BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal
Davis + Henderson.

Davis + Henderson.

03 mars 2011 09h32 HE

BMO et Davis + Henderson reconnaissent le mois de mars comme étant le mois de la prévention de la fraude

Les entrepreneurs sont invités à se renseigner et à se protéger contre les techniques d'escroquerie

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwire - 3 mars 2011) - BMO Banque de Montréal et Davis + Henderson, un fournisseur de solutions de premier plan auprès de l'industrie canadienne des services financiers, reconnaissent le mois de mars, le mois officiel de la prévention de la fraude, comme une excellente occasion d'informer les entrepreneurs canadiens sur les mesures qui peuvent être prises à longueur d'année pour s'assurer d'être protégé.

« La fraude représente une menace directe pour la réussite de nos entreprises clientes », a expliqué Gail Cocker, première vice-présidente, Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal. « Chez BMO, nous souhaitons aider les entrepreneurs à mieux connaître les mesures de précaution qu'ils peuvent prendre. Dans le monde d'aujourd'hui, les chefs d'entreprise doivent apprendre à connaître et à gérer les multiples risques auxquels ils sont confrontés. La fraude présente un risque pour les activités d'une entreprise, et ce risque doit être géré de façon proactive », a ajouté Mme Cocker.

« Aucun entrepreneur n'aime penser que son entreprise puisse être exposée au risque, ou être vulnérable face aux possibilités de perte. La réalité, malheureusement, c'est qu'il existe toujours un potentiel de fraude, même lorsque les signes annonciateurs ne sont pas immédiatement visibles », a de son côté expliqué Serge Rivest, vice-président directeur, Ventes et marketing, Davis + Henderson. « Une partie du défi à relever consiste à identifier les occasions les plus probables de fraude, et à trouver quels sont les points faibles de votre défense. »

Voici quelques conseils qui seront fort utiles aux entrepreneurs :

  1. Contactez votre fournisseur de services aux commerçants – Renseignez-vous sur la façon dont votre entreprise est protégée contre les pertes frauduleuses résultant de la perte ou du vol de numéros de cartes de crédit ou de débit, et sur votre niveau d'exposition. Votre fournisseur de services aux commerçants possède les réponses à vos questions.
  2. Prévenez le piratage informatique – Communiquez avec votre institution financière pour savoir comment protéger vos comptes en ligne des tentatives de piratage et d'hameçonnage. Vous apprendrez ainsi ce que votre institution financière vous demandera ou ne vous demandera jamais par courriel ou en ligne, comme par exemple un mot de passe ou des renseignements sur vos comptes.
  3. Limitez l'accès aux données de vos comptes – Assurez-vous de mettre en place des processus rigoureux à l'interne afin de gérer des fonctions telles que celles qui s'occupent des comptes de paie et des virements bancaires. Votre numéro de compte bancaire et le numéro de domiciliation de votre succursale (qui figurent au bas de vos chèques) sont tout ce qu'il faut à une source non autorisée pour effectuer des virements bancaires frauduleux.
  4. Surveillez l'entreposage et la disposition de vos données – Vos données essentielles ne devraient jamais être jetées à la poubelle. C'est la principale façon, pour les fraudeurs, d'accéder aux renseignements et aux données confidentiels de vos clients.
  5. Ne vous servez pas de services de courriel gratuits dans le cadre de vos activités – Les services de courriel par Internet sont parfaits pour une utilisation personnelle, mais ils ne devraient pas constituer votre circuit de communication principal dans le cadre de vos activités ou dans vos échanges de données et de renseignements essentiels sur vos clients.
  6. Effectuez un suivi auprès de vos fournisseurs – Si vous envoyez un règlement à un fournisseur par la poste, communiquez avec ce dernier afin de vous assurer que le paiement a bien été reçu.
  7. Vérifiez vos comptes bancaires – Allez régulièrement en ligne pour vérifier vos comptes bancaires et surveiller tout risque d'erreur. Parlez à votre banquier de tous les frais qui vous paraissent suspects.

Renseignements