Mines Aurizon ltée
TSX : ARZ
NYSE Amex : AZK

Mines Aurizon ltée

23 nov. 2011 17h22 HE

Aurizon présente ses résultats financiers du troisième trimestre 2011

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 10 nov. 2011) - Mines Aurizon ltée (TSX:ARZ)(NYSE Amex:AZK) -

Aurizon présente ses résultats financiers non vérifiés du troisième trimestre de 2011, qui ont été préparés à partir des renseignements disponibles en date du 8 novembre 2011. Le rapport de gestion doit être lu conjointement avec les états financiers annuels les plus récents de la Société et avec ses états financiers intermédiaires des premier et deuxième trimestres publiés le 31 mars et le 30 juin 2011. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf indication contraire. Ces résultats ont été préparés conformément aux normes internationales d'information financière (« IFRS »). Toute information relative à la période précédente a été retraitée ou reclassée à des fins de comparaison, conformément aux IFRS.

Faits saillants et éléments importants du troisième trimestre 2011

  • Bénéfice net de 13,1 M$ (0,08 $ par action), en hausse de 467 % par rapport au troisième trimestre de 2010.
  • Produit d'exploitation record de 68 M$ au cours du trimestre.
  • Flux de trésorerie d'exploitation record de 34,7 M$, en hausse de 388 % par rapport au troisième trimestre de 2010.
  • Production aurifère de 44 457 onces, en hausse de 49 % par rapport au troisième trimestre de 2010.
  • Total des coûts décaissés(1) de 497 USD par once et marge d'exploitation(1) de 1 198 USD par once.
  • BAIIA(1) de 33,3 M$, en hausse de 159 % par rapport au troisième trimestre de 2010.
  • Fonds de roulement de 178,8 M$, dont 178,0 M$ en espèces.
  • L'optimisation de l'étude de faisabilité sur Joanna devrait être achevée au cours du deuxième trimestre de 2012.
  • Nouveau chef de la direction : nomination de M. George Paspalas.

Message du président et chef de la direction, George Paspalas :

« Nous sommes très satisfaits des résultats réalisés par notre équipe ce trimestre et je tiens à remercier tous nos employés pour leur soutien et leur engagement. Le rendement opérationnel à Casa Berardi ne cesse de s'améliorer et nous observons des marges plus importantes tandis que des coûts d'exploitation plus faibles par once, appuyés par un prix de l'or plus élevé, nous permettent de réaliser une marge d'exploitation de 1 198 USD par once pour le trimestre, soit une augmentation de 233 % par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Cette augmentation de la marge d'exploitation nous permet d'améliorer toutes les mesures financières de façon significative par rapport aux périodes correspondantes. Notre investissement dans l'avenir de Casa Berardi est sur la bonne voie, avec l'approfondissement du puits en pleine réalisation et les résultats d'exploration très encourageants de la zone 123 à la mine Ouest. Nous avons également obtenus d'excellents résultats d'exploration à Fayolle et à Marban, et nous sommes optimistes face au potentiel de ces projets. L'optimisation de la faisabilité du projet Joanna progresse aussi de façon satisfaisante et une étude définitive devrait être terminée au cours du deuxième trimestre de 2012. »

RÉSULTATS FINANCIERS

Examen financier du troisième trimestre 2011

Au cours du troisième trimestre 2011, le bénéfice net a atteint 13,1 M$, soit 0,08 $ par action, dépassant le bénéfice net de 2,3 M$, soit 0,01 $ par action, durant la même période en 2010. Les résultats ont été impactés positivement par la hausse des prix réalisés de l'or et des teneurs de minerai ainsi que par un débit de traitement du minerai plus élevé que prévu au cours du trimestre. En contrepartie, les ajustements de change en fonction de la valeur de marché, l'augmentation des activités d'exploration et une hausse significative des impôts sur les bénéfices ont eu un impact négatif sur les résultats. En raison de l'adoption de la nouvelle législation sur l'imposition des ressources du Québec en 2011 et de l'augmentation des bénéfices imposables au troisième trimestre de 2011, les impôts sur les bénéfices et les ressources ont totalisé 10,6 M$, une hausse significative par rapport aux impôts s'élevant à 2,7 M$ pour la même période en 2010.

Au cours du troisième trimestre de 2011, les produits d'exploitation de Casa Berardi ont augmenté de 71 % pour atteindre 68,1 M$ provenant de la vente de 40 257 onces d'or, comparativement à des produits de 39,9 M$ provenant de la vente de 30 755 onces d'or au troisième trimestre de 2010. Le prix moyen réalisé de l'or a atteint 1 695 USD par once et le taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain s'est élevé à 0,99, comparativement à un prix moyen réalisé de l'or de 1 119 USD par once à un taux de change moyen de 1,04 au troisième trimestre de of 2010.

Au cours du troisième trimestre de 2011, la totalité des ventes d'or a été effectuée aux prix courants du marché. Au même trimestre en 2010, 60 % des ventes d'or avaient été effectuées au titre d'options d'achat sur l'or au prix moyen de 915 USD par once. Au troisième trimestre de 2011, le prix moyen de l'or (cours fixe de l'après-midi à Londres) était de 1 700 USD par once, comparativement à 1 227 USD par once pour la période comparable de 2010.

Le coût des ventes au troisième trimestre de 2011, comprenant des coûts d'exploitation de 19,8 M$ et des charges d'amortissement de 9,9 M$, a totalisé 29,7 M$. Sur la base des coûts unitaires(2), le total des coûts décaissés par once d'or vendue s'est chiffré à 497 USD et les charges d'amortissement ont totalisé 250 USD par once, résultant en un coût total de production de 747 USD par once.

Au troisième trimestre de 2011, la marge brute s'est établie à 38,4 M$, en forte hausse par rapport à la marge brute de 12,7 M$ au troisième trimestre de 2010. La hausse des prix de l'or, les coûts décaissés plus faibles par once, le débit de traitement du minerai plus élevé et l'élimination des ventes d'or au titre d'options d'achat à des prix inférieurs aux prix du marché au cours du troisième trimestre de 2010 ont permis une augmentation des marges bénéficiaires d'exploitation(2) à 1 198 USD par once, comparativement à 515 USD par once au troisième trimestre de 2010.

Les dépenses d'exploration ont augmenté de 29 % pour atteindre 7,0 M$ au troisième trimestre de 2011, par rapport à 5,5 M$ au troisième trimestre de 2010. Cette hausse est attribuable aux nouvelles propriétés d'exploration octroyées en 2010, ainsi qu'à la poursuite des activités d'exploration et de l'étude de faisabilité à Joanna.

Au troisième trimestre de 2011, les frais généraux et administratifs ont atteint un montant total de 5,0 M$, comparativement à 2,9 M$ au troisième trimestre de 2010. Ces frais comprennent des charges de rémunération à base d'actions sans effet sur la trésorerie totalisant 1,8 M$, comparativement à 0,8 M$ au troisième trimestre de 2010. Cette hausse est due aux indemnités liées aux performances, au niveau de dotation supérieur pour soutenir le renforcement des activités de la Société, ainsi qu'à la pression inflationniste générale.

Des pertes sur dérivés de 3,4 M$ ont été imputées aux résultats, provenant principalement des réévaluations en fonction de la valeur de marché des contrats de change en vigueur au 30 septembre 2011, en raison d'un déclin rapide du dollar canadien à la fin du mois de septembre face au dollar américain.

Le BAIIA(2) a augmenté de 159 % pour atteindre 33,3 M$ au troisième trimestre de 2011, comparativement à 12,9 M$ au troisième trimestre de 2010. Cette hausse est attribuable aux prix de l'or plus élevé, à l'augmentation de la production d'or et aux coûts décaissés plus faibles par once, partiellement compensés par les ajustements de change en fonction de la valeur de marché et par l'augmentation des dépenses d'exploration et des frais administratifs généraux.

Les impôts sur les bénéfices et les ressources ont totalisé 10,6 M$, en forte hausse par rapport à 2,7 M$ au troisième trimestre de 2010, en raison de l'augmentation significative des bénéfices imposables et des impôts sur les ressources du Québec.

Les impôts sur les ressources ont atteint 3,7 M$ au troisième trimestre de 2011, soit 13 % des bénéfices avant impôts, comparativement à 1,1 M$ au troisième trimestre de 2010. Les impôts sur les bénéfices fédéraux et du Québec ont totalisé 6,9 M$, soit 24 % des bénéfices avant impôts, ce qui est inférieur au taux statuaire d'imposition sur les bénéfices combiné de 28 %, en raison de l'effet des impôts sur les ressources plus élevés qui sont déductibles aux fins de l'imposition fédérale et provinciale sur les bénéfices.

Les flux de trésorerie d'exploitation ont augmenté de 388 % au troisième trimestre de 2011 pour atteindre 34,7 M$, comparativement à des flux de trésorerie s'élevant à 7,1 M$ au troisième trimestre de 2010. Cette augmentation par rapport à l'année précédente est principalement due à la hausse des prix réalisés de l'or, à la production d'or plus importante et aux coûts décaissés par once plus faibles, atténuée en partie par des impôts sur les ressources plus élevés et l'augmentation des activités d'exploration.

Les activités d'investissement ont totalisé 11,2 M$ au troisième trimestre de 2011, comparativement à 6,7 M$ au troisième trimestre de 2010. Les dépenses d'investissement à Casa Berardi ont atteint un total de 10,7 M$ au troisième trimestre de 2011, dont une tranche de 8,1 M$ qui a été affectée à des investissements de maintien et de développement, et une tranche de 2,6 M$ affectée à des activités d'exploration. Un montant additionnel de 0,5 M$ a été imputé pour les coûts d'acquisition de propriétés.

Résultats des neuf premiers mois de 2011

Pour la période de neuf mois se terminant le 30 septembre 2011, le bénéfice net a atteint 22,1 M$, soit 0,14 $ par action, comparativement à 10,2 M$, soit 0,06 $ par action, pour la même période en 2010. Les résultats d'exploitation pour les neuf premiers mois de 2011 ont bénéficié d'un impact positif de la hausse des prix réalisés de l'or et de l'augmentation de la production d'or, atténués par une hausse significative des impôts sur les bénéfices et l'augmentation des activités d'exploration, comparativement à la période correspondante de 2010.

L'augmentation des teneurs de minerai et un débit de traitement du minerai similaire au cours des neuf premiers mois de 2011, comparativement aux neuf premiers mois de 2010, a donné lieu à une production d'or totalisant 117 851 onces. En 2010, la production d'or au cours des neuf premiers mois avait atteint 103 620 onces. En 2011, le prix moyen réalisé de l'or s'est établi à 1 544 USD par once et le taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain s'est élevé à 0,98, comparativement à un prix réalisé moyen de l'or de 1 069 USD par once à un taux de change moyen de 1,04 pour la période comparable de 2010.

Les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation ont atteint 72,3 M$, comparativement à 32,8 M$ pour la même période en 2010. Les ajustements des flux de trésorerie au cours des neuf premiers mois de 2010 comprennent la résorption des dérivés sur l'or, qui a réduit les flux de trésorerie d'exploitation de 8,7 M$. Les marges bénéficiaires d'exploitation ont atteint 993 USD(3) par once, comparativement à 525 USD par once au cours des neuf premiers mois de 2010.

Au cours des neuf premiers mois de 2011, les activités d'investissement ont totalisé 35,2 M$, dont une tranche de 33,3 M$ a été affectée à des dépenses de maintien et de développement à Casa Berardi et une tranche de 1,9 M$ aux coûts d'acquisition de propriétés, aux titres négociables et aux autres actifs immobilisés. Au cours de la période comparable de 2010, les activités d'investissement ont atteint un total de 22,6 M$, dont une tranche de 21,8 M$ a été affectée à des dépenses de maintien et de développement à Casa Berardi et une tranche de 0,8 M$ aux coûts d'acquisition de propriétés et aux titres négociables associés.

Les activités de financement ont généré une rentrée de fonds de 1,6 M$ au cours des neuf premiers mois de 2011 résultant de la levée d'options d'achat d'actions incitatives, comparativement à une rentrée de fonds de 7,7 M$ au pour la période correspondante de 2010, comprenant une tranche de 8,3 M$ provenant de la levée d'options d'achat d'actions, moins un remboursement d'assistance gouvernementale totalisant 0,7 M$.

RESSOURCES DE TRÉSORERIE ET LIQUIDITÉ

Au 30 septembre 2011, la trésorerie et les équivalents de trésorerie ont atteint 178,0 M$, comparativement à 139,3 M$ au 31 décembre 2010. Le fonds de roulement a augmenté pour atteindre 178,8 M$ au 30 septembre 2011, par rapport à 152,5 M$ au 31 décembre 2010. La facilité de crédit renouvelable de 50 millions USD établie le 31 janvier 2011 demeure inutilisée au 8 novembre 2011.

CASA BERARDI

Opérations

(non vérifiés) 2011 2010
Cumul annuel
T3

T2
T1 T4 T3
T2
T1
Résultats d'exploitation
Tonnes traitées 527 840 188 571 178 233 161 036 191 697 169 913 182 487 178 648
Teneur - grammes/tonne 7,63 7,95 8,00 6,85 6,86 6,15 7,20 6,79
Récupération en usine - % 91,0 % 92,2 % 90,4 % 90,2 % 88,6 % 89,1 % 91,2 % 90,2 %
Production d'or - en onces 117 851 44 457 41 418 31 976 37 496 29 905 38 527 35 188
Or vendu - en onces 114 463 40 257 39 900 34 306 34 808 30 755 39 964 34 423
Données par once - USD(4)
Prix réalisé moyen de l'or(i) 1 544 $ 1 695 $ 1 521 $ 1 392 $ 1 376 $ 1 119 $ 1 082 $ 1 010 $
Total des coûts décaissés(ii) 551 $ 497 $ 544 $ 621 $ 531 $ 604 $ 504 $ 538 $
Amortissement(iii) 242 250 225 238 263 254 240 228
Total des coûts de production(iv) 793 $ 747 $ 769 $ 859 $ 794 $ 858 $ 744 $ 766 $
Remarques(4)
(i) Prix réalisé de l'or, déduction faite des gains ou des pertes réalisé(e)s sur dérivés, divisé par le nombre d'onces vendues.
(ii) Charges d'exploitation, déduction faite des crédits de sous-produits, divisées par le nombre d'onces vendues et par le taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain de la Banque du Canada.
(iii) Frais de déplétion et amortissement, divisés par le nombre d'onces vendues.
(iv) Coûts décaissés totaux plus frais d'amortissement, de déplétion et de désactualisation.

Au troisième trimestre de 2011, la production d'or de la mine Casa Berardi a totalisé 44 457 onces, soit une hausse de 49 % par rapport à la période comparable de 2010. Cette amélioration est attribuable à un débit de traitement du minerai plus élevé et à l'augmentation de la récupération en usine. Ces résultats sont conformes aux prévisions. Des équipements miniers additionnels et l'amélioration du traitement du minerai ont exercé un impact positif sur la productivité et le débit de traitement.

Le débit de traitement quotidien a atteint 2 050 tonnes par jour au troisième trimestre de 2011, comparativement à 1 847 tonnes par jour au troisième trimestre de 2010. Exprimés en dollars canadiens, les coûts d'exploitation unitaires(4) par tonne étaient 2 % plus élevés que prévu au troisième trimestre de 2011, s'élevant à 117 $ par tonne, en raison des coûts de développement d'un chantier additionnel et de la pression inflationniste générale dans l'industrie minière. Au troisième trimestre de 2010, les coûts d'exploitation unitaires(4) s'élevaient à 112 $ par tonne.

Les coûts d'exploitation unitaires par tonne plus élevés anticipés en 2011, ainsi que la vigueur du dollar canadien et l'augmentation des charges d'exploitation par tonne, ont entraîné un total des coûts décaissés de 497 USD par once au troisième trimestre de 2011, comparativement à 604 USD au troisième trimestre de 2010. La chute de 18 % du total des coûts décaissés par once, par rapport au trimestre correspondant de 2010, est le résultat d'une hausse de 29 % des teneurs du minerai, atténuée en partie par une combinaison de coûts d'exploitation unitaires 4 % plus élevés et du renforcement de 6 % du dollar canadien.

La baisse des coûts décaissés totaux d'exploitation et la hausse des prix de l'or ont entraîné une augmentation significative des marges bénéficiaires d'exploitation(5), s'élevant à 1 198 USD par once au troisième trimestre de 2011 par rapport à 515 USD par once au troisième trimestre de 2010.

Le total des coûts décaissés au quatrième trimestre devrait être comparable à celui réalisé au troisième trimestre de 2011.

Approfondissement du puits à Casa Berardi

Au cours du premier trimestre de 2011, un contrat a été attribué pour approfondir le puits de production de la mine Ouest du niveau 760 mètres au niveau 1 080 mètres. Cet approfondissement s'inscrit dans le cadre de la stratégie globale visant à bénéficier d'une flexibilité minière plus importante dans la mine Ouest.

L'approfondissement du puits a débuté au cours du second trimestre de 2011, et grâce à l'accès par la rampe au niveau 880 mètres, nous avons pu effectuer une excavation verticale par monterie Alimak jusqu'au fond actuel du puits, ce qui permettra d'accélérer l'approfondissement du puits. Par ailleurs, 477 mètres de développement horizontal ont été achevés. Le puits devrait être terminé d'ici la fin de 2012 et permettra d'accéder à la portion inférieure des Zones 113, 118 et 123 à partir d'une galerie au niveau 1 010 mètres, dont l'achèvement est prévu en 2013. Le coût estimé de l'approfondissement du puits, de la galerie d'accès aux Zones 118 et 123, ainsi que de l'infrastructure connexe, s'élève à environ 33,5 M$, dont une tranche de 2,8 M$ a été engagée au troisième trimestre de 2011, et une tranche de 6,6 M$ a été inscrit au budget pour le dernier trimestre de 2011.

Activités d'exploration à Casa Berardi

Trois foreuses de surface et sept foreuses souterraines étaient actives à Casa Berardi pendant le troisième trimestre de 2011. Une pénurie de personnel de forage a entraîné la suspension de deux foreuses souterraines. Les foreuses de surface ont exploré principalement les extensions des Zones 123 et 148 en profondeur, ainsi que le potentiel des ressources à ciel ouvert de la Zone 160 à proximité des installations de l'usine de la mine Est. Les foreuses souterraines se sont principalement concentrées sur des forages intercalaires et d'extensions supérieures des Zones 118 et 123 à partir de la galerie du niveau 550, ainsi que sur des forages d'extension des Zones 118 et 120 à partir de la galerie du niveau 810.

AUTRES PROPRIÉTÉS

Propriété aurifère Joanna

Aurizon travaille actuellement sur une étude de faisabilité du gisement Hosco de la propriété Joanna, qui incorporera une mise à jour des réserves basée sur l'augmentation de l'estimation des ressources minérales, annoncée le 13 juin 2011, ainsi que les résultats d'essais métallurgiques pilotes, d'une étude géotechnique, de l'actualisation du coût en capital et des estimations des coûts d'opération, et d'autres études appropriées.

Comme annoncé le 11 août 2011, une révision initiale de ces études a indiqué que la projection des coûts en capital et opérationnels semble être considérablement plus élevée que celle prévue. La portée accrue du projet, en raison de l'augmentation de la base des ressources minérales, a entraîné une hausse des coûts en capital, y compris ceux associés à l'utilisation d'un autoclave. Tout comme le prix de l'or, les coûts des haldes à minerai et à stériles, des résidus ainsi que du matériel et des équipements ont également suivi une tendance à la hausse. Par conséquent, des études supplémentaires et des plans d'optimisation sont en cours et incluent une révision de la séquence minière visant à optimiser la flotte minière et la productivité; des caractérisations environnementales additionnelles (sol/courants d'eau/résidus et stériles) visant à garantir un impact environnemental minimal de la mine; et une révision du processus métallurgique et des infrastructures de surface. Ces activités additionnelles retarderont l'achèvement estimé de l'étude de faisabilité jusqu'au deuxième trimestre de 2012.

Dans le contexte actuel d'un prix de l'or robuste, la direction accorde sa pleine confiance au développement futur de la propriété Joanna, compte tenu de ses ressources mesurées et indiquées s'élevant à 54,1 millions de tonnes à une teneur moyenne de 1,29 gramme d'or par tonne, soit 2 245 000 onces d'or dans le gisement Hosco; de son excellent potentiel d'exploration; de son emplacement au cœur du camp aurifère de la Faille de Cadillac et de sa proximité étroite avec des infrastructures existantes.

Les résultats additionnels de la campagne de forage sont utilisés pour réviser le modèle du bloc de l'extension Ouest du gisement Hosco. La mise à jour des ressources est en cours d'achèvement et ces résultats seront incorporés dans l'étude de faisabilité.

Bien que l'objectif initial de la campagne de forage de 2011 était de réaliser un forage d'extension sur des espaces de 50 mètres le long de l'étendue longitudinale de 2,5 kilomètres du gisement Heva et des zones satellites potentielles, plusieurs foreuses ont été utilisées sur le secteur Hosco afin d'augmenter et d'améliorer les ressources. Le forage devrait reprendre sur Heva à la fin du mois de novembre 2011. Au cours du troisième trimestre de 2011, les dépenses d'exploration et de l'étude de faisabilité ont atteint 1,1 M$ et totalisent 8,8 M$ depuis le début de l'année. Les études d'optimisation de la faisabilité se poursuivent et les activités d'exploration au cours du quatrième trimestre de 2011 devraient totaliser environ 2,0 M$.

Propriété Fayolle

Deux foreuses ont été utilisées au cours du troisième trimestre de 2011, effectuant 5 740 mètres de forage répartis entre l'exploration continue du gisement Fayolle par des forages d'extension dans la base minéralisée, espacés de 50 à 100 mètres, et le suivi de la structure Vang située à 500 mètres au sud du gisement.

Au cours du troisième trimestre de 2011, les dépenses ont un atteint un total de 1,1 M$ et s'élèvent à 4,4 M$ pour les neuf premiers mois de l'année. Une nouvelle estimation des ressources sur le gisement Fayolle a été entamée et les activités d'exploration se poursuivront au cours du quatrième trimestre de 2011 au même rythme, avec 4 500 mètres de forage prévus. Les dépenses au cours du quatrième trimestre de 2011 devraient atteindre environ 1,0 M$.

Aurizon peut acquérir jusqu'à 65 % de participation dans la propriété Fayolle, subordonnée à des redevances nettes de fonderie sous-jacentes de 2 %. La propriété Fayolle se compose de 39 concessions minières couvrant 1 373 hectares à travers la Faille de Porcupine-Destor et est située à 10 kilomètres au nord du Projet Joanna d'Aurizon, dans le Nord-Ouest du Québec.

Propriété Marban

Deux foreuses ont été actives au cours du troisième trimestre de 2011, effectuant 5 449 mètres de forage concentré sur des espaces étroits dans les 250 premiers mètres à la verticale du gisement Marban et testant l'extension Est en aval-pendage entre 400 et 600 mètres de profondeur. À ce jour, le forage a établi la continuité verticale et latérale des zones de cisaillement minéralisées et a démontré, à la fois, le potentiel d'une exploitation à ciel ouvert à tonnage élevé et des colonnes minéralisées plus étroites à teneur supérieure en profondeur. L'étendue du forage a également permis d'évaluer la transition d'un style de minéralisation plus légèrement abrupte à proximité de la surface, où des activités minières ont eu lieu par le passé, vers une structure modérément abrupte en profondeur. D'autres cibles ont étés testées, y compris l'empreinte de surface du gisement Norlartic et le forage en quadrillage entre les gisements Marban et Norlartic, dans le but d'évaluer la connexion entre ces deux zones.

Au cours du troisième trimestre de 2011, les charges reliées aux travaux d'exploration ont totalisé 788 000 $ et s'élèvent à 4,4 M$ pour l'année en cours. La fin du troisième trimestre marque le respect de l'engagement de 5 M$ durant cette première année d'exploration, en vertu des conditions de l'entente de coentreprise. Une seconde tranche budgétaire de 5 M$, représentant un engagement de 34 000 mètres, a été approuvée. Ce programme, dont le démarrage est prévu en novembre 2011, devrait permettre la réalisation de 5 450 mètres de forage d'ici à la fin de l'année, représentant des dépenses d'environ 0,6 M$.

Aurizon peut acquérir jusqu'à 65 % de participation dans la propriété Marban, qui se compose de 42 claims miniers et de trois concessions minières couvrant 976 hectares, au cœur du camp aurifère de Malartic, dans la région d'Abitibi au Québec, subordonnée à des redevances sous-jacentes.

Propriété Rex Sud

Un programme d'exploration sur le terrain, basé sur un programme de forage des Zones Augossan et sur l'extension du programme d'exploration de grande envergure démarré en 2010, a été achevé pendant le troisième trimestre. À la fin septembre 2011, 53 trous de forage sur des sections espacées de 400 mètres ont été réalisés par percussion, représentant 4 934 mètres. Le modèle de forage a été développé pour tester les anomalies de polarisation le long d'une zone de 6 kilomètres liée en surface à une minéralisation cuivre-or-tungstène. Par ailleurs, un échantillonnage en rainure de 145 mètres a été effectué afin de mieux comprendre les contrôles de minéralisation. À la fin septembre 2011, environ 15 % des résultats des essais avaient été reçus.

La partie prospectrice de ce programme a été conclue par la collecte de 2 530 échantillons instantanés. La zone couverte totalisait environ 400 kilomètres carrés, et la prospection a été guidée par des anomalies sédimentaires de fond de lac. À la fin septembre 2011, environ 40 % des résultats des essais avaient été reçus.

Compte tenu de la vaste distance de couverture entre chaque point d'intérêt, la construction d'un second camp a été incluse au budget de 2012, y compris certaines dépenses imputées pendant le troisième trimestre de 2011, notamment des coûts de matériel et de transport totalisant 200 000 $. À ce jour, les dépenses totales pour ce projet s'élèvent à 4,7 M$ pour l'année en cours. Les activités de collecte des données et d'interprétation géologique sont prévues pour le quatrième trimestre de 2011.

Aurizon peut acquérir jusqu'à 65 % de participation dans la propriété Rex Sud, qui est composée de 2 061 claims miniers couvrant environ 89 800 hectares et se situe à 145 kilomètres à l'est de Puvirnituq dans la région du Nunavik, dans le Nord-du-Québec.

Propriété Opinaca-Wildcat

Durant le troisième trimestre de 2011, des travaux de forage totalisant 5 900 mètres ont été effectués dans 31 trous visant à tester les cibles principales précédemment définies sur la propriété par le donneur d'option. De plus, 2 880 échantillons prélevés au marteau et 714 échantillons de tills ont été prélevés afin de mieux évaluer le potentiel de la propriété. Les résultats d'environ 50 % de ces échantillons révèlent des tendances d'enrichissement en arsenic, où des anomalies aurifères ont été identifiées sur plusieurs kilomètres.

Aucune activité additionnelle n'est prévue pour le reste de l'année autre que la vérification des données, l'interprétation géologique et la production de rapports. À ce jour, les dépenses totales pour ce projet s'élèvent à 3,4 M$ pour l'année en cours.

Aurizon peut acquérir jusqu'à 60 % de participation dans la propriété Opinaca et jusqu'à 65 % dans la propriété Wildcat, comprenant des groupes de lots de claims contrôlés par Azimut Exploration et Everton Resources. La propriété, qui englobe 56 791 hectares, se situe dans la région de la Baie James, dans le Nord-du-Québec, en marge du projet Eleonore, appartenant à Goldcorp.

Duverny

Au cours du troisième trimestre de 2011, une première phase d'exploration s'est concentrée sur la génération de cibles de forage avec le prélèvement de 1 300 échantillons de sol sur une distance de 200 mètres de largeur. La propriété Duverny a fait l'objet de très peu d'activités d'exploration autres que des activités de forages et de prospection limitées. Un lot de terrain s'étendant sur 10 kilomètres a été incorporé dans l'extension d'une zone principale visible où des activités de forage historiques ont confirmé la continuité de la teneur et de la structure. Les travaux prévus pour le quatrième trimestre de 2011 incluent des travaux géophysiques au sol sur les anomalies identifiées, suivis par des essais de forage, et représentent des dépenses d'environ 0,5 M$.

La propriété Duverny se situe à environ 100 kilomètres au nord de Val-d'Or et appartient à 100 % à Aurizon. Elle comprend 144 claims, englobant une zone de 6 202 hectares, dont 16 claims ont été achetés à un prospecteur et sont subordonnés à des redevances de 1,5% (NSR).

Duvay

En septembre 2011, la Société a conclu un accord avec Tres-Or Resources Ltd. (« Tres-Or »), en vertu duquel la Société peut acquérir une participation initiale de 50 % dans la propriété Duvay de Tres-Or située dans la région d'Abitibi au Québec. La propriété Duvay est adjacente à la propriété Duverny et comprend différents lots de claims totalisant 132 concessions minières et couvrant 4 999 hectares.

La participation de 50 % dans la propriété Duvay peut être acquise en effectuant des paiements en comptant de 1,5 M$ et en encourant des dépenses de travaux totalisant 6,5 M$, au cours des quatre prochaines années, dont des engagements fermes totalisant 2,5 M$ au cours des 18 premiers mois de l'accord. Une participation additionnelle de 15 %, portant la participation totale à 65 % dans la propriété, peut être acquise soit en livrant une étude de faisabilité sur la propriété, soit en encourant 13 M$ de dépenses d'exploration additionnelles sur une période de trois ans après l'acquisition de la participation de 50 %.

Au cours du troisième trimestre de 2011, la Société a versé un paiement initial en comptant de 0,5 M$ et a avancé 0,5 M$ à l'égard des dépenses d'exploration à Tres-Or, conformément aux dispositions de l'entente. Les travaux prévus pour le quatrième trimestre de 2011, représentant des dépenses d'environ 0,7 M$, incluent le prélèvement d'échantillons de sol et de tills, ainsi que l'échantillonnage en masse de plusieurs fosses en surface visant à évaluer la continuité minérale, dans un contexte où d'importants effets de pépites sont suspectés, et à définir des paramètres d'échantillonnage optimaux pour de futures activités de forage.

Propriété Patris

Une seconde phase de travaux sur le terrain a été entamée en septembre 2011. La partie sud du lot de concessions a été précédemment testée avec un programme de 2 100 mètres dans douze trous pendant le deuxième trimestre. L'exploration se concentre désormais sur la zone située à deux kilomètres au Nord-Ouest du forage précédent, le long de la même structure géologique et dans la même zone qu'un indice affleurant historique. L'interprétation géologique, la prospection et un forage au diamant de 1 000 mètres devraient être réalisés au cours du quatrième trimestre de 2011, représentant un coût estimé à 0,3 M$.

Les dépenses au cours du troisième trimestre de 2011 ont atteint un total de 33 000 $ et à ce jour, elles s'élèvent à 0,3 M$ pour l'année en cours. Le programme total correspond au premier engagement de 0,6 M$ en vertu d'un accord de coentreprise signé avec Midland Exploration sur un lot de 63 concessions minières couvrant 2 672 hectares, situé à environ 10 kilomètres au nord du projet Joanna. Aurizon peut acquérir jusqu'à 60 % de participation dans cette propriété.

RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

D'autres renseignements sur la mine Casa Berardi et sur le projet aurifère Joanna de la Société, qui sont requis en vertu des articles 3.2 et 3.3 et des paragraphes 3.4 (a), (c) et (d) de la Norme canadienne 43-101, sont présentés dans la notice annuelle de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2010, ainsi que dans les derniers rapports techniques sur chaque projet, dont les copies sont accessibles sous le profil d'Aurizon sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et sur le site Web de la Société à l'adresse www.aurizon.com.

PERSONNE QUALIFIÉE ET CONTRÔLE DE LA QUALITÉ

Les renseignements de nature scientifique ou technique contenus dans le présent document ont été rédigés sous la supervision de Martin Bergeron, ing., vice-président - Opérations d'Aurizon et personne qualifiée en vertu de la Norme canadienne 43-101.

PERSPECTIVES

Compte tenu des résultats à ce jour et d'un examen du plan minier du quatrième trimestre, les prévisions de production à Casa Berardi pour l'année entière demeurent à environ 165 000 onces d'or. Le total des coûts décaissés en dollars américains prédit devrait demeurer identique à celui précédemment fourni, soit 535 USD par once pour l'année entière, en supposant un taux de change du dollar canadien à parité face au dollar américain pour le reste de l'année.

Les frais d'exploitation minière, de traitement et d'administration pour 2011 devaient être similaires à ceux enregistrés au cours des neuf premiers mois de 2011 et représenter 122 $ par tonne pour l'année entière, en hausse de 2 % par rapport aux prévisions précédentes, et en hausse de 13 % par rapport aux coûts d'opération unitaires de 2010, en raison des quantités réduites de minerai provenant des travaux de mise en valeur, de la taille plus petite des chantiers et des distances de transport plus longues.

Les dépenses d'investissement totales à Casa Berardi sont estimées à 39,3 M$ en 2011, soit moins que les prévisions précédentes de 46,4 M$, en raison des retards de lancement du projet d'approfondissement du puits et de la réduction des activités de développement. Au cours des neuf premiers mois de 2011, les dépenses d'investissement se sont élevées à 35,3 M$, dont une tranche d'environ 30 % a été affecté au fonçage du puits, aux coûts d'infrastructure et au développement latéral qui permettra d'accéder à la portion inférieure de la Zone 113, ainsi qu'à la minéralisation aurifère récemment découverte en profondeur dans les Zones 118 et 123, à l'est du puits de production de la mine Ouest.

Un montant supplémentaire de 2,4 M$ sera investi en exploration à Casa Berardi au cours du quatrième trimestre de 2011 (8,9 M$ engagés au cours des neuf premiers mois de 2011) résultant en environ 100 000 mètres de forage en surface et souterrain au diamant pour l'année. Jusqu'à 4 foreuses de surface et 9 foreuses souterraines seront actives durant le reste de l'exercice 2011. La Société prévoit capitaliser ces coûts, car les principaux objectifs de ce forage seront d'améliorer la qualité des réserves et ressources connues et d'explorer les prolongements de ces structures.

Des programmes d'exploration ambitieux sont également en cours dans les autres propriétés québécoises de la Société, portant le total des dépenses à environ 28 M$ pour l'année 2011 (avant crédits d'impôt), dont une tranche de 23,4 M$ a été dépensée au cours des neuf premiers mois de 2011. En outre, les études d'optimisation et l'étude de faisabilité de Joanna sont estimées à 4,7 M$ en 2011, dont une tranche de 3,8 M$ a été engagée au cours des neuf premiers mois de 2011.

MESURES NON CONFORMES AUX PCGR

Prix réalisé par once d'or

Le prix réalisé par once d'or est une mesure non conforme aux PCGR et se calcule en ajustant les produits en fonction de tous les gains et pertes réalisés sur les instruments dérivés sur l'or, puis en divisant ce montant par le nombre d'onces d'or vendues.

Total des coûts décaissés par once d'or

Aurizon a inclus dans le présent rapport une mesure de rendement non conforme aux PCGR, soit le total des coûts décaissés par once d'or. Aurizon comptabilise les coûts décaissés totaux sur la base des ventes. Dans le secteur des mines d'or, il s'agit d'une mesure de rendement fréquemment utilisée, mais dont la signification n'a pas été normalisée. C'est donc une mesure non conforme aux PCGR. La Société estime que, en plus des mesures habituelles établies selon les PCGR, certains investisseurs se servent de cette information pour évaluer son rendement et sa capacité à générer des flux de trésorerie. Cette mesure se veut donc un complément d'information et ne peut être considérée isolément ni remplacer des mesures de rendement établies conformément aux PCGR. Le total des coûts décaissés par once d'or est tiré des montants inclus à l'état du résultat global et comprend les frais d'exploitation du site minier, comme l'extraction, le traitement et l'administration, mais ne comprend pas l'amortissement ni les frais de remise en état, de financement et de développement des immobilisations. Les charges prises en compte dans le calcul du total des coûts décaissés par once d'or vendue sont diminuées par les ventes de sous-produits de l'argent, puis divisées par le nombre d'onces d'or vendues et par le taux de change moyen entre le dollar canadien et le dollar américain selon la Banque du Canada.

En calculant le total des coûts décaissés par once d'or pour le troisième trimestre de 2011, le coût des ventes a été réduit par des charges d'amortissement et d'épuisement s'élevant à 9,8 M$ et des produits issus de l'argent s'élevant à 0,3 M$, comparativement à 7,8 M$ et 0,2 M$ respectivement pour le troisième trimestre de 2010. Pour les neuf premiers mois de 2011, le coût des ventes a été réduit par des charges d'amortissement et d'épuisement s'élevant à 26,4 M$ et des produits issus de l'argent s'élevant à 0,8 M$, comparativement à 25,2 M$ et 0,4 M$ respectivement pour la période comparable de 2010.

Coûts miniers unitaires par tonne

Les coûts miniers unitaires par tonne sont une mesure non conforme aux PCGR et peuvent ne pas être comparables aux données présentées par d'autres producteurs d'or. La Société est d'avis que cette mesure généralement acceptée par le secteur donne une idée réaliste du rendement d'exploitation et s'avère utile pour les comparaisons des coûts d'un exercice à l'autre. Pour calculer les coûts miniers unitaires par tonne, il faut rajuster les coûts d'opérations inclus dans le coût des ventes, tels qu'indiqués à l'état du résultat global, pour tenir compte des ajustements des stocks, puis diviser le solde par les tonnes traitées à l'usine.

Pour le troisième trimestre de 2011, les coûts d'opération ont été réduits par des ajustements des stocks s'élevant à 2.1 M$, comparativement à des ajustements des stocks qui ont augmenté les coûts d'opération de 0,4 M$ pour le troisième trimestre de 2010. Pour les neuf premiers mois de 2011, les coûts d'opération ont été réduits par des ajustements des stocks s'élevant à 1,6 M$, comparativement à des ajustements des stocks qui ont augmenté les coûts d'opération de 1,8 M$ pour la même période en 2010.

Marge bénéficiaire d'exploitation par once

La marge bénéficiaire d'exploitation par once est une mesure non conforme aux PCGR, calculée en soustrayant le total des coûts décaissés par once du prix réalisé moyen de l'or. Pour le troisième trimestre de 2011, le prix réalisé moyen de l'or était de 1 695 USD moins un total de coûts décaissés s'élevant à 497 USD, soit une marge bénéficiaire d'exploitation de 1 198 USD, comparativement à un prix réalisé moyen de l'or de 1 119 USD moins un total de coûts décaissés s'élevant à 604 USD, soit une marge bénéficiaire d'exploitation de 515 USD pour le troisième trimestre de 2010.

Pour les neuf premiers mois de 2011, le prix réalisé moyen de l'or était de 1 544 USD moins des coûts décaissés totaux s'élevant à 551 USD, soit une marge bénéficiaire d'exploitation de 993 USD, comparativement à un prix réalisé moyen de l'or de 1 069 USD moins des coûts décaissés totaux s'élevant à 544 USD, soit une marge bénéficiaire d'exploitation de 525 USD pour la période comparable de 2010.

MESURES NON CONFORMES AUX PCGR (suite)

Bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (« BAIIA »)

Le BAIIA est une mesure non conformes aux PCGR qui est calculée en ajustant le bénéfice net (ou perte nette) pour exclure les charges de d'amortissement et d'épuisement, les charges financières, les produits financiers et les impôts sur les bénéfices. Le tableau ci-dessous présente un rapprochement du bénéfice net et du BAIIA pour le trimestre et la période de neuf mois se terminant le 30 septembre :

Trimestre se terminant le Période de neuf mois se terminant le
30 septembre 30 septembre 30 septembre 30 septembre
2011 2010 2011 2010
Bénéfice net pour la période 13 071 $ 2 307 $ 22 121 $ 10 236 $
Amortissement et épuisement 9 844 7 989 26 565 25 784
Produits financiers (365) (279) (1 035) (491)
Charges financières 250 177 691 574
Impôts sur les bénéfices 10 574 2 684 25 685 11 155
BAIIA 33 374 $ 12 878 $ 74 027 $ 47 258 $

CAPITAL-ACTIONS EN CIRCULATION

Au 8 novembre 2011, Aurizon comptait 163 021 202 actions ordinaires émises et en circulation. En outre, 9 255 350 options d'achat d'actions incitatives, représentant 5,7 % du capital-actions en circulation, sont en circulation et peuvent être levées contre des actions ordinaires au prix moyen de 5,31 $ par action.

Actions ordinaires
(TSX - ARZ et NYSE Amex - AZK)
30 septembre 31 décembre
2011 2010
Émises 163 021 202 162 145 702
Diluées 172 276 552 171 815 302
Moyenne pondérée 162 483 035 160 249 688

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE ET WEBDIFFUSION

La direction d'Aurizon tiendra une conférence téléphonique et une webdiffusion en direct à l'intention des analystes et des investisseurs le jeudi 10 novembre 2011 à 8h, heure du Pacifique (11h, heure normale de l'Est) afin de passer en revue ces résultats.

Numéros à composer :

Au Canada et aux États-Unis, le numéro sans frais à composer est le : 1‐800‐319‐4610; à l'extérieur du Canada et des États-Unis, composer le : 1‐604‐638‐5340.

Cette conférence sera diffusée en ligne sur le site Web d'Aurizon à l'adresse www.aurizon.com ou en faisant un copier-coller du lien suivant dans votre navigateur : http://services.choruscall.com/links/aurizon111110.html.

Les personnes souhaitant écouter un enregistrement de la conférence téléphonique ultérieurement sont invitées à composer, au Canada et aux États-Unis, le numéro sans frais 1‐800‐319‐6413 ou, à l'extérieur du Canada et des États-Unis, le 1‐604‐638‐9010 (Code : 1001#). Un enregistrement de la conférence sera accessible jusqu'au jeudi 17 novembre 2011.

INFORMATIONS ET ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent rapport renferme des « énoncés prospectifs » et des « informations prospectives » au sens de la règlementation sur les valeurs mobilières applicable au Canada et aux États-Unis (collectivement, « informations prospectives »). Les énoncés prospectifs contenus dans le présent rapport sont valables en date du rapport. La Société n'entend pas mettre à jour cette information prospective et n'assume aucune responsabilité à cet égard, sauf si elle y est tenue en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter, les énoncés relatifs aux attentes et aux estimations de la Société à propos des éléments suivants : la production aurifère future, les taux de récupération anticipés, les coûts décaissés totaux prévus par once d'or produit à la mine Casa Berardi, les ressources minérales estimées et le moment de l'étude de faisabilité sur le Projet de développement aurifère Joanna, les taux de change, le cours futur de l'or et les incidences de celui-ci, l'estimation des réserves et des ressources minérales, la concrétisation des estimations des réserves et des ressources minérales et la viabilité économique de ces dernières, le moment et le montant des investissements prévus en immobilisations, le coût et le moment de la mise en valeur des nouveaux gisements, les plans et les budgets des activités d'exploration et le moment et le résultat de celles-ci, les études de faisabilité et de préfaisabilité, les échéanciers possibles pour l'obtention des permis, l'évaluation des possibilités, les besoins supplémentaires de capital, la règlementation gouvernementale en matière d'exploitation minière, les risques environnementaux, les frais et obligations en matière de remise en état des lieux, les litiges ou les réclamations liés à des titres, le caractère adéquat des couvertures d'assurance, la disponibilité d'une main-d'œuvre qualifiée et les plans et stratégies d'acquisition. Les énoncés prospectifs se caractérisent généralement par l'emploi de termes tels que « planifier », « s'attendre à », « budget », « programmer », « estimer », « prévoir », « avoir l'intention de », « anticiper », ou « croire », ou encore de la forme négative de ceux-ci, ou par des variantes de termes, phrases ou énoncés indiquant que des actions, évènements ou résultats « pourraient » ou « devraient » se concrétiser ou se concrétiseront.

Les informations prospectives contenues dans le présent rapport sont fondées sur certaines hypothèses que la Société estime raisonnables, notamment : le taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien en 2011, la stabilité ou l'augmentation du cours et de la demande de l'or, la stabilité de l'approvisionnement en or, la persistance des taux de récupération à l'usine de la mine Casa Berardi de la Société, la concrétisation du plan minier actuel de la Société, une conjoncture d'affaires et économique stable et sans revirement négatif, la disponibilité du financement au besoin et selon des modalités raisonnables, ainsi que l'absence de tout accident important, conflit de travail ou défaut des installations ou des équipements.

Toutefois, les informations prospectives impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de causer un écart sensible entre les résultats, le rendement ou les accomplissements réels de la Société et les résultats, le rendement ou les accomplissements futurs exprimés ou sous-entendus par lesdites informations prospectives. Ces facteurs comprennent, entre autres, le risque que les résultats des activités d'exploration diffèrent de ceux prévus; que l'augmentation du coût de la main-d'œuvre, de l'équipement ou du matériel soit plus forte que prévu; que le cours de l'or chute; que le dollar canadien s'apprécie par rapport au dollar américain; que les ressources et les réserves minérales ne correspondent pas aux estimations; que les coûts ou les résultats réels des activités de remise en état soient plus élevés que prévu; que les modifications aux paramètres du projet apportées par la révision des plans entraînent une augmentation des coûts; que les taux de production soient moins élevés que prévu; qu'il y ait des variations inattendues des ressources et des réserves minérales, de la teneur ou des taux de récupération, que l'usine, l'équipement ou les procédés ne fonctionnement pas comme prévu, que des accidents, des conflits de travail et d'autres risques généralement associés à l'exploitation minière surviennent; qu'il y ait des retards imprévus dans l'obtention des approbations gouvernementales, le financement ou les activités de mise en valeur ou de construction, ainsi que les facteurs et autres risques décrits plus en détail dans la notice annuelle d'Aurizon déposée auprès des commissions des valeurs mobilières de toutes les provinces et de tous les territoires canadiens et dans le rapport annuel d'Aurizon sur le formulaire 40-F déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, lesquels peuvent être consultés sur Sedar, à l'adresse www.sedar.com, et sur Edgar, à l'adresse www.sec.gov. Bien que la Société ait tenté d'indiquer les facteurs importants qui pourraient entraîner un écart sensible entre les actions, évènements et résultats réels et les informations prospectives, d'autres facteurs pourraient entraîner un écart sensible entre les actions, évènements et résultats et ceux estimés ou prévus. Rien ne garantit que les informations prospectives se révéleront exactes, puisque les résultats réels et évènements futurs pourraient être sensiblement différents de ceux prévus par lesdites informations. Les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces informations prospectives, en raison de leur incertitude inhérente.

MISE EN GARDE DESTINÉE AUX LECTEURS ET INVESTISSEURS AMÉRICAINS

À titre de société constituée en Colombie-Britannique, la Société est assujettie à certains règlements émis par la British Columbia Securities Commission (« BC Securities Commission »). La Société est tenue de fournir des renseignements détaillés sur ses propriétés, dont la minéralisation, les forages, l'échantillonnage et les analyses, la sécurité des échantillons et l'estimation des ressources et des réserves minérales. De plus, la Société décrit les ressources minérales associées à ses propriétés en utilisant une terminologie telle que ressource « indiquée » ou « présumée », termes reconnus par la règlementation canadienne, mais non reconnus par la United States Securities and Exchange Commission (« SEC »).

Mise en garde destinée aux lecteurs et investisseurs des États-Unis concernant les ressources minérales

économiquement et légalement extraire ou produire. La Société peut utiliser dans ce rapport certains termes comme « ressources minérales », « ressources minérales indiquées » et « ressources minérales présumées » qui sont reconnus et exigés par les organismes de règlementation canadiens de valeurs mobilières, mais qui ne sont pas reconnus par la SEC.

Le présent document peut utiliser le terme ressources minérales « indiquées ». Les lecteurs des États-Unis sont prévenus que bien que ce terme soit reconnu et exigé par la règlementation canadienne, il n'est pas reconnu par la SEC. Les lecteurs et investisseurs des États-Unis sont prévenus de ne pas supposer que des gisements minéraux de cette catégorie seront éventuellement convertis, en tout ou en partie, en réserves minérales.

Le présent document peut aussi faire référence à des ressources minérales « présumées ». Les lecteurs des États-Unis sont prévenus que bien que le terme soit reconnu et exigé par la règlementation canadienne, il n'est pas reconnu par la SEC. Les « ressources présumées » comportent une grande part d'incertitude quant à leur existence et à leur faisabilité économique et légale. On ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, en une catégorie supérieure. Selon la règlementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent être utilisées pour les études de faisabilité ou de préfaisabilité, sauf dans de rares cas. Les lecteurs et investisseurs des États-Unis sont prévenus de ne pas supposer qu'une ressource présumée existe, en tout ou en partie, ni qu'elle pourra être exploitée de façon économique ou légale.

Aurizon est un producteur d'or dont la stratégie de croissance est axée sur la mise en valeur des projets existants dans la région de l'Abitibi, au nord-ouest du Québec, une des régions les plus propices à l'exploitation minière et les plus riches en or et en métaux communs au monde, ainsi que sur l'augmentation de ses actifs par des transactions rentables. Les actions d'Aurizon sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « ARZ » et à l'Amex de la Bourse de New York sous le symbole « AZK ». Vous trouverez des renseignements supplémentaires sur Aurizon et ses propriétés sur le site Web de la société à l'adresse : www.aurizon.com.


Bilans intermédiaires au
(Non vérifiés, exprimés en milliers de dollars canadiens) 30 septembre 2011 31 décembre 2010
ACTIF
Actif à court terme
Trésorerie et équivalents de trésorerie 178 017 $ 139 341 $
Titres négociables 919 1 129
Stocks 15 197 12 085
Débiteurs et autres créances 8 874 7 258
Crédits d'impôt à recevoir 10 922 12 398
Total de l'actif à court terme 213 929 172 211
Actif à long terme
Immobilisations corporelles 162 233 152 012
Biens miniers 4 880 4 220
Charges financières différées 383 -
Autres actifs 6 149 8 100
Total de l'actif à long terme 173 645 164 332
TOTAL DE L'ACTIF 387 574 $ 336 543 $
PASSIF
Passif à court terme
Comptes créditeurs et charges à payer 26 468 $ 18 905 $
Passif lié aux instruments dérivés 2 886 -
Portion à court terme des obligations à long terme 130 756
Passif d'impôts exigibles 5 602 -
Total du passif à court terme 35 086 19 661
Passif à long terme
Provisions 16 401 13 114
Passif d'impôts différés 39 198 35 378
Total du passif à long terme 55 599 48 492
Total du passif 90 685 68 153
CAPITAUX PROPRES
Capital-actions
Actions émises 273 873 269 677
Surplus d'apport 1 118 1 022
Rémunération à base d'actions 16 515 13 719
Bénéfices non répartis (déficit) 5 714 (16 407)
Cumul des autres éléments du résultat global (331) 379
Total des capitaux propres 296 889 268 390
TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF 387 574 $ 336 543 $
États intermédiaires du résultat global
Trimestre terminé le Période de neuf mois terminée le
(Non vérifiés, exprimés en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action) 30 septembre
2011
30 septembre
2010
30 septembre
2011
30 septembre
2010
Produits 68 144 $ 39 882 $ 174 316 $ 130 184 $
Moins coûts des ventes (29 736) (27 223) (88 811) (84 880)
Marge brute 38 408 12 659 85 505 45 304
Autres dépenses d'exploitation
Coûts d'exploration (7 037) (5 471) (20 239) (10 271)
Frais généraux et administratifs (5 025) (2 918) (15 278) (11 291)
Autres gains, montant net 585 461 552 2 049
Résultat d'exploitation 26 931 4 731 50 540 25 791
Produits financiers 365 279 1 035 491
Charges financières (250) (177) (691) (574)
Autres gains (pertes) sur les instruments dérivés (3 401) 158 (3 078) (4 317)
Bénéfice avant impôts 23 645 4 991 47 806 21 391
Impôts sur les bénéfices (10 574) (2 684) (25 685) (11 155)
BÉNÉFICE NET POUR LA PÉRIODE 13 071 2 307 22 121 10 236
Autres éléments du résultat global
Gain (perte) latent(e) sur des titres négociables (407) 578 (710) 433
RÉSULTAT GLOBAL POUR LA PÉRIODE 12 664 $ 2 885 $ 21 411 $ 10 669 $
Nombre moyen pondéré d'actions en circulation - de base 162 813 160 518 162 483 159 724
Bénéfice par action - de base 0,08 $ 0,01 $ 0,14 $ 0,06 $
Nombre moyen pondéré d'actions en circulation - dilué 164 622 163 131 164 344 161 514
Bénéfice par action - dilué 0,08 $ 0,01 $ 0,14 $ 0,06 $
États intermédiaires des flux de trésorerie
Trimestre terminé le Période de neuf mois terminée le
(Non vérifiés, exprimés en milliers de dollars canadiens) 30 septembre 2011 30 septembre 2010 30 septembre 2011 30 septembre 2010
Activités d'exploitation
Résultat net pour la période 13 071 $ 2 307 $ 22 121 $ 10 236 $
Ajustement au titre des éléments hors trésorerie :
Amortissement et épuisement 9 844 7 989 26 565 25 784
Rémunération à base d'actions 1 790 758 4 187 4 486
Gains (pertes) sur les instruments dérivés 3 209 (4 185) 2 886 (8 715)
Impôts futurs (724) 524 3 820 5 761
Autres 33 168 2 183 274
27 223 7 561 61 762 37 826
Diminution (augmentation) des éléments hors trésorerie du fonds de roulement 7 456 (460) 10 511 (5 047)
Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation 34 679 7 101 72 273 32 779
Activités d'investissement
Immobilisations corporelles (10 748) (6 659) (33 655) (20 436)
Biens miniers (500) - (660) (1 665)
Achat de titres négociables - - (500) (500)
Provision pour remise en état - - (418) -
Trésorerie nette affectée aux activités d'investissement (11 248) (6 659) (35 233) (22 601)
Activités d'investissement
Émission d'actions 2 075 6 186 2 901 8 318
Obligations à long terme - (21) (773) (661)
Frais de financement différés - - (492) -
Trésorerie nette liée aux activités de financement 2 075 6 165 1 636 7 657
AUGMENTATION NETTE DE LA TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS 25 506 6 607 38 676 17 835
TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS - DÉBUT DE LA PÉRIODE 152 511 124 326 139 341 113 098
TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS - TERME DE LA PÉRIODE 178 017 $ 130 933 $ 178 017 $ 130 933 $

Enregistrement aux États-Unis (Fichier 001-31893)

Publication n° 28 - 2011


(1) Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » présentée aux pages 9 et 10.

(2) Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » présentée aux pages 9 et 10.

(3) Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » présentée aux pages 9 et 10.

(4) Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » présentée aux pages 9 et 10.

(5) Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » présentée aux pages 9 et 10.

Renseignements

  • Mines Aurizon ltée
    George Paspalas
    président et chef de la direction
    604-687-6600 ou Numéro sans frais : 1-800-411-GOLD (4653)

    Mines Aurizon ltée
    Ian S. Walton
    vice-président exécutif et directeur financier
    604-687-6600 ou Numéro sans frais : 1-800-411-GOLD (4653)

    Mines Aurizon ltée
    Relations avec les investisseurs
    604-687-6600 ou Numéro sans frais : 1-800-411-GOLD (4653)
    604-687-3932 (FAX)
    jennifer.north@aurizon.com ou info@aurizon.com
    www.aurizon.com