Gouverneur général du Canada

Gouverneur général du Canada

19 nov. 2014 11h18 HE

Avis aux médias : Le gouverneur général investit 42 récipiendaires de l'Ordre du Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 19 nov. 2014) - Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, présidera une cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada à Rideau Hall, le vendredi 21 novembre 2014 à 10 h 30. Le gouverneur général, qui est chancelier et Compagnon principal de l'Ordre, remettra cette distinction à 2 Compagnons, 18 Officiers et 22 Membres.

L'Ordre du Canada a été créé en 1967, année du centenaire du Canada, pour reconnaître des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Depuis sa création, plus de 6 000 personnes de tous les milieux ont été investies de l'Ordre.

L'horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, leurs citations ainsi qu'une fiche d'information sur l'Ordre du Canada sont joints au présent avis aux médias.

Les membres des médias qui désirent couvrir cet événement ou obtenir une entrevue avec les récipiendaires sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à l'entrée Princesse Anne avant 10 h 15, le jour de la cérémonie.

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter.

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d'observer l'horaire suivant :

9 h 45 : Arrivée des médias à Rideau Hall
10 h 30 : Début de la cérémonie d'investiture
Allocution du gouverneur général
Remise des insignes par le gouverneur général
(aux Compagnons d'abord, ensuite aux Officiers et enfin aux Membres)
11 h 45 : Entrevues avec les récipiendaires

LISTE DES RÉCIPIENDAIRES

COMPAGNONS DE L'ORDRE DU CANADA

Général A. John G. D. de Chastelain, C.C., C.M.M., C.D., C.H. (retraité)
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Ottawa (Ont.)
L'honorable Margaret Norrie McCain, C.C., O.N.-B.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Toronto (Ont.)

OFFICIERS DE L'ORDRE DU CANADA

Michael Bliss, O.C.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Toronto (Ont.)
Murray Costello, O.C. Ottawa (Ont.)
Frances Cutler, O.C. Ottawa (Ont.)
Colm Feore, O.C. Stratford (Ont.)
Nancy Jane Hermiston, O.C. Vancouver (C.-B.)
Thomas J. Hudson, O.C. Toronto (Ont.)
Daniel Ish, O.C. Saskatoon (Sask.)
Patrick Lane, O.C. North Saanich (C.-B.)
Joseph Macerollo, O.C. Mississauga (Ont.)
Eliot A. Phillipson, O.C. Toronto (Ont.)
Glenn Pushelberg, O.C. Toronto (Ont.)
Keren Rice, O.C. Toronto (Ont.)
Hartley T. Richardson, O.C., O.M.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Winnipeg (Man.)
L'honorable J. J. Michel Robert, c.p., O.C. Montréal (Qc)
Michael A. Rudnicki, O.C. Ottawa (Ont.)
Daniel Walter Smith, O.C. Edmonton (Alb.)
Bramwell Tovey, O.C., O.M.
Il s'agit d'une nomination honorifique.
Vancouver (C.-B.)
George Yabu, O.C. Toronto (Ont.)

MEMBRES DE L'ORDRE DU CANADA

Louis Audet, C.M. Westmount (Qc)
L'honorable Gordon L. Barnhart, C.M., S.O.M. Saskatoon (Sask.)
Jeanne Beker, C.M. Toronto (Ont.)
Dennis Cochrane, C.M. Moncton (N.-B.)
Eleanor Collins, C.M. Surrey (C.-B.)
Marie-Éva de Villers, C.M., C.Q. Montréal (Qc)
Marc Dutil, C.M. Saint-Georges-de-Beauce (Qc)
Phil Dwyer, C.M. Fredericton (N.-B.) et
Qualicum Beach (C.-B.)
N. Murray Edwards, C.M. Calgary (Alb.)
Lucinda Flemer, C.M. Toronto (Ont.) et St. Andrews (N.-B.)
Peter E. Gilgan, C.M., O.Ont. Toronto (Ont.)
Michael Goldbloom, C.M. Montréal et Sherbrooke (Qc)
Edward S. Goldenberg, C.M. Ottawa (Ont.)
Philip R. Gosling, C.M. Guelph (Ont.)
Bernard Grandmaître, C.M. Ottawa (Ont.)
Sylvain Lafrance, C.M. Montréal (Qc)
Francine Lelièvre, C.M., C.Q. Montréal (Qc)
Ross Porter, C.M. Toronto et Huntsville (Ont.)
Barbara Reid, C.M., O.Ont. Toronto (Ont.)
Albert Schultz, C.M. Toronto (Ont.)
Robert Silverman, C.M. Vancouver (C.-B.)
Marie-José Turcotte, C.M. Montréal (Qc)

CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES

COMPAGNONS DE L'ORDRE DU CANADA

Général A. John G. D. de Chastelain, C.C., C.M.M., C.D., C.H. (retraité)
Ottawa (Ontario)
John de Chastelain a consacré sa vie à promouvoir la paix et la sécurité dans le monde. Après son deuxième mandat à la barre des Forces armées canadiennes, il a été sélectionné pour participer aux négociations de paix multipartites en Irlande du Nord. Pendant plus de dix ans, il a joué un rôle clé dans les négociations qui ont mené à la signature de l'accord de paix en Irlande du Nord. Il a ensuite présidé la commission indépendante chargée du désarmement paramilitaire des diverses factions impliquées dans le conflit et, dans ce contexte, a contribué à instaurer la stabilité dans la région.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
L'honorable Margaret Norrie McCain, C.C., O.N.-B.
Toronto (Ontario)
Par ses activités philanthropiques et de défense des intérêts, Margaret McCain exerce un impact profond sur la société. En finançant des programmes dans les universités et les hôpitaux ou en appuyant des initiatives qui habilitent les femmes et favorisent l'éducation de la petite enfance, elle est devenue une dirigeante active et a apporté une orientation stratégique à d'innombrables organisations. Sa contribution au Centre de toxicomanie et de santé mentale a été d'un puissant secours aux patients et a donné l'exemple aux futurs donateurs. Elle est aussi tenue en haute estime pour le soutien apporté au développement de la petite enfance. Depuis longtemps, elle milite en faveur de la justice sociale, de la diversité et de l'équité à l'échelle de notre nation.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

OFFICIERS DE L'ORDRE DU CANADA

Michael Bliss, O.C.
Toronto (Ontario)
Michael Bliss a fait la lumière sur les triomphes et les écueils de notre passé. Professeur émérite à l'Université de Toronto, il est l'un des historiens canadiens les plus réputés. Mieux connu pour son ouvrage d'histoire politique intitulé Right Honourable Men, il a écrit des études sur les sommités et les percées du monde médical au 20e siècle pour donner un aperçu de l'évolution des sciences de la santé en Amérique du Nord. De plus, sa capacité à appliquer des conclusions tirées de l'histoire aux affaires courantes a fait de lui un commentateur politique et social respecté.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Murray Costello, O.C.
Ottawa (Ontario)
Murray Costello a posé des assises solides pour le développement du hockey au Canada. En tant que président de Hockey Canada, il a mis l'accent sur le perfectionnement des habiletés des joueurs, permettant aux équipes nationales masculine, féminine et junior d'atteindre les championnats internationaux. Promoteur de longue date du hockey féminin, il a joué un rôle essentiel dans sa reconnaissance en tant que discipline olympique et dans la popularisation de ce sport auprès des jeunes filles partout au pays. Il a encouragé la prise de mesures de santé et de sécurité accrues pour le compte de l'International Ice Hockey Federation et a joué un rôle de premier plan lors du tout premier symposium sur les commotions cérébrales dans les sports.
Frances Cutler, O.C.
Ottawa (Ontario)
Frances Cutler est un exemple de détermination et de volontariat. Réalisatrice et chef de la production pendant plus de 30 ans à CBC, elle a encadré des journalistes et des communicateurs, tout en contribuant à rendre l'environnement de travail plus sensible aux personnes ayant des handicaps physiques. En plus d'être la première femme ayant une perte de vision à devenir présidente de l'Institut national canadien pour les aveugles, elle est la directrice fondatrice de Voiceprint, le service canadien de lecture radiodiffusée. Prêchant par l'exemple, elle a aidé de nombreuses personnes aveugles ou malvoyantes à vivre pleinement et en toute autonomie.
Colm Feore, O.C.
Stratford (Ontario)
Colm Feore est un acteur brillant qui maîtrise parfaitement son art. Après avoir suivi une formation classique, il a commencé sa carrière au festival de Stratford, où il retourne souvent pour captiver les spectateurs avec son talent et polyvalence. Il a donné des prestations exceptionnelles sur Broadway, à la télévision et au cinéma, dans des productions canadiennes et étrangères, et a aussi travaillé en français. Il est également bénévole pour des organisations comme Reel Canada, qui amène les jeunes à reconnaître et à promouvoir l'identité culturelle unique du Canada.
Nancy Jane Hermiston, O.C.
Vancouver (Colombie-Britannique)
Nancy Hermiston a enrichi la scène lyrique du Canada. Metteure en scène et chanteuse polyvalente, elle a tenu des rôles principaux de colorature au Canada, aux États-Unis et en Europe. Chef de la Voice and Opera Division à l'Université de la Colombie-Britannique, elle a fondé le groupe d'opéra de l'Université et offert des possibilités à de jeunes artistes en créant un ensemble pour enfants. En tant qu'éducatrice dévouée et enthousiaste, elle a favorisé l'épanouissement de jeunes chanteurs, dont plusieurs connaissent maintenant le succès.
Thomas J. Hudson, O.C.
Toronto (Ontario)
Thomas Hudson est un dirigeant de renommée mondiale en science génomique ainsi qu'un catalyseur de la recherche médicale canadienne. Généticien réputé, il a dirigé l'équipe qui a réalisé la toute première carte physique du génome humain au Massachusetts Institute for Technology. Il a par la suite fondé le Centre d'innovation Génome Québec et Université McGill, où il a dirigé le volet canadien du consortium international de la carte haplotype, un effort international visant à cerner les variations génétiques qui affectent la santé et la maladie. Il est maintenant le président et directeur scientifique de l'Ontario Institute for Cancer Research, où il mobilise la communauté de recherche dans la lutte contre le cancer.
Daniel Ish, O.C.
Saskatoon (Saskatchewan)
Daniel Ish a contribué à l'avancement de la justice sociale au Canada. Professeur émérite et ancien doyen de la Faculté de droit à l'Université de la Saskatchewan, il est hautement réputé pour son travail d'éducateur, de médiateur et d'arbitre, en particulier dans le domaine du droit du travail. De plus, en sa qualité d'adjudicateur en chef du Secrétariat d'adjudication des pensionnats indiens, il a créé un processus intègre qui fournit un environnement de soutien aux anciens élèves de ces pensionnats. Ses efforts ont contribué à réparer les torts causés à un grand nombre d'Autochtones et à leurs familles.
Patrick Lane, O.C.
North Saanich (Colombie-Britannique)
Patrick Lane exerce une influence considérable sur la poésie canadienne. Empreints de sensibilité à l'égard de la nature et décrivant les combats de gens ordinaires, ses poèmes, nouvelles, essais et romans trouvent un écho chez les Canadiens. Ses mémoires primés There Is A Season, qui racontent sa propre lutte contre la toxicomanie, ont insufflé la force aux personnes sur la voie de la guérison. En cinq décennies de carrière, il a formé et encadré de nombreux jeunes auteurs et a appuyé un éventail de causes, de la pauvreté chez les enfants à l'alphabétisation des adultes.
Joseph Macerollo, O.C.
Mississauga (Ontario)
Joseph Macerollo a introduit l'accordéon classique dans les salles de concert du Canada. Réputé pour la virtuosité de ses performances, il a joué avec des orchestres reconnus dans le monde entier et a contribué à la création d'un répertoire moderne pour son instrument. En tant qu'éducateur, il a joué un rôle essentiel dans la mise en place du programme d'études en accordéon à basses libres au Royal Conservatory of Music, à l'Université Queen's et à l'Université de Toronto, où il continue d'encadrer de jeunes musiciens en herbe.
Eliot A. Phillipson, O.C.
Toronto (Ontario)
Eliot Phillipson a fait avancer le programme d'innovation du Canada en matière de santé et de science. En début de carrière, en tant que chercheur clinicien, il a apporté une contribution considérable au domaine de la médecine du sommeil et ouvert la voie à des traitements novateurs contre les troubles du sommeil. Plus tard, il a démontré un leadership efficace à l'Hôpital Mount Sinai et au département de médecine de l'Université de Toronto, où il a favorisé un environnement propice à l'excellence. Plus récemment, en tant que président de la Fondation canadienne pour l'innovation, il a élargi les capacités de recherche d'établissements d'enseignement dans tout le Canada.
Glenn Pushelberg, O.C., et George Yabu, O.C.
Toronto (Ontario)
Glenn Pushelberg et George Yabu ont laissé une marque indélébile sur l'industrie mondiale du design d'intérieur. Depuis plus de 30 ans, au nom de la firme qu'ils ont fondée et qui compte aujourd'hui parmi les plus grandes au monde, ils transforment des espaces publics dans les secteurs du commerce de détail de luxe, de l'accueil et de la restauration. Ils ont ainsi créé des espaces à la fois beaux, intemporels et modernes, qui mettent souvent en valeur des installations artistiques contemporaines originales. Tous deux des champions engagés de l'industrie du design au Canada, ils financent une bourse annuelle remise par l'Université Ryerson et embauchent fréquemment ses diplômés. En tant que philanthropes, ils ont aussi appuyé des initiatives destinées aux jeunes gais, lesbiennes et transsexuels.
Keren Rice, O.C.
Toronto (Ontario)
Keren Rice a contribué au renouvellement, à la préservation et à l'enregistrement des langues autochtones du Canada. Universitaire réputée en linguistique et études autochtones, elle a aidé à conserver les langues athapascanes, notamment le slave, un dialecte parlé par les Dénés des Territoires du Nord-Ouest. Elle a joué un rôle fondamental dans l'élaboration d'un système d'écriture normalisé et d'un guide grammatical pour les enseignants. En tant que fondatrice du programme d'études autochtones et du Centre for Aboriginal Initiatives à l'Université de Toronto, elle a contribué à mieux faire comprendre le savoir autochtone.
Hartley T. Richardson, O.C., O.M.
Winnipeg (Manitoba)
Hartley Richardson a fait preuve d'un engagement inébranlable, déterminé à créer une communauté meilleure pour les générations à venir. En tant que président et chef de la direction de James Richardson & Sons Limited, il a supervisé l'essor des divisions de l'entreprise vouées à l'agriculture, à l'énergie et aux services financiers et a mis son leadership au profit du Conseil canadien des chefs d'entreprise. Il a généreusement appuyé plusieurs projets philanthropiques au Canada, notamment le réaménagement du parc Assiniboine à Winnipeg et l'achèvement du sentier Transcanadien.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
L'honorable J. J. Michel Robert, c.p., O.C.
Montréal (Québec)
Tout au long de sa carrière en droit, Michel Robert s'est attiré le plus grand respect et l'admiration. Il s'est d'abord imposé comme avocat pendant plus de 30 ans et s'est fait connaître comme un des grands plaideurs de sa génération. Il s'est ensuite illustré en tant que juge à la Cour d'appel du Québec et comme juge en chef du Québec et de la Cour d'appel, où il a excellé par ses talents de juriste et d'administrateur, et où il s'est aussi distingué par sa vision du droit ancrée dans les réalités sociales contemporaines. Il est en outre depuis longtemps engagé au sein de différents organismes professionnels, dont le Conseil canadien de la magistrature et le Barreau du Québec, où il a occupé la position de bâtonnier.
Michael A. Rudnicki, O.C.
Ottawa (Ontario)
Michael Rudnicki est un chef de file mondial en science des cellules souches. Professeur à l'Université d'Ottawa et directeur de la recherche sur les cellules souches à l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa, il a largement accru notre compréhension de la régénération et de la réparation musculaires. Chercheur hors pair, il a notamment découvert les premières cellules souches musculaires chez l'adulte et repéré les propriétés de ces cellules qui pourraient contribuer au développement de thérapies pour les troubles neuromusculaires. Il a aussi favorisé l'épanouissement de la communauté de recherche élargie en tant que directeur scientifique du Réseau de cellules souches du Canada.
Daniel Walter Smith, O.C.
Edmonton (Alberta)
Daniel Smith est la principale autorité en génie de l'environnement dans les régions les plus froides du Canada. En sa qualité de professeur à l'Université de l'Alberta depuis plusieurs décennies, il a abordé des défis tels que la distribution de l'eau potable et l'enlèvement des eaux usées à des températures extrêmement basses. Il a notamment contribué à l'établissement de principes régissant la conception des infrastructures municipales dans les climats nordiques et a conçu des technologies pour éliminer les agents pathogènes dans l'eau. Il a également offert son leadership à une gamme d'organisations professionnelles, dont la Société canadienne de génie civil.
Bramwell Tovey, O.C., O.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)
Les réalisations de Bramwell Tovey en tant que compositeur et chef d'orchestre ont enrichi la vie culturelle du Canada. Ex-directeur artistique de l'Orchestre symphonique de Winnipeg pendant plus d'une décennie et cofondateur du New Music Festival, il participe depuis longtemps à la promotion et à la composition de la nouvelle musique. Sa profondeur artistique et son charisme lui valent d'être un chef invité très recherché; il a d'ailleurs œuvré auprès d'orchestres les plus prestigieux au monde. Étant un moteur de la création de l'école de musique de l'Orchestre symphonique de Vancouver, il deviendra, en 2014, le plus ancien des directeurs musical de l'orchestre.
Il s'agit d'une nomination honorifique.

MEMBRES DE L'ORDRE DU CANADA

Louis Audet, C.M.
Westmount (Québec)
Reconnu comme un homme d'affaires audacieux et visionnaire, Louis Audet est aussi admiré pour son engagement communautaire. Président et chef de la direction de COGECO, il a propulsé la compagnie familiale au rang des fleurons québécois en télécommunications. Il a aussi joué un rôle actif dans son secteur d'activités, notamment en tant que vice-président du Conseil Télévision du Conseil d'administration de l'Association canadienne des radiodiffuseurs. En outre, depuis plus de 30 ans, ses activités bénévoles et philanthropiques et sa participation à de nombreuses campagnes de financement ont profité à un large éventail d'organismes à vocation caritative, éducative et culturelle.
L'honorable Gordon L. Barnhart, C.M., S.O.M.
Saskatoon (Saskatchewan)
Gordon Barnhart a rendu des services exemplaires à sa province et à son pays. En tant que greffier de l'Assemblée législative de la Saskatchewan et du Sénat canadien, il travaille depuis longtemps au renforcement de la gouvernance démocratique au Canada. Un universitaire accompli, il a écrit plusieurs livres sur l'histoire des Prairies et les personnalités politiques de la Saskatchewan. Plus récemment, il s'est distingué en tant que lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan et a été nommé président intérimaire de l'Université de la Saskatchewan.
Jeanne Beker, C.M.
Toronto (Ontario)
Jeanne Beker est à la fois une icône du style et une figure emblématique de l'industrie de la mode. Animatrice télé, journaliste et auteure, elle a été la force motrice derrière l'émission Fashion Television, diffusée durant plus de 25 ans, et le canal Fashion Television. Tout au long de sa carrière, elle a appuyé les designers canadiens, participant à la création de forums pour le Web et la télévision afin de présenter leurs créations au monde entier. De plus, elle travaille à l'avant-scène et en coulisse dans le cadre de divers évènements organisés pour appuyer des œuvres de bienfaisance comme Gilda's Club Greater Toronto, FashionCares et Dress for Success.
Dennis Cochrane, C.M.
Moncton (Nouveau-Brunswick)
Grâce à son intégrité, à sa passion pour l'apprentissage et à ses capacités d'administrateur, Dennis Cochrane est devenu l'un des défenseurs de l'éducation les plus convaincants du Canada. Il a été enseignant de premier cycle à l'école secondaire, directeur, surintendant de district, président d'université et sous-ministre de l'éducation, et ce, dans deux provinces différentes. Dans chacune de ses fonctions, il a enrichi le paysage éducatif du Canada atlantique. Son leadership s'est d'ailleurs révélé essentiel à la mise en place de programmes de développement de la petite enfance dans les Maritimes.
Eleanor Collins, C.M.
Surrey (Colombie-Britannique)
Eleanor Collins est une vocaliste au talent indiscutable qui a changé le visage des relations raciales à Vancouver, au milieu du 20e siècle. En 1948, elle a été ostracisée lorsqu'elle s'est établie dans un quartier à prédominance blanche de la ville. Elle a fait face à la situation en encourageant l'égalité et l'acceptation dans sa communauté, puis elle est devenue une dirigeante communautaire et une pionnière du développement de l'industrie de la musique en Colombie-Britannique. Une chanteuse de jazz réputée pour sa longue carrière à la radio et la télévision de CBC, elle est devenue la première artiste noire en Amérique du Nord à animer une émission télévisée à l'échelle nationale.
Marie-Éva de Villers, C.M., C.Q.
Montréal (Québec)
Linguiste et lexicographe, Marie-Éva de Villers a grandement contribué au rayonnement et à la défense d'une langue française vivante et de qualité. À l'Office québécois de la langue française, elle a joué un rôle de premier plan en ce qui a trait à la terminologie de la gestion et à la féminisation des désignations de fonctions. Elle est aussi l'auteure d'importants ouvrages de référence, dont le fameux Multidictionnaire de la langue française. En outre, à HEC Montréal, où elle a créé et dirigé la Direction de la qualité de la communication, elle a mis en œuvre une politique dont se sont inspirés d'autres établissements universitaires de la province.
Marc Dutil, C.M.
Saint-Georges-de-Beauce (Québec)
Plus qu'un entrepreneur aguerri, Marc Dutil est un leader dévoué à sa communauté et un modèle pour les jeunes entrepreneurs. Président et chef de la direction de l'entreprise familiale Groupe Canam, il a contribué à en faire l'un des plus importants fabricants de produits de construction métallique en Amérique du Nord. Il est surtout connu comme le président-fondateur de l'École d'Entrepreneurship de Beauce, une école qui aide les entrepreneurs du Québec à devenir de meilleurs chefs et à accélérer la croissance de leur entreprise. En outre, il apporte son soutien financier et son implication personnelle au sein de plusieurs organismes communautaires de sa région, dont Moisson Beauce.
Phil Dwyer, C.M.
Fredericton (Nouveau-Brunswick) et Qualicum Beach (Colombie-Britannique)
Le pianiste et saxophoniste Phil Dwyer a inspiré des spectateurs sur toute la planète par son dynamisme et sa polyvalence. Il est devenu l'un des grands musiciens de jazz de sa génération et s'est produit avec des sommités dans les salles de concert et les clubs de jazz les plus réputés du monde. En tant que compositeur, producteur et instrumentiste, il a contribué à plusieurs enregistrements primés. De plus, il a mentoré d'innombrables musiciens en herbe et établi des bourses musicales pour les écoliers de sa communauté.
N. Murray Edwards, C.M.
Calgary (Alberta)
Murray Edwards est salué comme l'un des entrepreneurs ayant le mieux réussi au Canada. Poursuivant avec succès ses activités dans un large éventail de secteurs - des ressources naturelles à l'exploitation minière et de l'aérospatiale au tourisme, en passant par le secteur bancaire et les sports -, il s'est surtout fait connaître en tant que cofondateur et président de la société Canadian Natural Resources, l'une des entreprises canadiennes les plus importantes dans le secteur de l'énergie. Ses conseils stratégiques sur les enjeux commerciaux auxquels le pays est confronté sont très recherchés par les décideurs, tant au niveau provincial que national. Il s'agit aussi d'un philanthrope généreux, qui apporte son soutien à des établissements d'enseignement et de soins de santé, notamment l'Hôpital pour enfants de l'Alberta, ainsi qu'à des organismes culturels.
Lucinda Flemer, C.M.
Toronto (Ontario) et St. Andrews (Nouveau-Brunswick)
Les actions philanthropiques de Lucinda Flemer ont produit un immense impact sur la région du comté de Charlotte, au Nouveau-Brunswick. En tant que présidente de la Tecolote Foundation, elle vient en aide à des organismes communautaires à but non lucratif de l'Ontario jusqu'au Nouveau-Brunswick. En fondant le jardin Kingsbrae à Saint Andrews, lequel est réputé dans le monde entier, elle a non seulement créé un attrait touristique qui stimule l'économie régionale, mais elle a offert une possibilité d'emploi transformatrice à plusieurs personnes à risque ou sans emploi depuis longtemps. En sa qualité de mécène et de bienfaitrice de la science de la mer et de l'éducation, elle galvanise les membres de la communauté à progresser et à prospérer.
Peter E. Gilgan, C.M., O.Ont.
Toronto (Ontario)
Peter Gilgan est un philanthrope qui a transformé de nombreuses organisations canadiennes grâce à ses dons. Fondateur et chef de la direction de la plus grande compagnie canadienne de construction de maisons neuves, il a créé de nouvelles communautés dans tous les coins du pays et investi dans des communautés existantes. Il a appuyé des établissements de santé et d'enseignement, notamment en dotant le tout nouveau Peter Gilgan Centre for Research and Learning de l'Hospital for Sick Children de Toronto. Par ailleurs, il a financé la rénovation de la piste de hockey sur glace du Maple Leaf Gardens, un complexe historique converti en installations sportives par l'Université Ryerson.
Michael Goldbloom, C.M.
Montréal et Sherbrooke (Québec)
Un avocat, éditeur de journal et administrateur d'université, Michael Goldbloom est réputé pour son dévouement envers la ville de Montréal et ses habitants. Il est à l'origine de la cure de rajeunissement du YMCA de Montréal au début des années 1990, et il a participé à la fondation et promu l'essor de plusieurs autres organisations civiques. Sa compassion et sa diplomatie ont aussi favorisé la dualité linguistique à Montréal et ailleurs au Québec. Un chef de file, il provoque naturellement des changements positifs; sa gouvernance a ainsi profité au Toronto Star et au périodique The Gazette de Montréal, ainsi qu'aux universités McGill et Bishop's.
Edward S. Goldenberg, C.M.
Ottawa (Ontario)
Edward Goldenberg est profondément attaché au bien public. Tout au long de ses 30 années d'activités professionnelles, en tant que conseiller politique efficace et digne de confiance, il a aidé à l'orientation des politiques publiques, notamment en plaidant pour l'excellence et l'innovation en recherche, et pour la réduction du déficit. Depuis son départ de la fonction publique, cet avocat de profession a mis à contribution ses précieuses compétences et connaissances par la rédaction d'un ouvrage à succès intitulé The Way It Works: Inside Ottawa. Il siège aussi au conseil d'administration du Conseil international du Canada, organisme indépendant qui s'emploie à renforcer le rôle du Canada dans les affaires internationales.
Philip R. Gosling, C.M.
Guelph (Ontario)
Philip Gosling a toujours vécu en symbiose avec la nature. En 1960, il a pris congé de ses activités de courtage immobilier pour diriger des équipes de bénévoles et tracer le sentier pédestre public de 800 kilomètres de l'escarpement du Niagara, concrétisant ainsi le rêve du comité du sentier Bruce. Maintenant connu à Guelph comme le fondateur de la Wellington Brewery, il continue d'appuyer diverses activités de conservation, notamment le Gosling Research Institute for Plant Preservation de l'Université de Guelph, et soutient le Bruce Trail Conservancy dans ses efforts visant à acquérir des terres fragiles.
Bernard Grandmaître, C.M.
Ottawa (Ontario)
Bernard Grandmaître est une véritable légende de la francophonie en Ontario. Consacrant sa vie au service public, comme ministre des Affaires francophones, il a obtenu le titre de « père de la Loi sur les services en français ». Par l'entremise de celle-ci, il a accordé aux communautés francophones le droit d'obtenir des services gouvernementaux dans leur langue dans des secteurs fondamentaux et contribué à assurer la pérennité de cette culture. Connu pour sa volonté de faire bouger les choses, il a également œuvré au développement de sa communauté à titre de maire de la municipalité de Vanier.
Sylvain Lafrance, C.M.
Montréal (Québec)
Sylvain Lafrance a consacré sa carrière à l'avancement du monde des communications et au rayonnement de la francophonie. À Radio-Canada pendant plus de 30 ans, il a occupé les plus hautes fonctions des services français. Sous son leadership sont nés des chaînes musicales et des nouveaux sites Web, dont TOU.TV. Il a de plus modernisé l'entreprise en faisant l'intégration des services Internet, radio et télévision, amenant la chaîne Radio-Canada à être vue comme un modèle dans le monde. Il a aussi favorisé la diffusion de la culture francophone au niveau international comme président de la communauté des Radios Francophones Publiques.
Francine Lelièvre, C.M., C.Q.
Montréal (Québec)
Francine Lelièvre est l'un des grands piliers du monde muséal au Québec. Spécialiste de la muséologie historique, elle est surtout connue comme la directrice générale de Pointe-à-Callière, le musée d'archéologie et d'histoire de Montréal qu'elle a conçu et fondé. Elle y a notamment établi la première école de fouilles archéologiques en milieu urbain et, grâce à sa vision et à son audace, le musée s'est acquis une notoriété internationale. Engagée au sein de nombreuses organisations vouées à l'histoire et à l'archéologie, elle a également contribué au façonnement de la Biosphère de Montréal et du Musée de l'audio-visuel, en Suisse.
Ross Porter, C.M.
Toronto et Huntsville (Ontario)
Ross Porter s'est appliqué, sa vie durant, à partager sa passion pour la musique de jazz avec des Canadiens de tout le pays. Cet animateur de radio et de télévision, dont le travail a été primé, avait conquis de nombreux auditeurs fidèles en tant qu'hôte de l'émission de jazz After Hours, à la radio de CBC. Salué comme le chantre de la musique de jazz au Canada, il a su capter l'attention des auditeurs par son savoir encyclopédique et ses entrevues pertinentes avec des musiciens légendaires. Aujourd'hui, en qualité de président-directeur général de la station de radio JAZZ.FM91, il continue à promouvoir énergiquement les musiciens de jazz canadiens dans le monde entier, en appelant l'attention sur leur talent et en donnant l'occasion à la relève de se faire entendre.
Barbara Reid, C.M., O.Ont.
Toronto (Ontario)
L'auteure et illustratrice Barbara Reid a fait œuvre de pionnière dans la littérature pour enfants. Elle a été l'une des premières à utiliser la pâte à modeler pour créer de merveilleuses scènes, qui sont ensuite photographiées pour illustrer des livres d'enfants. Ses œuvres pleines de détails et tout en couleurs ont contribué à nourrir l'imaginaire et la vision artistique des jeunes lecteurs, et ses ouvrages primés ont donné à d'innombrables enfants le goût de la lecture pour le reste de leur vie. Elle a aussi fait la joie des enfants en donnant des ateliers de pâte à modeler dans des écoles et bibliothèques locales.
Albert Schultz, C.M.
Toronto (Ontario)
Albert Schultz est l'esprit créateur et le fer de lance de la Soulpepper Theatre Company. Sous sa gouverne de directeur artistique, cette dernière a connu un essor considérable et présente désormais plus de 700 représentations chaque année. Il a fondé son académie de théâtre dans le but de former la prochaine génération d'artistes et d'appuyer la création de nouvelles œuvres. Il a aussi établi un partenariat avec le George Brown College en vue de créer le Young Centre for the Performing Arts. En plus d'être un acteur doué et un directeur charismatique, il a fait du bénévolat pour des organisations comme l'Architectural Conservancy of Ontario, Conservation de la nature Canada et UNICEF Canada.
Robert Silverman, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)
Robert Silverman s'est hissé au rang des meilleurs pianistes canadiens. Réputé pour sa maîtrise technique de l'instrument et ses interprétations émouvantes d'oeuvres de Beethoven, Liszt, Brahms et différents compositeurs canadiens, il a enregistré une imposante discographie, qui compte plus de 40 disques compacts. Professeur émérite à l'Université de la Colombie-Britannique, il a su combiner ses talents d'artiste accompli et de mentor et pédagogue exceptionnel pour inspirer la prochaine génération de pianistes.
Marie-José Turcotte, C.M.
Montréal (Québec)
Marie-José Turcotte a insufflé un vent nouveau dans le journalisme sportif et a contribué à ouvrir les portes de ce métier aux femmes. Au service de Radio-Canada depuis plus de 30 ans, elle est particulièrement admirée comme commentatrice des Jeux Olympiques. Première femme à avoir animé une émission sportive à la télévision au Québec, elle a également innové en incluant systématiquement dans ses bulletins et reportages un volet sur le sport féminin. Elle a aussi fait figure de modèle en présentant le côté humain des athlètes dans ses entrevues.

FICHE D'INFORMATION SUR L'ORDRE DU CANADA

Créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II, l'Ordre du Canada est la pierre angulaire du Régime canadien de distinctions honorifiques. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l'Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

Devise et grades

La devise de l'Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « Ils veulent une patrie meilleure ». Sa Majesté la Reine est la souveraine de l'Ordre et le gouverneur général est chancelier et Compagnon principal de l'Ordre.

Compagnon - Initiales honorifiques : C.C.
souligne la prééminence sur la scène nationale, ou les réalisations, ou les services rendus à l'échelle internationale
Officier - Initiales honorifiques : O.C.
souligne les services ou les réalisations au niveau national
Membre - Initiales honorifiques : C.M.
souligne les contributions remarquables au niveau local ou régional, ou dans un domaine particulier

Description de l'insigne

L'insigne de l'Ordre du Canada a la forme d'un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d'érable entourée d'un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l'Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (ils veulent une patrie meilleure). L'anneau est placé sous la couronne royale. L'insigne est fait d'argent fin et est composé de trois pièces individuelles : le flocon, l'anneau et la feuille d'érable. La couleur est ajoutée à la main par l'application d'un émail opaque et translucide.

L'insigne de l'Ordre du Canada a initialement été conçu en 1967 par Bruce Beatty, C.M., S.O.M., C.D. Les dessins techniques utilisés par la Monnaie royale canadienne pour créer l'insigne ont été conçus par l'Autorité héraldique du Canada à la Chancellerie des distinctions honorifiques, qui fait partie du Bureau du secrétaire du gouverneur général. L'insigne, dont la fabrication a été remise à jour, est produit par la Monnaie, dans son installation située à Ottawa.

Admissibilité

Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l'Ordre du Canada, à l'exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l'Ordre permet à des non-Canadiens d'être admissibles à des nominations à titre honorifique. Les membres de la famille royale, les gouverneurs généraux ainsi que leurs époux respectifs sont nommés membres extraordinaires de l'Ordre. L'Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l'Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu'ils aient continué à œuvrer au service du pays d'une manière exceptionnelle et extraordinaire. Habituellement, une promotion peut être envisagée à partir de la cinquième année de la nomination initiale.

Nominations

Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d'individus dignes d'être nommés dans l'Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l'Ordre présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l'excellence au sein de la société canadienne. Certains d'entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu'ils occupent; d'autres sont nommés pour un mandat d'une période déterminée afin d'assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.

Pour en apprendre davantage sur l'Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, consultez notre site Web au www.gg.ca/distinctions.

Renseignements