Conseil québécois du loisir

Conseil québécois du loisir

30 janv. 2012 15h45 HE

Avenir du Parc olympique : une étape importante vers un véritable espace public!

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 30 jan. 2012) - Le Conseil québécois du loisir (CQL) accueille avec intérêt la Synthèse des consultations diffusée le 26 janvier par le Comité-conseil sur l'avenir du Parc olympique et apprécie l'opportunité qu'elle offre pour le développement d'une vision porteuse d'avenir pour ce patrimoine collectif.

Le président du CQL, monsieur Michel Beauregard, remercie le Comité-conseil et sa présidente, madame Lise Bissonnette, pour la sensibilité clairement exprimée à l'égard des « troglodytes » qui animent le sous-sol du Parc depuis 26 ans et l'importance de les déménager dans le Parc, en les considérant comme des partenaires pour l'avenir.

Monsieur Beauregard souligne que « la réflexion actuelle ne concerne pas uniquement ce qui est visible et spectaculaire dans ce vaste espace urbain, mais également les dizaines de fédérations, les centaines de travailleurs et les milliers de bénévoles qui méritent d'avoir « pignon sur rue », afin de souligner leur contribution déterminante à la qualité de vie des citoyennes et citoyens du Québec et de mettre en relief le potentiel qu'ils représentent pour la mise en valeur du Parc olympique lui-même et le développement d'un mode de vie physiquement actif et socialement engagé. Les fédérations de loisir regroupent plus d'un million de membres et rendent des services à plus de 2 millions de personnes ».

Pour le CQL, tel qu'exprimé à l'automne 2011 dans son mémoire, le Parc olympique doit devenir une véritable « Cité du loisir, du sport et de la vie », intégrant de façon complémentaire et équilibrée, les infrastructures et dimensions culturelles, éducatives, récréatives, scientifiques, sportives et touristiques dans une approche citoyenne inclusive et mobilisatrice. À cet égard, le président du Conseil rappelle que « les loisirs et le temps libre sont les ingrédients unificateurs de plusieurs composantes de cet espace public et de son animation. On oublie trop souvent que le loisir est un droit et qu'il est à la base d'une part importante du développement économique et social ».

Le CQL renouvelle son offre de collaboration aux réflexions qui se poursuivront afin d'obtenir une vision et une « feuille de route » pour le développement du Parc, tant dans le cadre des travaux du Comité-conseil que ceux de l'équipe de direction de la Régie des installations olympiques (RIO), dirigée par monsieur David Heurtel, qui apportent un souffle nouveau et dynamique au quadrilatère.

Le Conseil québécois du loisir, chapitre de l'Organisation mondiale du loisir, contribue par le loisir au développement social, culturel et économique du Québec. Il représente les organismes nationaux de loisir, regroupe et appuie la concertation des intervenants du loisir. Il défend le droit au temps libre et aux loisirs pour tous et en favorise l'accessibilité.

Renseignements