Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

18 mars 2011 08h45 HE

Avis aux médias : Le chef de l'organisme national canadien de lutte contre les toxicomanies présente des réalisations mondiales à la Commission des stupéfiants des Nations Unies, ...

... à Vienne, le 23 mars 2011

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 18 mars 2011) - Michel Perron, premier dirigeant du Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT) et président du Comité de Vienne des organisations non gouvernementales sur les stupéfiants (VNGOC), présentera un rapport d'étape lors de la 54e Commission des stupéfiants (CND) de l'ONU sur les recommandations faites par des ONG concernant la déclaration politique et le plan d'action adoptés par des chefs d'État lors de la 52e séance de la CND en 2009.

La CND est le parlement mondial chargé d'étudier les questions de politiques sur les drogues, et plus de 180 États membres y assistent. Sa séance annuelle offre aux États membres, et à des membres invités d'ONG du monde entier, une tribune et une occasion pour discuter du phénomène international de la drogue et de la mise en œuvre des conventions de l'ONU relatives au contrôle des drogues.

Qui: Michel Perron, premier dirigeant du CCLAT et président du VNGOC

Quoi: Présentation sur les travaux du VNGOC en lien avec la déclaration politique et le plan d'action à l'occasion de la 54e séance de la CND

Quand: Mercredi 23 mars 2011, à 12 h HNE

Où: Centre international de Vienne, Vienne (Autriche); possibilité d'entrevues téléphoniques

Contexte

À titre de président du VNGOC, M. Perron joue un rôle crucial dans l'optimisation, lors de la CND, du rôle et des contributions des ONG des quatre coins du monde. À ce titre, le VNGOC organise une série d'activités pour permettre aux ONG de véritablement se faire entendre lors du forum. De plus, M. Perron rendra compte des progrès faits par rapport aux recommandations déposées à la suite d'Au-delà de 2008, initiative du VNGOC qui a généré un consensus global sur la façon d'améliorer la politique mondiale de lutte contre la drogue.

« L'adoption des recommandations d'Au-delà de 2008 souligne l'importance continue, pour la société civile, d'améliorer l'état de santé et le bien-être des citoyens du monde », a affirmé M. Perron.

Quelques recommandations incluses dans le compte rendu :

  • Participation accrue des ONG aux politiques antidrogue internationales en travaillant sans relâche avec l'ONUDC à approfondir et à mettre en valeur l'importance des relations de la société civile avec les gouvernements nationaux et les bureaux régionaux;

  • Engagement obtenu de l'OICS à systématiquement tendre la main aux ONG lors des missions sur le terrain;

  • Encouragement au président de l'OICS, au directeur exécutif de l'ONUDC et à la présidente de la CND à avoir un dialogue ouvert avec tous les ONG à la CND;

  • Appel à la communauté internationale de se pencher sur l'accès universel au traitement, soit l'accès à des soins compatissants, éthiques et factuels dans tout le continuum de services pour toutes les personnes, en particulier celles les plus touchées par la drogue;

  • Lancement d'un projet de démonstration sur l'art de plaider avec des collègues d'ONG de l'Argentine, du Sénégal et du Kirghizistan, qui montre l'accueil favorable donné aux recommandations d'Au-delà de 2008 à l'échelle nationale.

Travail du CCLAT à la CND

À titre de chef de file du VNGOC, M. Perron coprésidera aussi la séance sur l'accès universel aux traitements et soins en toxicomanie avec l'ONUDC et l'OMS. Pendant cette séance, il présentera certaines activités du CCLAT, dont la publication récente du portefeuille de normes canadiennes pour les programmes de prévention chez les jeunes en milieu scolaire, familial et communautaire, les efforts constants déployés vers la mise en œuvre d'une Stratégie nationale sur le traitement au Canada et la publication de compétences nationales pour les travailleurs canadiens en toxicomanie.

Lors de la séance de la CND, on parlera également d'une résolution commanditée par les États-Unis sur la lutte contre la drogue au volant qui met en valeur le travail fait en vue d'un colloque international piloté par le CCLAT sur le sujet, qui se tiendra à Montréal (Québec), les 17 et 18 juillet de cette année.

Au sujet du CCLAT

Titulaire d'un mandat législatif visant à réduire les méfaits liés à l'alcool et aux autres drogues, le CCLAT assure un leadership quant aux priorités nationales, favorise l'application des connaissances dans le domaine et crée des partenariats durables qui optimisent les efforts collectifs. Le CCLAT reçoit l'appui financier de Santé Canada.

Au sujet du VNGOC

Le VNGOC est un lien essentiel entre les ONG et les principaux organismes internationaux et intergouvernementaux s'intéressant à la politique, à la stratégie et au contrôle des stupéfiants, à savoir la Commission des stupéfiants des Nations Unies, l'Organe international de contrôle des stupéfiants et l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime. Fondé en 1983, le VNGOC travaille avec ces organismes pour fournir de l'information concernant les activités des ONG, attire l'attention sur des secteurs problématiques, crée des partenariats entre des organisations gouvernementales et non gouvernementales et incite un grand segment de la société civile à participer à l'élaboration des politiques mondiales sur les drogues.

Renseignements