BMO Banque de Montréal
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque de Montréal

20 avr. 2011 10h17 HE

BMO célèbre la Terre en réduisant le taux de l'hypothèque Energie Plus BMOMC

La Banque abaisse le taux de son hypothèque Energie Plus BMOMC de 25 points de base pour le ramener à 3,89 pourcent pendant un temps limité.

- Selon un sondage de BMO, 92 % des Canadiens reconnaissent que les améliorations au rendement énergétique des maisons produisent des avantages de coûts et près de la moitié d'entre eux prévoient d'investir dans de telles améliorations au cours de la prochaine année.

- Cinquante-huit pour cent des répondants indiquent l'économie d'argent comme principale raison de procéder à des améliorations écologiques.

- Les propriétaires de maison dans les collectivités rurales sont plus susceptibles de faire des améliorations domiciliaires éconergétiques cette année, comparativement à ceux qui vivent en banlieue.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 20 avril 2011) - Alors que les Canadiens se préparent à célébrer la Terre le 22 avril, BMO Banque de Montréal a annoncé aujourd'hui une baisse de 25 points de base du taux de son hypothèque Énergie Plus BMO, pour le ramener à 3,89 % à compter du 21 avril 2011. BMO a également publié les résultats d'un nouveau sondage qui indique que si 45 % des Canadiens prévoient d'ajouter des caractéristiques écologiques à leur maison, plus de la moitié des propriétaires laissent encore sur la table d'importantes économies d'énergie.

Katie Archdekin, chef des produits hypothécaires, BMO Banque de Montréal, fait remarquer que c'est le bon moment pour les propriétaires de réfléchir aux avantages qu'il y aurait à améliorer le rendement énergétique de leur maison.

« Faire des améliorations éconergétiques simples permet non seulement de réduire l'impact environnemental de votre maison et ce qu'il vous en coûte pour la posséder, cela peut aussi augmenter votre confort global, explique Mme Archdekin. Par exemple, remplacer des fenêtres ordinaires par des fenêtres éconergétiques réduira le niveau des bruits provenant de l'extérieur de la maison ainsi que la condensation par temps froid. »

Mme Archdekin ajoute que les Canadiens qui prévoient d'acheter une maison ou de renouveler leur prêt hypothécaire au cours des six prochains mois devraient songer à des produits qui les récompensent pour la réduction de leur consommation d'énergie, comme l'hypothèque Énergie Plus BMO.

Voici d'autres résultats du sondage Léger :

  • Presque tous les répondants (90 %) reconnaissent les avantages des améliorations au rendement énergétique.
  • Quatre-vingt neuf pour cent des répondants croient qu'il est important de posséder une maison éconergétique, mais seulement 20 % d'entre eux se disent prêts à en acheter une en 2011.
  • Un Canadien sur cinq (19 %) déclare que l'amélioration de la qualité de vie est la principale raison d'améliorer le rendement énergétique de sa maison.
  • Les propriétaires de maison dans les collectivités rurales sont plus susceptibles d'effectuer des améliorations domiciliaires éconergétiques cette année, par comparaison avec ceux qui habitent en banlieue (52 % par rapport à 42 %).
  • Quatre-vingt-neuf pour cent des répondants se disent disposés à payer plus pour des caractéristiques éconergétiques si on leur prouve que cela réduira leurs coûts d'énergie.
  • Soixante-quinze pour cent des Canadiens disent que leurs efforts pour tenir compte des problèmes de l'environnement les rendent plus heureux.

De plus, selon un récent sondage du World Wildlife Fund (WWF), 84 % des Canadiens sont aussi ou plus convaincus que l'an dernier que le changement climatique exige une action urgente.

« Les Canadiens reconnaissent l'importance environnementale de faire des choix responsables en matière d'énergie, a déclaré Josh Laughren, directeur du programme Climat et énergie du WWF. Et les entreprises comme BMO contribuent à faciliter la réduction de notre consommation quotidienne d'énergie. »

Le sondage Léger Marketing a été effectué en ligne du jeudi 10 mars 2011 au lundi 21 mars 2011, en utilisant LégerWeb, le panel en ligne de Léger Marketing, auprès d'un échantillon de 1 508 Canadiens âgés de 25 à 45 ans qui projettent d'acheter une maison au cours des deux prochaines années.

Renseignements