Bombardier Inc.
TSX : BBD.A
TSX : BBD.B
OTCQX : BDRBF

Bombardier Inc.

30 juil. 2015 06h00 HE

Bombardier annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre clos le 30 juin 2015

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwired - 30 juillet 2015) - Bombardier Inc. (TSX:BBD.A)(TSX:BBD.B)(OTCQX:BDRBF)

(Tous les montants de ce communiqué de presse sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire. Les montants des tableaux sont en millions, sauf les montants par action, sauf indication contraire. Ce communiqué de presse contient à la fois des mesures conformes aux IFRS et des mesures non conformes aux PCGR. Les mesures non conformes aux PCGR sont définies et leur rapprochement avec les mesures les plus comparables des IFRS est présenté dans le rapport de gestion de la Société. Voir la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PCGR à la fin de ce communiqué de presse.)

  • Revenus de 4,6 milliards $, une augmentation de 2 % compte non tenu des taux de change sur ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent
  • RAII de 226 millions $, ou 4,9 % des revenus
  • Résultat net ajusté(1) de 145 millions $ (RPA ajusté(1) de 0,06 $)
  • Utilisation de flux de trésorerie disponibles(1) de 808 millions $, incluant un investissement net de 439 millions $ en immobilisations corporelles et incorporelles
  • Sources de financement disponibles à court terme de 4,4 milliards $, y compris la trésorerie et les équivalents de trésorerie de 3,1 milliards $ au 30 juin 2015
  • Carnet de commandes de 64,8 milliards $ au 30 juin 2015
  • Lancement du plan de transformation de Bombardier pour améliorer les coûts et la trésorerie
  • Renforcement de l'équipe de leadership avec la nomination de sept nouveaux hauts dirigeants, incluant celle de John Di Bert au poste de chef de la direction financière en juillet
  • Mise en service du C Series en bonne voie d'être réalisée au premier semestre de 2016
  • Mise en service de l'avion Global 7000 au second semestre de 2018

(1) Voir la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PGCR à la fin de ce communiqué de presse.

Bombardier a présenté aujourd'hui ses résultats financiers du deuxième trimestre clos le 30 juin 2015. Les revenus du trimestre ont totalisé 4,6 milliards $, contre 4,9 milliards $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Compte non tenu de l'incidence des taux de change, les revenus ont progressé de 2 %.

Pour le deuxième trimestre clos le 30 juin 2015, le résultat avant charges de financement, revenus de financement et impôts sur le résultat (RAII) a totalisé 226 millions $, ou 4,9 % des revenus, contre 257 millions $, ou 5,3 %, pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le résultat net a totalisé 125 millions $, ou un résultat par action (RPA) de 0,06 $, contre 155 millions $, ou 0,08 $, pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Sur une base ajustée, le résultat net du deuxième trimestre clos le 30 juin 2015 a été de 145 millions $, ou un RPA de 0,06 $, contre 192 millions $, ou 0,10 $, pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Pour le trimestre clos le 30 juin 2015, l'utilisation de flux de trésorerie disponibles (flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles moins les additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles) s'est élevée à 808 millions $, contre une utilisation de 424 millions $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Au 30 juin 2015, les sources de financement disponibles à court terme de 4,4 milliards $ incluaient la trésorerie et les équivalents de trésorerie de 3,1 milliards $, contre respectivement 3,8 milliards $ et 2,5 milliards $ au 31 décembre 2014. Le carnet de commandes global atteignait 64,8 milliards $ au 30 juin 2015, contre 69,1 milliards $ au 31 décembre 2014.

« Dans l'ensemble, le deuxième trimestre a été conforme au plan en matière de revenus, RAII et livraisons, et nos liquidités s'élèvent à 4,4 milliards $, a dit Alain Bellemare, président et chef de la direction, Bombardier Inc. Après cinq mois en poste, j'ai une meilleure compréhension de nos défis et de nos possibilités. Nous prenons des actions précises, incluant le lancement du plan de transformation de Bombardier, une approche disciplinée dans la gestion de la trésorerie, et le renforcement de notre équipe de leadership pour transformer l'entreprise et assurer notre succès à long terme ».

La direction a en grande partie achevé l'examen détaillé des deux principaux programmes aéronautiques en développement de Bombardier. Les essais en vol du C Series progressent rapidement avec plus de 2000 heures de vol réalisées et des performances supérieures aux objectifs(1). L'avion est en bonne voie d'être mis en service au premier semestre de 2016. Parallèlement, le premier véhicule d'essais en vol Global 7000 est en assemblage final, et cet avion offrira des performances inégalées lors de sa mise en service au second semestre de 2018.

Bombardier Transport a enregistré un bon niveau de commandes au cours du trimestre et bénéficie d'un solide carnet de commandes de 30,4 milliards $. Une de ses coentreprises chinoises nouvellement établies a reçu son premier contrat pour fournir au métro de Shanghai un système de navettes automatisé INNOVIA APM 300. Ce contrat démontre la position de leader qu'occupe Bombardier Transport dans l'industrie du transport sur rail, une position qui sera davantage renforcée par l'initiative d'amélioration OneBT qui commence à porter ses fruits.

Simultanément, le plan de transformation de Bombardier est en cours de déploiement pour améliorer le rendement dans l'ensemble de l'entreprise. Comme première étape, l'entreprise a lancé un processus systématique pour identifier et quantifier les occasions à saisir dans chacun des secteurs d'activité. Les principaux domaines d'amélioration identifiés sont la réduction du coût des produits, un meilleur contrôle du fonds de roulement et une utilisation efficace de la trésorerie. Le plan passe maintenant en phase d'exécution.

Après la fin du trimestre, Bombardier Inc. a annoncé la nomination de John Di Bert au poste de vice-président principal et chef de la direction financière, à compter du 10 août 2015. Reconnu pour sa discipline financière, M. Di Bert est un dirigeant accompli ayant mené, toute sa carrière, de multiples initiatives d'optimisation à la fois dans des périodes de croissance et dans des périodes de consolidation.

(1) Principaux objectifs de performance, sous certaines conditions d'exploitation, par rapport aux avions actuellement en production, sur des vols de 500 milles marins. Se reporter à la mise en garde relative aux programmes d'avions C Series à la fin du rapport de gestion du trimestre clos le 30 juin 2015.

RÉSULTATS ET FAITS SAILLANTS SECTORIELS

Avions d'affaires

Résultats du trimestre
Trimestres clos les 30 juin 2015 2014 Écart
Revenus 1 815 $ 1 624 $ 12 %
Nombre de livraisons d'avions (en unités) 47 38 9
Commandes nettes (en unités) 8 30 (22 )
Ratio de nouvelles commandes sur livraisons(1) 0,2 0,8 ins
RAII 119 $ 122 $ (2 )%
Marge RAII 6,6 % 7,5 % (90) pdb
RAIIA(2) 161 $ 154 $ 5 %
Marge RAIIA(2) 8,9 % 9,5 % (60) pdb
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles 177 $ 248 $ (29 )%
Aux 30 juin 2015 31 décembre 2014
Carnet de commandes (en milliards de dollars) 22,2 $ 24,0 $ (8 )%
ins : information non significative; pdb: points de base
(1) Défini comme les commandes nettes reçues sur les livraisons d'avions, en unités.
(2) Voir la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PCGR à la fin de ce communiqué de presse.
  • La situation économique et les enjeux géopolitiques actuels touchant certaines régions, dont la Chine, l'Amérique latine et la Russie, ont eu une incidence sur les nouvelles commandes dans l'ensemble de l'industrie. Par conséquent, le 14 mai 2015, Bombardier Avions d'affaires a annoncé une réduction de la cadence de production des avions Global 5000 et Global 6000.
  • Compte tenu de la faiblesse de la demande, la prévision de marge RAII est révisée et se situera à l'intérieur d'une fourchette de 5 % à 6 % pour l'année.(1)
  • David M. Coleal est devenu président, Bombardier Avions d'affaires.
  • L'avion Global 7000, à la fine pointe de la technologie, est doté d'une aile optimisant à la fois les performances tant sur de courtes que de longues distances, d'un moteur hautement efficace, de la cabine la plus spacieuse et du poste de pilotage le plus perfectionné. Développer un tel appareil est complexe, ce qui a eu une incidence sur le calendrier du programme. Par conséquent, l'avion sera maintenant mis en service au second semestre de 2018.
  • Parallèlement, le premier véhicule d'essais en vol (FTV) est en assemblage final, trois FTV supplémentaires en sont à diverses étapes de production et d'assemblage, et le banc d'essai et de certification intégré des systèmes a été mis en service.

(1) Se reporter aux énoncés prospectifs à la fin de ce communiqué de presse.

Avions commerciaux

Résultats du trimestre
Trimestres clos les 30 juin 2015 2014 Écart
Revenus 598 $ 754 $ (21 )%
Nombre de livraisons d'avions (en unités) 19 24 (5 )
Commandes nettes (en unités) 3 18 (15 )
Ratio de nouvelles commandes sur livraisons(1) 0,2 0,8 ins
RAII (10 )$ 17 $ ins
Marge RAII (1,7 )% 2,3 % (400) pdb
RAIIA(2) 14 $ 44 $ (68 )%
Marge RAIIA(2) 2,3 % 5,8 % (350) pdb
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles 239 $ 253 $ (6 )%
Aux 30 juin 2015 31 décembre 2014
Carnet de commandes (en milliards de dollars) 12,1 $ 12,5 $ (3 )%
ins : information non significative; pdb: points de base
(1) Défini comme les commandes nettes reçues sur les livraisons d'avions, en unités.
(2) Voir la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PCGR à la fin de ce communiqué de presse.
  • Bombardier Avions commerciaux et Swiss International Air Lines (SWISS) ont annoncé que SWISS sera le premier client à prendre livraison et à exploiter le C Series à la mise en service de l'avion CS100 au premier semestre de 2016. SWISS, de concert avec sa société mère Deutsche Lufthansa AG (Lufthansa), est le client de lancement du programme d'avions C Series comme cela fut annoncé, en mars 2009, à la signature d'une entente d'achat ferme visant 30 avions CS100, assortie d'options pour 30 autres avions C Series. Subséquemment, le 15 juin 2015, SWISS a converti 10 de ses 30 commandes fermes d'avions CS100 en commandes d'avions CS300 de plus grande taille.
  • D'après les résultats des essais en vol, Bombardier Avions commerciaux a annoncé que les performances des avions CS100 et CS300 dépassent leurs objectifs initiaux en matière de consommation de carburant, de charge utile, de distance franchissable et de performances sur piste. De plus, les avions C Series sont en voie d'atteindre leurs objectifs de performance sonore.(1)
  • Fred Cromer a été nommé président, Bombardier Avions commerciaux et Colin Bole, vice-président principal, Ventes et gestion d'actifs.
  • Le RAII d'Avions commerciaux devrait être essentiellement conforme à la prévision. Toutefois, il existe un risque lié aux hypothèses utilisées relativement à l'établissement des provisions hors caisse liées à l'incidence dilutive des premières livraisons d'avions C Series.(2)
(1) Principaux objectifs de performance, sous certaines conditions d'exploitation, par rapport aux avions actuellement en production, sur des vols de 500 milles marins. Se reporter à la mise en garde relative aux programmes d'avions C Series à la fin du rapport de gestion du trimestre clos le 30 juin 2015.
(2) Se reporter aux énoncés prospectifs à la fin de ce communiqué de presse.

Aérostructures et Services d'ingénierie

Résultats du trimestre
Trimestres clos les 30 juin 2015 2014 Écart
Revenus 472 $ 483 $ (2 )%
Nouvelles commandes externes 131 $ 150 $ (13 )%
Ratio de nouvelles commandes externes sur revenus externes 1,1 1,1 ins
RAII 42 $ 22 $ 91 %
Marge RAII 8,9 % 4,6 % 430 pdb
RAIIA(1) 55 $ 36 $ 53 %
Marge RAIIA(1) 11,7 % 7,5 % 420 pdb
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles 6 $ 8 $ (25 )%
ins : information non significative; pdb: points de base
(1) Voir la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PCGR à la fin de ce communiqué de presse.
  • La marge RAII avant éléments spéciaux de Bombardier Aérostructures et Services d'ingénierie est de 8,8 % pour le premier semestre de 2015, une marge supérieure à sa prévision de marge RAII de 4 %. La marge RAII devrait maintenant atteindre environ 6 % pour l'exercice.(1)

(1) Voir les énoncés prospectifs à la fin de ce communiqué de presse.

Transport

Résultats du trimestre
Trimestres clos les 30 juin 2015 2014 Écart
Revenus 2 091 $ 2 380 $ (12 )%
Nouvelles commandes (en milliards de dollars) 2,0 $ 1,7 $ 18 %
Ratio de nouvelles commandes sur revenus 1,0 0,7 ins
RAII 115 $ 125 $ (8 )%
Marge RAII 5,5 % 5,3 % 20 pdb
RAIIA(1) 139 $ 155 $ (10 )%
Marge RAIIA(1) 6,6 % 6,5 % 10 pdb
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles 21 $ 16 $ 31 %
Aux 30 juin 2015 31 décembre 2014
Carnet de commandes (en milliards de dollars) 30,4 $ 32,5 $ (6 )%
ins : information non significative; pdb: points de base
(1) Se reporter à la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PCGR à la fin de ce communiqué de presse.
  • L'entreprise a annoncé qu'à la suite d'un examen proactif des options stratégiques pour ses activités de transport sur rail, elle prépare un premier appel public à l'épargne (PAPE) visant une part minoritaire dans Bombardier Transport. Une fois réalisé, le PAPE devrait cristalliser la pleine valeur de Bombardier Transport et renforcer davantage la situation financière de la Société, tout en conservant sa souplesse si elle voulait participer ultérieurement à la consolidation de l'industrie du transport sur rail. La Société compte déposer la documentation requise auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières applicables au cours du quatrième trimestre du présent exercice, sous réserve des conditions du marché, l'inscription principale à la cote d'une Bourse ayant vraisemblablement lieu en Allemagne où est situé le siège mondial de ce secteur d'activité. Après le PAPE, Bombardier Transport continuera d'être contrôlé par Bombardier Inc. et ses résultats consolidés avec ceux de Bombardier Inc.
  • Le train à très grande vitesse V300ZEFIRO, construit en partenariat avec AnsaldoBreda, a été homologué et a réalisé avec succès son trajet inaugural de Milan à Rome.
  • La coentreprise chinoise nouvellement établie de Bombardier Transport, CSR Puzhen Bombardier Transportation Systems Ltd., a décroché son premier contrat pour un système de navettes automatisé INNOVIA APM 300 devant être livré à Shanghai Shentong Metro Co. Ltd. Ce premier succès souligne ainsi d'autant la solide position du secteur d'activité dans le marché ferroviaire chinois.
  • Bombardier Transport a décroché un contrat évalué à environ 480 millions $ à Vienne pour fournir et entretenir 119 tramways FLEXITY pour la Régie des transports de Vienne, Wiener Linien. La commande inclut une option visant 37 tramways supplémentaires ainsi que des services de maintenance additionnels.
  • Après la fin du deuxième trimestre, Bombardier Transport a signé des contrats de matériel roulant et de maintenance pour le projet LOTRAIN de Transport for London, au Royaume-Uni, pour la construction et la maintenance de 45 rames automotrices électriques de quatre voitures. La valeur des contrats s'élève à environ 558 millions $.
  • Pour le premier semestre de l'exercice, Bombardier Transport a atteint une marge RAII de 5,6 % et planifie améliorer légèrement sa marge RAII pour l'exercice par rapport à celle de 2014, comme prévu initialement.
Rapprochement des résultats sectoriels et des résultats consolidés
Trimestres clos
les 30 juin
Semestres clos
les 30 juin
2015 2014(1) 2015 2014(1)
Revenus
Avions d'affaires 1 815 $ 1 624 $ 3 352 $ 3 098 $
Avions commerciaux 598 754 1 271 1 233
Aérostructures et Services d'ingénierie 472 483 943 953
Transport 2 091 2 380 4 132 4 647
Siège social et éliminations (356 ) (350 ) (681 ) (686 )
4 620 $ 4 891 $ 9 017 $ 9 245 $
RAII avant éléments spéciaux(2)
Avions d'affaires 119 $ 122 $ 226 $ 222 $
Avions commerciaux (10 ) 17 (20 ) 20
Aérostructures et Services d'ingénierie 42 22 83 42
Transport 115 125 233 253
Siège social et éliminations (40 ) (29 ) (59 ) (61 )
226 $ 257 $ 463 $ 476 $
Éléments spéciaux
Avions d'affaires - $ - $ 11 $ 10 $
Avions commerciaux - - (1 ) (2 )
Aérostructures et Services d'ingénierie - - (1 ) 4
- $ - $ 9 $ 12 $
RAII
Avions d'affaires 119 $ 122 $ 215 $ 212 $
Avions commerciaux (10 ) 17 (19 ) 22
Aérostructures et Services d'ingénierie 42 22 84 38
Transport 115 125 233 253
Siège social et éliminations (40 ) (29 ) (59 ) (61 )
226 $ 257 $ 454 $ 464 $
Information supplémentaire(2)
Résultat net ajusté 145 $ 192 $ 315 $ 343 $
RPA ajusté 0,06 $ 0,10 $ 0,15 $ 0,19 $
Utilisation de flux de trésorerie disponibles (808 )$ (424 )$ (1 553 )$ (1 339 )$
(1) Les résultats financiers pour le trimestre et le semestre clos le 30 juin 2014 ont été reclassés afin de rendre leur présentation conforme à celle adoptée pour le trimestre écoulé. Voir le rapport de gestion du trimestre clos le 30 juin 2015 pour plus d'information.
(2) Voir la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PCGR à la fin de ce communiqué de presse.

À propos de Bombardier

Bombardier est le leader mondial de la fabrication d'avions et de trains. Regardant vers l'avenir tout en repoussant les limites du présent, Bombardier fait évoluer la mobilité en répondant à la demande mondiale en moyens de transport plus efficaces, plus durables et plus agréables. Notre leadership résulte d'un vaste éventail de véhicules, de services et, surtout, de nos employés.

Le siège social de Bombardier est situé à Montréal, au Canada. Nos actions (BBD) se négocient à la Bourse de Toronto, et nous sommes l'une des entreprises composant les indices de durabilité Dow Jones Sustainability World et Dow Jones Sustainability North America. Pour l'exercice clos le 31 décembre 2014, nos revenus ont été de 20,1 milliards $. Vous trouverez nouvelles et information à l'adresse bombardier.com ou en nous suivant sur Twitter @Bombardier.

Bombardier, CS100, CS300, C Series, FLEXITY, Global, Global 5000, Global 6000, Global 7000, INNOVIA et L'évolution de la mobilité sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

Le rapport de gestion et les états financiers intérimaires consolidés sont disponibles à l'adresse ri.bombardier.com.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, qui peuvent comprendre, sans s'y limiter, des déclarations portant sur nos objectifs, nos prévisions, nos cibles, nos buts, nos priorités, nos marchés et nos stratégies, notre situation financière, nos croyances, nos perspectives, nos plans, nos attentes, nos anticipations, nos estimations et nos intentions; les perspectives de l'économie générale et les perspectives commerciales, les perspectives et les tendances d'une industrie; la croissance prévue de la demande de produits et de services; le développement de produits, y compris la conception, les caractéristiques, la capacité et la performance projetées; les dates prévues ou fixées de la mise en service de produits et de services, des commandes, des livraisons, des essais, des délais, des certifications et de l'exécution des projets en général; notre position en regard de la concurrence; et l'incidence prévue du cadre législatif et réglementaire et des procédures judiciaires sur notre entreprise et nos activités; les liquidités disponibles et l'examen en cours des solutions de rechange stratégiques et financières, le lancement ainsi que la réalisation d'un premier appel public à l'épargne («PAPE») et le produit d'un tel PAPE; l'incidence d'un PAPE sur nos activités, notre infrastructure, nos occasions, notre situation financière, notre accès à des capitaux et notre stratégie générale; l'incidence d'un PAPE sur le prix de l'action de la Société, l'énoncé selon lequel un PAPE d'une filiale devrait aider à cristalliser la valeur de l'action, l'incidence de la vente de titres sur notre bilan et nos liquidités, l'incidence d'un PAPE sur la gamme des possibilités qui s'offrent à nous, notre participation à une future consolidation dans le secteur du matériel ferroviaire, la Bourse à laquelle un PAPE serait réalisé et la structure du capital et de gouvernance du secteur Transport après un PAPE. Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme « pouvoir », « prévoir », « devoir », « avoir l'intention de », « estimer », « planifier », « entrevoir », « croire », « continuer », « maintenir » ou « aligner », la forme négative de ces termes, leurs variations ou une terminologie semblable. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que la direction formule des hypothèses et ils sont assujettis à d'importants risques et certitudes, connus et inconnus, de sorte que les résultats réels de périodes futures pourraient différer de façon importante des résultats prévus. Bien que la direction juge ses hypothèses raisonnables et appropriées selon l'information à sa disposition, il existe un risque qu'elles ne soient pas exactes.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, notons les risques liés à la conjoncture économique, à notre contexte commercial (tels les risques liés à la situation financière des industries du transport aérien et du transport sur rail, à l'instabilité politique et à des cas de force majeure), à l'exploitation (tels les risques liés au développement de nouveaux produits et services, aux engagements à modalités fixes et à la production et à l'exécution de projets, aux partenaires commerciaux, aux pertes découlant de sinistres et de garanties sur la performance des produits, aux procédures réglementaires et judiciaires, à l'environnement, à notre dépendance à l'égard de certains clients et fournisseurs, aux ressources humaines), au financement (tels les risques liés aux liquidités et à l'accès aux marchés financiers, aux régimes d'avantages de retraite, à l'exposition au risque de crédit, à certaines clauses restrictives de conventions d'emprunt, à l'aide du financement en faveur de certains clients et à la dépendance à l'égard de l'aide gouvernementale) et au marché (tels les risques liés aux fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt, à la diminution de la valeur résiduelle et à l'augmentation des prix des produits de base). Pour plus de détails, se reporter à la rubrique Risques et incertitudes dans la section Autres du rapport de gestion de notre rapport financier pour l'exercice clos le 31 décembre 2014. Certaines hypothèses importantes formulées par la direction pour faire des énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter : la décision de lancer un PAPE ainsi que le moment où il le serait, sa taille et sa réussite; et notre capacité à mener à bien un PAPE dans des conditions de marché favorables. Pour en savoir davantage sur les hypothèses sur lesquelles reposent les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse, voir les rubriques Prévisions et Énoncés prospectifs du rapport de gestion de notre rapport financier pour l'exercice clos le 31 décembre 2014. Rien ne peut garantir qu'un PAPE ou une autre opération sera entrepris ou réalisé en totalité ou en partie ou le moment, la taille et le produit d'un tel placement, qui dépendra de plusieurs facteurs, notamment des conditions qui prévaudront sur le marché.

Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n'est pas exhaustive et qu'il ne faudrait pas se fier indûment sur les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs décrits aux présentes reflètent nos attentes à la date du présent communiqué et pourraient subir des modifications après cette date. À moins d'y être tenus selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, nous nions expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont formulés expressément sous réserve de cette mise en garde.

MISE EN GARDE RELATIVE AUX MESURES NON CONFORMES AUX PCGR

Le présent communiqué de presse repose sur les résultats établis selon les normes internationales d'information financière (IFRS). Toute référence aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) signifie IFRS, sauf indication contraire. Il repose également sur des mesures non conformes aux PCGR, dont le RAIIA, le RAII avant éléments spéciaux et le RAIIA avant éléments spéciaux, le résultat net ajusté, le résultat par action ajusté et les flux de trésorerie disponibles. Ces mesures non définies par les PCGR découlent directement des états financiers consolidés intermédiaires, mais n'ont pas un sens normalisé prescrit par les IFRS; par conséquent, d'autres sociétés utilisant ces termes peuvent les définir différemment. La direction croit que fournir certaines mesures de performance non conformes aux PCGR, en plus des mesures IFRS, donnent aux utilisateurs de notre rapport financier intermédiaire une meilleure compréhension de nos résultats et tendances connexes, et accroît la transparence et la clarté des résultats de base de notre entreprise. Se reporter à la rubrique Mesures financières non conformes aux PCGR et à la rubrique Liquidités et sources de financement de la section Sommaire et à la rubrique Analyse des résultats des sections de chaque secteur d'activité du rapport de gestion de la Société pour la définition de ces indicateurs et pour le rapprochement avec les mesures les plus comparables des IFRS.

Renseignements

  • Isabelle Rondeau
    Directrice, Communications
    Bombardier Inc.
    +514 861 9481

    Shirley Chénier
    Directrice principale, Relations avec les investisseurs
    Bombardier Inc.
    +514 861 9481