Fédération des chambres immobilières du Québec

Fédération des chambres immobilières du Québec

24 janv. 2012 13h00 HE

Baisse des intentions d'achat et de vente au cours des cinq prochaines années

ÎLE-DES-SŒURS, QUÉBEC--(Marketwire - 24 jan. 2012) - Selon un sondage Léger Marketing effectué pour le compte de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), les intentions d'achat et de vente de propriétés au cours des cinq prochaines années sont en baisse comparativement à l'an dernier.

Baisse des intentions d'achat

Le sondage révèle qu'au Québec, 26 % des répondants estiment qu'il est très ou assez probable qu'ils procèdent à l'achat d'une propriété au cours des cinq prochaines années. Ce résultat représente une baisse significative des intentions d'achat par rapport au sondage de 2010, dans lequel 31 % des répondants avaient indiqué avoir l'intention d'acheter une propriété au cours des cinq prochaines années.

Pour la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, une baisse significative des intentions d'achat au cours des cinq prochaines années est aussi observée, alors que 30 % des répondants (33 % en 2010) indiquent qu'il était très ou assez probable qu'ils procèdent à l'achat d'une propriété.

Le sondage nous apprend aussi que les personnes ayant l'intention de faire l'acquisition d'une propriété au cours des cinq prochaines années achèteront plus de copropriétés, elles seront plus âgées, davantage en couple (avec ou sans enfants) et auront des revenus plus élevés par rapport aux résultats obtenus en 2010.

Les intentions de vente aussi en baisse

En termes d'intentions de vente, la même tendance est observée avec 23 % des propriétaires d'une résidence principale qui indiquent qu'il est très ou assez probable qu'ils vendent leur propriété au cours des cinq prochaines années. Il s'agit d'une baisse significative en comparaison avec les résultats obtenus en 2010, alors que 28 % des répondants avaient l'intention de vendre au cours des cinq prochaines années.

Pour la RMR de Montréal, les résultats traduisent aussi une baisse significative. En 2011, 25 % des répondants ont l'intention de vendre une propriété alors qu'en 2010, le pourcentage s'établissait à 29 %.

Le profil des répondants ayant l'intention de vendre au cours des cinq prochaines années est similaire à celui de 2010, à l'exception qu'il y aura plus de couples, avec ou sans enfants, sur le marché.

Méthodologie

Le sondage Web a été réalisé du 24 octobre au 4 novembre 2011 auprès d'un échantillon représentatif de 3 602 Québécois, âgés de 18 ans ou plus et pouvant s'exprimer en français et en anglais. Pour être éligibles, les répondants devaient être responsables du paiement de l'hypothèque ou du bail de l'endroit où ils habitent. Des quotas ont été établis en fonction des régions, de sorte que 2 100 répondants proviennent de la grande région de Montréal et 1 502 répondants d'ailleurs au Québec. À l'aide des données de Statistique Canada, les résultats ont été pondérés selon l'âge, les régions, le sexe, la langue parlée à la maison, la scolarité et la présence d'enfants dans le ménage afin de rendre l'échantillon représentatif de l'ensemble de la population à l'étude.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières du Québec en tant que membres associés, de même que les quelque 15 000 courtiers immobiliers qui en sont membres affiliés. Sa mission est de promouvoir et protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

Renseignements