Bayer HealthCare

Bayer HealthCare

22 sept. 2015 08h00 HE

Bayer HealthCare-Le Rapport sur la vérité 2015 : les mythes et les idées fausses sur la contraception selon les femmes de la génération Y

Un nouveau rapport publié avant la tenue de la Journée mondiale de la contraception fait le point sur les idées préconçues liées à la contraception, encourage les femmes à remettre en cause le statu quo en matière de contraception et met en évidence comment les perceptions des Canadiennes se comparent à celles des femmes des pays européens

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 22 sept. 2015) - Bien que les femmes de la génération Y prennent leurs décisions dans la plupart des aspects de leur vie, lorsqu'il est question de méthode contraceptive, une proportion significative ne fait pas un choix éclairé. Il s'agit du sujet au cœur d'une récente étude de recherche - le Rapport sur la vérité - publiée aujourd'hui, juste à temps pour la Journée mondiale de la contraception, le 26 septembre.

Malgré un meilleur accès à de l'information sur la sexualité et la contraception, les femmes de la génération Y ne connaissent pas tous les faits, ce qui peut contribuer à une ignorance grandissante et à une faible sensibilisation en ce qui concerne les méthodes de contraception les plus efficaces. Bayer HealthCare a commandité le Rapport sur la vérité, rédigé à la suite d'une enquête menée auprès de 5 912 femmes âgées de 20 à 29 ans au Canada et dans 11 pays européens, afin de connaître le degré de compréhension et les croyances des femmes de la génération Y en matière de sexualité et de contraception. Le Rapport sur la vérité expose un certain nombre de mythes et d'idées fausses autour de la sexualité et de la contraception qui existent en Europe et au Canada.

La majorité des femmes ont affirmé qu'elles seraient à l'aise d'obtenir des renseignements sur la contraception auprès d'un professionnel de la santé (64 pour cent), mais un tiers seulement en reçoit vraiment et près d'un quart (22 pour cent) reconnaît ne jamais en avoir obtenus. Les médias sociaux et les amies se sont révélés être les principaux responsables de la mauvaise information qui circule, avec 39 pour cent des femmes qui affirment utiliser ces ressources, sans valider l'exactitude de l'information qu'elles y trouvent.

Le Rapport sur la vérité - Principales observations

Les mythes et la mauvaise information : que croient les femmes de la génération Y?

  • 73 pour cent des femmes interrogées ne connaissent pas l'anatomie de leur propre vagin.
  • Plus de la moitié des femmes (53 pour cent) interrogées en Europe et au Canada ne savent pas que le point G fait partie du vagin.
    • Comparativement à 43,8 pour cent au Canada.
  • 1 femme de la génération Y sur 10 (10 pour cent) croit à tort que l'on ne peut pas tomber enceinte pendant les règles.
    • Comparativement à 21 pour cent au Canada.

Passer le mot : comment les femmes de la génération Y trouvent-elles de l'information?

  • Les femmes de la génération Y utilisent les médias sociaux et les ressources en ligne (20 pour cent), consultent leurs amies (19 pour cent) et les magazines féminins (17 pour cent) comme principales sources d'information, sans jamais vérifier l'exactitude des renseignements obtenus. Par conséquent, elles sont influencées par des mythes et des idées fausses qui circulent sur la sexualité et la contraception.
  • 84 pour cent des femmes interrogées en Europe et au Canada ont admis qu'elles avaient transmis ou pourraient transmettre des renseignements sur la contraception ou la sexualité dont elles ne sont pas certaines de l'exactitude.
    • 22 pour cent des femmes reconnaissent ne jamais avoir obtenu d'information sur la contraception auprès d'un professionnel de la santé; toutefois, 64 pour cent sont disposées à discuter de la contraception avec leur professionnel de la santé.

Connaître la vérité : qu'ignorent les femmes de la génération Y au sujet de la contraception?

  • Plus de la moitié des femmes (53 pour cent) n'ont jamais envisagé de changer leur méthode contraceptive actuelle.
    • Comparativement à 46 pour cent au Canada.
  • 32 pour cent des femmes de la génération Y croient à tort que les méthodes contraceptives de longue durée réversibles (MCLDR) ne conviennent pas aux femmes qui n'ont pas encore eu d'enfant.
  • 26 pour cent des femmes croient à tort que les MCLDR peuvent nuire à la fertilité à long terme.
  • 11 pour cent des femmes croient à tort que les MCLDR peuvent être difficiles à retirer, alors qu'en réalité, les MCLDR sont efficaces et appropriées pour de nombreuses femmes de différents âges, elles peuvent être retirées facilement à tout moment, et le retour à la fertilité est rapide après le retrait.

Pour connaître la vérité sur la contraception, nous encourageons les femmes à discuter avec un professionnel de la santé ou à visiter le site www.contraceptionalongterme.ca pour connaître les méthodes contraceptives qui s'offrent à elles au Canada.

À propos de Bayer au Canada

Bayer Inc., une filiale canadienne de Bayer AG, est le siège social des activités au Canada. Fondé en 1863, Bayer AG, un groupe international de recherche dont les principales activités sont concentrées dans les domaines des soins de santé, des sciences végétales et des matériaux novateurs, a pris l'engagement d'améliorer la vie de tous grâce à la science.

Au Canada, Bayer exploite son segment HealthCare (Produits pharmaceutiques, Produits grand public, Gestion du diabète, Santé animale et Radiologie et intervention) à partir de son siège social situé à Toronto, en Ontario, alors que Bayer CropScience Inc. exerce ses activités à partir de son siège social de Calgary, en Alberta. Bayer améliore la qualité de vie des Canadiennes et des Canadiens, en mettant au point des produits qui permettent de lutter contre la maladie et de protéger les cultures et les animaux.

Bayer, qui compte plus de 1 400 employés au Canada, a réalisé des ventes totalisant 1,9 milliard de dollars en 2014 et a investi 96 millions de dollars en recherche et développement au pays. À l'échelle mondiale, Bayer AG a réalisé des ventes de 42,2 milliards d'euros et a investi 3,6 milliards d'euros en recherche et développement.

Pour obtenir plus de renseignements sur Bayer, veuillez consulter le site Web www.bayer.ca.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué peut contenir des énoncés de nature prospective fondés sur les suppositions et les prévisions actuelles de la direction du Groupe Bayer ou d'un sous-groupe de Bayer. En raison de risques, d'incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus, il pourrait y avoir d'importantes différences entre les résultats, la situation financière, le développement ou le rendement à venir de l'entreprise et les prévisions que contient le présent communiqué. Ces facteurs sont notamment ceux dont il est question dans les rapports publics de Bayer publiés sur le site Web de Bayer à l'adresse suivante : www.bayer.com. L'entreprise n'assume aucune responsabilité, de quelque nature que ce soit, quant à la mise à jour de ces énoncés prospectifs ou à leur représentation exacte d'événements ou de développements futurs.

Renseignements