Gouverneur général du Canada

Gouverneur général du Canada

20 avr. 2009 15h06 HE

Avis aux médias : Des délégués canadiens accompagneront la gouverneure générale du Canada lors des visites d'Etat en Ukraine et au Royaume de Norvège

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 avril 2009) - A l'occasion des visites d'Etat en Ukraine et au Royaume de Norvège, Leurs Excellences la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada, et Jean-Daniel Lafond seront accompagnées de neuf délégués canadiens qui joueront un rôle actif lors de rencontres avec la société civile ukrainienne et norvégienne.

Oeuvrant dans les secteurs de la diversité, la gouvernance, les arts et la culture, l'engagement civique et les jeunes, les délégués mettront en commun leur expertise et leurs connaissances avec leurs homologues ukrainiens et norvégiens. Ils rédigeront aussi des blogues qui seront mis en ligne sur le site de la gouverneure générale www.ecoutedescitoyens.gg.ca.

Voici la liste des délégués choisis et leurs notices biographiques :

Measha Brueggergosman (Norvège seulement)

Soprano

Acclamée par la critique de la presse internationale tant pour son sens aigu de la musique et sa voix voluptueuse que pour la maturité étonnante de sa présence souveraine sur scène, Measha Brueggergosman s'est affirmée comme l'une des interprètes et personnalités les plus talentueuses et dynamiques de l'heure. Durant la saison 2008-2009, Mme Brueggergosman a donné des représentations avec le Minnesota Orchestra et Osmo Vänskä; l'Orchestre Métropolitain du Grand Montréal et Yannick Nézet-Séguin; l'Ensemble Intercontemporain et David Robertson; le London Symphony Orchestra et Daniel Harding; l'Orchestre symphonique de Montréal et Kent Nagano; et avec le Cleveland Orchestra, sous la direction de Franz Welser-Möst, à Cleveland, Miami, et au Carnegie Hall. Profondément engagée dans l'art du récital, Mme Brueggergosman, dont l'enregistrement de Surprise chez Deutsche Grammophon lui a valu un prix Juno, a présenté la saison dernière un programme inspiré de cette oeuvre dans plusieurs des principaux centres culturels d'Amérique du Nord, dont Boston, Chicago, New York, Toronto, et Washington D.C., ainsi qu'au Brésil, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Espagne. En dehors des grandes salles de concert du monde, Mme Brueggergosman est une ambassadrice canadienne de bonne volonté qui prête sa voix, sa passion et son énergie à l'African Medical and Research Foundation (AMREF), à Learning Through the Arts, et au World Wildlife Fund (WWF), trois organismes à caractère social et environnemental.

Hank Bull

Directeur exécutif, Vancouver International Centre for Contemporary Asian Art

Né à Calgary en 1949, Hank Bull peint et joue de la musique dès son jeune âge. Plus tard, il fréquente la New School of Art, où il étudie auprès de Robert Markle et de Nobuo Kubota. En 1973, il s'installe à Vancouver pour se joindre au Western Front, l'un des premiers centres canadiens dirigés par des artistes. C'est là que sa pratique prend de l'expansion, puisqu'il y intègre la performance, la vidéo, la radio et l'art des télécommunications. Son oeuvre, dont certaines pièces font partie des collections du Musée des beaux-arts du Canada et du New York Museum of Modern Art, sera également présentée dans le cadre de la Biennale de Venise en 1986, et de Dokumenta 9 en 1987. S'intéressant aux réseaux d'échange, il fait de fréquents voyages à l'étranger et collabore avec des artistes du monde entier. En 1999, il fonde conjointement le Vancouver International Centre for Contemporary Asian Art (Centre A), dont il est actuellement le directeur administratif.

Sylvia Cloutier

Artiste de la scène

Sylvia Cloutier vit dans sa ville natale de Kuujjuaq, au Nunavik, avec son fils de 11 ans. Mme Cloutier est une artiste de la scène bien connue dans les domaines du chant de gorge et de la danse du tambour inuits. Elle produit également des événements spéciaux et est propriétaire d'Aqsarniit, une compagnie de spectacles. Elle a collaboré avec des artistes du monde entier, incluant Think of One, un groupe belge; Tafelmusik, un orchestre baroque de Toronto, et DJ Madeskimo, un disc-jockey de Montréal. Mme Cloutier a aussi participé à plusieurs productions, dont celle de la musique pour documentaires, pour la radio et la télévision, ainsi que pour "Inuit Piqqusingit", sa première série diffusée par ICSL (compagnie de systèmes de communication inuite), lancée en 2002. Elle a aidé à former des jeunes dans le domaine de la réalisation de vidéos et a participé à un projet théâtral visant à susciter la créativité tout en traitant de questions sociales et en faisant la promotion de la culture inuite. En 2007, elle a visité des écoles du Nunavut pour le compte de Taking Pulse, un programme de la Fondation nationale des réalisations autochtones, afin de promouvoir les carrières dans le secteur des soins de santé auprès des jeunes Inuits. Mme Cloutier est présentement la directrice artistique du Qaggiq Theatre et elle travaille pour le Northern Village, à Kuujjuaq. Pauktutiit, un organisme national de femmes inuites la nommait récemment "Femme de l'année".

Daniel Cross

Président d'EYESTEELFILM

Daniel Cross est le président d'EYESTEELFILM, à Montréal, une société qui figurait récemment sur la liste établie par le magazine RealScreen des 100 plus importantes maisons de production de longs métrages documentaires au monde, et qui a remporté un prix Génie pour Sur le Yangzi. M. Cross a réalisé et dirigé une série de documentaires avec des Canadiens sans abri, notamment Danny Boy, The Street, SPIT: Squeegee Punks in Traffic et www.homelessnation.org. Parmi ses autres oeuvres dignes de mention, il y a Chairman George, Inuuvunga: I am Inuk I am Alive, Punk Le Vote, RIP:A Remix Manifesto, maintenant sur la scène théâtrale, le documentaire Antoine, à l'affiche dans le cadre de Thessalonika/Tribeca/HotDocs, ainsi que Last Train Home et Taqwacore, qui sont en post-production. M. Cross est également fier des récents projets médias novateurs www.homelessnation.org et www.opensourcecinema.org. Il oeuvre bénévolement pour sa collectivité en tant que membre du conseil d'administration des organismes suivants : Documentaristes du Canada, Association canadienne de production de films et de télévision, L'observatoire du documentaire et Hot Docs Film Festival. Il est professeur adjoint à la Mel Hoppenheim School of Cinema de l'Université Concordia et est un membre fondateur du centre de documentaires de cette Institution. Il aime jouer au hockey et promener son chien. Il est le père de deux garçons, Gabriel et Nathaniel.

Ilona Dougherty

Directrice exécutive et cofondatrice, L'apathie c'est plate

Ilona Dougherty était une militante et une artiste dès le jeune âge. Elle a acquis de l'expérience dans des domaines très divers, allant de déléguée canadienne aux Nations Unies à l'âge de 17 ans à productrice d'importants concerts à travers le Canada. Durant ce périple, elle a approfondi ses connaissances de façon pratique, tant en gestion d'artistes et d'orchestres qu'en animation d'ateliers et de planification stratégique organisationnelle. En janvier 2004, elle cofondait l'Apathie c'est plate (http://www.apathyisboring.com/fr), un organisme national non-partisan qui utilise l'art et la technologie pour encourager les jeunes à s'impliquer dans le processus démocratique. Elle en occupe présentement le poste de directrice exécutive. Mme Dougherty s'est toujours intéressée à la fusion de l'art et du changement social, ce qui continue d'être sont principal sujet d'intérêt. Elle a remporté plusieurs prix, dont le Vince Sirois Prize et le Yukon Women's Award, et un profil lui est consacré dans le livre Notes from Canada's Young Activists. Combinant ses antécédents dans l'industrie musicale et son engagement social, Mme Dougherty a travaillé avec de nombreux artistes réputés et des Canadiennes et des Canadiens bien connus lors d'événements comme la Coupe Grey et la remise des prix Juno. Elle continue à donner des conférences partout au pays sur de nouvelles façons de communiquer avec les Canadiennes et les Canadiens âgés de 18 à 35 ans. Mme Dougherty a été élevée à Prince Albert, en Saskatchewan, et à Whitehorse, au Yukon, par des parents socialement engagés. Elle vit actuellement à Montréal, au Québec.

Paul Grod (Ukraine seulement)

Président national, Congrès des Ukrainiens Canadiens

Paul Grod est président et chef de la direction de Rodan Energy, chef de file parmi les entreprises canadiennes de solutions énergétiques. Avant de créer la firme Rodan, M. Grod a été un spécialiste des services bancaires aux entreprises et de l'investissement au sein de Marchés mondiaux CIBC, puis a oeuvré dans le domaine du financement des entreprises et a pratiqué le droit (fusions et acquisitions) chez Gowling Lafleur Henderson LLP, l'un des plus grands cabinets d'avocats du Canada. M. Grod offre bénévolement ses services en tant que président national du Congrès des Ukrainiens Canadiens (CUC) et vice-président du Congrès mondial des Ukrainiens. Le CUC coordonne et représente les intérêts de la communauté ukrainienne du Canada, qui comprend un million et demi de personnes. Fils d'immigrants de l'Ukraine, M. Grod se sent profondément attaché au pays de ses ancêtres. Il y est d'ailleurs allé à maintes reprises, d'abord lorsqu'il était étudiant pour travailler avec l'Union des étudiants de l'Ukraine afin d'encourager les jeunes Ukrainiens à voter et à s'impliquer dans le processus politique, et plus tard à titre de coordonnateur d'un groupe international d'experts oeuvrant avec le Groupe des conseillers auprès du Parlement de l'Ukraine. Dernièrement, il a organisé et dirigé des missions de 500 personnes, et par la suite des missions de 150 personnes, chargées d'observer les élections présidentielles et parlementaires en Ukraine. M. Grod, qui est membre du Barreau du Haut-Canada, détient un baccalauréat en sciences politiques, un baccalauréat en droit et une maîtrise en administration des affaires.

Naki Osutei

Gestionnaire de projet, Toronto City Summit Alliance

Naki Osutei est une sociologue qui cherche à mettre les résultats de la recherche en application. Ses recherches universitaires portent sur une gamme de sujets, dont les jeunes, le multiculturalisme et les villes. Elle a présenté dernièrement à l'Université d'Oxford les résultats d'une étude sur le paradoxe que représentent le partage et la préservation de la culture au Canada. Elle est récipiendaire de nombreux prix, notamment de la Médaille académique du Gouverneur général. Le travail de Mme Osutei au sein de la Toronto City Summit Alliance (TCSA) lui fournit l'occasion de mettre en pratique son expérience universitaire. Elle a collaboré avec des leaders de haut calibre de tous les secteurs dans le cadre d'initiatives visant à solutionner les problèmes qui freinent l'avenir socio-économique et environnemental de la région de Toronto. Mme Osutei appuie en outre le développement de jeunes leaders communautaires par l'entremise du réseau de leaders émergents de la TCSA et de DiverseCity, un projet de leadership du Grand Toronto. Mme Osutei soutient vivement les arts et l'éducation en siégeant au conseil d'administration de la Canadian Stage Company et de l'organisme The Learning Partnership. Elle est membre du conseil d'administration de la maison St. Christopher, un organisme de services polyvalent qui oeuvre en partenariat avec la collectivité pour promouvoir le changement personnel et social afin que toutes et tous puissent vivre dans une société sûre, saine et inclusive.

Jonathan Verreault

Chercheur scientifique

Jonathan Verreault est un chercheur scientifique dans le domaine de la toxicologie et de la chimie environnementale au Centre national de la recherche faunique à l'Université Carleton et un professeur à temps partiel en biologie à l'Université d'Ottawa. Il détient une maîtrise et un doctorat de l'Université de Tromso en Norvège, l'université située le plus au nord au monde. Durant ces années d'études, il a aussi été affilié au Norwegian Polar Institute, le principal institut de ce pays en matière de recherche, de surveillance de l'environnement et de cartographie des régions polaires de la Norvège. Ses travaux portent essentiellement sur les polluants environnementaux dans l'Arctique et sur leurs effets sur les espèces sauvages, et surtout sur les oiseaux marins et les ours polaires. Même s'il est encore au début de sa carrière, M. Verreault a déjà fait preuve d'une productivité exceptionnelle. Il a publié de nombreux articles dans des journaux scientifiques réputés, a donné des conférences et des ateliers lors de conférences internationales et a supervisé plusieurs étudiants diplômés dans le domaine. Il est membre du groupe d'experts sur les effets des polluants environnementaux sur la faune au sein du programme de surveillance et d'évaluation de l'Arctique (PSEA). Ses recherches actuelles et passées l'ont amené à collaborer étroitement avec des chercheurs scientifiques canadiens, norvégiens, danois, suédois, français et écossais.

Kathryn White

Directrice exécutive, Association canadienne pour les Nations Unies

Kathryn White devenait directrice exécutive de l'Association canadienne pour les Nations Unies en décembre 2003. Au cours des 25 années précédentes, Mme White avait présidé Black & White Inc., une firme internationale d'experts-conseils située à Ottawa se spécialisant en gestion de risques, en recherche sur les politiques et le développement et sur l'engagement citoyen en matière de politique étrangère, sociale et sur la sécurité. On la connaît tant au Canada qu'à l'étranger pour ses travaux novateurs sur les questions de l'engagement de la jeunesse, et celles sur l'équité de genre, les droits de la personne, le multiculturalisme, les changements climatiques, les mesures d'intervention et d'atténuation en situation de catastrophes ou de crises, de responsabilité sociale des entreprises, de consolidation de la paix et de résolution de conflits au plan international. La capacité de Mme White de mobiliser la société civile, le gouvernement et le secteur privé au sein de la communauté pacifique à Chypre a été le catalyseur qui a mené à l'Accord d'Annan. Elle a publié plusieurs ouvrages sur le rôle de la protestation dans l'édification de la démocratie en utilisant des données sur les protestataires lors du Sommet canadien du G8 et sur la revue du sénateur George Mitchell sur l'entente de paix du Vendredi saint en Irlande du Nord. De plus, elle fournit des renseignements experts pour le Cours sur la sécurité nationale, le cours prestigieux pour officiers supérieurs pour les Forces canadiennes. Mme White a aussi été journaliste et chef de pupitre au Globe & Mail, au New York Times, au New Scientist, ainsi qu'éditrice en chef du Canadian Review magazine. Elle a élaboré le premier cours canadien d'information publique sur les urgences nationales à l'intention des intervenants de première ligne et des élus, ainsi que des programmes pour journalistes sur les interventions en cas de désastre et sur la façon d'identifier des personnes-ressources en milieu communautaires qui reflètent la diversité canadienne. Elle a également créé d'autres programmes de formation pour les médias concernant leur rôle intégral dans la théorie des partenariats pour le maintien de la paix, formation qu'elle a donné elle-même. Parmi ses nombreux engagements bénévoles, elle a été présidente nationale d'UNIFEM pendant huit ans. Elle est mariée à Robert Miller et a deux filles et un fils.

La visite d'Etat en Ukraine aura lieu du 23 au 26 avril. La visite d'Etat au Royaume de Norvège se déroulera du 28 au 30 avril.

Les membres du public sont invités à suivre le déroulement des visites d'Etat, en lisant les discours qui seront prononcés et en regardant les photos et les vidéos qui seront affichés quotidiennement sur www.gg.ca.

Renseignements