BMO Banque de Montreal
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque de Montreal

09 nov. 2011 15h32 HE

BMO Etudes économiques affiche un optimisme prudent à l'égard l'emploi au Canada en octobre

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 9 nov. 2011) - Devançant la publication d'un rapport sur l'emploi au Canada demain, l'économiste en chef délégué de BMO Doug Porter prévoit une modeste hausse de 15 000 emplois pour l'économie canadienne et de solides niveaux de performance et de croissance dans quelques secteurs économiques.

« Pour octobre, nous prévoyons une croissance totale de 15 000 emplois, une augmentation de 0,1 pour cent, ce qui devrait contribuer à stabiliser le taux de chômage à 7,1 pour cent, avance Douglas Porter, économiste en chef délégué, BMO Marchés des capitaux. La demande de main-d'œuvre sous-jacente devrait s'être stabilisée devant la montée récente de l'incertitude économique et le fléchissement du niveau de confiance des entreprises qui ont produit un ralentissement de la croissance de l'emploi. Nous nous attendons cependant à observer de la vigueur dans les secteurs de la finance, de l'assurance, de l'immobilier et de la location à bail après les chiffres décevants de septembre, et nous anticipons une croissance dans les secteurs des soins de santé et de l'assistance sociale. »

M. Porter a souligné que le marché de l'emploi canadien a réalisé un coup de maître en 2011, l'économie produisant plus de 250 000 nouveaux emplois nets au cours des neuf premiers mois de l'année (28 000 par mois). Ces données se comparent aux gains réalisés au cours de la même période de l'année précédente. « Cette solide croissance de l'emploi a dépassé celle de la main-d'œuvre, contribuant à réduire le taux de chômage d'un demi point depuis le début de 2011 pour le ramener à 7,1 %. Les gains d'emplois en 2011 ont surtout été réalisés dans les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration, des soins de santé, de l'éducation et de la construction – ces quatre secteurs ayant à eux seuls compté pour 90 pour cent de la croissance cette année ».

Nos prévisions suggèrent un optimiste prudent chez les propriétaires d'entreprises canadiens. Un sondage que BMO a effectué pour évaluer le niveau de confiance des entreprises canadiennes a en effet révélé ce qui suit :

  • 51 pour cent des propriétaires d'entreprises canadiens croient que 2012 sera une meilleure année que 2011, et seulement 13 pour cent d'entre eux s'attendent à ce qu'elle soit pire. Presque 80 pour cent des propriétaires d'entreprise prévoient aussi d'investir autant sinon plus dans leur entreprise en 2012.
  • Parmi ceux qui prévoient d'investir dans leur entreprise, 39 pour cent prévoient d'embaucher plus d'employés, tandis que 31 pour cent investiront dans la formation de leurs employés.

« Bien que l'incertitude économique récente ait vraisemblablement été une source de préoccupations pour les propriétaires d'entreprise canadiens, les entreprises situées au nord de la frontière n'ont pas été soumises aux mêmes exigences de suppression de postes que leurs contreparties américaines; il est donc de mise d'afficher un optimiste prudent pour l'année qui vient », a indiqué Cathy Pin, vice-présidente, Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal.

Renseignements