Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

09 avr. 2014 10h31 HE

Avis d'intérêt public : Début des opérations de déglaçage printanier dans les régions d'Owen Sound, du Midland et de la rivière Whitefish dans la baie Georgienne du lac Huron

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 9 avril 2014) - La Garde côtière canadienne, en collaboration avec la Garde côtière des États-Unis et la Police provinciale de l'Ontario, avise les résidents et les visiteurs que les opérations de déglaçage printanier commenceront vers le 13 avril 2014 dans la baie Georgienne du lac Huron.

Un briseglace s'engagera dans la baie Georgienne le dimanche 13 avril pour procéder aux opérations de déglaçage dans les régions d'Owen Sound et du Midland ainsi que dans la rivière Whitefish.

L'ordre dans lequel les opérations seront menées peut varier. Les opérations peuvent aussi s'appliquer à d'autres zones de la baie Georgienne, au besoin.

On s'attend à ce que les opérations de déglaçage se fassent tout au long de la semaine du 13 au 20 avril 2014 dans la baie Georgienne.

Les dates et les itinéraires peuvent changer sans aucun ou à court préavis en raison d'exigences opérationnelles ou de modifications importantes et soudaines des conditions météorologiques et de l'état des glaces.

L'hiver 2013-2014 a amené des conditions de glace particulièrement difficiles et tenaces un peu partout dans les Grands Lacs et la voie maritime. Les équipages et les brise-glace de la Garde côtière canadienne font tout leur possible pour fournir les services de déglaçage nécessaires en cette période critique.

La GCC recommande fortement aux pêcheurs, aux motoneigistes et aux autres plaisanciers de quitter la glace immédiatement s'ils aperçoivent un brise-glace à proximité. La glace pourrait se déplacer ou se briser, et ce, même à bonne distance. Cela représente un danger pour toute personne se trouvant près d'un brise-glace. Tout bien personnel, toute structure temporaire et tout équipement de plaisance doivent aussi être déplacés sur le rivage bien avant ces dates.

Les faits en bref

  • Les opérations de déglaçage et le trafic maritime créent de la glace fragmentée et des eaux libres qui peuvent être difficiles à voir de loin, voilées par de la neige fraîchement tombée ou qui peuvent ne pas avoir regelé immédiatement et être plus fragiles en raison de changements dans les conditions météorologiques.
  • Le déglaçage provoque, de façon ciblée, de la glace instable ou des eaux libres qui peuvent demeurer ainsi longtemps après le passage des navires.
  • Toute glace située près des opérations de déglaçage et des activités de navigation doit être considérée comme non sécuritaire.
  • Les ressources de la Garde côtière canadienne et de la Garde côtière des États-Unis sont à pied d'œuvre la main dans la main pour combattre les conditions de glace extrêmes et persistantes de cette année dans les Grands Lacs et la Voie maritime du Saint-Laurent, afin de dégager les voies de transport maritime.

Liens connexes

-- http://www.uscg.mil/d9/sectDetroit/

-- http://www.opp.ca/

Internet: http://www.dfo-mpo.gc.ca

Pour de plus amples renseignements au sujet de la Garde côtière canadienne, visitez le www.ccg-gcc.gc.ca.

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements

  • Rachelle C. Smith
    Gestionnaire des communications
    Pêches et Océans Canada, Garde côtière canadienne
    Région du Centre et de l'Arctique
    rachelle.smith@dfo-mpo.gc.ca
    204-983-4197