Bombardier Aéronautique
TSX : BBD.A
TSX : BBD.B

Bombardier Aéronautique

19 juin 2012 08h45 HE

Bombardier Aéronautique publie ses prévisions de marché annuelles

- 24 000 livraisons d'avions d'affaires prévues de 2012 à 2031, estimées à 648 milliards $ US

- 12 800 livraisons prévues sur le marché des avions commerciaux de 20 à 149 places, estimées à plus de 630 milliards $ US

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 19 juin 2012) - Bombardier Aéronautique a publié aujourd'hui ses prévisions annuelles relatives aux marchés des avions d'affaires et commerciaux sur 20 ans, durant son événement médias pré-salon de Farnborough, tenu à son siège à Dorval (Québec) et diffusé simultanément par webémission.

Pendant que les marchés des avions d'affaires et commerciaux continuent de se remettre du ralentissement de l'industrie, les indicateurs sont mixtes, mais la tendance est positive. Les nouvelles commandes d'avions bénéficient d'une demande soutenue des marchés développés et du potentiel de croissance sur les marchés émergents, qui devraient jouer un rôle sans cesse plus important sur le marché mondial de l'aviation. Tous les exploitants dans l'ensemble de l'industrie demeurent axés sur l'optimisation de leur flotte et sur l'efficacité des avions, devant la montée des prix du carburant et des préoccupations environnementales.

« Nous avons établi notre position de chef de file de l'aviation en repoussant sans cesse les frontières du développement de produits pour mieux répondre aux besoins de nos clients, tant ceux qui exploitent nos avions que ceux qui les utilisent comme mode de transport », a indiqué Mairead Lavery, vice-présidente, Stratégie, développement des affaires et Ingénierie financière, Bombardier Aéronautique. « Nous continuerons de proposer les meilleures solutions de transport de l'industrie et nous nous positionnons pour une période de croissance en maintenant notre stratégie d'expansion internationale afin de nous rapprocher de nos clients sur les marchés traditionnels et sur les marchés émergents. »

Prévisions du marché des avions d'affaires

Bombardier a confiance dans le solide potentiel à long terme du secteur des avions d'affaires et prévoit un total de 24 000 livraisons d'avions d'affaires de 2012 à 2031 sur tous les segments où Bombardier livre concurrence*, ce qui représente quelque 648 milliards $ US** en revenus de l'industrie. Les prévisions de marché de Bombardier Avions d'affaires font état de 9 800 livraisons d'avions, estimées à 266 milliards $ US, de 2012 à 2021, et de 14 200 livraisons, estimées à 382 milliards $ US, de 2022 à 2031.

Pendant que le marché de l'aviation d'affaires poursuit sa reprise, les indicateurs de marché actuels sont mixtes. La confiance du marché doit se rétablir entièrement pour que les livraisons d'avions d'affaires augmentent solidement et permettent à l'industrie de réaliser son plein potentiel. Les livraisons devraient avoir du retard sur les nouvelles commandes, car les constructeurs s'efforcent de maintenir des niveaux de carnet de commandes acceptables, et les livraisons du secteur des avions d'affaires pour 2012 devraient être comparables à celles de 2011. Bombardier estime que les livraisons du secteur des avions d'affaires devraient revenir à une croissance soutenue à compter de 2013, la catégorie des avions à large fuselage étant destinée à connaître la croissance la plus rapide.

Pour l'horizon prévisionnel, Bombardier prévoit que l'Amérique du Nord recevra le plus grand nombre de livraisons de nouveaux avions d'affaires entre 2012 et 2031, avec 9 500 avions, suivie par l'Europe, avec 3 920 avions. Il est à noter que la Chine deviendra le troisième marché en importance pour les livraisons d'avions d'affaires, avec 2 420 livraisons de 2012 à 2031. Bombardier prévoit également que les marchés de croissance clés, dont le Brésil, l'Inde, la Russie et la Communauté des États indépendants (CÉI), l'Indonésie, le Mexique, la Corée du Sud et la Turquie, recevront une part significative des livraisons d'avions d'affaires d'ici 20 ans.

Par ses investissements dans des solutions de transport novatrices, Bombardier continue de faire évoluer l'industrie de l'aviation d'affaires. Des programmes de développement de nouveaux avions, dont les biréacteurs Learjet 70, Learjet 75, Learjet 85, Global 7000 et Global 8000, placent Bombardier en position de chef de file du marché à long terme et la Société entend fermement poursuivre l'expansion internationale de son portefeuille de services pour mieux répondre aux besoins de ses clients.

Prévisions du marché des avions commerciaux

Les prévisions sur 20 ans de Bombardier Aéronautique pour le marché des avions commerciaux de 20 à 149 places font état de 12 800 livraisons de 2012 à 2031, générant plus de 630 milliards $ US en revenus de vente. Cela représente une baisse de 300 unités (2,3 pour cent) comparativement aux prévisions de l'an dernier, principalement en raison d'une diminution du PIB prévu et d'une augmentation marquée dans les projections de prix du pétrole.

Bombardier prévoit les livraisons suivantes pour l'ensemble de l'industrie, par segment :

  • De 20 à 59 places : 300 livraisons d'avions
  • De 60 à 99 places : 5 600 livraisons d'avions
  • De 100 à 149 places : 6 900 livraisons d'avions

Sur le segment de marché des avions commerciaux de 60 à 99 places, Bombardier s'attend à ce que les clauses sur la distance franchissable dans les conventions collectives des pilotes en Amérique du Nord et en Europe continuent de s'assouplir afin de répondre à la demande croissante sur ce segment, estimé à plus de 180 milliards $ US pour un horizon prévisionnel de 20 ans. Sur le segment des avions de 100 à 149 places, une réorientation vers des avions optimisés pour leurs segments cibles devrait être un catalyseur de la demande, alors que les sociétés aériennes délaisseront les dérivés d'avions conçus initialement pour une plus grande capacité. Les livraisons de 2012 à 2031 sur le segment des avions de 100 à 149 places sont estimées à plus de 449 milliards $ US.

La demande mondiale de transport aérien et d'avions neufs continue sa transition vers les marchés émergents. En 2011, Bombardier a accru la taille de son équipe de ventes d'avions commerciaux, accordant une place importante à ces régions pour répondre à cette demande. Cependant, comme dans le secteur des avions d'affaires, l'Amérique du Nord devrait être en tête sur le plan des livraisons d'avions pour l'horizon prévisionnel, et devrait recevoir quelque 4 730 avions neufs, suivie par la Chine avec 2 220 avions et par l'Europe (Russie et CÉI comprises) avec 2 240 avions.

Bombardier prévoit pour le marché des avions commerciaux que plus de la moitié de la flotte existante sera remplacée d'ici 20 ans - un pourcentage légèrement supérieur qu'elle ne le prévoyait l'an dernier. L'obsolescence technique, les coûts inutiles et l'âge suscitent un accroissement du rythme de retrait des avions plus vieux, ce qui stimulera en retour la demande d'avions neufs. De plus, bien que les prix élevés du pétrole continueront de peser sur la rentabilité des sociétés aériennes, l'arrivée de nouveaux avions évolués sur le plan technologique offrant des réductions des coûts d'exploitation directs accélérera le retrait des avions plus vieux et moins écoénergétiques.

Avec ses gammes d'avions commerciaux optimisés Q400 NextGen, CRJ NextGen et CSeries, Bombardier est extrêmement bien positionnée pour répondre à la demande de solutions de transport viables qui marient technologie de pointe, efficacité opérationnelle et attrait pour les passagers.

À propos de Bombardier

Bombardier est le seul constructeur au monde à fabriquer à la fois des avions et des trains. Regardant vers l'avenir tout en repoussant les limites du présent, Bombardier fait évoluer la mobilité en répondant à la demande mondiale en moyens de transport plus efficaces, plus durables et plus agréables. Notre leadership résulte d'un vaste éventail de véhicules, de services et, surtout, de nos employés.

Le siège social de Bombardier est situé à Montréal, au Canada. Nos actions (BBD) se négocient à la Bourse de Toronto, et nous sommes l'une des entreprises composant les indices de durabilité Dow Jones Sustainability World et Dow Jones Sustainability North America. Pour l'exercice clos le 31 décembre 2011, nos revenus ont été de 18,3 milliards $ US. Vous trouverez nouvelles et information à l'adresse bombardier.com ou en nous suivant sur Twitter : @Bombardier.

Notes à l'intention des rédacteurs

Suivez @Bombardier_Aero sur Twitter pour obtenir les dernières nouvelles et mises à jour de Bombardier Aéronautique.

* La segmentation concurrentielle de Bombardier comprend les catégories des avions légers, intermédiaires et à large fuselage. Exclut les avions légers supérieurs et les grands avions de ligne d'entreprise

** Les valeurs unitaires sont fondées sur les prix courants 2012 publiés dans B&CA Magazine, exprimés en $ US.

Bombardier, CRJ, CSeries, Global 7000, Global 8000, Learjet 70, Learjet 75, Learjet 85, NextGen et Q400 sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs, qui peuvent comprendre, sans s'y limiter, des déclarations portant sur nos objectifs, nos prévisions, nos cibles, nos buts, nos priorités, nos marchés et nos stratégies, notre situation financière, nos croyances, nos perspectives, nos projets, nos plans, nos attentes, nos estimations et nos intentions; les perspectives de l'économie générale et les perspectives commerciales, les perspectives et les tendances d'une industrie; la croissance prévue de la demande de produits et de services; le développement de produits, y compris la conception, les caractéristiques, la capacité ou la performance prévues; les dates prévues ou fixées de la mise en service de produits et de services, des commandes, des livraisons, des essais, des délais, des certifications et de l'exécution des projets en général; notre position en regard de la concurrence; et l'incidence prévue du cadre législatif et réglementaire et des procédures judiciaires sur notre entreprise et nos activités. Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme « pouvoir », « prévoir », « avoir l'intention de », « estimer », « planifier », « entrevoir », « croire », « continuer » ou « maintenir », la forme négative de ces termes, leurs variations, ou une terminologie semblable. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que nous formulions des hypothèses et ils sont assujettis à d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que nos résultats réels de périodes futures pourraient différer de façon importante des résultats prévus. Bien que nous jugions nos hypothèses raisonnables et appropriées selon l'information à notre disposition, il existe un risque qu'elles ne soient pas exactes. Pour en savoir davantage sur les hypothèses sous-jacentes aux énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué, se reporter à la rubrique Prévisions et énoncés prospectifs respective des sections Sommaire, Bombardier Aéronautique et Bombardier Transport du rapport de gestion du rapport annuel de l'exercice clos le 31 décembre 2011.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, notons les risques liés à la conjoncture économique, à notre contexte commercial (tels les risques liés à la situation financière de l'industrie du transport aérien et des principaux exploitants ferroviaires), à l'exploitation (tels les risques liés au développement de nouveaux produits et services, aux partenaires commerciaux, aux pertes découlant de sinistres et de garanties sur le rendement des produits, aux procédures réglementaires et judiciaires, à l'environnement, à notre dépendance à l'égard de certains clients et fournisseurs, aux ressources humaines, aux engagements à modalités fixes, et à la production et à l'exécution de projets), au financement (tels les risques liés aux liquidités et à l'accès aux marchés financiers, au crédit, à certaines clauses restrictives de conventions d'emprunt, au financement en faveur de certains clients et à la dépendance à l'égard de l'aide gouvernementale) et au marché (tels les risques liés aux fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt, à la diminution de la valeur résiduelle et à l'augmentation des prix des produits de base). Pour plus de détails, se reporter à la rubrique Risques et incertitudes de la section Autres. Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n'est pas exhaustive et qu'il ne faudrait pas s'y fier indûment. Les énoncés prospectifs décrits aux présentes reflètent nos attentes à la date du présent communiqué et pourraient subir des modifications après cette date. À moins que nous n'y soyons tenus selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, nous nions expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont formulés expressément sous réserve de cette mise en garde.

Renseignements