Association canadienne des soins de santé

Association canadienne des soins de santé

26 févr. 2008 13h55 HE

Avis aux médias : L'Association canadienne des soins de santé réagit au Budget 2008

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 26 fév. 2008) - Après le dépôt du Budget fédéral de 2008, la présidente et directrice générale de l'Association canadienne des soins de santé, Pamela Fralick, sera disponible pour commentaires.



Endroit : Salle des chemins de fer, (253 D) Edifice du centre,
Colline du Parlement, Ottawa

Heure : Le mardi 26 février 2008, après le dépôt du Budget fédéral
(vers 16 h).


La réponse de l'ACS au Budget 2008 reposera sur les prises de position suivantes qu'on peut trouver dans le mémoire prébudgétaire de l'Association, au www.cha.ca.

Caractère durable du système de soins de santé : les Canadiens voient toujours les soins de santé comme une de leurs priorités les plus importantes, non simplement comme un article à cocher sur une liste. Les dernières données de l'OCDE confirment que le système de soins de santé du Canada est à la fois durable et efficient. Le Budget 2008 donnera au gouvernement l'occasion de démontrer son appui continu à notre système de soins de santé publique en le finançant de façon adéquate et prévisible.

Le secteur des soins de santé est un bénéfice pour la santé des Canadiens et Canadiennes et l'économie canadienne et non un coût. L'ACS fournira des données à cet effet, à la Salle des chemins de fer.

Equité des bénéfices : Le système de soins de santé du Canada financé à même les deniers publics assure aux Canadiens et Canadiennes un accès adéquat à des soins de santé peu importe leur capacité de payer.

Financement ciblé : Le financement ciblé contribue à rendre le système durable et équitable à travers le Canada. Dans son mémoire prébudgétaire, l'ACS recommande des investissements supplémentaires de 6,2 milliards de dollars sur cinq ans pour le dossier de santé électronique, de 1 milliard de dollars sur trois ans pour de nouveaux équipements diagnostics médicaux et de 5 milliards de dollars sur cinq ans pour le financement de l'infrastructure des soins de santé.

Affaires en suspens : Le gouvernement fédéral doit traiter des questions de soins de santé en suspens, y compris mais sans s'y limiter : les soins à domicile, les soins communautaires et les soins de longue durée, un investissement en recherche sur les soins de santé, une baisse de la TPS pour les établissements sans but lucratif, et les stratégies et programmes pharmaceutiques pour remédier aux lacunes d'accès, à l'absence d'équité et au fardeau financier excessif.

Renseignements

  • Pour demander une entrevue :
    Teresa Neuman
    Spécialiste des communications
    613-241-8005, poste 205
    Cellulaire : 613-282-6003
    tneuman@cha.ca