BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

15 avr. 2011 14h00 HE

BMO ouvre ses portes afin d'aider les néo-Canadiens à trouver un emploi

Un programme de rencontres express de mentorat offre un tremplin aux nouveaux arrivants au Canada en les aidant à tisser des liens importants au sein de l'industrie

- Le taux de chômage des nouveaux arrivants est disproportionnellement plus élevé que celui de la population totale dans la région de Toronto

- Il en coûte près de 1,5 à 2,5 milliards de dollars à la région de Toronto de ne pas parvenir à reconnaître la formation et l'expérience des immigrants(1)

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwire - 15 avril 2011) - Les néo-Canadiens à la recherche d'une vie meilleure au Canada se sont rendus aujourd'hui au tout nouveau Centre contact clientèle de BMO, à Mississauga, en Ontario, dans l'espoir que l'approche créative de la banque en matière de recrutement puisse les aider à surmonter les préjugés traditionnels et les conceptions erronées qui ont empêché les employeurs, par le passé, de reconnaître leurs véritables aptitudes et compétences.

BMO s'est associé à l'organisme ACCES Employment afin d'organiser un événement appelé Speed Mentoring, une série de rencontres express de mentorat qui permet aux chercheurs d'emploi d'entrer en contact avec des professionnels et des gestionnaires oeuvrant dans leur champ d'expertise, afin de parler avec eux de leurs compétences, de leur expérience et de leurs aspirations professionnelles. Ces rencontres permettent également à ceux qui recherchent un emploi de recevoir une foule de conseils sur toutes sortes de sujets, des stratégies en matière de réseautage à la préparation d'un curriculum vitæ, sans oublier les occasions d'emploi à la banque, le tout dans une série de rencontres étroitement minutées qui s'enchaînent les unes après les autres, et qui durent exactement 10 minutes.

« Les immigrants sont des néo-Canadiens qualifiés, qui apportent de vastes connaissances, une expérience élargie, une créativité nouvelle et beaucoup d'innovation à la population active du Canada. Et pourtant, malgré une feuille de route impressionnante et une expérience pertinente, les nouveaux arrivants continuent de subir un taux de chômage beaucoup plus important que celui des résidents nés au Canada », a expliqué Jennifer Reid, vice-présidente, Centre contact clientèle de BMO.

« Il arrive parfois que les employeurs canadiens n'aient pas une bonne compréhension ni une confiance suffisante dans les diplômes et titres de compétences acquis à l'étranger et que l'on trouve sur un CV, et trop souvent, les employeurs concentrent leurs exigences sur l'expérience de travail au Canada », a poursuivi Mme Reid. Selon la chambre de commerce de Toronto, cette conception erronée des choses coûte à la région de Toronto de 1,5 à 2,5 milliards de dollars chaque année(1). Elle empêche également les employeurs de bénéficier d'un avantage concurrentiel considérable, dont ils pourraient profiter en attirant un effectif beaucoup plus diversifié et en embauchant les gens les plus talentueux disponibles.

Manjeet Dhiman, directrice principale, ACCES Employment, a ajouté ce qui suit : « Nous savons d'expérience, et d'après des études empiriques, qu'il existe un lien direct et positif entre la vigueur, le talent et la diversité de l'effectif d'une entreprise et les succès et le rendement continus de cette dernière. »

« Il peut également être difficile pour les néo-Canadiens de tisser des liens importants lorsqu'ils ne bénéficient pas d'un réseau de soutien, ou tout simplement lorsqu'ils ne savent pas comment ni par où commencer. Le programme de rencontres express de mentorat offre un tremplin aux candidats en les mettant en contact avec des employeurs potentiels et en les aidant à tisser des liens privilégiés au sein de l'industrie », a poursuivi Mme Dhiman.

« L'une des grandes forces de BMO par rapport à la concurrence, c'est la diversité de notre effectif », a ajouté Mme Reid. « BMO a pris l'engagement de maintenir cet avantage en faisant tomber les barrières traditionnelles auxquelles font face tellement de néo-Canadiens en matière d'emploi. »

Mme Reid a fait remarquer que BMO espérait pouvoir se servir du programme de rencontres express de mentorat pour repérer des candidats potentiels à plus d'une trentaine de postes offerts par la banque à son Centre contact clientèle récemment ouvert à Mississauga. « Le Centre contact clientèle de BMO est un excellent endroit pour démarrer ou relancer une carrière dans le secteur des services bancaires. Il existe de nombreuses occasions d'apprendre et de progresser au sein de la banque. C'est un milieu de travail stimulant, qui offre un grand nombre de postes convenant à une vaste gamme d'intérêts et de compétences », a-t-elle expliqué.

« Les néo-Canadiens fournissent un bassin très solide de gens incroyablement talentueux. Nous espérons tisser des liens avec des certains candidats exceptionnels durant les rencontres express de mentorat de cet après-midi » a ajouté Mme Reid pour conclure.

(1) Rapport de la chambre de commerce de Toronto, intitulé Lifting All Boats: Promoting Social Cohesion and Economic Cohesion in the Toronto Region (Juin 2010)

Renseignements