Ayoye.qc.ca

Ayoye.qc.ca

19 sept. 2005 09h45 HE

Ayoye.qc.ca se fait plagier par l'humoriste Mike Ward

LAVAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 19 sept. 2005) - M. Alain Gervais, propriétaire du site Internet Ayoye.qc.ca un site d'enchères en ligne en opération depuis le 8 Janvier 2005, sous le nom de Ayoye Enchères Auction porte des accusations d'atteinte à ses droits d'auteur contre Mike Ward humoriste.

M. Alain Gervais a constaté après une visite sur le nouveau site d'enchères en ligne de M. Mike Ward sous le nom de domaine iencan.com, que le contenu des textes et fichiers se trouvant sur le site de M. Mike Ward, servant a communiquer avec les visiteurs, étaient ceux qu'il avait lui même traduits et interprétés. M. Gervais a travaillé à l'interprétation des textes de communication d'un module d'enchère anglais pour l'adapter à la réalité Québécoise, ce travail a été copié, et collé sur le site de M. Mike Ward, sans son autorisation..

Après plusieurs tentatives et une mise en demeure, sans résultat M. Gervais se voit forcé de porter plainte à la justice pour atteinte aux droits d'auteur.

M. Gervais connaît l'importance des droits d'auteur, il est lui-même agent d'une artiste peintre de renom ici au Québec, il a négocié plusieurs contrats de droit à l'image avec des athlètes de renon tel José Théodore. Martin Brodeur, Maurice Richard et autres, des droits avec la LNH, et plusieurs autres entités. Ce que M. Gervais déplore, c'est l'indifférence que M. Mike Ward exerce en ce qui concerne le geste qu'il a posé. A l'ère des copies pirates en ce qui concerne les artistes et leur coalition à combattre ce fléau, M. Mike Ward quand à lui, ne semble évidemment pas interpellé par cette idée de droit d'auteur.

Par ce communiqué M. Gervais voudrait dénoncer l'attitude qu'on certains de penser que tout ce qui se trouve sur Internet est gratuit, et lance une invitation à tous les "Webmestres" de se rallier et de former une association qui pourrait contrer cette tendance. Comme il est vrai pour les oeuvres littéraires, musicales, cimatographiques et autres, le droit au contenu d'un site Internet privé revient à l'auteur de celui-ci.

Renseignements