BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

21 sept. 2010 10h30 HE

BMO est reconnu comme un leader mondial de la réduction des émissions de carbone

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 21 sept. 2010) - BMO Groupe financier a été choisi pour faire partie de la première liste Global 500 Carbon Performance Leadership Index (CPLI) établie par le Carbon Disclosure Project, un organisme indépendant sans but lucratif qui gère la plus grande base de données primaires d'entreprises sur le changement climatique dans le monde. BMO – la seule entreprise ayant son siège social au Canada à figurer sur la liste – a obtenu cette reconnaissance grâce aux mesures prises pour réduire ses émissions dans le monde entier et pour atténuer les risques de changement climatique.

Le CPLI attire l'attention sur les entreprises qui intègrent des priorités liées au climat dans leur stratégie globale, qui appliquent les mécanismes de gestion du climat les plus structurés et détaillés et qui fournissent de l'information transparente et de qualité sur le plus grand nombre de mesures prises pour réduire leurs émissions.

BMO, qui est récemment devenu carboneutre pour ce qui est des émissions liées à la consommation d'énergie et aux transports, se joint ainsi à 12 autres institutions financières figurant sur cette liste prestigieuse, qui comprend 48 entreprises du Carbon Disclosure Project's Global 500 Index.

« BMO est fier d'être reconnu comme un leader mondial de la lute contre le changement climatique, a déclaré Jim Johnston, directeur général, Durabilité environnementale, BMO Groupe financier. BMO s'est engagé à réduire l'incidence de ses activités sur l'environnement. Non seulement s'agit-il de la bonne chose à faire, c'est aussi pour nous l'occasion de créer de la valeur pour nos clients, nos employés, nos actionnaires, nos partenaires et les collectivités où nous sommes présents. »

BMO et l'environnement

BMO est devenu carboneutre pour ce qui est de ses émissions liées à la consommation d'énergie et aux transports dans toute son organisation, dans le monde entier. BMO y est arrivé en s'efforçant de réduire ses émissions, d'acheter de l'énergie renouvelable et d'utiliser des crédits d'émission de carbone pour le reste.

Chaque année, BMO achète près de 24 000 mégawattheures d'énergie 100 % renouvelable au Canada, une énergie qui alimente 160 installations à travers le pays. De plus, Harris a conclu une entente de trois ans pour l'achat de plus de 91 000 mégawattheures d'énergie 100 % renouvelable – assez pour alimenter en énergie toutes ses installations aux États-Unis. Si bien que les achats d'énergie renouvelable ont permis de réduire les émissions totales de BMO d'environ 39 %.

BMO a été un des premiers investisseurs dans le Fonds pour un Canada vert, le tout premier fonds destiné exclusivement aux grandes entreprises canadiennes qui est axé sur la réduction volontaire des émissions de carbone. Le fonds offre un accès direct à des crédits d'émission de gaz à effet de serre et il aide BMO à investir dans des projets canadiens de réduction d'émissions, particulièrement ceux qui sont liés à des organismes sociaux et sans but lucratif, notamment des écoles publiques, des hôpitaux et des organismes qui s'occupent de logement communautaire au Canada. Au cours de sa première année d'activité, le Fonds pour un Canada vert a investi dans des projets d'économie d'énergie d'un bout à l'autre du Canada, concernant notamment des commissions scolaires de Montréal et Toronto, les municipalités de Hamilton et de Guelph et une entreprise agricole en Colombie-Britannique. BMO s'est engagé initialement à investir 10 millions de dollars dans ce fonds.

BMO figure sur les listes du Dow Jones Sustainability North America Index, du Jantzi Social Index et de la série d'indices FTSE4Good. BMO apparaît également pour une deuxième année de suite sur la liste Jantzi/Macleans des 50 entreprises canadiennes les plus responsables socialement, en plus d'avoir figuré dans le classement des 50 meilleures entreprises citoyennes du magazine Corporate Knights chaque année depuis 2003. Aux États-Unis, Harris a été nommé par l'Environmental Protection Agency parmi les 50 partenaires qui utilisent le plus d'énergie renouvelable.

Afin d'aider les clients, les investisseurs, les employés et les autres parties intéressées à mieux comprendre toutes ces questions, le site Web de BMO consacré à la responsabilité sociétale propose une section qui traite du changement climatique (www.bmo.com/environnement). Ce site offre une compilation de données sur la performance de l'entreprise, qui est l'une des plus complètes parmi les banques canadiennes.

Renseignements