Bombardier Aéronautique
TSX : BBD.A
TSX : BBD.B
OTCQX : BDRBF

Bombardier Aéronautique

13 janv. 2016 08h45 HE

Bombardier Avions d'affaires met en oeuvre des améliorations à son modèle d'affaires pour renforcer sa rentabilité à long terme

(Tous les montants figurant dans ce communiqué sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire)

- Exécution d'ententes pour créer des canaux de vente directs et améliorer les marges

- Reprise en main des ventes par la résiliation d'ententes particulières de représentation commerciale et de distribution, ainsi que par la restructuration d'ententes commerciales liées à la vente d'avions entraînant des charges pour éléments spéciaux de 278 M$ imputées au 4e trimestre de 2015

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 13 jan. 2016) - Bombardier Avion d'affaires poursuit la restructuration et l'amélioration de son modèle d'affaires pour améliorer sa rentabilité à long terme. À cet effet, le secteur d'activité a complété un certain nombre d'initiatives pour accroître le nombre de canaux de vente directe sur le marché, dont la résiliation d'ententes de représentation commerciale et de distribution avec des tiers, ainsi que la restructuration d'ententes commerciales liées à la vente d'avions. Ces ententes entraîneront pour Bombardier des charges avant impôt de 278 millions $ au quatrième trimestre de 2015, dont environ 145 millions $ en charges hors trésorerie. Sur le plan des incidences sur la trésorerie, quelque 50 millions $ ont été déboursés au quatrième trimestre de 2015 et le reste sera payé en 2016.

« Nous changeons notre stratégie commerciale pour nous concentrer davantage sur les canaux de vente directe », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d'affaires. « Combiné à notre solide plan de transformation, cela accroîtra notre rentabilité à long terme. Les améliorations à notre modèle d'affaires global tireront profit de nos avions meneurs dans leur catégorie, qui demeurent des outils d'affaires exceptionnels pour les exploitants de toutes les régions du monde. »

Dans le cadre de ce changement de stratégie de vente, Bombardier met fin à certaines ententes contractuelles de représentation commerciale et de distribution. Bombardier assumera directement les activités de vente dans les régions visées en faisant appel à ses équipes de vente existantes, ce qui permettra d'accroître les relations directes avec les exploitants.

Bombardier Avions d'affaires a également procédé à la restructuration d'ententes commerciales liées à la vente d'avions. Ces ententes entraîneront l'annulation de 24 commandes fermes d'une valeur totale de 1,75 milliard $ au prix affiché de 2015, et l'annulation de 30 commandes optionnelles additionnelles. Bombardier prévoit obtenir de meilleures marges en revendant ces unités.

« La restructuration de ces ententes commerciales liées à la vente d'avions renforcera notre exploitation et notre rentabilité à long terme », a ajouté M. Coleal. « Notre équipe de vente est bien outillée pour accroître notre position sur le marché et, au bout du compte, nous nous attendons à ce que notre carnet de commandes actuellement en tête de l'industrie soit encore mieux garni. »

Bombardier publiera ses résultats consolidés pour le quatrième trimestre et pour l'exercice financier de 2015 le 18 février 2016.

À propos de Bombardier

Bombardier est le leader mondial de la fabrication d'avions et de trains. Regardant vers l'avenir tout en repoussant les limites du présent, Bombardier fait évoluer la mobilité en répondant à la demande mondiale en moyens de transport plus efficaces, plus durables et plus agréables. Notre leadership résulte d'un vaste éventail de véhicules, de services et, surtout, de nos employés.

Le siège social de Bombardier est situé à Montréal, au Canada. Nos actions (BBD) se négocient à la Bourse de Toronto, et nous sommes l'une des entreprises composant l'indice de durabilité Dow Jones Sustainability North America. Pour l'exercice clos le 31 décembre 2014, nos revenus ont été de 20,1 milliards $. Vous trouverez nouvelles et information à l'adresse bombardier.com ou en nous suivant sur Twitter : @Bombardier.

Note aux rédacteurs

Suivez @Bombardierjets sur Twitter pour obtenir les dernières nouvelles et mises à jour de Bombardier Avions d'affaires.
Pour recevoir nos communiqués de presse, visitez la section des fils RSS de notre site Web.

Bombardier et L'évolution de la mobilité sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, qui peuvent comprendre, sans s'y limiter, des déclarations portant sur les objectifs, les prévisions, les cibles, les buts, les priorités, les marchés et les stratégies, la situation financière, les croyances, les perspectives, les plans, les attentes, les anticipations, les estimations et les intentions de la Société; les perspectives de l'économie générale et les perspectives commerciales, les perspectives et les tendances d'une industrie; la croissance prévue de la demande de produits et de services; le développement de produits, y compris la conception, les caractéristiques, la capacité et la performance projetées; les dates prévues ou fixées de la mise en service de produits et de services, des commandes, des livraisons, des essais, des délais, des certifications et de l'exécution des projets en général; la position de la Société en regard de la concurrence; et l'incidence prévue du cadre législatif et réglementaire et des procédures judiciaires sur la Société et ses activités; les liquidités disponibles et l'examen continu des solutions de rechange stratégiques et financières, le lancement ainsi que la réalisation d'un premier appel public à l'épargne (« PAPE ») ou d'un placement privé visant une participation minoritaire et le produit qui en découle; la réalisation de l'investissement par le gouvernement du Québec dans le programme d'avions C Series (l' « investissement ») et l'emploi du produit qui en sera tiré; les avantages escomptés et l'incidence d'un PAPE ou d'un placement privé visant une participation minoritaire et de l'investissement sur les activités, l'infrastructure, les occasions, la situation financière, l'accès à des capitaux et la stratégie générale de la Société l'incidence d'un PAPE ou d'un placement privé visant une participation minoritaire sur le prix de l'action de la Société, l'énoncé selon lequel un PAPE ou un placement privé visant une participation minoritaire d'une filiale devrait aider à cristalliser la valeur de l'action, l'incidence de la vente de titres sur le bilan et les liquidités de la Société, l'incidence d'un PAPE ou d'un placement privé visant une participation minoritaire sur la gamme des possibilités qui s'offrent à la Société, la participation de la Société à une future consolidation dans le secteur du matériel ferroviaire, la bourse à laquelle un PAPE serait réalisé, la structure du capital et de gouvernance du secteur Transport après un PAPE ou un placement privé visant une participation minoritaire, l'obtention des approbations requises, notamment celles de tiers et des organismes de réglementation, et le moment prévu de l'obtention de ces approbations.
Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme « pouvoir », « prévoir », « devoir », « avoir l'intention de », « estimer », « planifier », « entrevoir », « croire », « continuer », « maintenir » ou « aligner », la forme négative de ces termes, leurs variations ou une terminologie semblable. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que la direction formule des hypothèses et ils sont assujettis à d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que les résultats réels de périodes futures pourraient différer de façon importante des résultats prévus. Bien que la direction juge ses hypothèses raisonnables et appropriées selon l'information à sa disposition, il existe un risque qu'elles ne soient pas exactes.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, notons, sans s'y limiter, les risques liés à la conjoncture économique, au contexte commercial de la Société (tels les risques liés à la situation financière des industries du transport aérien et du transport sur rail, à l'instabilité politique et à des cas de force majeure), à l'exploitation (tels les risques liés au développement de nouveaux produits et services, aux engagements à modalités fixes et à la production et à l'exécution de projets, aux partenaires commerciaux, aux pertes découlant de sinistres et de garanties sur la performance des produits, aux procédures réglementaires et judiciaires, à l'environnement, la dépendance de la Société à l'égard de certains clients et fournisseurs, aux ressources humaines), au financement (tels les risques liés aux liquidités et à l'accès aux marchés financiers, aux régimes d'avantages de retraite, à l'exposition au risque de crédit, à certaines clauses restrictives de conventions d'emprunt, à l'aide du financement en faveur de certains clients et à la dépendance à l'égard de l'aide gouvernementale), au marché (tels les risques liés aux fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt, à la diminution de la valeur résiduelle et à l'augmentation des prix des produits de base), au non-respect des conditions relatives à la réalisation de l'investissement, au fait de ne pas obtenir les approbations requises, notamment celles de tiers et des organismes de réglementation, et à la modification des modalités de l'investissement. Pour plus de détails, se reporter à la rubrique Risques et incertitudes dans la section Autres du rapport de gestion du rapport financier de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2014. Certaines hypothèses importantes formulées par la direction pour faire des énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter : la décision de lancer un PAPE ou un placement privé visant une participation minoritaire ainsi que le moment où il le serait, sa taille et sa réussite; la capacité de la Société à mener à bien un PAPE ou un placement privé visant une participation minoritaire dans des conditions de marché favorables, le fait que la vérification diligente en cours menée par le gouvernement du Québec ne mettra pas au jour des faits ou des circonstances défavorables importants; le respect de toutes les conditions relatives à la réalisation de l'investissement;
l'obtention des approbations requises, notamment celles de tiers et des organismes de réglementation; et la capacité de la Société à mener à bien l'investissement. Pour en savoir davantage sur les hypothèses sur lesquelles reposent les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse, voir les rubriques Prévisions et Énoncés prospectifs du rapport de gestion du rapport financier de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2014. Rien ne peut garantir qu'un PAPE ou un placement privé visant une participation minoritaire, ou l'investissement ou une autre opération sera entrepris ou réalisé en totalité ou en partie ou le moment, la taille et le produit d'un tel placement ou d'une telle opération, qui dépendra de plusieurs facteurs, notamment des conditions qui prévaudront sur le marché.

Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n'est pas exhaustive et qu'il ne faudrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs décrits aux présentes reflètent nos attentes à la date du présent communiqué et pourraient subir des modifications après cette date. À moins d'y être tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont formulés expressément sous réserve de cette mise en garde.

Renseignements