Bombardier Inc.
TSX : BBD.A
TSX : BBD.B
OTCQX : BDRBF

Bombardier Inc.

24 nov. 2015 06h30 HE

Bombardier présente ses objectifs stratégiques et de transformation jusqu'en 2020

- L'entreprise tient aujourd'hui une Journée des investisseurs à New York

- Le chef de la direction et le chef de la direction financière présenteront les objectifs en matière de liquidités et de flux de trésorerie

- L'équipe de haute direction présentera les objectifs de transformation à l'échelle de l'entreprise

- Les présidents des secteurs d'activité donneront un aperçu des efforts déployés au chapitre de la croissance et de la création de valeur

- Les objectifs financiers visent à souligner un portefeuille stabilisé en vue d'une solide exécution d'ici 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 24 nov. 2015) - (TSX:BBD.A)(TSX:BBD.B)(OTCQX:BDRBF) - Bombardier tiendra sa Journée des investisseurs 2015 à New York à compter de 8 h aujourd'hui et passera en revue les objectifs stratégiques quinquennaux de ses secteurs d'activité ainsi que les initiatives globales de transformation.

« Je suis très heureux d'être accompagné aujourd'hui par les hauts dirigeants que je vous ai présentés au cours des derniers mois, a déclaré Alain Bellemare, président et chef de la direction de Bombardier Inc. Je suis persuadé que la solidité et l'expérience sectorielle de notre équipe de dirigeants nous aideront à atteindre les objectifs présentés dans notre stratégie de transformation et de croissance.

« Les discussions d'aujourd'hui donneront à nos parties prenantes un aperçu de notre vision ciblée et disciplinée visant à stabiliser davantage notre entreprise et à réduire les risques auxquels elle est exposée, à renforcer nos liquidités et à la transformer pendant une période de transition. Ces priorités seront mises en œuvre afin de mettre nos secteurs d'activité en position d'accroître notre marge bénéficiaire et d'améliorer nos flux de trésorerie tout au long du plan », a ajouté M. Bellemare.

Parmi les présentations prévues, citons celles de : Alain Bellemare - président et chef de la direction, Lutz Bertling - président, Transport, Nico Buchholz - vice-président principal et chef de la direction de l'approvisionnement, David Coleal - président, Avions d'affaires, Fred Cromer - président, Avions commerciaux, John Di Bert - vice-président principal et chef de la direction financière, Jean Séguin - président, Aérostructures et Services d'ingénierie et Jim Vounassis - vice-président, Stratégie d'exploitation et chef de la direction de la transformation.

Les présentations et les renseignements à propos de la webdiffusion de la Journée des investisseurs 2015 seront disponibles à compter de 8 h à l'adresse www.bombardier.com. L'enregistrement de la webdiffusion sera disponible sur le même site plus tard aujourd'hui.

Voici plus d'information sur les présentations :

8 h to 9 h 45 Impératifs stratégiques Alain Bellemare
Président et chef de la direction
Transformation d'entreprise Jim Vounassis
Vice-président, Stratégie d'exploitation et chef de la direction de la transformation
Transformation de l'approvisionnement Nico Buchholz
Vice-président principal et chef de la direction de l'approvisionnement
Feuille de route en matière de performance financière John Di Bert
Vice-président principal et chef de la direction financière
9 h 45 à 10 h 15 Pause
10 h 15 à 12 h 30 Avions d'affaires David Coleal
Président, Avions d'affaires
Avions commerciaux Fred Cromer
Président, Avions commerciaux
Aérostructures Jean Séguin
Président, Aérostructures et Services d'ingénierie
Transport Lutz Bertling
Président, Transport

Conformément à sa pratique habituelle, Bombardier fera part de ses prévisions formelles pour l'exercice se terminant le 31 décembre 2016 pendant la conférence téléphonique portant sur ses résultats du T4 de 2015 qui se tiendra au mois de février 2016. Cependant, comme l'entreprise est en train d'achever son évaluation servant à l'établissement de ses prévisions pour 2016, Bombardier est en mesure de présenter ci-après des indicateurs directionnels reflétant un premier aperçu des domaines de performance pour l'exercice 2016, par rapport à l'exercice qui se terminera le 31 décembre 2015.

En résumé, l'année 2016 en sera une de transition :

  • Bombardier prévoit que sa situation sur le plan des liquidités sera solide, en raison des investissements annoncés précédemment de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans Bombardier Transport et du gouvernement du Québec dans le programme C Series, dans les deux cas après avoir été réalisés une fois remplies leurs conditions de réalisation respectives;
  • l'utilisation des liquidités devrait s'améliorer grâce aux livraisons de Bombardier Transport et au rajustement déjà annoncé de la cadence de production des avions Global 5000 et Global 6000;
  • le rajustement de la cadence de production des avions Global 5000 et Global 6000 entraînera une baisse des revenus;
  • le RAII sera moins élevé en raison des mêmes facteurs ainsi qu'en raison de l'accélération graduelle du programme C Series;
  • l'année 2016 sera également une année marquée par une exécution disciplinée du plan de transformation et des programmes aéronautiques de Bombardier, ce qui mettra l'entreprise en bonne position pour améliorer graduellement ses bénéfices et ses flux de trésorerie, progressant vers ses objectifs pour 2018 et 2020, comme cela est annoncé dans les présentations affichées aujourd'hui sur le site Web de Bombardier.

D'autres renseignements, notamment les indicateurs directionnels de rendement pour 2016 pour les secteurs d'activité de Bombardier, seront disponibles dans les présentations affichées aujourd'hui sur le site Web de Bombardier.

À propos de Bombardier

Bombardier est le leader mondial de la fabrication d'avions et de trains. Regardant vers l'avenir tout en repoussant les limites du présent, Bombardier fait évoluer la mobilité en répondant à la demande mondiale en moyens de transport plus efficaces, plus durables et plus agréables. Notre leadership résulte d'un vaste éventail de véhicules, de services et, surtout, de nos employés.

Le siège social de Bombardier est situé à Montréal, au Canada. Nos actions (BBD) se négocient à la Bourse de Toronto, et nous sommes l'une des entreprises composant l'indice de durabilité Dow Jones Sustainability North America. Pour l'exercice clos le 31 décembre 2014, nos revenus ont été de 20,1 milliards $. Vous trouverez nouvelles et information à l'adresse bombardier.com ou en nous suivant sur Twitter : @Bombardier.

Bombardier, C Series, Global, Global 5000, Global 6000 et L'évolution de la mobilité sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs qui peuvent comprendre, sans s'y limiter, des déclarations portant sur les objectifs, les prévisions, les cibles, les buts, les priorités, les marchés et les stratégies, la situation financière, les croyances, les perspectives, les projets, les plans, les attentes, les estimations et les intentions de la Société; les perspectives de l'économie générale et les perspectives commerciales, les perspectives et les tendances d'une industrie; la croissance prévue de la demande de produits et de services; le développement de produits, y compris la conception, les caractéristiques, la capacité ou la performance prévues; les dates prévues ou fixées de la mise en service de produits et de services, des commandes, des livraisons, des essais, des délais, des certifications et de l'exécution des projets en général; la position en regard de la concurrence; et l'incidence prévue du cadre législatif et réglementaire et des procédures judiciaires sur les activités de la Société; les liquidités disponibles de la Société et l'examen continu des solutions de rechange stratégiques de la Société; la déclaration selon laquelle la solidité et l'expérience sectorielle de l'équipe de dirigeants aideront la Société à atteindre les objectifs de la stratégie de transformation et de croissance de la Société; les déclarations selon lesquelles la vision ciblée et disciplinée visant à stabiliser davantage la Société et à réduire les risques auxquels elle est exposée, à renforcer les liquidités de la Société et à la transformer pendant une période de transition; les déclarations concernant les priorités qui seront mises en œuvre afin de mettre les secteurs d'activité de la Société en position d'accroître la marge bénéficiaire et d'améliorer les flux de trésorerie tout au long du plan; les déclarations portant sur les prévisions en matière de liquidités, d'utilisation de la trésorerie, de revenus, de RAII, de flux de trésorerie disponibles, de résultat par action et de bénéfices attendus qui résulteront de l'exécution rigoureuse par la Société de son plan de transformation et de ses programmes aéronautiques. Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi d'une terminologie prospective telle que « pouvoir », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « prévoir », « planifier », « entrevoir », « croire », « continuer », « conserver » ou « aligner », de la forme négative de ces termes, de leurs variations ou d'une terminologie semblable ainsi qu'à l'emploi du futur. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que la direction formule des hypothèses et ils sont assujettis à d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que les résultats réels de périodes futures pourraient différer de façon importante des résultats prévus.
Bien que la direction juge ces hypothèses raisonnables et appropriées selon l'information actuellement à sa disposition, il existe un risque qu'elles ne soient pas exactes. Parmi les hypothèses importantes posées par la direction dans le cadre de la préparation des énoncés prospectifs, on note les suivantes : la réalisation de la réorganisation d'entreprise pour former Bombardier Transport; le respect de toutes les conditions relatives à la réalisation de l'investissement dans Bombardier Transport par la Caisse de dépôt et placement du Québec et de l'investissement précédemment annoncé dans le programme C Series par le gouvernement du Québec (collectivement, les investissements); l'obtention des approbations requises, notamment celles des tiers et des organismes de réglementation; la capacité de la Société à mener à bien les investissements; la capacité de la Société d'exécuter et de réaliser les initiatives visant l'amélioration du modèle d'affaires et la réussite du plan de transformation de façon durable; l'amélioration des marges brutes et de la trésorerie découlant des initiatives de transformation OneBT et de l'abandon graduel des contrats datant d'avant; la capacité de gérer les défis qui se présenteront en 2016 et qui découleront de l'accélération graduelle des ventes et de la production des avions C Series, du rajustement de la cadence de production des avions Global 5000 et Global 6000 et de l'augmentation des intérêts débiteurs; les répercussions positives du taux de change en vigueur et de la mise en marché de l'avion Global 7000. Pour en savoir davantage sur les hypothèses sur lesquelles reposent les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse, on se reportera à la rubrique « Prévisions et énoncés prospectifs » respective des sections « Aéronautique » et « Transport » du rapport de gestion de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2014.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, notons les risques liés à la conjoncture économique, au contexte commercial de la Société (tels les risques liés à la situation financière de l'industrie du transport aérien et du transport sur rail, à l'instabilité politique et à des cas de force majeure), à l'exploitation (tels les risques liés au développement de nouveaux produits et services, aux engagements à modalités fixes et à la production et à l'exécution de projets, aux partenaires commerciaux, aux pertes découlant de sinistres et de garanties sur le rendement des produits, aux procédures réglementaires et judiciaires, à l'environnement, à la dépendance de la Société à l'égard de certains clients et fournisseurs, aux ressources humaines), au financement (tels les risques liés aux liquidités et à l'accès aux marchés financiers, aux régimes d'avantages de retraite, à l'exposition au crédit, à certaines clauses restrictives de conventions d'emprunt, au financement en faveur de certains clients et à la dépendance à l'égard de l'aide gouvernementale), au non-respect des conditions relatives à la réalisation de l'investissement, au fait de ne pas obtenir les approbations requises, notamment celles des tiers et des organismes de réglementation, à la modification des modalités de l'investissement et au marché (tels les risques liés aux fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt, à la diminution de la valeur résiduelle et à l'augmentation des prix des produits de base). Pour plus de détails, se reporter à la rubrique « Risques et incertitudes » dans la section « Autres » du rapport de gestion de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2014. Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n'est pas exhaustive et qu'il ne faudrait pas s'y fier indûment. Les énoncés prospectifs décrits aux présentes reflètent les attentes de la direction à la date du présent communiqué de presse et pourraient subir des modifications après cette date. À moins qu'elle n'y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont formulés expressément sous réserve de cette mise en garde.

Le présent communiqué de presse repose sur les résultats établis selon les normes internationales d'information financière (IFRS). Toute référence aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) signifie IFRS, sauf indication contraire. Il repose également sur des mesures non conformes aux PCGR, dont le RAIIA, le RAII avant éléments spéciaux et le RAIIA avant éléments spéciaux, le résultat net ajusté, le résultat par action ajusté et les flux de trésorerie disponibles. Ces mesures non définies par les PCGR découlent directement des états financiers consolidés intermédiaires, mais n'ont pas un sens normalisé prescrit par les IFRS; par conséquent, d'autres sociétés utilisant ces termes peuvent les définir différemment. La direction croit que fournir certaines mesures de performance non conformes aux PCGR, en plus des mesures IFRS, donne aux utilisateurs de notre rapport financier intermédiaire une meilleure compréhension de nos résultats et tendances connexes, et accroît la transparence et la clarté des résultats de base de notre entreprise. Se reporter à la rubrique Mesures financières non conformes aux PCGR et à la rubrique Liquidités et sources de financement de la section Sommaire et à la rubrique Analyse des résultats des sections de chaque secteur d'activité du rapport de gestion de la Société pour la définition de ces indicateurs et pour le rapprochement avec les mesures les plus comparables des IFRS.

Renseignements

  • Isabelle Rondeau
    Directrice, Communications
    Bombardier Inc.
    +1 514 861-9481

    Yan Lapointe
    Gestionnaire, Relations avec les investisseurs
    Bombardier Inc.
    +1 514 861-9481