BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Private Bank

BMO Private Bank

16 juil. 2015 13h20 HE

BMO Banque privée publie son rapport annuel Moneyball de la pause de la partie des étoiles

Le rapport examine le rapport entre la masse salariale et le rendement dans le baseball majeur

MONTRÉAL, QUÉBEC et CHICAGO, ILLINOIS--(Marketwired - 16 juillet 2015) - À la mi-temps non officielle de la saison 2015, BMO Banque privée a dévoilé aujourd'hui son analyse financière annuelle des meilleures et des pires équipes de la Ligue majeure de baseball.

« Un sport sans plafonnement salarial ni parité de ligue, comme au football, le baseball majeur est ce qui se rapproche le plus d'un marché libre en sport », a déclaré Jack Ablin, chef des placements, BMO Banque privée. « Logiquement, les équipes des grands marchés, qui peuvent se permettre d'attirer les joueurs les plus talentueux, devraient remporter le plus grand nombre de matchs. Les résultats sont toujours surprenants et c'est pourquoi nous les analysons ».

M. Ablin se demande, dans son rapport Moneyball de la pause de la partie des étoiles, si on peut acheter une équipe gagnante. Voici les meilleures et les pires équipes de la saison 2015 jusqu'ici, en fonction de la masse salariale et du rendement :

Ligue américaine:

En tête du classement :

  • Royals de Kansas City - Les champions de la Ligue américaine de l'an dernier ont de nouveau le vent dans les voiles. L'équipe affiche une proportion de victoires supérieure à 0,600, alors que, selon notre modèle, on s'attendait à ce qu'elle remporte environ la moitié de ses matchs, compte tenu de sa masse salariale de 133 millions de dollars.
  • Twins du Minnesota - L'équipe a investi 23 millions de dollars en suppléments salariaux cette année. Compte tenu de leur masse salariale de 108 millions de dollars, notre modèle prévoyait que les Twins atteindraient la marque de 45-44 à cette étape de la saison. Après un départ chancelant avec un record de 1-6, les Twins ont rebondi pour atteindre la marque de 49-40 à la mi-saison. Le Minnesota a augmenté la mise pour obtenir de meilleurs talents et cela semble donner de bons résultats.
  • Astros de Houston - Houston est la meilleure équipe de la Ligue américaine, sans toutefois avoir une seule grande vedette. En fait, à un peu plus de 69 millions de dollars, les Astros ont la seconde masse salariale la moins élevée du monde du baseball. Bravo!

Au bas du classement :

  • Athletics d'Oakland - Les Athletics, une équipe « Moneyball » chouchou, se retrouve perdante cette année. Avec un classement de 41-50, les As sont quatre victoires derrière ce que notre modèle avait prédit et 15 victoires en moins que l'an dernier à pareille date, malgré le fait que 2 millions de dollars aient été injectés dans leurs coffres cette année.
  • Mariners de Seattle - Ville qui a fait ses preuves au football, Seattle accueille une équipe de baseball qui n'en finit plus de décevoir. Les Mariners affichent un tableau de 39-46 et se retrouvent à environ quatre matchs en deçà de nos prévisions.
  • Red Sox de Boston - Le classement de 42-47 de Boston dément la masse salariale de 187 millions de dollars de l'équipe; notre modèle prévoyait 45 victoires. L'équipe est en voie de marquer moins de points que l'an dernier. De toute évidence, l'équipe perd du carburant… et de l'argent.

Pour voir le tableau comparatif, veuillez consulter le lien suivant: http://media3.marketwire.com/docs/1017604a.jpg

Ligue nationale :

En tête du classement :

  • Cardinals de St. Louis - Avec 51-27, les Cardinals affichent le meilleur classement du baseball et posent fièrement en tête de la division Centre de la Ligne nationale. Les clés du succès des oiseaux rouges résident dans leurs lanceurs et dans leur capacité de livrer la marchandise.
  • Pirates de Pittsburgh - Les Pirates font forte impression encore cette année. Cette fois, leur masse salariale est de 10 millions de dollars supérieure. À 53-35, les Pirates se démarquent même s'ils talonnent les Cardinals par 2,5 matchs. Notre modèle prédisait que Pittsburgh se classerait à 42-46, compte tenu de leur masse salariale de 88 millions de dollars. Cette équipe à petit budget est forcée de concurrencer St. Louis (120 millions de dollars, Chicago (119 millions de dollars) et Milwaukee (105 millions de dollars).
  • Cubs de Chicago - Les Cubs injectent des fonds cette année et le directeur général Theo Epstein obtient de bons résultats. L'équipe du Nord a gonflé sa masse salariale d'un volumineux 30 millions de dollars pour mettre la main sur des joueurs de talent. Avec 47-40, les Cubs détiennent leur meilleur record à la pause de la partie des étoiles depuis 2008, la deuxième année seulement au cours de laquelle l'équipe a marqué plus de 0,500 depuis 2009.

Au bas du classement :

  • Phillies de Philadelphie - Avec un score de 29-62, le club est la seule équipe du baseball majeur à cumuler moins de 30 victoires. Notre modèle prévoyait que Philadelphie aurait accumulé 45 victoires à cette étape. Erreur! Même s'ils ont réduit leur masse salariale de plus de 40 millions de dollars, les Phillies injectent encore 135 millions de dollars pour leurs talents.
  • Brewers de Milwaukee - À l'approche de la pause de la mi-saison, les Brewers affichaient un pointage de 38-51, un record qui leur vaut la dernière place dans la division Centre de la Ligne nationale. Bien qu'ils aient mieux joué dernièrement, il semble que les Brewers s'acheminent vers l'élimination.
  • Rockies du Colorado - Avec un pointage de 39-49, les Rockies occupent la dernière place de la division Ouest de la Ligne nationale et détiennent l'un des pires pourcentages de victoires de tout le baseball. Avec 102 millions de dollars, les Rockies dépensent 6 millions de dollars de plus qu'au cours de la saison décevante de l'an dernier.

Pour voir le tableau comparatif, veuillez consulter le lien suivant: http://media3.marketwire.com/docs/1017406b.jpg

À propos de BMO Banque privée, une entité de BMO Groupe financier

BMO Banque privée offre une gamme complète de services de gestion de patrimoine, qui englobent des services-conseils en placement et des services de planification fiduciaire, bancaire et financière, pour répondre aux besoins de nos clients à valeur nette élevée. Par l'entremise de ses équipes intégrées de professionnels financiers chevronnés, BMO Banque privée aide ses clients à atteindre leurs objectifs financiers et de style de vie en leur proposant des solutions adaptées et offertes avec le plus haut niveau de service personnalisé.

BMO Banque privée est une marque utilisée aux États-Unis par BMO Harris Bank N.A. Membre de la FDIC. Tous les produits et services ne sont pas offerts dans tous les États ou succursales.

Renseignements

  • Requêtes médias et pour se procurer un exemplaire
    de l'intégralité du rapport :
    Tracy Truong
    tracy.truong@bmo.com
    (416) 867-3996