Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

15 juin 2016 08h15 HE

Baisse des taux d'inoccupation des résidences pour personnes âgées du Manitoba en 2016

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwired - 15 juin 2016) - Selon les résultats de l'Enquête sur les résidences pour personnes âgées réalisée par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) en 2016, le taux d'inoccupation des places standards se situe à 2,7 % dans les résidences pour personnes âgées du Manitoba, soit 1,9 point de pourcentage de moins qu'en 2015.

Cette diminution cadre avec la hausse de la population des personnes âgées au Manitoba, qui a entraîné une demande accrue de places. Le plus fort taux d'inoccupation global de places standards (2,9 %) dans la province a été relevé pour les logements de deux chambres ou plus. Quarante-trois de ces logements se sont ajoutés en 2016, ce qui en fait l'augmentation la plus importante de tous les types d'unités. Pour les studios et les logements d'une chambre, les taux d'inoccupation sont semblables à la moyenne globale de la province (2,7 %), en baisse par rapport à leurs niveaux de 2015 qui s'établissaient respectivement à 3,9 % et à 4,7 %. La baisse du taux d'inoccupation des unités d'une chambre est attribuable à une contraction des places standards dans cet univers. Plus de 100 logements qui étaient auparavant considérés comme des places standards ont été reclassés comme étant des places de type inconnu en 2016.

En 2016, l'Enquête sur les résidences pour personnes âgées a porté sur 39 résidences à l'échelle de la province; c'est trois de plus qu'en 2015. Parmi ces 39 résidences, seulement 7 sont situées à l'extérieur de Winnipeg. Ces résidences comptent 4 174 unités logeant 4 515 personnes. Le loyer mensuel moyen pour tous les types de places standards au Manitoba a augmenté de 15 $ pour s'établir à 2 580 $ en 2016. Les loyers varient de 2 107 $ pour un studio à 3 002 $ pour un logement de deux chambres ou plus.

De façon générale, certains services et commodités sont offerts dans les résidences pour personnes âgées, alors qu'ils ne le sont pas dans les ensembles de logements construits expressément pour le marché locatif traditionnel. Ceux-ci comprennent les services médicaux, les repas sur place ainsi que diverses activités récréatives. Seules les résidences pour personnes âgées qui offrent des services de repas sur place sont visées par l'Enquête, et selon les données de 2016, 92 % de ces résidences ont choisi d'inclure le coût des repas dans le loyer. La plupart des résidences de la province (59 %) incluent deux repas par jour dans le coût du loyer. Il s'agit d'une légère augmentation par rapport à 2015, alors que 58 % des résidences offraient ce type de service de repas. En plus des services de repas, des services médicaux étaient fournis sur place dans 22 % des résidences en 2016, soit pratiquement le même pourcentage que l'année précédente. Les résidences situées à l'extérieur de la RMR de Winnipeg sont plus susceptibles d'offrir les services d'une infirmière sur place. En effet, 43 % des résidences dans le reste du Manitoba offrent ces services. Les autres commodités les plus courantes sont les salles d'exercice, le système d'appel 24 h et le service de transport.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, vient en aide aux Canadiens dans le besoin et fournit des résultats de recherches et de l'information aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation du Canada.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à www.schl.ca ou suivez-nous sur Twitter, LinkedIn, Facebook, et YouTube.

Données supplémentaires disponibles sur demande

(Also available in English)

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Renee Nat, conseillère, Relations publiques
    403-605-5094
    rnat@cmhc-schl.gc.ca