BIOTECanada

BIOTECanada

24 nov. 2006 10h31 HE

BIOTECanada réagit à la mise à jour relative à la situation économique du gouvernement fédéral

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 24 nov. 2006) - L'industrie canadienne de la biotechnologie prévoit des effets positifs à plusieurs des principaux engagements de principe annoncés dans la mise à jour relative à la situation économique du gouvernement fédéral hier.

"L'industrie du Canada a besoin d'un milieu qui favorise davantage l'investissement et appuie la recherche-développement continue", a affirmé Peter Brenders, président et chef de la direction de BIOTECanada. "Les gains obtenus en biotechnologie canadienne au cours des 20 dernières années ne l'ont pas été sans peine. Peu d'industries sont plus concurrentielles à l'échelle mondiale, et, afin que nous puissions conserver notre place dans le monde, d'importants obstacles doivent être surmontés. Les engagements de principe du gouvernement envoient des signaux encourageants", a-t-il ajouté.

BIOTECanada dit au gouvernement fédéral depuis un certain temps que des changements aux lois fiscales canadiennes encourageraient l'investissement. M. Brenders s'est exprimé en ces termes : "Nous sommes heureux de savoir que le gouvernement fédéral travaillera à l'amélioration des rentrées de fonds transfrontalières et rendra plus facile et moins coûteux l'accès des entreprises canadiennes à l'argent des investisseurs à travers le Canada et le monde". Actuellement, le Canada ne reconnaît pas les sociétés à responsabilité limitée (SARL) des Etats-Unis. Par conséquent, ces importants instruments de placement sont soumis à une double imposition, ce qui a un effet très dissuasif sur l'investissement au Canada. La reconnaissance des SARL dans la convention en matière d'impôts donnera l'accès à ce bassin d'investisseurs clés et améliorera la longévité des sociétés canadiennes de biotechnologie.

Le gouvernement fédéral offre depuis longtemps un soutien important à la recherche au Canada, mais il reconnaît maintenant également la nécessité de croissance autonome du secteur privé. "La création d'une stratégie en science et technologie peut se faire rapidement et doit inclure des changements à notre système de crédits d'impôt", a conclu M. Brenders.

BIOTECanada continue de mener sa campagne pour deux améliorations à apporter en priorité au programme de crédits d'impôt remboursables de Recherche scientifique et développement expérimental (RS&DE) : i) mettre à jour la limite des dépenses annuelles en recherche-développement établie à 2 millions en 1985 en la faisant passer à une somme plus appropriée de 10 millions et ii) retirer la disposition qui restreint son accès aux sociétés privées sous contrôle canadien (SPCC). L'industrie croissante du Canada cherche à étendre la R.-D. et à améliorer le taux de succès de la commercialisation de produits innovants. La création d'un milieu d'affaires propice à l'innovation dépend de ces changements fondamentaux.

A propos de BIOTECanada - www.biotech.ca

BIOTECanada se consacre au développement commercial durable de l'innovation en biotechnologie au Canada. Elle est l'association nationale qui représente les multiples acteurs de la biotechnologie, y compris les entreprises émergentes et établies des secteurs de la santé, de l'agriculture et de l'industrie, ainsi que les établissements universitaires et de recherche et les autres organisations pertinentes.

Renseignements