Bombardier inc.
TSX : BBD.A
TSX : BBD.B
OTCQX : BDRBF

Bombardier inc.

21 nov. 2016 10h53 HE

Bombardier annonce la clôture de sa nouvelle émission de billets de premier rang échéant en 2021

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 21 nov. 2016) - Bombardier Inc. (TSX:BBD.A)(TSX:BBD.B)(OTCQX:BDRBF) a annoncé aujourd'hui qu'elle avait procédé avec succès à la clôture de son placement de nouveaux billets de premier rang d'un capital global de 1,4 milliard $ US échéant le 1er décembre 2021, qui comportent un coupon de 8,750 % par année et qui ont été vendus à 99,001 % de leur valeur nominale (les « billets »).

Bombardier a l'intention d'employer le produit net tiré de ce placement de billets, ainsi que des liquidités, pour financer le rachat par anticipation de la totalité de ses billets de premier rang 7,50 % échéant en mars 2018 (les « billets 7,50 % échéant en 2018 ») et de ses billets de premier rang 5,50 % échéant en septembre 2018 (les « billets 5,50 % échéant en 2018 ») en circulation, au moyen d'avis de rachat par anticipation devant être remis dans les plus brefs délais après la clôture de ce placement de billets.

Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d'une offre d'achat de titres et ne constitue pas une offre, une sollicitation ni une vente de titres dans les territoires où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale.

Les titres mentionnés dans les présentes ne peuvent être offerts et vendus aux États-Unis qu'à des acheteurs institutionnels admissibles conformément à la Rule 144A prise en vertu de la loi américaine intitulée Securities Act et à l'extérieur des États-Unis que conformément au Regulation S pris en application de la loi américaine intitulée Securities Act. Les titres mentionnés dans les présentes n'ont pas été ni ne seront inscrits en vertu de la loi américaine intitulée Securities Act of 1933, en sa version modifiée, ou des lois sur les valeurs mobilières étatiques ou des lois d'un autre territoire et ils ne peuvent pas être offerts ni vendus aux États-Unis en l'absence d'une inscription ou d'une dispense applicable des exigences d'inscription. Les titres mentionnés dans les présentes n'ont pas été et ne seront pas admissibles à des fins de vente au public en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables au Canada et, par conséquent, toute offre ou vente des titres au Canada sera faite conformément à des dispenses des exigences de dépôt de prospectus et des exigences d'inscription des courtiers prévues dans ces lois sur les valeurs mobilières. Les titres ne seront offerts et vendus au Canada que dans le cadre d'un placement privé auprès d'« investisseurs qualifiés » aux termes de certaines dispenses de dépôt de prospectus.

Tout rachat anticipé de billets 7,50 % échéant en 2018 ou de billets 5,50 % échéant en 2018 sera fait aux termes d'un avis de rachat par anticipation en vertu des actes de fiducie régissant respectivement les billets 7,50 % échéant en 2018 et les billets 5,50 % échéant en 2018.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, qui peuvent comprendre, sans s'y limiter, des déclarations portant sur les objectifs, prévisions, cibles, buts, priorités, marchés et stratégies de la Société, sa situation financière, ses croyances, ses perspectives, ses plans, ses attentes, ses anticipations, ses estimations et ses intentions; les perspectives de l'économie générale et les perspectives commerciales, les perspectives et les tendances d'une industrie; la croissance prévue de la demande de produits et de services; le développement de produits, y compris la conception, les caractéristiques, la capacité et la performance projetées; les dates prévues ou fixées de la mise en service de produits et de services, des commandes, des livraisons, des essais, des délais, des certifications et de l'exécution des projets en général; la position de la Société en regard de la concurrence; l'incidence prévue du cadre législatif et réglementaire et des procédures judiciaires sur la Société et ses activités; les liquidités disponibles et l'examen continu des solutions de rechange stratégiques et financières; l'incidence de l'investissement du gouvernement du Québec dans la Société en commandite Avions C Series (l'« investissement C Series ») et du placement privé visant une participation minoritaire dans Transport de la Caisse de dépôt et placement du Québec (l'« investissement de la Caisse » et, avec l'investissement C Series, les « investissements ») sur la gamme des possibilités qui s'offrent à la Société, y compris la participation de la Société à une future consolidation de l'industrie; la structure du capital et de gouvernance du secteur Transport après l'investissement de la Caisse, et du secteur Avions commerciaux après l'investissement C Series; l'incidence et les avantages escomptés des investissements sur les activités, l'infrastructure, les occasions, la situation financière, l'accès à des capitaux et la stratégie générale de la Société; et l'incidence des investissements sur le bilan et la situation financière de la Société.

Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme « pouvoir », « prévoir », « devoir », « avoir l'intention de », « estimer », « planifier », « entrevoir », « croire », « continuer », « maintenir » ou « aligner », la forme négative de ces termes, leurs variations ou une terminologie semblable. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que la direction formule des hypothèses et ils sont assujettis à d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que les résultats réels de la Société pour des périodes futures pourraient différer de façon importante des résultats prévus ou de ceux indiqués dans les énoncés prospectifs. Bien que la direction juge ces hypothèses raisonnables et appropriées selon l'information à sa disposition, il existe un risque qu'elles ne soient pas exactes.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats indiqués dans les énoncés prospectifs, notons, sans s'y limiter, les risques liés à la conjoncture économique, au contexte commercial de la Société (tels les risques liés à la situation financière de l'industrie du transport aérien, des clients d'avions d'affaires et de l'industrie du transport sur rail; à la politique commerciale; à l'accroissement de la concurrence; à l'instabilité politique et à des cas de force majeure), à l'exploitation (tels les risques liés au développement de nouveaux produits et services; au développement de nouvelles activités; à la certification et à l'homologation de produits et services; aux engagements à prix fixe et à échéance fixe et à la production et à l'exécution de projets; aux pressions sur les flux de trésorerie exercées par les fluctuations liées aux cycles de projet et au caractère saisonnier; à la capacité de la Société de mettre en œuvre et d'exécuter avec succès sa stratégie et son plan de transformation; aux partenaires commerciaux; aux pertes découlant de sinistres et de garanties sur la performance des produits; aux procédures réglementaires et judiciaires; à l'environnement; à la dépendance de la Société à l'égard de certains clients et fournisseurs; aux ressources humaines; à la fiabilité des systèmes d'information; à la fiabilité et la protection des droits relatifs à la propriété intellectuelle; au caractère adéquat de la couverture d'assurance), au financement (tels les risques liés aux liquidités et à l'accès aux marchés financiers; aux régimes d'avantages de retraite; à l'exposition au risque de crédit; aux obligations considérables au titre des paiements de la dette et des intérêts; à certaines clauses restrictives de conventions d'emprunt; à l'aide du financement en faveur de certains clients; et à la dépendance à l'égard de l'aide gouvernementale), au marché (tels les risques liés aux fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt; à la diminution de la valeur résiduelle; à l'augmentation des prix des produits de base; et aux fluctuations du taux d'inflation). Pour plus de détails, se reporter à la rubrique Risques et incertitudes dans la section Autres du rapport de gestion du rapport financier de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 et pour les périodes de trois mois et de neuf mois closes le 30 septembre 2016. Pour en savoir davantage sur les hypothèses sur lesquelles reposent les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse, voir les rubriques Prévisions et énoncés prospectifs du rapport de gestion du rapport financier de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2015.

Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n'est pas exhaustive et qu'il ne faudrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs décrits aux présentes reflètent les attentes de la direction à la date à laquelle les énoncés ont été faits et pourraient subir des modifications après cette date. À moins d'y être tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont formulés expressément sous réserve de cette mise en garde.

Renseignements

  • Bombardier inc.
    Olivier Marcil
    Vice-président, Relations externes
    +514 861 9481

    Bombardier inc.
    Patrick Ghoche
    Vice-président, Relations avec les investisseurs
    +514 861 5727