Fédération des Chambres immobilières du Québec

Fédération des Chambres immobilières du Québec

14 janv. 2016 10h00 HE

Bilan 2015 : légère hausse des ventes résidentielles sur le marché immobilier sherbrookois

SHERBROOKE, QUÉBEC--(Marketwired - 14 jan. 2016) - La Chambre immobilière de l'Estrie vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 1 660 ventes résidentielles ont été réalisées au cours de l'année 2015, ce qui représente une hausse de 1 % par rapport à 2014.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la région métropolitaine de Sherbrooke.

Voici les principales statistiques de 2015 :

Ventes :

  • La hausse de 1 % du nombre de transactions résidentielles met fin à une série de trois reculs annuels consécutifs.
  • Sur le plan géographique, Fleurimont/Brompton, Jacques-Cartier et Mont-Bellevue/Lennoxville ont affiché un bilan positif, avec des croissances des ventes de 4 %, de 7 % et de 9 % respectivement.
  • Les acheteurs de propriétés haut de gamme ont été particulièrement actifs en 2015, les ventes s'étant accrues de 26 % dans la gamme de prix de 500 000 $ et plus.
  • Par catégories de propriétés : le nombre de transactions d'unifamiliales et de plex a augmenté
    de 1 % et de 15 % respectivement, alors que la copropriété a connu un ralentissement d'activité
    de 9 %.

Prix :

  • Le prix médian des maisons unifamiliales s'est établi à 197 500 $ à l'échelle de la RMR, en hausse de 1 % par rapport à l'année dernière.
  • Seuls les secteurs de Jacques-Cartier (228 500 $, +3 %) et de la périphérie de Sherbrooke (235 000 $, +8 %) se sont démarqués quant à la croissance du prix médian des unifamiliales, alors qu'une relative stabilité des prix a été enregistrée ailleurs dans la RMR pour cette catégorie.
  • Le prix médian des copropriétés a progressé de 3 % à l'échelle de la région sherbrookoise, pour atteindre 155 000 $. Cette hausse survient après deux années où les prix des copropriétés avaient fait du surplace.
  • Les immeubles locatifs de deux à cinq logements (plex) ont affiché une croissance plus marquée de leur prix médian qui s'est fixé à 231 000 $, soit 10 % de plus qu'en 2014.

Inscriptions en vigueur :

  • On comptait, en moyenne pour 2015, 2 038 propriétés résidentielles à vendre par l'entremise du système Centris®, soit une hausse de 7 %. Il s'agit d'une deuxième augmentation annuelle consécutive à ce chapitre.

«Les conditions du marché sont actuellement à l'avantage des acheteurs pour les trois catégories de propriétés», souligne David Bourgon, président de la Chambre immobilière de l'Estrie et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FICQ) pour la région de Sherbrooke. « Le surplus d'offre est plus marqué du côté de la copropriété, où le nombre de mois d'inventaire s'élève à 19 », ajoute-il.

Une demande plus soutenue en fin d'année

L'année 2015 s'est terminée sur une bonne note, alors que 351 transactions résidentielles ont été conclues dans la région de Sherbrooke au quatrième trimestre, soit 5 % de plus qu'à la même période en 2014. L'unifamiliale a particulièrement bien fait, avec une croissance d'activité de 8 %.

2015 : une année de revirement pour le marché immobilier résidentiel québécois

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 74 207 ventes ont été réalisées au cours de l'année 2015, soit une hausse de 5 % par rapport à 2014.

« Le résultat de 2015 représente une première augmentation d'activité sur le marché immobilier québécois en trois ans et la plus forte hausse à ce chapitre depuis 2007 », souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la province de Québec.

Ventes

- Par catégories de propriétés, les transactions de maisons unifamiliales ont progressé de 6 %, alors que les ventes de copropriétés et de plex ont crû de 4 %.

- Sur le plan géographique, quatre des six régions métropolitaines de recensement (RMR) ont enregistré une croissance d'activité, soit celles de Montréal (+6 %), de Gatineau (+6 %), de Québec (+2 %) et de Sherbrooke (+1 %). Les RMR de Saguenay et de Trois-Rivières ont plutôt affiché des baisses respectives de 2 % et de 3 %.

- Parmi les plus petits centres urbains : les hausses des ventes les plus marquées ont été observées dans les agglomérations de Val-d'Or (+41 %), de Thetford Mines (+16 %), d'Alma (+15 %), de Saint-Lin-Laurentides (+15 %) et de Saint-Sauveur (+14 %).

Prix

  • Le prix médian des unifamiliales n'a que légèrement progressé à l'échelle de la province, pour atteindre 230 000 $, soit 1 % de plus qu'en 2014.
  • Les RMR de Montréal, de Gatineau et de Sherbrooke ont affiché des hausses respectives de 3 %, de 1 % et de 1 % du prix médian de leurs unifamiliales, alors que celle de Québec a affiché une stabilité à ce chapitre. À l'opposé, les RMR de Saguenay et de Trois-Rivières ont vu leur prix médian pour cette catégorie diminuer de 3 % et de 4 % respectivement.
  • À l'extérieur des régions métropolitaines, les agglomérations de Mont-Tremblant (+5 %) et de Thetford Mines (+5 %) ont connu les plus fortes hausses du prix médian des unifamiliales par rapport à 2014.

L'offre de propriétés résidentielles à vendre s'est élevée de 5 % en 2015, alors qu'on comptait, en moyenne, 81 606 inscriptions en vigueur sur le système Centris® des courtiers immobiliers au Québec.

Finalement, le délai de vente moyen, toutes catégories de propriétés résidentielles confondues, s'est établi à 120 jours au Québec, en hausse de 5 jours par rapport à 2014. Les délais de vente sont toutefois demeurés significativement plus élevés à l'extérieur des régions métropolitaines (148 jours vs 108 jours).

L'année 2015 se termine sur une bonne note

  • Au cours du quatrième trimestre, le nombre de transactions a bondi de 7 % au Québec pour un total de 15 769 ventes.
  • Les RMR de Montréal et de Gatineau ont particulièrement bien fait, avec des hausses des ventes de 9 % et de 8 % respectivement par rapport au quatrième trimestre de 2014.

Note : des communiqués de presse régionaux sont aussi disponibles sur le site Web de la FCIQ dans la section « Salle de presse ».

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières du Québec, de même que plus de 13 000 courtiers immobiliers qui en sont membres. Sa mission est de promouvoir et de protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

Plus d'information sur Centris.ca

Centris.ca est le site Web de l'industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec sont réunies à la même adresse. Visitez Centris.ca pour obtenir plus d'information et de statistiques trimestrielles pour l'ensemble de la province de Québec.

Pour plus d'information sur les statistiques Centris® de chacune des régions de la province, ne manquez pas la sortie du Baromètre FCIQ.

Renseignements

  • David Bourgon
    Président de la Chambre immobilière de l'Estrie
    819-868-6666