Bombardier Inc.
TSX : BBD.A
TSX : BBD.B

Bombardier Inc.

28 mars 2007 06h00 HE

Bombardier annonce une autre année d'amélioration et ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 31 janvier 2007

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 28 mars 2007) - Bombardier Inc. (TSX:BBD.A)(TSX:BBD.B) (Tous les montants présentés dans ce communiqué sont en dollars américains, à moins d'indication contraire.)



- BAIIA découlant des activités poursuivies de 1,1 milliard $ pour
cet exercice, comparativement à 902 millions $ l'exercice précédent

- Bénéfice découlant des activités poursuivies de 243 millions
(0,12 $ l'action), comparativement à 135 millions $ (0,06 $
l'action) l'exercice précédent

- Bénéfice net de 268 millions $ (0,14 $ l'action), en regard de 249
millions $ (0,13 $ l'action) l'exercice précédent

- Flux de trésorerie disponibles de 610 millions $, contre 532
millions $ l'exercice précédent

- Carnet de commandes total record de 40,7 milliards $, en regard de
31,6 milliards $ l'exercice précédent


Bombardier a publié aujourd'hui ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l'exercice clos le 31 janvier 2007, démontrant une amélioration constante de la rentabilité globale de la Société. Le bénéfice avant impôts sur les bénéfices (BAI) découlant des activités poursuivies a atteint 335 millions $, une augmentation de 185 millions $ sur l'exercice précédent. Le bénéfice par action (BPA) découlant des activités poursuivies a doublé comparativement à l'exercice précédent, pour atteindre 0,12 $. Le bénéfice net s'est établi à 268 millions $, ou 0,14 $ l'action, comparativement à 249 millions $, ou 0,13 $ l'action, pour l'exercice précédent. Les flux de trésorerie disponibles ont augmenté de 78 millions $ pour totaliser 610 millions $. Les solides nouvelles commandes de l'exercice ont porté le carnet de commandes total à un niveau sans précédent de 40,7 milliards $ au 31 janvier 2007, une augmentation de 9,1 milliards $ sur l'an dernier.

"Nos résultats financiers de l'exercice 2007 démontrent que nous récoltons les fruits des mesures que nous avons mises en place au cours des dernières années, a déclaré Laurent Beaudoin, président du conseil d'administration et chef de la direction de Bombardier Inc. Bombardier Transport a connu une année exceptionnelle, fracassant les records de l'industrie en matière de nouvelles commandes et de carnet de commandes. Le niveau record de nouvelles commandes témoigne de la compétitivité accrue de la gamme de produits et services de Bombardier Transport. En ce qui concerne Bombardier Aéronautique, notre capacité d'innover et notre développement de produits sont fructueux dans le marché des avions d'affaires, alors que les livraisons et les nouvelles commandes ont atteint des sommets inégalés pour le groupe, consolidant ainsi notre position de chef de file dans ce marché. De plus, nous avons continué à renforcer notre situation financière et l'achèvement de notre récent refinancement nous a permis d'atteindre notre objectif d'accroître la souplesse financière et opérationnelle de la Société", a-t-il ajouté.

"Bien que ces résultats soient encourageants, nous allons continuer à travailler sur l'amélioration de nos coûts d'exploitation et du service à la clientèle, et à parfaire notre exécution. Il ne fait aucun doute que nous devrons encore relever des défis, mais nous croyons fermement que nous offrons les produits recherchés, nous avons les meilleurs employés et que nous évoluons avec les marchés pour parvenir à notre objectif de croissance rentable soutenue", a conclu M. Beaudoin.

Bombardier Aéronautique

Le bénéfice avant revenus de financement, dépenses de financement et impôts sur les bénéfices (BAII) a totalisé 322 millions $, comparativement à 266 millions $ pour l'exercice précédent, soit une augmentation de 56 millions $. Il en a résulté une marge BAII de 3,9 % pour l'exercice, en regard de 3,3 % pour l'exercice précédent.

Les commandes nettes ont totalisé 363 appareils, comparativement à 302 pour l'exercice précédent, alors que 326 appareils ont été livrés, comparativement à 337 l'an dernier. Le carnet de commandes s'élevait à un solide niveau de 13,2 milliards $ au 31 janvier 2007. Bombardier Aéronautique prévoit une augmentation des livraisons totales au cours de l'exercice 2008.

Les commandes nettes d'avions d'affaires de l'exercice ont atteint 274 appareils, établissant un nouveau record, ce qui représente une augmentation de 55 appareils sur l'exercice 2006, reflétant ainsi la force de notre portefeuille de produits. Le carnet de commandes pour chacune des familles de produits demeure solide.

Dans le segment des avions régionaux, la résurgence des biturbopropulseurs s'est poursuivie, affichant un accroissement de 71 % du nombre de livraisons d'appareils de Série Q pour l'exercice 2007. De faibles coûts d'exploitation et une technologie à la fine pointe ont fait des biturbopropulseurs Bombardier l'appareil préféré de, notamment, Frontier Airlines des Etats-Unis, Tassili Airlines d'Algérie et Air New Zealand. Après la fin de l'exercice, Pinnacle Airlines a placé une commande pour 15 biturbopropulseurs Q400. La restructuration des sociétés aériennes américaines, qui a eu une incidence sur le marché des avions régionaux des dernières années, progresse, comme le démontrent les nouvelles commandes de Northwest Airlines pour 36 appareils CRJ900 et de Delta Airlines pour 30 appareils CRJ900. Cette dernière a été placée après la fin de l'exercice. Avec le récent lancement du biréacteur régional CRJ1000, qui se joint à la famille d'appareils CRJ700 et CRJ900, Bombardier est bien positionnée pour obtenir une part importante du marché des biréacteurs régionaux plus efficaces et de plus grande taille.

Au cours de l'exercice 2008, Bombardier Aéronautique continuera de mettre en application son plan pour porter le BAII à 8 % au cours des trois prochaines années.

Bombardier Transport

Bombardier Transport a nettement amélioré sa rentabilité au cours de l'exercice 2007, affichant un BAII de 231 millions $, (255 millions $ avant éléments spéciaux), soit une augmentation de 140 millions $ (76 millions $ avant éléments spéciaux) sur l'exercice précédent, qui a résulté en une marge de 3,5 %, comparativement à 1,4 % pour l'exercice précédent.

Les nouvelles commandes reçues par Bombardier Transport au cours de l'exercice ont atteint un niveau sans précédent au sein de l'industrie, totalisant 11,8 milliards $. Ces commandes ont également résulté en un carnet de commandes record pour l'industrie d'une valeur de 27,5 milliards $, soit une augmentation de 6,6 milliards $ sur l'exercice précédent et en un ratio de nouvelles commandes sur revenus de 1,8 pour l'exercice. Grâce à un nombre croissant d'importants contrats obtenus dans divers segments de marché et de régions géographiques, Bombardier Transport a consolidé sa position de chef de file. Des commandes telles celles pour le Gautrain Rapid Rail Link en Afrique du Sud, pour le réseau de banlieue d'Ile-de-France et pour le réseau de transport de Chicago confirment que Bombardier Transport est le fournisseur de choix à l'échelle mondiale.

Au cours du quatrième trimestre, Bombardier Transport a reçu de nouvelles commandes totalisant plus de 5 milliards $, incluant un contrat pour fabriquer 50 trains interurbains VIRM, d'une valeur de 569 millions $, pour les chemins de fer nationaux des Pays-Bas; un autre contrat, d'une valeur de 549 millions $, avec les chemins de fer d'Etat d'Espagne (RENFE) pour la livraison de 100 locomotives TRAXX, de même qu'un contrat visant la fabrication de 234 nouvelles voitures de métro pour la Toronto Transit Commission, d'une valeur de 473 millions $. Après la fin de l'exercice 2007, Bombardier Transport a également signé une entente-cadre avec la Deutsche Bahn pour la fourniture de nouveaux trains TALENT 2 pour un montant total évalué à 1,6 milliard $, qui représente l'un des plus importants accords-cadres jamais conclus par la Deutsche Bahn.

Le groupe réaffirme son objectif de hausser sa marge BAII à 6 % au cours des trois prochaines années.



Faits saillants financiers

(non vérifiés, en millions de dollars américains, sauf les montants
par action qui sont présentés en dollars)

---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés
les 31 janvier
---------------------------------------------------------------------
2007 2006
---------------------------------------------------------------------
BA BT Total BA BT Total
---------------------------------------------------------------------
Revenus 2 558 $ 1 829 $ 4 387 $ 2 400 $ 1 635 $ 4 035 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
BAIIA découlant
des activités
poursuivies avant
éléments spéciaux 253 $ 119 $ 372 $ 197 $ 109 $ 306 $
Amortissement 95 33 128 90 56 146
---------------------------------------------------------------------
BAII découlant des
activités
poursuivies avant
éléments spéciaux 158 86 244 107 53 160
Eléments spéciaux - - - - 37 37
---------------------------------------------------------------------
BAII découlant
des activités
poursuivies 158 $ 86 $ 244 107 $ 16 $ 123
Revenus de
financement(1) (48) (52)
Dépenses de
financement(1) 118 98
---------------------------------------------------------------------
BAI découlant
des activités
poursuivies 174 77
Charge (recouvrement)
d'impôts sur les
bénéfices(1) 62 (8)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice découlant
des activités
poursuivies 112 85
Bénéfice découlant
des activités
abandonnées,
après impôts - 1
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 112 $ 86 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action
de base et dilué
Découlant des
activités
poursuivies
avant éléments
spéciaux 0,06 $ 0,07 $
Bénéfice net 0,06 $ 0,05 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Flux de
trésorerie
disponibles
sectoriels 771 $ 443 $ 1 214 $ 470 $ 230 $ 700 $
Impôts sur les
bénéfices et
dépenses nettes
de financement(1) (94) (53)
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
disponibles 1 120 $ 647 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Exercices terminés
les 31 janvier
---------------------------------------------------------------------
2007 2006
---------------------------------------------------------------------
BA BT Total BA BT Total
---------------------------------------------------------------------
Revenus 8 230 $ 6 586 $ 14 816 $ 8 087 $ 6 639 $ 14 726 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
BAIIA découlant
des activités
poursuivies avant
éléments spéciaux 731 $ 364 $ 1 095 $ 672 $ 318 $ 990 $
Amortissement 409 109 518 406 139 545
---------------------------------------------------------------------
BAII découlant
des activités
poursuivies avant
éléments spéciaux 322 255 577 266 179 445
Eléments spéciaux - 24 24 - 88 88
---------------------------------------------------------------------
BAII découlant
des activités
poursuivies 322 $ 231 $ 553 266 $ 91 $ 357
Revenus de
financement(1) (157) (156)
Dépenses de
financement(1) 375 363
---------------------------------------------------------------------
BAI découlant
des activités
poursuivies 335 150
Impôts sur les
bénéfices(1) 92 15
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice découlant
des activités
poursuivies 243 135
Bénéfice découlant
des activités
abandonnées,
après impôts 25 114
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 268 $ 249 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action
de base et dilué
Découlant des
activités
poursuivies
avant éléments
spéciaux 0,14 $ 0,11 $
Bénéfice net 0,14 $ 0,13 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Flux de
trésorerie
disponibles
sectoriels 814 $ 95 $ 909 $ 900 $ (126)$ 774 $
Impôts sur les
bénéfices et
dépenses nettes
de financement(1) (299) (242)
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
disponibles 610 $ 532 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

BA : Aéronautique; BT : Transport.

(1) Les impôts sur les bénéfices et les dépenses nettes de
financement ne sont pas alloués aux secteurs.


RESULTATS FINANCIERS DU QUATRIEME TRIMESTRE ET DE L'EXERCICE CLOS LE 31 JANVIER 2007

ANALYSE DES RESULTATS

Résultats consolidés

Les revenus consolidés pour le quatrième trimestre clos le 31 janvier 2007 ont totalisé 4,4 milliards $, comparativement à 4 milliards $ pour la période correspondante de l'exercice précédent. L'augmentation de 352 millions $ est surtout attribuable à l'augmentation des revenus de fabrication des avions d'affaires, à la hausse des revenus de matériel roulant et à l'accroissement du nombre de livraisons et la combinaison favorable pour les avions régionaux d'occasion, en partie contrebalancés par la baisse des revenus de fabrication des avions régionaux. Les revenus consolidés pour l'exercice clos le 31 janvier 2007 ont atteint 14,8 milliards $, en regard de 14,7 milliards $ pour la période correspondante de l'exercice précédent. La hausse de 90 millions $ reflète surtout l'augmentation des revenus de fabrication des avions d'affaires, la progression des revenus de services et de systèmes et signalisation de Transport, la hausse des revenus de services de Aéronautique et la progression des revenus tirés de la multipropriété et des revenus liés aux activités de sous-traitance externe, en partie contrebalancées par la baisse du nombre total de livraisons et des prix de vente des avions régionaux et le recul des revenus de matériel roulant.

Le bénéfice avant revenus de financement, dépenses de financement, impôts sur les bénéfices et amortissement (BAIIA) découlant des activités poursuivies avant éléments spéciaux pour le quatrième trimestre clos le 31 janvier 2007 s'est chiffré à 372 millions $, ou 8,5 % des revenus, comparativement à 306 millions $, ou 7,6 %, pour la période correspondante de l'exercice précédent. La progression de 0,9 point de pourcentage de la marge BAIIA reflète principalement la marge BAIIA plus élevée de Aéronautique surtout attribuable à un gain découlant du règlement d'un litige avec US Airways Group, Inc. et ses filiales, l'augmentation du nombre total de livraisons, une combinaison favorable et une amélioration des prix de vente des avions d'affaires et la hausse du nombre de livraisons de biturbopropulseurs. Ces variations positives ont été en partie contrebalancées par la baisse du nombre total de livraisons, des prix de vente et des marges pour les avions CRJ700 et CRJ900, la diminution des marges réalisées sur les livraisons d'aménagements intérieurs des avions d'affaires à large fuselage et la baisse du nombre de livraisons d'appareils CRJ200. La marge BAIIA plus élevée de Transport a également contribué à l'augmentation, surtout attribuable au déploiement du programme d'amélioration des marges et de la qualité, axé sur l'approvisionnement, l'ingénierie et la gestion de projets.

Le BAIIA découlant des activités poursuivies avant éléments spéciaux pour l'exercice clos le 31 janvier 2007 a totalisé 1,1 milliard $, ou 7,4 % des revenus, comparativement à 990 millions $, ou 6,7 %, pour la période correspondante de l'exercice précédent. La progression de 0,7 point de pourcentage de la marge BAIIA est essentiellement attribuable au déploiement du programme d'amélioration des marges et de la qualité, axé sur l'approvisionnement, l'ingénierie et la gestion de projets de Transport, à la hausse du nombre total de livraisons d'avions d'affaires et de biturbopropulseurs, la combinaison favorable et l'amélioration des prix de vente pour les avions d'affaires, la baisse des coûts des mesures incitatives à la vente et à des éléments non récurrents, en partie contrebalancés par la baisse du nombre de livraisons d'appareils CRJ200, la hausse de la charge nette au titre de l'excédent sur les coûts moyens de production et la baisse du nombre total de livraisons, des prix de vente et des marges pour les avions CRJ700 et CRJ900 et la baisse des marges réalisées sur les livraisons d'aménagements intérieurs des avions d'affaires à large fuselage de Aéronautique.

Le bénéfice net pour le quatrième trimestre de l'exercice 2007 s'est établi à 112 millions $, ou 0,06 $ l'action, comparativement à 86 millions $, ou 0,05 $ l'action, pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le bénéfice net pour l'exercice clos le 31 janvier 2007 a été de 268 millions $, ou 0,14 $ l'action, en regard de 249 millions $, ou 0,13 $ l'action, pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Les flux de trésorerie disponibles (flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation déduction faite des acquisitions nettes d'immobilisations corporelles) pour le trimestre clos le 31 janvier 2007 se sont établis à 1,1 milliard $, comparativement à 647 millions $ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Ceci est attribuable aux hausses enregistrées tant chez Aéronautique que Transport. Les flux de trésorerie disponibles pour l'exercice clos le 31 janvier 2007 s'élevaient à 610 millions $, en regard de 532 millions $ l'exercice précédent, en raison de l'accroissement des flux de trésorerie disponibles de Transport en partie contrebalancé par la baisse de ceux de Aéronautique.

Au 31 janvier 2007, le carnet de commandes de Bombardier totalisait 40,7 milliards $, comparativement à 31,6 milliards $ au 31 janvier 2006. L'augmentation de 9,1 milliards $ découle de nouvelles commandes supérieures aux revenus enregistrés de Transport et Aéronautique et de l'incidence positive nette des rajustements de taux de change dans Transport, s'établissant à 1,4 milliard $.

Bombardier Aéronautique



- Revenus de 2,6 milliards $ pour le quatrième trimestre; 8,2
milliards $ pour l'exercice 2007
- BAIIA de 253 millions $ pour le quatrième trimestre; 731 millions $
pour l'exercice 2007
- BAII de 158 millions $ pour le quatrième trimestre; 322 millions $
pour l'exercice 2007
- Flux de trésorerie disponibles de 814 millions $, comparativement à
900 millions $ pour l'exercice précédent
- Carnet de commandes de 13,2 milliards $, comparativement à 10,7
milliards $ au 31 janvier 2006
- Livraisons totales de 101 avions pour chacun des quatrièmes
trimestres des exercices 2007 et 2006; 326 pour l'exercice,
comparativement à 337 pour l'exercice précédent
- Livraisons du 100e appareil Challenger 300, du 200e appareil de la
famille Global et du 300e appareil Learjet 45


Les revenus de Aéronautique pour le trimestre clos le 31 janvier 2007 ont totalisé 2,6 milliards $, comparativement à 2,4 milliards $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La hausse reflète surtout l'augmentation des revenus de fabrication des avions d'affaires, la hausse du nombre de livraisons et une combinaison favorable pour les avions régionaux d'occasion, en partie contrebalancées par la baisse des revenus de fabrication des avions régionaux. Les revenus pour l'exercice clos le 31 janvier 2007 ont totalisé 8,2 milliards $, comparativement à 8,1 milliards $ pour l'exercice précédent. Cette hausse reflète surtout l'augmentation des revenus de fabrication des avions d'affaires, des revenus de services, des revenus additionnels tirés de la multipropriété et des revenus liés aux activités de sous-traitance externe, en partie contrebalancées par la baisse du nombre total de livraisons et des prix de vente des avions régionaux.

Le BAIIA pour le trimestre clos le 31 janvier 2007 s'est chiffré à 253 millions $, ou 9,9 % des revenus, comparativement à 197 millions $, ou 8,2 %, pour la période correspondante de l'exercice précédent. La progression de 1,7 point de pourcentage de la marge BAIIA est essentiellement attribuable à un gain découlant du règlement d'un litige avec US Airways Group, Inc. et ses filiales, l'augmentation du nombre total de livraisons, une combinaison favorable et une amélioration des prix de vente des avions d'affaires et la hausse du nombre de livraisons de biturbopropulseurs, en partie contrebalancés par la baisse du nombre total de livraisons, des prix de vente et des marges pour les avions CRJ700 et CRJ900, la diminution des marges sur les livraisons d'aménagements intérieurs des avions d'affaires à large fuselage et la baisse du nombre de livraisons d'appareils CRJ200.

Le BAIIA a atteint 731 millions $, ou 8,9 % des revenus, pour l'exercice 2007, comparativement à 672 millions $, ou 8,3 %, pour l'exercice 2006. La hausse de 0,6 point de pourcentage de la marge BAIIA est surtout attribuable à l'augmentation du nombre total de livraisons d'avions d'affaires et de biturbopropulseurs, une combinaison favorable et une amélioration des prix de vente des avions d'affaires, la baisse des coûts des mesures incitatives à la vente et des éléments non récurrents, en partie contrebalancées par la baisse du nombre de livraisons d'appareils CRJ200, la hausse de la charge nette au titre de l'excédent sur les coûts moyens de production, la baisse du nombre total de livraisons, des prix de vente et des marges pour les avions CRJ700 et CRJ900 et la baisse des marges réalisées sur les livraisons d'aménagements intérieurs d'avions d'affaires à large fuselage.

Au total, 101 avions ont été livrés au cours des trimestres clos les 31 janvier 2007 et 2006. Ces livraisons étaient composées de 69 avions d'affaires (65 avions au cours du trimestre correspondant de l'exercice précédent), de 31 avions régionaux (35 avions au cours du trimestre correspondant de l'exercice précédent) et d'un avion amphibie pour chacune des périodes. Au cours de l'exercice 2007, Aéronautique a livré 326 appareils, comparativement à 337 pour l'exercice 2006. Les livraisons d'appareils au cours de l'exercice 2007 étaient composées de 212 avions d'affaires (197 appareils l'exercice précédent), 112 avions régionaux (138 appareils l'exercice précédent) et deux avions amphibies pour chacun des exercices. La diminution du nombre total de livraisons d'appareils est principalement attribuable à la réduction des livraisons d'avions de série CRJ dans le contexte de restructuration des sociétés aériennes américaines et un nombre moins élevé que prévu des livraisons des appareils Learjet en raison d'un arrêt de travail de trois semaines en octobre 2006, à la suite d'une grève à l'installation de Wichita.

Au cours du trimestre clos le 31 janvier 2007, Aéronautique a reçu 117 commandes nettes d'avions d'affaires, en regard de 71 au cours du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Aéronautique a reçu 274 commandes nettes d'avions d'affaires au cours de l'exercice 2007, contre 219 commandes nettes au cours de l'exercice 2006. Cette augmentation reflète la force soutenue du marché des avions d'affaires, le solide positionnement des produits de Aéronautique dans le marché et ses investissements dans le développement de produits pour répondre à l'évolution des besoins des clients. Un nouveau record a été établi en ce qui a trait aux commandes nettes d'avions d'affaires reçues par Aéronautique pour l'exercice 2007. Le carnet de commandes pour les avions d'affaires demeure solide pour chaque famille de produits.

Au cours du quatrième trimestre et de l'exercice clos le 31 janvier 2007, Aéronautique a reçu respectivement 21 et 87 commandes nettes portant sur des avions régionaux, comparativement à respectivement 32 et 81 pour le trimestre et l'exercice clos le 31 janvier 2006. Les principales commandes pour l'exercice comprenaient une commande pour 36 appareils CRJ900 de la part de Northwest Airlines des Etats-Unis, d'une valeur approximative de 1,35 milliard $; une commande de 19 CRJ900 de My Way Airlines d'Italie, d'une valeur approximative de 702 millions $; et une commande de dix biturbopropulseurs Q400 de Frontier Airlines des Etats-Unis, d'une valeur approximative de 257 millions $.

Le carnet de commandes de Aéronautique totalisait 13,2 milliards $ au 31 janvier 2007, comparativement à 10,7 milliards $ au 31 janvier 2006. L'augmentation est principalement attribuable à de nouvelles commandes supérieures aux livraisons d'avions d'affaires.

Bombardier Transport



- Revenus de 1,8 milliard $ pour le quatrième trimestre; 6,6
milliards $ pour l'exercice 2007
- BAIIA de 119 millions $ pour le quatrième trimestre; 364 millions $
avant éléments spéciaux (340 millions $ après éléments spéciaux)
pour l'exercice 2007
- BAII de 86 millions $ pour le quatrième trimestre; 255 millions $
avant éléments spéciaux (231 millions $ après éléments spéciaux)
pour l'exercice 2007
- Flux de trésorerie disponibles de 95 millions $, une amélioration
de 221 millions $ sur l'exercice précédent
- Nouvelles commandes record totalisant 11,8 milliards $ (ratio
nouvelles commandes sur revenus de 1,8)
- Carnet de commandes record de 27,5 milliards $ au 31 janvier 2007


Les revenus de Transport pour le trimestre clos le 31 janvier 2007 ont totalisé 1,8 milliard $, comparativement à 1,6 milliard $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette augmentation est surtout attribuable à la hausse des revenus de matériel roulant. Pour les exercices clos les 31 janvier 2007 et 2006, les revenus ont totalisé 6,6 milliards $.

Le BAIIA pour le trimestre clos le 31 janvier 2007 s'est élevé à 119 millions $, ou 6,5 % des revenus, comparativement à 109 millions $, ou 6,7 % avant éléments spéciaux (72 millions $ après éléments spéciaux), pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le BAIIA avant éléments spéciaux pour l'exercice clos le 31 janvier 2007 s'est chiffré à 364 millions $, ou 5,5 % des revenus (340 millions $ après éléments spéciaux), comparativement à 318 millions $ avant éléments spéciaux, ou 4,8 % (230 millions $ après éléments spéciaux), l'exercice précédent. La hausse de la marge BAIIA est surtout attribuable au déploiement du programme d'amélioration des marges et de la qualité, axé sur l'approvisionnement, l'ingénierie et la gestion de projets.

Le total des nouvelles commandes pour l'exercice 2007 a atteint 11,8 milliards $, une augmentation de 4,5 milliards $ comparativement à l'exercice précédent. L'augmentation est essentiellement attribuable à la hausse des nouvelles commandes de systèmes de transport et de services (Afrique du Sud), de trains de grandes lignes (Europe et Etats-Unis), de véhicules légers sur rail (Europe) et de services (Europe), en partie atténuée par la baisse du niveau de nouvelles commandes de locomotives, comparativement au nombre de nouvelles commandes exceptionnellement élevé au cours de l'exercice 2006 (Europe). Les principales commandes portaient sur 172 trains suburbains de grande capacité de la part de la Société Nationale des Chemins de fer Français (SNCF) de France, d'une valeur approximative de 1,8 milliard $; 96 automotrices électriques Electrostar, incluant un contrat de signalisation et d'entretien de la part du gouvernement de la province de Gauteng, en Afrique du Sud, d'une valeur approximative de 1,7 milliard $; et sur 112 trains régionaux de grande capacité de type AGC pour la SNCF, d'une valeur approximative de 605 millions $.

Le carnet de commandes de Bombardier Transport totalisait 27,5 milliards $ au 31 janvier 2007, comparativement à 20,9 milliards au 31 janvier 2006. L'augmentation découle des nouvelles commandes supérieures aux revenus comptabilisés (5,2 milliards $) et de l'incidence positive nette des rajustements de taux de change (1,4 milliard $).

DIVIDENDES SUR ACTIONS PRIVILEGIEES

Actions privilégiées, série 2

Un dividende mensuel sur les actions privilégiées, série 2 de 0,1250 $ CAN par action a été payé les 15 décembre 2006, 15 janvier, 15 février et 15 mars 2007.

Actions privilégiées, série 3

Un dividende trimestriel sur les actions privilégiées, série 3 de 0,34225 $ CAN par action est payable le 30 avril 2007 aux porteurs des actions inscrits à la fermeture des marchés le 13 avril 2007.

Actions privilégiées, série 4

Un dividende trimestriel sur les actions privilégiées, série 4 de 0,390625 $ CAN par action est payable le 30 avril 2007 aux porteurs des actions inscrits à la fermeture des marchés le 13 avril 2007.

A propos de Bombardier

Un chef de file mondial en solutions de transport novatrices, dans les secteurs des avions régionaux et avions d'affaires ainsi que dans ceux du matériel et des systèmes de transport sur rail et services connexes, Bombardier Inc. est une entreprise d'envergure internationale dont le siège social est situé au Canada. Ses revenus pour l'exercice clos le 31 janvier 2007 s'élevaient à 14,8 milliards $ US et ses actions se négocient à la Bourse de Toronto (BBD). De l'information est disponible sur le site Internet de la Société à l'adresse www.bombardier.com.

Challenger, Challenger 300, CRJ, CRJ200, CRJ700, CRJ900, CRJ1000, Global, Learjet, Learjet 45, Q400, Electrostar, Série Q, TALENT et TRAXX sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

ENONCES PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme "pouvoir", "prévoir", "avoir l'intention de", "estimer", "planifier", "entrevoir", "croire", "continuer", la forme négative de ces termes ou de leurs variations ou une terminologie semblable. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que la Société formule des hypothèses et sont assujettis à d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que les résultats réels des périodes futures de la Société pourraient différer de façon importante des résultats prévus. Bien que la Société juge ses hypothèses raisonnables et appropriées selon l'information à sa disposition, il existe un risque qu'elles ne soient pas exactes. Pour en savoir davantage sur les hypothèses sous-jacentes aux énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué de presse, se reporter aux sections sur le secteur aéronautique de la Société et sur le secteur transport de la Société du rapport de gestion du rapport annuel de la Société pour l'exercice 2007.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, notons les risques liés à la conjoncture économique, au contexte commercial de la Société (la situation financière de l'industrie aérienne, les politiques et priorités gouvernementales et la concurrence d'autres entreprises), à l'exploitation (la réglementation et la dépendance à l'égard du personnel clé, les partenaires commerciaux, le développement de nouveaux produits et services, les pertes découlant de garanties et de sinistres, les aspects juridiques découlant de poursuites, la dépendance à l'égard de certains clients clés et fournisseurs clés, les engagements à modalités fixes, les ressources humaines et l'environnement), au financement (la dépendance à l'égard de l'aide gouvernementale, le financement en faveur de certains clients, la situation de trésorerie et l'accès aux marchés financiers, les modalités de certaines clauses restrictives de conventions d'emprunt et le marché - y compris les risques de change, de taux d'intérêt et de prix des produits de base). Pour plus de renseignements, se reporter à la section Risques et incertitudes du rapport de gestion du rapport annuel de Bombardier Inc. pour l'exercice 2007. Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n'est pas exhaustive et qu'il ne faudrait pas s'y fier indûment. Les énoncés prospectifs décrits aux présentes reflètent les attentes de la Société à la date du présent communiqué et pourraient subir des modifications après cette date. A moins qu'elle n'y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement.

MISE EN GARDE RELATIVE AUX MESURES DE CALCUL DES RESULTATS NON DEFINIES PAR LES PCGR

Ce communiqué de presse repose sur les résultats établis selon les principes comptables généralement reconnus du Canada (PCGR), ainsi que sur le BAIIA, le BAII, le BAI et le BPA découlant des activités poursuivies avant éléments spéciaux ainsi que sur les flux de trésorerie disponibles. Ces mesures, non définies par les PCGR, découlent directement des états financiers consolidés, mais n'ont pas un sens normalisé prescrit par les PCGR; par conséquent, d'autres sociétés utilisant ces termes peuvent les calculer différemment. La direction croit qu'un grand nombre d'utilisateurs du rapport de gestion analysent les résultats de la Société d'après ces mesures du rendement et que cette présentation est conforme aux pratiques de l'industrie. Les éléments spéciaux sont liés au plan de restructuration de Transport lancé au cours de l'exercice 2005. De l'avis de la direction, ces éléments pourraient nuire à l'analyse des tendances.

Le rapport de gestion et les états financiers consolidés sont disponibles à l'adresse Internet www.bombardier.com.

Renseignements

  • Bombardier Inc.
    Isabelle Rondeau
    Directrice, Communications
    514-861-9481
    ou
    Bombardier Inc.
    Shirley Chénier
    Directrice principale, Relations avec les investisseurs
    514-861-9481
    www.bombardier.com