Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

30 mai 2011 08h15 HE

Baisse de la demande de logements à Kitchener et à Guelph

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 30 mai 2011) - La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a diffusé aujourd'hui l'édition du printemps de son rapport Perspectives du marché de l'habitation portant sur les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Kitchener-Cambridge-Waterloo et de Guelph. En 2011, la demande de logements neufs et existants va diminuer et la croissance des prix va ralentir sur le marché de la revente.

Voici quelques faits saillants de ce rapport :

  • Les ventes ralentiront d'ici la fin de 2011, puis s'accéléreront en 2012.
  • L'offre de nouvelles inscriptions sera toujours abondante. Le marché se rapprochera de son point d'équilibre, mais favorisera les vendeurs une bonne partie de l'année.
  • La construction résidentielle faiblira en comparaison du dynamisme qu'elle affichait en 2010, avant de retrouver de la vigueur dans les derniers mois de 2011.
  • L'accélération de la croissance de l'emploi et de la population stimulera la demande de logements en 2012.

" L'activité sera plus stable en 2011 sur les marchés de l'habitation. L'économie s'améliorant, la demande reprendra plus tard cette année et en 2012, a déclaré Erica McLerie, analyste principale de marché à la SCHL pour la RMR de Kitchener. La majoration des taux hypothécaires prévue d'ici la fin de 2011 amènera certains accédants à la propriété à reporter leur achat, mais la plus grande vigueur du marché du travail et l'accroissement du flux migratoire vers la région compenseront largement l'effet modérateur que la réduction du nombre d'accédants à la propriété pourra avoir sur les ventes. "

" Les acheteurs de logements, surtout dans les marchés du Sud de l'Ontario où les habitations sont plus chères qu'ailleurs dans la province, s'intéresseront de plus en plus aux gammes de prix relativement abordables au cours des prochaines années, en raison du resserrement des conditions sur le marché du crédit hypothécaire. C'est de bon augure pour les segments des appartements pour propriétaire-occupant et des logements locatifs, a déclaré Ted Tsiakopoulos, économiste régional à la SCHL pour l'Ontario. " Les marchés de l'habitation du Nord de l'Ontario feront exception, car l'activité sera vive dans le secteur des mines et les logements y sont moins chers qu'ailleurs, ce qui fera croître la demande d'habitations de faible densité. "

Mettant à contribution 65 années d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions importantes.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1­800­668­2642.

Also available in English.

Renseignements