du taux de traitement quotidien optimal, sont à des stades d'avancement différents. Les résultats de ces diverses études seront incorporés dans l'étude de faisabilité.

Par ailleurs, la Société a initié un programme d'exploration d'une valeur de 3,6 M$, comprenant 24 500 mètres de forage dans la zone du gisement Heva qui contient 270 000 onces de ressources mesurées et indiquées (4,4 millions de tonnes présentant une teneur moyenne de 1,9 gramme par tonne) et 421 000 onces de ressources présumées (7,7 millions de tonnes présentant une teneur moyenne de 1,7 gramme par tonne). Ce programme évaluera le potentiel de surface le long d'une étendue longitudinale de 2,5 kilomètres de la Faille Cadillac, à l'ouest du gisement Hosco.

Expansion de la société

Aurizon continue à concentrer ses efforts sur sa croissance interne dans la région de l'Abitibi, tout en évaluant des possibilités d'acquisitions rentables sur le continent américain afin d'améliorer son profil de réserves et de production.

Conférence téléphonique et webdiffusion

La direction d'Aurizon tiendra une conférence téléphonique et une webdiffusion en direct à l'intention des analystes et des investisseurs le jeudi 10 mai 2012 à 8h, heure du Pacifique (11h, heure normale de l'Est) afin de passer en revue ces résultats.

Numéros à composer :

Au Canada et aux États-Unis, le numéro sans frais à composer est le : 1-800-319-4610; à l'extérieur du Canada et des États-Unis, composer le : 1-604-638-5340.

Cette conférence sera diffusée en ligne sur le site Web d'Aurizon à l'adresse www.aurizon.com ou en faisant un copier-coller du lien suivant dans votre navigateur : http://services.choruscall.com/links/aurizon120510.html.

Les personnes souhaitant écouter un enregistrement de la conférence téléphonique ultérieurement sont invitées à composer, au Canada et aux États-Unis, le numéro sans frais 1‐800‐319‐6413 ou, à l'extérieur du Canada et des États-Unis, le 1‐604‐638‐9010 (Code : 1001#). Un enregistrement de la conférence sera accessible jusqu'au jeudi 17 mai 2012.

À propos d'Aurizon

Aurizon est un producteur d'or dont la stratégie de croissance est axée sur la mise en valeur des projets existants dans la région de l'Abitibi, au nord-ouest du Québec, une des régions les plus propices à l'exploitation minière et les plus riches en or et en métaux communs au monde, ainsi que sur l'augmentation de ses actifs par des transactions rentables. Les actions d'Aurizon sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « ARZ » et à l'Amex de la Bourse de New York sous le symbole « AZK ». Vous trouverez de plus amples renseignements sur Aurizon et ses propriétés sur le site Web de la société à l'adresse : www.aurizon.com.

Informations et énoncés prospectifs

Le présent rapport renferme des « énoncés prospectifs » et des « informations prospectives » au sens de la règlementation sur les valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (collectivement, « informations prospectives »). Les informations prospectives contenues dans le présent rapport sont valables en date du rapport. La Société n'entend pas mettre à jour ces informations prospectives et n'assume aucune responsabilité à cet égard, sauf si elle y est tenue en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables.

Les informations prospectives relatives au projet Casa Berardi de la Société incluent les estimations de la production en 2012, le débit de traitement quotidien moyen anticipé, le total des coûts décaissés par once et les frais de traitement et d'administration. Ces informations reposent sur des hypothèses que la Société estime raisonnables, y compris, mais sans limitation, les hypothèses selon lesquelles le plan minier actuel de la Société peut être réalisé, que la conjoncture économique et commerciale générale ne changera pas de manière sensiblement négative, que les coûts du matériel, de l'équipement et de la main d'œuvre, de même que les taux de change, resteront stables et que la Société ne fera pas l'objet d'accident matériel, de conflit du travail ou de panne d'usine ou d'équipement. Les informations prospectives relatives au projet Joanna incluent les énoncés ayant trait aux attentes de la Société concernant les délais de réalisation de l'étude de faisabilité, l'incidence sur les coûts d'investissement et d'exploitation unitaires précédemment estimés de changements dans le cadre du projet, y compris, mais sans limitation, l'incidence de la hausse des ressources minérales et la sélection d'un processus de récupération par autoclave ainsi que le traitement du minerai sur place, l'effet anticipé de ce dernier en termes d'atténuation des risques liés au projet, et les plans et budgets liés aux activités d'exploration dans la zone du gisement Heva.

Les informations prospectives sont par nature incertaines et impliquent des risques connus et inconnus et d'autres facteurs susceptibles de causer un écart sensible entre les résultats, les coûts, les délais ou les performances réels de la Société et les résultats, les coûts, les délais ou les performances anticipés. En ce qui concerne les informations prospectives sur Casa Berardi, de tels facteurs incluent notamment le risque que certains des énoncés sur lesquels de telles informations sont basées s'avèrent invalides, notamment la possibilité que l'augmentation du coût de la main-d'œuvre, de l'équipement ou du matériel, y compris l'électricité, soit plus forte que prévu, que le cours de l'or chute, que le dollar canadien s'apprécie par rapport au dollar américain, que les ressources et les réserves minérales ne correspondent pas aux estimations, que des évènements inattendus affectent les taux de production, que l'usine, l'équipement ou les procédés ne fonctionnent pas comme prévu, des conflits du travail, des variations inattendues dans les réserves, les teneurs ou les taux de récupération, des accidents, des coûts ou des résultats d'activités de réclamation plus élevés que prévu. S'agissant des informations prospectives relatives au projet Joanna, les facteurs et risques susceptibles d'affecter sensiblement ces attentes et informations incluent la possibilité de changements dans les paramètres du projet pendant que les plans continuent à être précisés, notamment suite à une révision par une tierce partie et aux résultats d'études non encore complétées, pourraient avoir une incidence négative ou positive sur les coûts d'investissement et d'exploitation, les calculs des ressources et des réserves, et les délais de réalisation de l'étude de faisabilité et les incidences pourraient être matérielles, que certains des renseignements auxquels la Société a accès s'avèrent inexacts, que les ressources minérales et les réserves minérales ne soient pas telles qu'on l'avait estimé, ou que des changements dans les lois concernant les permis, la construction, l'environnement et d'autres sujets entrent en vigueur, qui affectent les délais, les coûts et la rentabilité du projet tel qu'il est conçu actuellement.

Plusieurs autres risques et incertitudes sont liés aux activités d'exploration, de développement et d'exploitation minière et peuvent affecter la fiabilité desdites informations prospectives, y compris les risques et incertitudes décrits dans la Notice annuelle d'Aurizon déposée auprès de la commission sur les valeurs mobilières de l'ensemble des provinces et territoires du Canada, ainsi que dans le Rapport annuel d'Aurizon sur Formulaire 40-F déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (« 40-F »), qui sont tous deux disponibles sur Sedar à l'adresse www.sedar.com et sur Edgar à l'adresse www.sec.gov.

D'autres facteurs non décrits dans le présent document, la Notice annuelle ou le formulaire 40-F peuvent causer des écarts sensibles entre les actions, évènements ou résultats réels et ceux anticipés, estimés ou désirés. Les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces informations prospectives, en raison de leur incertitude inhérente.

MISE EN GARDE DESTINÉE AUX LECTEURS ET INVESTISSEURS AMÉRICAINS

À titre de société constituée en Colombie-Britannique, la Société est assujettie à certains règlements émis par la British Columbia Securities Commission (« BC Securities Commission »). La Société est tenue de fournir des renseignements détaillés sur ses propriétés, dont la minéralisation, les forages, l'échantillonnage et les analyses, la sécurité des échantillons et l'estimation des ressources et des réserves minérales. De plus, la Société décrit les ressources minérales associées à ses propriétés en utilisant une terminologie telle que ressource « indiquée » ou « présumée », termes reconnus par la règlementation canadienne, mais non reconnus par la United States Securities and Exchange Commission (« SEC »).

Mise en garde destinée aux lecteurs et investisseurs des États-Unis concernant les ressources minérales

La SEC permet aux sociétés minières, dans leurs enregistrements auprès d'elle, de ne divulguer que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. La Société peut utiliser dans ce document certaines expressions comme « ressources minérales », « ressources minérales indiquées » et « ressources minérales présumées » qui sont reconnues et exigées des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières, mais qui ne sont pas reconnues par la SEC.

Le présent document peut utiliser le terme ressources minérales « indiquées ». Les lecteurs des États-Unis sont prévenus que bien que ce terme soit reconnu et exigé par la règlementation canadienne, il n'est pas reconnu par la SEC. Les lecteurs et investisseurs des États-Unis sont prévenus de ne pas supposer que des gisements minéraux de cette catégorie seront éventuellement convertis, en tout ou en partie, en réserves minérales.

Le présent document peut aussi faire référence à des ressources minérales « présumées ». Les lecteurs des États-Unis sont prévenus que bien que le terme soit reconnu et exigé par la règlementation canadienne, il n'est pas reconnu par la SEC. Les « ressources présumées » comportent une grande part d'incertitude quant à leur existence et à leur faisabilité économique et légale. On ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, en une catégorie supérieure. Selon la règlementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent être utilisées pour les études de faisabilité ou de préfaisabilité, sauf dans de rares cas. Les lecteurs et investisseurs des États-Unis sont prévenus de ne pas supposer qu'une ressource présumée existe, en tout ou en partie, ni qu'elle pourra être exploitée de manière rentable ou légale.

Mines Aurizon ltée
Bilans intermédiaires (non vérifiés)
(exprimés en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire)
Aux 31 mars
2012
31 décembre
2011
ACTIF
Actif courant
Trésorerie et équivalents de trésorerie 198 702 $ 213 486 $
Titres négociables 681 864
Stocks 15 251 12 545
Comptes débiteurs et autres créances 16 023 9 474
Actif dérivés - 357
Créance résultant des crédits d'impôts 3 842 5 210
Total de l'actif courant 234 499 241 936
Actif non courant
Immobilisations corporelles 170 017 164 783
Biens miniers 5 025 4 995
Charges financières différées 302 343
Autres actifs 4 035 6 324
Total de l'actif non courant 179 379 176 445
TOTAL DE L'ACTIF 413 878 $ 418 381 $
PASSIF
Passif courant
Comptes créditeurs et charges à payer 30 234 $ 25 788 $
Passifs d'impôts sur le résultat et sur les ressources exigibles 4 094 18 338
Total du passif courant 34 328 44 126
Passif non courant
Provisions 15 292 16 153
Passif d'impôts différés 31 422 36 918
Total du passif non courant 46 714 53 071
Total du passif 81 042 97 197
CAPITAUX PROPRES
Capitaux propres attribuables aux actionnaires
Capital émis 277 485 274 165
Surplus d'apport 1 170 1 170
Paiements fondés sur des actions 18 964 18 711
Cumul des autres éléments du résultat global (570) (386)
Résultats non distribués 35 787 27 524
Total des capitaux propres attribuables aux actionnaires 332 836 321 184
TOTAL DU PASSIF ET DES CAPITAUX PROPRES 413 878 $ 418 381 $
Mines Aurizon ltée
États intermédiaires du résultat global (non vérifiés)
(exprimés en milliers de dollars canadiens, sauf pour les montants par action)
Trimestre clos le 31 mars
2012
31 mars
2011
Produit des activités opérationnelles 56 753 $ 47 212 $
Moins le coût des ventes (30 822) (29 228)
Marge brute 25 931 17 984
Autres charges opérationnelles
Charges d'exploration (6 686) (7 104)
Charges générales et administratives (4 856) (6 086)
Autres profits (pertes), montant net 515 (36)
Résultat opérationnel 14 904 4 758
Produits financiers 572 339
Charges financières (222) (200)
Autres pertes sur dérivés (357) -
Résultat avant impôts sur le résultat 14 897 4 897
Charge d'impôt sur le résultat (6 634) (2 451)
RÉSULTAT NET DE LA PÉRIODE 8,263 2 446
Autres éléments du résultat global
Perte hors trésorerie sur titres négociables (184) (31)
RÉSULTAT GLOBAL TOTAL POUR LA PÉRIODE 8 079 $ 2 415 $
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation - de base 163 569 215 162 260 681
Résultat par action - de base 0,05 $ 0,02 $
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation - dilué 164 375 897 164 935 845
Résultat par action - dilué 0,05 $ 0,02 $
Mines Aurizon ltée
États intermédiaires des flux de trésorerie (non vérifiés)
(exprimés en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire)
Trimestre clos le 31 mars
2012
31 mars
2011
Activités opérationnelles
Résultat net de la période 8 263 $ 2 446 $
Ajustement au titre des éléments hors trésorerie:
Dotation aux amortissements 7 841 8 036
Paiements fondés sur des actions 1 274 1 398
Impôt sur le résultat différé (récupération) (5 496) 271
Impôts remboursables et non remboursables 3 315 -
Pertes sur dérivés 357 -
Autres 799 2 071
16 353 14 222
Diminution (augmentation) des éléments hors trésorerie du fonds de roulement (12 929) 314
Flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles 3 424 14 536
Activités d'investissement
Immobilisations corporelles (15 235) (10 546)
Biens miniers (30) (30)
Autres activités d'investissement (5 242) (418)
Flux de trésorerie nets liés aux activités d'investissement (20 507) (10 994)
Activités de financement
Émission d'actions 2 299 393
Charges financières différées - (477)
Flux de trésorerie nets liés aux activités de financement 2 299 (84)
AUGMENTATION NETTE DE LA TRÉSORERIE ET DES ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE (14 784) 3 458
TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE AU DÉBUT DE LA PÉRIODE 213 486 139 341
TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE ÀLA CLÔTURE DE LA PÉRIODE 198 702 $ 142 799 $

1 Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR ».

2 Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR ».

3 Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR ».

4 Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR ».

Renseignements

  • Mines Aurizon ltée
    George Paspalas
    président et chef de la direction
    604-687-6600

    Mines Aurizon ltée
    Ian S. Walton
    vice-président exécutif et directeur financier
    604-687-6600

    Mines Aurizon ltée
    Relations avec les investisseurs
    jennifer.north@aurizon.com

    Mines Aurizon ltée
    604-687-6600 ou Appel sans frais : 1-800-411-GOLD (4653)
    info@aurizon.com
    www.aurizon.com