Gouverneur général du Canada

Gouverneur général du Canada

20 nov. 2013 11h49 HE

Avis aux médias : Le gouverneur général investit 38 récipiendaires de l'Ordre du Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 20 nov. 2013) - Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, présidera une cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada à Rideau Hall, le vendredi 22 novembre 2013 à 10 h 30. Le gouverneur général, qui est chancelier et Compagnon principal de l'Ordre, remettra cette distinction à 20 Membres, 17 Officiers et 1 Compagnon.

L'Ordre du Canada a été créé en 1967, année du centenaire du Canada, pour reconnaître des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Depuis sa création, plus de 6 000 personnes de tous les milieux ont été investies de l'Ordre.

L'horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, les citations ainsi qu'une fiche d'information sur l'Ordre du Canada sont joints au présent avis aux médias.

Les membres des médias qui désirent couvrir cet événement ou obtenir une entrevue avec les récipiendaires sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à l'entrée Princesse Anne avant 10 h 15, le jour de la cérémonie.

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter.

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d'observer l'horaire suivant :

9 h 45 : Arrivée des médias à Rideau Hall
10 h 30 : Début de la cérémonie d'investiture
Allocution du gouverneur général
Remise des insignes par le gouverneur général
(aux Membres d'abord, ensuite aux Officiers et enfin au Compagnon)
11 h 45 : Entrevues avec les récipiendaires

LISTE DES RÉCIPIENDAIRES

MEMBRES DE L'ORDRE DU CANADA

William John Aide, C.M. Toronto (Ont.)
Andrew Barrie, C.M. Creemore (Ont.)
Mary Boyd, C.M. Mount Stewart (Î.-P.-É.)
Jane Coop, C.M. Vancouver (C.-B.)
Lorraine Desmarais, C.M. Laval (Que.)
Beverley Diamond, C.M. St. John's (T.-N.-L.)
Michael Enright, C.M. Toronto (Ont.)
Harold Kalman, C.M. Vancouver (C.-B.)
Elsie Kawulych, C.M., A.O.E. Vegreville (Alb.)
L'honorable Frances Lankin, c.p., C.M. Restoule (Ont.)
Patricia Martens, C.M. Kleefeld (Man.)
Leslie McDonald, C.M. Vancouver (C.-B.)
Jocelyn Palm, C.M. Toronto (Ont.)
Alison Prentice, C.M. Toronto (Ont.) et Victoria (C.-B.)
Emanuele (Lino) Saputo, C.M., O.Q. Montréal (Que.)
Marjorie-Anne Sauder, C.M. Vancouver (C.-B.)
Edward (Eddie) Sydney Schwartz, C.M. Nashville (Tennessee, É.-U.) et Toronto (Ont.)
Joseph Shannon, C.M. Long Point (N.-É.)
Toyoshi (Yoshi) Yoshihara, C.M. Tokyo (Japon) et Vancouver
(C.-B.)
William J. Young, C.M. Toronto (Ont.)

OFFICIERS DE L'ORDRE DU CANADA

Luc Beauregard, O.C., C.Q. (décédé)
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Montréal (Que.)
Arnold Boldt, O.C. Saskatoon (Sask.)
William Breukelman, O.C. Mississauga (Ont.)
Jacqueline Desmarais, O.C., G.O.Q.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Westmount (Que.)
Phil Fontaine, O.C., O.M. Akwesasne (Ont.) et
Fort Alexander (Man.)
Michael Franklin Harcourt, O.C. Vancouver (C.-B.)
Clyde Hertzman, O.C. (décédé) Vancouver (C.-B.)
Michal Hornstein, O.C., G.O.Q.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Montréal (Que.)
Alain Lemaire, O.C. Kingsey Fall (Que.)
Laurent Lemaire, O.C. Kingsey Fall (Que.)
Arnold M. Noyek, O.C. Toronto (Ont.)
Rosemary Sullivan, O.C. Toronto (Ont.)
L'honorable Brian Tobin, c.p., O.C. Manotick (Ont.)
Roger F. Tomlinson, O.C.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Ottawa (Ont.)
Frederick Wah, O.C. Vancouver et Nelson (C.-B.)
Lise Watier, O.C., O.Q.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Mount Royal (Que.)
Richard (Rick) Waugh, O.C. Toronto (Ont.)

COMPAGNON DE L'ORDRE DU CANADA

L. Jacques Ménard, C.C., O.Q.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Montréal (Que.)

CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES

MEMBRES DE L'ORDRE DU CANADA

William John Aide, C.M.
Toronto (Ontario)

William Aide a laissé sa marque sur la scène culturelle canadienne. Pianiste brillant et polyvalent, il s'est produit en solo et en groupe et a collaboré avec des instrumentalistes, des chanteurs et des orchestres de chambre, au Canada et à l'étranger. Ancien responsable de la division des claviers à l'Université de Toronto, il se voue au développement de la musique au Canada et a interprété en grande première une trentaine d'œuvres composées par des Canadiens. En plus d'être recherché pour ses capacités de membre de jury, il a publié trois livres de poésie et a été critique de musique.

Andrew Barrie, C.M.
Creemore (Ontario)

Depuis longtemps, Andrew Barrie milite en faveur de la participation communautaire. Radiodiffuseur de longue date, il s'est fait connaître en animant l'émission Metro Morning à la radio de CBC. Considéré comme un interviewer perspicace et la voix de la diversité torontoise, il a aidé des milliers de nouveaux venus à s'acculturer en leur parlant d'histoires et d'enjeux typiquement canadiens. Il a joué un rôle de premier plan dans la collecte de fonds au profit de la santé mentale et, depuis peu, il défend les intérêts des personnes vivant avec la maladie de Parkinson.

Mary Boyd, C.M.
Mount Stewart (Île-du-Prince-Édouard)

Pendant la plus grande partie de sa vie adulte, Mary Boyd a œuvré pour que les personnes vulnérables et marginalisées puissent se faire entendre à l'Île-du-Prince-Édouard. Grande défenseure de la justice sociale, elle a travaillé auprès des personnes pauvres, des sans-abri et des sans-emploi afin d'améliorer les réseaux de soutien auxquels ceux-ci ont accès. Elle a fondé le Centre MacKillop pour la justice sociale afin d'aider à sensibiliser et à mobiliser le public face aux problématiques sociales auxquelles sont confrontés les habitants de cette province. Elle a aussi mis ses compétences au service d'organismes tels que KAIROS et l'Organisation catholique canadienne pour le développement et la paix.

Jane Coop, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Jane Coop est une personnalité éminente sur la scène musicale classique au Canada. Au fil des ans, elle s'est produite en soliste partout dans le monde et a enregistré un nombre impressionnant de disques réunissant à la fois des œuvres du répertoire classique et de compositeurs canadiens. Professeure de piano et de musique de chambre à l'Université de la Colombie-Britannique, elle a acquis un grand respect en donnant à ses étudiants l'occasion de jouer avec elle dans les plus grandes salles de concert au monde.

Lorraine Desmarais, C.M.
Laval (Québec)

Lorraine Desmarais contribue au rayonnement du jazz canadien. Une pianiste et compositrice de renom, elle est reconnue pour sa facilité pour l'improvisation continue et pour son style unique. Son répertoire original, interprété en trio ou en solo et en formation Big Band, lui a valu des invitations à des événements musicaux un peu partout au monde. La qualité de son jeu l'amène également à être invitée comme soliste par de réputés orchestres symphoniques. À ses talents de musicienne se greffe celui d'enseignante et, depuis plus de 30 ans, elle se voue à former la relève en tant que professeure de piano jazz au cégep Saint-Laurent et en donnant des classes de maître.

Beverley Diamond, C.M.
St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador)

Beverley Diamond est l'une des éminentes ethnomusicologues du Canada. Professeure de musique à l'Université Memorial, elle est la seule titulaire d'une chaire de recherche en musique de niveau 1 au Canada. Dans le cadre de sa mission professorale, et en particulier par son travail sur les cultures musicales autochtones au Canada et en Scandinavie, elle examine la relation entre la musique et les enjeux liés à l'identité, aux droits et au changement social. Reconnue pour son esprit de collaboration et de mentorat, elle a beaucoup fait dans son domaine en tant que chef de file pour des organisations comme l'International Council for Traditional Music et la Society for Ethnomusicology.

Michael Enright, C.M.
Toronto (Ontario)

Radiodiffuseur canadien des plus perspicaces, Michael Enright sait interpeller son auditoire. Au cours des 40 dernières années, il a dirigé des programmes vedettes à la radio de CBC comme This Country in the Morning, As It Happens et The Sunday Edition. Il a reçu des éloges pour ses talents d'interviewer et de journaliste d'enquête et a largement influé sur le discours populaire au Canada. Bénévole de longue date auprès de Community Living Toronto, il s'efforce d'accroître la sensibilisation aux droits et aux capacités des personnes ayant des déficiences intellectuelles.

Harold Kalman, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Harold Kalman a œuvré sans relâche à l'étude, à la protection et à la diffusion du patrimoine bâti du Canada. Historien en architecture, praticien, enseignant et auteur, il est un chef de file dans la conservation du patrimoine. Au fil des ans, il a géré des centaines de projets de conservation et publié des écrits influents, en particulier A History of Canadian Architecture et The Evaluation of Historic Buildings. En outre, il a contribué au développement de sa profession, notamment comme président fondateur de l'Association canadienne d'experts-conseils en patrimoine et de sa section en Colombie-Britannique.

Elsie Kawulych, C.M., A.O.E.
Vegreville (Alberta)

Depuis plus de 50 ans, Elsie Kawulych travaille à la préservation de son patrimoine culturel, au profit des générations à venir. Bénévole engagée, elle a transmis ses vastes connaissances des traditions ukrainiennes à diverses institutions artistiques, religieuses et historiques. Elle a joué un rôle clé dans la transformation de l'Ukrainian Cultural Heritage Village, faisant de celui-ci un musée d'histoire vivante d'envergure nationale. Elle est aussi réputée pour son dévouement auprès d'organismes de sa collectivité, notamment le Vegreville Recreation Board, la Vegreville Cultural Association et le Vegreville Senior Housing.

L'honorable Frances Lankin, c.p., C.M.
Restoule, Ontario

Frances Lankin lutte avec ardeur pour la justice sociale et les droits de la personne. Au début de sa carrière, alors qu'elle était chef syndicale, elle s'est battue pour les droits des femmes en milieu de travail, en prônant l'égalité salariale, le congé de maternité payé et des services de garde d'enfants plus accessibles. Après avoir été ministre au sein du cabinet provincial, elle a dirigé la destinée de Centraide Toronto, où elle a instauré des mesures stratégiques pour améliorer les conditions sociales dans les quartiers à risques. Elle est très respectée pour avoir amené les organismes de services sociaux, les gouvernements et le secteur privé à édifier des communautés plus fortes et en meilleure santé.

Patricia Martens, C.M.
Kleefeld (Manitoba)

Patricia Martens est déterminée à améliorer la santé des Manitobains. En tant que professeure de la Faculté de médecine de l'Université du Manitoba et directrice du Centre pour les politiques sanitaires du Manitoba, elle a réalisé des études révolutionnaires sur la santé des Autochtones et les personnes souffrant de troubles mentaux, en plus d'intervenir pour promouvoir l'allaitement naturel. Le résultat de ces efforts guide aujourd'hui le travail de décisionnaires au Canada et à l'étranger. Elle a aussi créé des partenariats novateurs entre des chercheurs universitaires, les responsables d'autorités sanitaires et des gouvernements pour que les planificateurs puissent utiliser la recherche sur les programmes et les politiques afin d'améliorer la santé de la population.

Leslie McDonald, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Ancien champion mondial de triathlon, Leslie McDonald s'est employé à promouvoir cette discipline pendant plus de 30 ans, notamment en créant des instances chargées d'en superviser la pratique aux niveaux provincial, national et international. À la demande du président du Comité international olympique, qui souhaitait que le triathlon fasse partie des Jeux olympiques, il a travaillé de chez lui et voyagé dans le monde entier pour organiser une fédération internationale, de sorte que le triathlon a fait partie des disciplines olympiques pour la première fois en 2000. Outre son initiative dans ce domaine, il se montre aussi attaché à promouvoir la participation des femmes aux disciplines sportives.

Jocelyn Palm, C.M.
Toronto (Ontario)

Jocelyn Palm est une inspiration pour des générations de femmes. Pendant quatre décennies, elle a été propriétaire du camp d'été Glen Bernard, en Ontario, où elle a transmis des compétences en leadership à des milliers de jeunes femmes, leur ouvrant la voie du succès. En tant que présidente d'associations de camping provinciales et nationales, et comme première chef de la direction de la Société de sauvetage, elle a également aidé la communauté à plus grande échelle. Récemment, elle a défendu les besoins des femmes en matière de santé, créant le Women's Health Matters Forum & Expo, en collaboration avec Women's College Hospital.

Alison Prentice, C.M.
Toronto (Ontario) et Victoria (Colombie-Britannique)

Alison Prentice a contribué à transformer l'étude de l'histoire des femmes au Canada. Première chercheuse à s'intéresser à l'histoire des femmes canadiennes, elle est l'une des auteures du premier ouvrage universitaire traitant de l'histoire des femmes dans une perspective nationale. Elle a aussi enseigné l'histoire des femmes et de l'éducation à l'Université York et à l'Institut d'études pédagogiques de l'Ontario, où elle a joué un rôle central dans la création du Centre for Women's Studies in Education. Mentor et collaboratrice très appréciée, elle a amené des générations de chercheuses et de chercheurs à découvrir et à faire connaître le passé souvent oublié des femmes, y compris leurs luttes et leurs réalisations.

Emanuele (Lino) Saputo, C.M., O.Q.
Montréal (Québec)

Lino Saputo est reconnu pour sa grande générosité. Cofondateur d'une entreprise spécialisée dans le domaine des produits laitiers et fromagers, il en a fait une société d'envergure internationale. De plus, depuis plus de 30 ans, il œuvre, avec son épouse, à la gestion de la Fondation Mirella et Lino Saputo qui, au fil des ans, a appuyé un nombre incalculable d'organismes reliés notamment à la santé, à la culture et au sport.

Marjorie-Anne Sauder, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Marjorie-Anne Sauder a aidé à améliorer la qualité de vie dans sa collectivité. Bénévole et philanthrope très appréciée, elle œuvre depuis longtemps en faveur de la santé des enfants et pour d'autres causes, notamment en siégeant au conseil d'administration de l'Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique et de la Foundation, qui y est rattachée. Elle siège aussi au conseil consultatif de l'Institut de la santé mentale de l'Université de la Colombie-Britannique et du Centre dalaï-lama pour la paix et l'éducation. De nombreux établissements universitaires ont pu bénéficier de ses dons, en particulier la Sauder School of Business de l'Université de la Colombie-Britannique. Sa générosité a également inspiré chez d'autres l'esprit de dévouement.

Edward (Eddie) Sydney Schwartz, C.M.
Nashville (Tennessee, États-Unis d'Amérique) et Toronto (Ontario)

Eddie Schwartz a eu une influence marquante sur le monde de la musique. Lui-même un brillant interprète, il a propulsé la carrière de plusieurs artistes connus dans le monde entier en sa qualité de compositeur et de producteur. Il a notamment écrit les succès internationaux Hit Me with Your Best Shot et Special Girl. Il sert de mentor à de jeunes musiciens canadiens et joue un rôle de leader en tant que cofondateur de l'Association des auteurs-compositeurs canadiens, qui défend les droits de propriété intellectuelle des créateurs de musique.

Joseph Shannon, C.M.
Long Point (Nouvelle-Écosse)

Joseph Shannon a profondément marqué le Canada atlantique en tant que dirigeant communautaire et philanthrope. Président et fondateur de l'Atlantic Corporation Limited et homme d'affaires au Cap-Breton, il est réputé pour son sens aigu des affaires, sa détermination à moderniser l'économie du Cap-Breton par la restructuration de plusieurs sociétés d'État, et son engagement à former les jeunes dirigeants du monde des affaires. Par sa gérance communautaire et ses activités philanthropiques, il a appuyé des initiatives en soins de santé, en éducation et en économie. Il compte aussi parmi les bienfaiteurs généreux de l'Université du Cap-Breton.

Toyoshi (Yoshi) Yoshihara, C.M.
Tokyo (Japon) et Vancouver (Colombie-Britannique)

Yoshi Yoshihara a rehaussé le profil du théâtre canadien à l'étranger. Fondateur et cadre supérieur de Komatsu Canada Limited, il est également l'un des grands mécènes des arts. Passionné de théâtre, il a établi des ponts entre les cultures canadienne et japonaise en traduisant plus de 40 œuvres dramatiques canadiennes pour des publics japonais. Son désir de répandre la culture canadienne l'a amené à devenir le cofondateur du Maple Leaf Theatre, à Tokyo, où il fait la promotion des dramaturges canadiens.

William J. Young, C.M.
Toronto (Ontario)

William Young est l'un des pionniers dans les domaines de l'entreprise sociale et de la finance sociale au Canada. Après avoir travaillé pendant 20 ans comme cadre d'entreprise, il a tenu à faire profiter la société de ses talents d'entrepreneur et de sa bonne fortune. Il a fondé l'organisme Social Capital Partners, qui apporte une aide financière à des entreprises qui intègrent un programme d'embauche à vocation communautaire à leurs stratégies de ressources humaines. Ce faisant, il aide à la diversification de la main d'œuvre et à la réduction des obstacles à l'emploi auxquels sont confrontés les parents monoparentaux, les néo-Canadiens, les personnes handicapées, les Autochtones et les jeunes à risque.

OFFICIERS DE L'ORDRE DU CANADA

Luc Beauregard, O.C., C.Q. (décédé)
Montréal (Québec)

Luc Beauregard a été un bâtisseur dans le domaine des relations publiques et un homme qui a mis de l'avant les valeurs éthiques dans sa vie professionnelle et personnelle. En tant que président-fondateur du Groupe conseil RES PUBLICA, il a donné à son entreprise une envergure internationale. Il a été très actif au sein d'associations professionnelles et d'organismes reliés à l'éducation, à la santé et aux arts, et a aussi été cofondateur et président de Relations publiques sans frontières, qui met sa discipline au service de causes humanitaires dans les pays en développement. En témoignage de son leadership dans son domaine, un centre de recherche en communication portant son nom a été créé à l'Université Concordia.

Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

Arnold Boldt, O.C.
Saskatoon (Saskatchewan)

Arnold Boldt est un exemple d'excellence dans le monde du sport. Après avoir perdu une jambe dans un accident agricole, il a entrepris une carrière en athlétisme, remportant l'or à cinq Jeux paralympiques consécutifs et établissant des records mondiaux au saut en hauteur et au saut en longueur sur une seule jambe. Figure iconique chez les athlètes paralympiques, il a aussi participé aux Jeux de 2012 comme membre de l'équipe canadienne de paracyclisme. Ses réussites s'étendent également à sa vie professionnelle, lui qui est vice-recteur intérimaire et vice-président du Saskatchewan Institute of Applied Science and Technology.

William Breukelman, O.C.
Mississauga (Ontario)

William Breukelman a combiné le sens des affaires et l'innovation scientifique afin de créer des entreprises de technologies de pointe. En sa qualité d'ancien directeur et président d'IMAX Corporation, il a contribué à faire d'un projet embryonnaire une entreprise qui a révolutionné l'expérience cinématographique. Il est également le cofondateur de Sciex Limited, une compagnie d'imagerie pionnière en instrumentation ayant de vastes applications, y compris des essais en environnement et des diagnostics cliniques. Il continue d'appuyer l'essor de jeunes entreprises prometteuses par l'entremise de Business Arts Inc., sa propre firme de développement technologique.

Jacqueline Desmarais, O.C., G.O.Q.
Westmount (Québec)

Une remarquable mécène et philanthrope, Jacqueline Desmarais contribue à la vitalité des arts au Canada. Elle a notamment établi un fonds de bourse qui aide des musiciens prometteurs. Elle a aussi créé une fondation par laquelle elle procure un soutien artistique, financier et promotionnel à de jeunes artistes lyriques de partout au pays, leur permettant de rivaliser sur les plus grandes scènes. Elle aide également de nombreux organismes reliés à la musique, aux arts et au domaine de la médecine. De plus, grâce à un fonds qu'elle a créé, les opéras du Metropolitan de New York sont retransmis dans des cinémas à travers le pays, donnant l'occasion à un large public de mieux connaître et d'apprécier l'art lyrique.

Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

Phil Fontaine, O.C., O.M.
Akwesasne (Ontario) et Fort Alexander (Manitoba)

Phil Fontaine a consacré une grande partie de sa vie à la défense des intérêts des Premières Nations. Ancien chef de la Première Nation de Sagkeeng, il a été le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba ainsi que le chef national de l'Assemblée des Premières Nations pendant trois mandats consécutifs. Il a contribué à l'établissement du processus de règlement des revendications territoriales particulières, à l'obtention de règlements sur l'équité en emploi pour les travailleurs autochtones et à la mise en oeuvre de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens.

Michael Franklin Harcourt, O.C.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Michael Harcourt personnifie l'engagement civique à son meilleur. En tant que maire de Vancouver, puis premier ministre de la Colombie-Britannique, il a ardemment soutenu la planification durable. Il a par la suite été membre de la Table ronde nationale sur l'environnement et l'économie et a apporté une importante contribution au dialogue sur la viabilité écologique urbaine. Un accident presque mortel aura affermi sa détermination à améliorer la vie des autres, notamment dans les domaines de l'inclusion sociale, de la recherche sur les traumatismes médullaires et des villes écologiquement viables.

Clyde Hertzman, O.C. (décédé)
Vancouver (Colombie-Britannique)

Clyde Hertzman a réalisé des recherches révolutionnaires sur le développement de la petite enfance. Épidémiologiste et directeur du Human Early Learning Partnership à l'Université de la Colombie-Britannique, il a scientifiquement prouvé que les expériences vécues pendant les premières années de vie persistent et influent sur le bien-être à long terme. Ses constatations ont attiré l'attention de la communauté internationale et ont renforcé l'importance accordée à la petite enfance dans les stratégies provinciales et nationales liées à la santé. Il a aussi joué un rôle considérable au sein de réseaux scientifiques nationaux, y compris l'Institut canadien de recherches avancées.

Michal Hornstein, O.C., G.O.Q.
Montréal (Québec)

Michal Hornstein a passé sa vie à enrichir le tissu culturel et social du Canada. L'un des plus généreux bienfaiteurs des arts de notre temps, il a donné au Musée des beaux-arts de Montréal une collection de tableaux des grands maîtres convoitée de par le monde, rehaussant la réputation mondiale de l'institution. Ses œuvres philanthropiques ont également profité aux secteurs de la santé et de l'éducation; il a entre autres financé un centre interdisciplinaire - le premier du genre au Canada - qui évalue les patients ayant la maladie de Parkinson ou d'autres troubles du mouvement.

Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

Alain Lemaire, O.C.
Kingsey Fall (Québec)
Laurent Lemaire, O.C.
Kingsey Fall (Québec)

Laurent et Alain Lemaire sont des figures marquantes du monde des affaires. Oeuvrant au sein de l'entreprise familiale depuis plus de 45 ans, ils ont contribué, par leur vision et leur fougue, à transformer une petite entreprise de recyclage en une multinationale de l'emballage et du papier tissu. Ils ont participé à faire de Cascades une entreprise pionnière en matière de développement durable en se spécialisant, dès les débuts, dans la fabrication de produits faits à partir de fibres recyclées. Ils en ont également fait une entreprise engagée dans sa communauté, et dont le modèle d'affaires et de gestion est devenu une référence. Ils sont aussi de grands philanthropes qui, personnellement et par l'entremise de la Fondation familiale, soutiennent un grand nombre d'organismes reliés à l'éducation, à la santé, à l'environnement et au sport.

Arnold M. Noyek, O.C.
Toronto (Ontario)

Arnold Noyek utilise l'enseignement médical comme un pont vers la paix. Oto-rhino-laryngologiste et professeur, il a fondé le Canada International Scientific Exchange Program, où il a établi un réseau d'enseignement et de partage de connaissances entre professionnels de la santé canadiens, israéliens, jordaniens et palestiniens. Cette initiative a généré un dialogue et une coopération interculturels. Il a également ouvert la voie au dépistage et au traitement de la surdité congénitale héréditaire au Moyen-Orient en y appliquant le modèle ontarien d'évaluation et de traitement de la perte d'audition chez les nouveau-nés.

Rosemary Sullivan, O.C.
Toronto (Ontario)

Auteure, éditrice et journaliste littéraire, Rosemary Sullivan est l'une des voix culturelles importantes du Canada. Ses contributions considérables à notre canon littéraire vont de la poésie à l'histoire, en passant par des biographies primées qui mettent en lumière la vie et le travail d'auteures canadiennes éminentes. En tant que professeure à l'Université de Toronto, elle a aidé des écrivains en herbe à s'épanouir et a lancé le programme de maîtrise en création littéraire. Activiste de longue date, elle travaille avec Amnistie Internationale, PEN et le Toronto Arts Group for Human Rights, qu'elle a elle-même fondé.

L'honorable Brian Tobin, c.p., O.C.
Manotick (Ontario)

Brian Tobin est très respecté pour son leadership moral et solide. En tant que ministre du Cabinet fédéral, il a joué un rôle fondamental dans la mise en oeuvre de la Loi sur les océans, qui procure un cadre unique contemporain pour la gestion des océans. Il a aussi clairement pris position contre la surpêche en haute mer par les flottes étrangères. Son mandat à titre de premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador a été marqué par une réforme économique profonde des industries traditionnelles, la modernisation du système d'éducation et le développement de l'industrie du pétrole et du gaz extracôtiers. Dans le secteur des entreprises, il est renommé pour son engagement à l'égard de la bonne gouvernance et de la responsabilité sociale d'entreprise.

Roger F. Tomlinson, O.C.
Ottawa (Ontario)

La création, par Roger Tomlinson, de systèmes d'information géographique (SIG) a révolutionné le domaine de la géographie. Dans les années 1960, il a conçu un système électronique pour stocker, manipuler et afficher des données géographiques. Aujourd'hui, son invention phare sous-tend la quasi-totalité des analyses spatiales et suscite de nouvelles questions sur une foule de disciplines aussi diverses que les télécommunications, l'épidémiologie et la gestion des ressources. Il demeure un véritable ambassadeur de la science géographique du Canada, orientant la mise en œuvre des SIG au moyen de conférences, de consultations et d'ateliers internationaux.

Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

Frederick Wah, O.C.
Vancouver et Nelson (Colombie-Britannique)

Depuis plus de 50 ans, Fred Wah contribue à enrichir la poésie au Canada. Ses œuvres primées explorent des questions de race et d'égalité inspirées de sa propre expérience en tant que Canadien de racines mixtes ayant grandi dans une petite ville britanno-colombienne. Désireux de stimuler la culture littéraire, il a créé des programmes universitaires d'écriture, a été éditeur de plusieurs revues littéraires, dont Open Letter et West Coast Line, et a fait partie du groupe à l'origine de TISH, un bulletin de poésies influent. Plus récemment, il a agi à titre de poète officiel du Parlement du Canada.

Lise Watier, O.C., O.Q.
Mont-Royal (Québec)

Quarante ans après avoir lancé son entreprise, Lise Watier est devenue une des femmes d'affaires des plus influentes et un modèle de ténacité et de générosité. Malgré une concurrence internationale très forte, elle a réussi à se hisser au rang des plus grands noms du domaine des produits de beauté au Canada. De plus, ses produits, conçus et développés ici, ont connu une distribution à travers le monde. Elle se distingue aussi comme citoyenne engagée dans sa communauté. Personnellement et par le biais de sa fondation, elle apporte son soutien à des organismes qui, entre autres, aident les femmes et les enfants dans le besoin à sortir de la pauvreté.

Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

Richard (Rick) Waugh, O.C.
Toronto (Ontario)

Rick Waugh a apporté une contribution exceptionnelle aux communautés bancaires sur la scène nationale et internationale. En tant que président et chef de la direction de la Banque Scotia, il a aidé à diriger l'Institute of International Finance et la International Monetary Conference, donnant une orientation aux pratiques exemplaires internationales pour les institutions financières. Il a aussi consolidé les relations économiques entre le Canada et plusieurs autres pays, en particulier dans les Caraïbes et en Amérique latine. Par l'entremise de la Waugh Family Foundation, il appuie généreusement plusieurs organismes, notamment la Société canadienne de la sclérose en plaques et le Musée canadien pour les droits de la personne.

COMPAGNON DE L'ORDRE DU CANADA

L. Jacques Ménard, C.C., O.Q.
Montréal (Québec)

L'un des administrateurs les plus respectés au pays, Jacques Ménard est d'abord et avant tout un exemple d'engagement citoyen. Président du conseil de BMO Nesbitt Burns et président de BMO Groupe financier, Québec, il multiplie les actions bénévoles et philanthropiques envers une myriade d'organisations et de causes. Il est particulièrement dévoué à celle des jeunes et a, entre autres, créé un groupe d'action et appuyé diverses initiatives dans le but de promouvoir et d'améliorer la persévérance et la réussite scolaires au pays. Chancelier de l'Université Concordia, il fait également bénéficier de son leadership des organismes et des comités de travail reliés au développement économique, à la littératie financière, à l'éducation et à la santé, contribuant à l'avancement de la société canadienne.

Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

FICHE D'INFORMATION SUR L'ORDRE DU CANADA

Créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II, l'Ordre du Canada est la pierre angulaire du Régime canadien de distinctions honorifiques. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l'Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

Devise et grades

La devise de l'Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « Ils veulent une patrie meilleure ». Sa Majesté la Reine est la souveraine de l'Ordre et le gouverneur général est chancelier et Compagnon principal de l'Ordre.

Compagnon - Initiales honorifiques : C.C.

souligne la prééminence sur la scène nationale, ou les réalisations, ou les services rendus à l'échelle internationale

Officier - Initiales honorifiques : O.C.

souligne les services ou les réalisations au niveau national

Membre - Initiales honorifiques : C.M.

souligne les contributions remarquables au niveau local ou régional, ou dans un domaine particulier

Description de l'insigne

L'insigne de l'Ordre du Canada a la forme d'un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d'érable entourée d'un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l'Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (Ils veulent une patrie meilleure). L'anneau est placé sous la couronne de saint Édouard.

Admissibilité

Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l'Ordre du Canada, à l'exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l'Ordre permet à des non-Canadiens d'être admissibles à des nominations à titre honorifique. Les membres de la famille royale, les gouverneurs généraux ainsi que leurs époux respectifs sont nommés membres extraordinaires de l'Ordre. L'Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l'Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu'ils aient continué à œuvrer au service du pays d'une manière exceptionnelle et extraordinaire. Habituellement, une promotion peut être envisagée à partir de la cinquième année de la nomination initiale.

Nominations

Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d'individus dignes d'être nommés dans l'Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l'Ordre présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l'excellence au sein de la société canadienne. Certains d'entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu'ils occupent; d'autres sont nommés pour un mandat d'une période déterminée afin d'assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.

Pour en apprendre davantage sur l'Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, consultez notre site Web au www.gg.ca/distinctions.

Renseignements