BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Nesbitt Burns

BMO Nesbitt Burns

13 déc. 2011 06h00 HE

BMO Nesbitt Burns offre quelques conseils fiscaux de fin d'année aux Canadiens

- La date butoir du 31 décembre est imminente pour les Canadiens qui veulent réduire leurs impôts sur leurs placements.

- Un sondage de BMO révèle que les trois quarts des Canadiens ne tiennent pas compte des répercussions fiscales lorsqu'ils investissent; 40 pour cent ne sont pas sûrs de profiter de tous les encouragements fiscaux.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 13 déc. 2011) - À quelques semaines seulement de la fin d'année, BMO Nesbitt Burns conseille aux Canadiens de ne pas attendre au mois d'avril avant de commencer à penser aux impôts. La fin de décembre est une période importante pour nombre d'investisseurs qui cherchent à réduire les impôts payés sur leur revenu de placement.

Selon un sondage de BMO Nesbitt Burns, plusieurs Canadiens ne sont pas sûrs de comprendre l'incidence des impôts sur leurs placements :

  • plus des trois quarts des Canadiens ne tiennent pas compte des répercussions fiscales chaque fois qu'ils prennent une décision d'investissement;
  • près de 40 pour cent des répondants ne sont pas sûrs de profiter de tous les encouragements fiscaux qui leur sont offerts.

John Waters, vice-président et Chef de service de Fiscalité, succession et fiducie chez BMO Nesbitt Burns, conseille aux investisseurs de demander l'aide d'un professionnel financier et fiscal. Il précise qu'on ne devrait pas attendre la nouvelle année avant de commencer à penser aux impôts parce que plusieurs des dates butoirs pour réduire ses impôts coïncident avec la fin de l'année civile.

« Bien que la planification fiscale doive se faire à longueur d'année puisque plusieurs stratégies fiscales exigent de la prévoyance pour être efficaces, il reste encore des possibilités de réduire vos impôts de 2011 - en particulier si vous agissez avant la fin de l'année civile », précise M. Waters.

John Waters propose six stratégies de fin d'année pour payer moins d'impôt :

1. Versement des acomptes provisionnels trimestriels - Date limite : 15 décembre

  • Si l'impôt sur le revenu estimatif d'une personne pour l'année, ou pour l'une ou l'autre des deux années précédentes, dépasse 3 000 $ (1 800 $ dans le cas des résidents du Québec), cette personne peut être tenue de verser des acomptes provisionnels d'impôt. Les acomptes provisionnels des particuliers doivent être versés quatre fois par année, le dernier versement devant être fait le 15 décembre.
  • Les investisseurs canadiens sont souvent tenus de verser des acomptes provisionnels, car l'impôt sur les revenus de placement n'est pas prélevé à la source. Par conséquent, les investisseurs qui négligent de faire un de leurs versements peuvent avoir à payer un intérêt ou une pénalité non déductible.

2. Vente à perte à des fins fiscales - Date limite : 23 décembre

  • Si vous possédez un placement qui s'est déprécié, vous pouvez le vendre avant la fin de l'année afin de compenser les gains de capital réalisés plus tôt au cours de l'année et de réduire ainsi le total de vos impôts à payer. Il est important de s'assurer que la vente est avantageuse selon les principes de placement, car les actions vendues à perte ne peuvent pas être rachetées pendant au moins les 30 jours suivant la vente. Donc, si vous voulez utiliser cette stratégie, consultez votre conseiller BMO Nesbitt Burns et votre conseiller fiscal.

3. Dons de bienfaisance et autres déductions fiscales ou crédits d'impôt - Date limite : 31 décembre*

  • Au lieu de donner de l'argent à des organismes de bienfaisance, les investisseurs devraient envisager de donner des titres à valeur accrue négociables sur le marché public, ce qui peut leur procurer un crédit d'impôt égal à la valeur des titres donnés. De cette façon, ils pourraient également éviter l'impôt sur les gains de capital qu'ils devraient autrement payer sur les gains accumulés sur les titres. Afin de recevoir un reçu officiel pour l'année 2011, assurez-vous que tous vos dons de bienfaisance sont faits avant le 31 décembre.
  • Le 31 décembre est également la date de paiement finale pour obtenir une déduction fiscale ou un crédit d'impôt pour des dépenses engagées en 2011, comme les frais de garde d'enfant, les frais médicaux, les frais de scolarité et les nouveaux crédits d'impôt pour la condition physique et les activités artistiques des enfants.

4. Revenu de dividendes - Date limite : 31 décembre*

  • Les taux d'imposition des particuliers applicables aux dividendes admissibles ont augmenté en 2010 et 2011, et d'autres hausses sont prévues en 2012. Compte tenu de ces changements récents, les investisseurs devraient examiner leur portefeuille de placements afin de déterminer s'ils devraient en modifier la composition.

5. Retraits d'un CELI - Date limite : 31 décembre*

  • Si vous prévoyez retirer des fonds d'un Compte d'épargne libre d'impôt (CELI), pensez à le faire en décembre au lieu d'attendre la nouvelle année; un retrait s'ajoute à vos droits de cotisation non utilisés pour l'année suivante.

6. Cotisations au REER d'un contribuable qui atteint l'âge de 71 ans - Date limite : 31 décembre*

  • Les personnes qui ont atteint l'âge de 71 ans en 2011 doivent convertir leur REER à la fin de l'année. Ces personnes devraient envisager de faire une dernière cotisation à leur REER s'il leur reste des droits de cotisation non utilisés. Les personnes âgées et les retraités doivent tenir compte des changements fiscaux importants qui sont entrés en vigueur au cours des dernières années (comme le partage des revenus de pension, les modifications au Régime de pensions du Canada et la création du CELI) qui pourraient influer sur leur planification fiscale.

* Comme le 31 décembre tombe un samedi cette année, assurez-vous de planifier en conséquence.

Renseignements