BMO Groupe financier

TSX : BMO
NYSE : BMO


BMO Groupe financier

07 févr. 2013 09h45 HE

BMO indique qu'un niveau d'épargne familial de neuf pour cent est essentiel à l'atteinte des objectifs financiers à long terme

- Douglas Porter, économiste en chef de BMO, prévoit que le niveau d'épargne pourrait devoir atteindre neuf pour cent pour que les ménages puissent consolider leurs finances à long terme

- Le rapport montre le côté plus lumineux de l'endettement, l'actif financier des ménages totalisant 453 pour cent de leur revenu disponible, un quasi-record

- Le rapport suit de peu la publication du Rapport BMO sur l'épargne des ménages qui révèle que les Canadiens qui prévoient épargner en 2013 ont l'objectif de mettre de côté une moyenne de 9 859 $

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 7 fév. 2013) - Bien que le redressement du marché boursier ait permis d'enrichir le patrimoine des ménages, un nouveau rapport du Service des études économiques de BMO stipule que les Canadiens devront continuer à hausser leur niveau d'épargne au cours des prochaines années - de trois à quatre pour cent actuellement, à un peu moins de neuf pour cent - s'ils désirent atteindre leurs objectifs financiers à long terme.

« La perspective d'un prolongement de la période de rendement modeste des placements après la reprise récente suggère que les Canadiens ont tendance à épargner peu, en moyenne, et qu'ils ne pourront pas s'assurer un revenu de retraite adéquat », a déclaré Douglas Porter, économiste en chef de BMO Marchés des capitaux.

« Pour les décideurs, la meilleure façon d'aborder cette question à plus long terme serait de ramener les taux d'intérêt au neutre, mais aucune remontée des taux d'intérêt n'est envisageable à l'horizon », a ajouté M. Porter

M. Porter a précisé que bien que le niveau d'endettement ait atteint 165 pour cent du revenu disponible, les actifs financiers de ménages ont rebondi à 453 pour cent du revenu disponible; cette progression s'est vraisemblablement affirmée au quatrième trimestre, les actifs dépassant alors probablement le sommet record de 454 pour cent enregistré en 2007, juste avant le début de la crise financière.

« Il est vrai que le ratio des actifs financiers nets par rapport au revenu - qui était de 285 pour cent au troisième trimestre de 2012 - reste en dessous des sommets d'avant la crise financière, mais il est revenu au-dessus de la moyenne de dix ans, ce qui suggère que les foyers canadiens ont résolument entrepris d'améliorer l'état de leurs finances ».

Comme les foyers continuent de prendre davantage de risques en vue d'obtenir des rendements plus élevés, les actions et obligations à rendement élevé profitent d'une demande accrue. Cette nouvelle tendance a permis de relever les actifs des ménages à un nouveau record, mais ne peut servir à continuer à combler le déficit d'épargne.

M. Porter fait observer que les Canadiens auront probablement besoin d'environ 18 fois leur revenu de retraite désiré - indépendamment des prestations attendues du Régime de pensions du Canada et du régime de la Sécurité de la vieillesse - pour pouvoir prendre une retraite confortable.

« Bien que chaque cas soit unique, ont dit souvent qu'un objectif de revenu de retraite typique et raisonnable correspond à environ 60 pour cent du revenu avant retraite », a poursuivi M. Porter. « Comme le Régime de pensions du Canada et le régime de la Sécurité de la vieillesse sont conçus pour remplacer environ 25 pour cent du revenu avant retraite pour le Canadien moyen, environ 35 pour cent du revenu avant retraite doit être financé à même l'épargne personnelle ».

Le rapport suit de peu la publication du Rapport BMO sur l'épargne des ménages qui révèle que les Canadiens qui prévoient épargner en 2013 ont l'objectif de mettre de côté une moyenne de 9 859 $.

« Il est encourageant de voir que les Canadiens prévoient maintenir, voire augmenter, leur épargne personnelle cette année, alors que l'on tente d'équilibrer la croissance des dettes et favoriser l'épargne », a déclaré Ernie Johannson, première vice-présidente, Services bancaires aux particuliers, BMO Banque de Montréal. « Bien qu'il soit important de rembourser ses dettes - en particulier celles qui sont assorties d'un taux d'intérêt élevé - il est également essentiel pour les ménages de se bâtir un coussin financier, que ce soit pour épargner en vue de la retraite ou pour traverser les événements marquants de la vie. »

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 525 milliards de dollars au 31 octobre 2012 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services d'investissement.

Renseignements