Bombardier Inc.
TSX : BBD.A
TSX : BBD.B
OTCQX : BDRBF

Bombardier Inc.

10 nov. 2016 06h00 HE

Bombardier présente ses résultats du troisième trimestre de 2016

- Prévoit une rentabilité(1) pour l'exercice dans le haut de la fourchette de prévision(2)

- Affiche une performance sur le plan des flux de trésorerie disponibles bien supérieure à celle de l'an dernier

- Présente une hausse de la marge(1) chez Avions d'affaires, Transport et Aérostructures

- A réalisé le vol inaugural de l'avion Global 7000; en bonne voie d'effectuer sa mise en service en 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 10 nov. 2016) - Bombardier (TSX:BBD.A) (TSX:BBD.B) (OTCQX:BDRBF) a publié aujourd'hui ses résultats du troisième trimestre de 2016 et obtenu de solides résultats dans l'exécution de son plan de redressement.

« Notre essor se renforce avec l'exécution de notre plan de redressement et la transformation de notre entreprise, a dit Alain Bellemare, président et chef de la direction, Bombardier Inc. Au troisième trimestre, nous avons une fois de plus tenu nos engagements financiers, nous avons réalisé les jalons de nos programmes, et nous continuons de mener les actions nécessaires, bien que difficiles, pour améliorer notre productivité, réduire nos coûts et optimiser nos activités opérationnelles. »

Forte de ses solides résultats depuis le début de l'année, Bombardier réitère ses prévisions et annonce qu'elle prévoit terminer l'exercice avec un RAII dans le haut de sa fourchette de prévision, de meilleures marges opérationnelles(1) dans chacun de ses secteurs d'activité et une performance sur le plan des flux de trésorerie disponibles bien meilleure que celle de l'an dernier(2). Pour le troisième trimestre consécutif, les marges RAII avant éléments spéciaux(3) de Transport, d'Avions d'affaires et d'Aérostructures et Services d'ingénierie ont été supérieures à 6 %, attestant des premiers bénéfices du plan de redressement de l'entreprise. Une preuve supplémentaire des progrès réalisés par l'entreprise est le récent vol inaugural de l'avion Global 7000, le nouveau biréacteur d'affaires très long-courrier de Bombardier, établissant une nouvelle catégorie d'avions d'affaires, qui devrait être mis en service en 2018.

« Alors que 2016 s'achève, nous avons confiance en notre stratégie et en notre plan de redressement, et nous sommes persuadés de pouvoir atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés pour 2020, a poursuivi M. Bellemare. Nous gardons nos efforts axés sur l'amélioration de notre efficacité opérationnelle, sur l'accélération sans faille de la production de nos nouveaux programmes et sur le maintien d'une approche disciplinée et proactive visant à générer de la valeur pour nos clients et actionnaires quelles que soient les conditions des marchés.

Bombardier a aussi annoncé qu'elle organisera une Journée des investisseurs le jeudi 15 décembre 2016. Dans le cadre de cette journée, animée par Alain Bellemare, les prévisions pour 2017 seront communiquées et des présentations seront faites par les dirigeants des secteurs d'activité de l'entreprise.

PRINCIPAUX RÉSULTATS

Résultats du trimestre
Trimestres clos les 30 septembre 2016 2015
Revenus 3 736 $ 4 138 $
RAII 63 $ (4 635 )$
Marge RAII 1,7 % ins
RAII avant éléments spéciaux(3) 87 $ 75 $
Marge RAII avant éléments spéciaux 2,3 % 1,8 %
RAIIA avant éléments spéciaux(3) 172 $ 179 $
Marge RAIIA avant éléments spéciaux(3) 4,6 % 4,3 %
Résultat net (94 )$ (4 888 )$
RPA dilué (en dollars) (0,04 )$ (2,20 )$
Résultat net ajusté(3) (10 )$ 2 $
RPA ajusté (en dollars)(3) 0,00 $ 0,00 $
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles 248 $ 501 $
Utilisation des flux de trésorerie disponibles(3) (320 )$ (816 )$
Résultats depuis le début de l'année
Neufs mois clos les 30 septembre 2016 2015
Revenus 11 959 $ 13 155 $
RAII (132 )$ (4 181 )$
Marge RAII (1,1 )% ins
RAII avant éléments spéciaux 323 $ 538 $
Marge RAII avant éléments spéciaux 2,7 % 4,1 %
RAIIA avant éléments spéciaux 595 $ 853 $
Marge RAIIA avant éléments spéciaux 5,0 % 6,5 %
Résultat net (722 )$ (4 663 )$
RPA dilué (en dollars) (0,36 )$ (2,30 )$
Résultat net ajusté (127 )$ 317 $
RPA ajusté (en dollars) (0,09 )$ 0,14 $
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles 874 $ 1 319 $
Utilisation des flux de trésorerie disponibles (1 560 )$ (2 369 )$
Aux 30 septembre 2016 31 décembre 2015
Sources de financement disponibles à court terme(4) 4 446 $ 4 014 $
Tous les montants de ce communiqué de presse sont exprimés en dollars américains, à moins d'indication contraire.
Les montants des tableaux sont en millions, sauf les montants par action, à moins d'indication contraire.

Bombardier a affiché des revenus consolidés de 3,7 milliards $ pour le trimestre et de 12,0 milliards $ pour la période de neuf mois, par suite de la réduction planifiée des revenus tirés des avions d'affaires et du report de la comptabilisation des revenus à la suite d'une gestion active des projets et des liquidités chez Transport.

Le RAII avant éléments spéciaux a été respectivement de 87 millions $ et 323 millions $ pour le trimestre et la période de neuf mois, les améliorations de marge d'Avions d'affaires, de Transport et d'Aérostructures et Services d'ingénierie ayant été partiellement contrebalancées par l'incidence de l'accélération de la cadence de production des avions du programme C Series. Une amélioration de respectivement 496 millions $ et de 809 millions $ de l'utilisation des flux de trésorerie disponibles pour le trimestre et la période de neuf mois, reflétant la poursuite de la gestion rigoureuse des liquidités et de la réduction des dépenses de développement à la suite de la certification des deux avions CS100 et CS300. Avec la réalisation de l'investissement dans le capital-actions par le gouvernement du Québec (par l'intermédiaire d'Investissement Québec), Bombardier affichait au 30 septembre 2016 de solides sources de financement disponibles à court terme stables de 4,4 milliards $.

Ces résultats permettent à Bombardier d'être fermement convaincue qu'elle dépassera ses prévisions de rentabilité(1) de tous ses secteurs d'activité, ce qui porterait la prévision de RAII avant éléments spéciaux consolidé entre 350 millions $ et 400 millions $ pour 2016. L'entreprise précise aussi sa prévision de revenus en la portant à environ 16,5 milliards $ et confirme sa prévision d'utilisation de flux de trésorerie disponibles à l'intérieur d'une fourchette de 1,15 milliard $ à 1,45 milliard $, comme annoncé auparavant, à la suite de la révision des prévisions de livraisons d'avions C Series attribuable aux retards de livraison des moteurs(2).

RÉSULTATS ET FAITS SAILLANTS SECTORIELS

Avions d'affaires

Résultats du trimestre
Trimestres clos les 30 septembre 2016 2015 Écart
Revenus 1 314 $ 1 558 $ (16 )%
Nombre de livraisons d'avions (en unités) 36 43 (7 )
Commandes nettes (en unités) 22 (32 ) 54
Ratio de nouvelles commandes sur livraisons 0,6 ins ins
RAII 84 $ (1 115 ) $ ins
Marge RAII 6,4 % ins ins
RAII avant éléments spéciaux 84 $ 54 $ 56 %
Marge RAII avant éléments spéciaux 6,4 % 3,5 % 290 pdb
RAIIA avant éléments spéciaux 120 $ 99 $ 21 %
Marge RAIIA avant éléments spéciaux 9,1 % 6,4 % 270 pdb
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles 165 $ 172 $ (4 )%
Aux 30 septembre 2016 31 décembre 2015
Carnet de commandes (en milliards de dollars) 16,5 $ 17,2 $ (4 )%
  • Pour le troisième trimestre consécutif, nous avons connu une solide performance sur le plan des livraisons. Au cours de la période de neuf mois close le 30 septembre 2016, nous avons livré 109 avions et réalisé un ratio de nouvelles commandes sur livraisons de 0,8.
  • Nous avons dégagé une marge RAII avant éléments spéciaux de 6,6 % pour la période de neuf mois close le 30 septembre 2016, alimentée par l'amélioration de notre modèle d'affaires et nos initiatives de transformation.
  • Compte tenu des résultats à ce jour, nous revoyons à la hausse nos prévisions pour l'exercice, soit des revenus d'environ 5,5 milliards $, plus de 150 livraisons et une marge RAII avant éléments spéciaux supérieure à 6 %(2).

Avions commerciaux

Résultats du trimestre
Trimestres clos les 30 septembre 2016 2015 Écart
Revenus 538 $ 480 $ 12 %
Nombre de livraisons d'avions (en unités) 16 14 2
Commandes nettes (en unités) (9 ) 2 (11 )
Ratio de nouvelles commandes sur livraisons ins 0,1 ins
RAII (107 )$ (3 624 )$ ins
Marge RAII (19,9 )% ins ins
RAII avant éléments spéciaux (107 )$ (63 )$ (70 )%
Marge RAII avant éléments spéciaux (19,9 )% (13 )% (680) pdb
RAIIA avant éléments spéciaux (96 )$ (40 )$ (140 )%
Marge RAIIA avant éléments spéciaux (17,8 )% (8,3 )% (950) pdb
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles 47 $ 299 $ (84 )%
  • Le 11 juillet 2016, l'avion CS300 a obtenu sa certification de type de Transports Canada (TC). Nos efforts visent maintenant à accroître notre efficacité tout en accélérant la cadence vers la production à plein régime, à continuer d'accroître notre carnet de commandes, à livrer des avions C Series et à offrir du soutien à la clientèle.
  • À la suite de la livraison du premier avion CS100 à l'exploitant de lancement Swiss International Air Lines (SWISS) le 29 juin 2016, la mise en service de l'avion le 15 juillet 2016 a été un succès, le vol commercial inaugural menant des passagers de Zurich à Paris. SWISS exploite actuellement trois avions CS100.
  • Nous avons ajusté nos prévisions de livraisons d'avions C Series pour l'ensemble de l'exercice, les faisant passer de 15 à 7 avions en raison des retards de livraison des moteurs par notre fournisseur Pratt & Whitney. Nous avons aussi mis à jour la prévision de revenus d'Avions commerciaux à environ 2,7 milliards $ et porté celle de ses résultats à un RAII avant éléments spéciaux négatif d'environ 450 millions $ découlant d'une rigoureuse gestion des coûts(2).

Aérostructures et Services d'ingénierie

Résultats du trimestre
Trimestres clos les 30 septembre 2016 2015 Écart
Revenus 337 $ 411 $ (18 )%
Nouvelles commandes externes 104 $ 110 $ (5 )%
Ratio de nouvelles commandes externes sur revenus externes 1,0 0,9 0,1
RAII 20 $ 30 $ (33 )%
Marge RAII 5,9 % 7,3 % (140) pdb
RAII avant éléments spéciaux 29 $ 30 $ (3 )%
Marge RAII avant éléments spéciaux 8,6 % 7,3 % 130 pdb
RAIIA avant éléments spéciaux 42 $ 43 $ (2 )%
Marge RAIIA avant éléments spéciaux 12,5 % 10,5 % 200 pdb
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles 7 $ 1 $ 600 %
  • Nous révisons pour l'ensemble de l'exercice 2016 la prévision de revenus d'Aérostructures et Services d'ingénierie à environ 1,6 milliard $, et celle de marge RAII avant éléments spéciaux à environ 8 %(2).

Transport

Résultats du trimestre
Trimestres clos les 30 septembre 2016 2015 Écart
Revenus 1 782 $ 1 985 $ (10 )%
Nouvelles commandes (en milliards de dollars) 2,9 $ 2,2 $ 32 %
Ratio de nouvelles commandes sur revenus 1,6 1,1 0,5
RAII 125 $ 109 $ 15 %
Marge RAII 7,0 % 5,5 % 150 pdb
RAII avant éléments spéciaux 140 $ 109 $ 28 %
Marge RAII avant éléments spéciaux 7,9 % 5,5 % 240 pdb
RAIIA avant éléments spéciaux 164 $ 131 $ 25 %
Marge RAIIA avant éléments spéciaux 9,2 % 6,6 % 260 pdb
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles 28 $ 29 $ (3 )%
Aux 30 septembre 2016 31 décembre 2015
Carnet de commandes (en milliards de dollars) 31,0 $ 30,4 $ 2 %
  • Notre transformation opérationnelle donne des résultats. Au cours du trimestre clos le 30 septembre 2016, la marge RAII avant éléments spéciaux a continué de progresser pour s'établir à 7,9 %, pour une marge RAII avant éléments spéciaux de 6,7 % pour la période de neuf mois.
  • Compte tenu des résultats à ce jour, nous portons notre prévision de rentabilité pour l'exercice à plus de 6,5 %. Nous révisons la prévision de revenus de Transport pour l'exercice 2016 à environ 8,0 milliards $(2).
  • InnoTrans, la plus grande foire commerciale de la technologie du transport au monde, s'est tenue en septembre 2016 à Berlin, en Allemagne. En tant qu'entreprise innovante, nous avons lancé des solutions de mobilité dernier cri comme nos trains TALENT 3 ainsi que présenté notre concept de plateforme MOVIA Maxx et notre système de signalisation OPTIFLO.
  • En septembre 2016, nous avons signé des contrats avec Angel Trains et Abellio Greater Anglia au R.-U. pour livrer 665 voitures AVENTRA et offrir des services de maintenance pour la concession ferroviaire East Anglia d'Abellio. Les contrats sont d'une valeur totale d'environ 1,2 milliard $, portant le ratio de nouvelles commandes sur revenus à 1,6 pour le trimestre.
  • En septembre 2016, nous avons signé un accord stratégique avec le constructeur de matériel roulant chinois, China Railway Rolling Stock Corporation (CRRC), visant à étendre et à approfondir notre relation. L'accord établit un cadre dont le but est de tirer parti de nos forces complémentaires pour des projets sélectionnés afin de fournir une valeur additionnelle aux clients, mieux servir le marché mondial croissant du matériel de transport ferroviaire et soutenir nos objectifs mutuels de croissance à long terme. Les domaines potentiels de coopération future comprennent le développement des marchés chinois et international et la gestion de ressources communes de fabrication.

À propos de Bombardier

Bombardier est le leader mondial de la fabrication d'avions et de trains. Regardant vers l'avenir tout en repoussant les limites du présent, Bombardier fait évoluer la mobilité en répondant à la demande mondiale en moyens de transport plus efficaces, plus durables et plus agréables. Notre leadership résulte d'un vaste éventail de véhicules, de services et, surtout, de nos employés.

Le siège social de Bombardier est situé à Montréal, au Canada. Nos actions (BBD) se négocient à la Bourse de Toronto, et nous sommes l'une des entreprises composant l'indice de durabilité Dow Jones Sustainability North America. Pour l'exercice clos le 31 décembre 2015, nos revenus ont été de 18,2 milliards $. Vous trouverez nouvelles et information à www.bombardier.com ou en nous suivant sur Twitter @Bombardier.

AVENTRA, Bombardier, CS100, CS300, C Series, Global, Global 7000, L'évolution de la mobilité, MOVIA, OPTIFLO et TALENT sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

Le rapport de gestion et les états financiers intérimaires consolidés sont disponibles à l'adresse ri.bombardier.com.

ins : information non significative
pdb : point de base
(1) Défini comme le RAII avant éléments spéciaux ou la marge RAII avant éléments spéciaux. Mesures financières non conformes aux PCGR. Voir la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PCGR à la fin du présent communiqué de presse.
(2) Se reporter aux énoncés prospectifs à la fin du présent communiqué de presse et à la rubrique Mise à jour des prévisions et énoncés prospectifs figurant dans le rapport de gestion de la Société pour plus de détails.
(3) Mesures financières non conformes aux PCGR. Se reporter à la mise en garde relative aux mesures non conformes aux PCGR à la fin du présent communiqué de presse.
(4) Définies comme la trésorerie et les équivalents de trésorerie plus le montant disponible en vertu des facilités de crédit renouvelables.

MISE EN GARDE RELATIVE AUX MESURES NON CONFORMES AUX PCGR

Ce communiqué de presse repose sur les résultats établis selon les normes internationales d'information financière (IFRS). Toute référence aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) signifie IFRS, sauf indication contraire. Il repose également sur des mesures non conformes aux PCGR, dont le RAII avant éléments spéciaux, la marge RAII avant éléments spéciaux, les flux de trésorerie disponibles et l'utilisation des flux de trésorerie disponibles. Ces mesures non définies par les PCGR découlent directement des états financiers consolidés intermédiaires, mais n'ont pas un sens normalisé prescrit par les IFRS. L'exclusion de certains éléments des mesures de rendement non conformes aux PCGR ne signifie pas que ces éléments sont nécessairement ponctuels. De temps à autre, nous pouvons exclure d'autres éléments si nous croyons que, ce faisant, cela améliore la transparence et la comparabilité de l'information. D'autres entités de notre industrie peuvent définir de manière différente des mesures non conformes aux PCGR ayant une appellation similaire. Dans ce cas, il peut être difficile de comparer le rendement de ces entités à notre rendement selon des mesures non conformes aux PCGR ayant une appellation similaire.

La direction croit que fournir certaines mesures de performance non conformes aux PCGR, en plus des mesures IFRS, donnent aux utilisateurs du rapport financier intermédiaire de la Société une meilleure compréhension des résultats et tendances connexes de la Société, et accroît la transparence et la clarté des résultats de base de la Société. C'est pourquoi un grand nombre d'utilisateurs de notre rapport de gestion et de cette présentation analyse nos résultats d'après ces mesures de rendement. Par exemple, le RAII avant éléments spéciaux exclut des éléments qui ne reflètent pas notre rendement de base ou dont l'exclusion aidera les utilisateurs à mieux comprendre nos résultats de la période. Nous sommes d'avis que ces mesures aident les utilisateurs de notre rapport de gestion et de cette présentation à mieux analyser les résultats, améliorent la comparabilité de nos résultats d'une période à l'autre ainsi que la comparabilité avec nos pairs.

Se reporter à la rubrique Mesures financières non conformes aux PCGR de la section Sommaire du rapport de gestion de la Société pour les définitions de ces indicateurs et se reporter ci-dessous pour le rapprochement avec les mesures les plus comparables des IFRS.

Rapprochement des résultats sectoriels et des résultats consolidés
Trimestres clos
les 30 septembre
Neuf mois clos
les 30 septembre
2016 2015 2016 2015
Revenus
Avions d'affaires 1 314 $ 1 558 $ 4 090 $ 4 910 $
Avions commerciaux 538 480 1 918 1 751
Aérostructures et Services d'ingénierie 337 411 1 230 1 354
Transport 1 782 1 985 5 626 6 117
Siège social et élimination (235 ) (296 ) (905 ) (977 )
3 736 $ 4 138 $ 11 959 $ 13 155 $
RAII avant éléments spéciaux
Avions d'affaires 84 $ 54 $ 269 $ 280 $
Avions commerciaux (107 ) (63 ) (276 ) (83 )
Aérostructures et Services d'ingénierie 29 30 94 113
Transport 140 109 379 342
Siège social et élimination (59 ) (55 ) (143 ) (114 )
87 $ 75 $ 323 $ 538 $
Éléments spéciaux
Avions d'affaires - $ 1 169 $ (109 ) $ 1 180 $
Avions commerciaux - 3 561 483 3 560
Aérostructures et Services d'ingénierie 9 - (10 ) (1 )
Transport 15 - 144 -
Siège social et élimination - (20 ) (53 ) (20 )
24 $ 4 710 $ 455 $ 4 719 $
RAII
Avions d'affaires 84 $ (1 115 ) $ 378 $ (900 ) $
Avions commerciaux (107 ) (3 624 ) (759 ) (3 643 )
Aérostructures et Services d'ingénierie 20 30 104 114
Transport 125 109 235 342
Siège social et élimination (59 ) (35 ) (90 ) (94 )
63 $ (4 635 ) $ (132 ) $ (4 181 ) $
Rapprochement du RAIIA avant éléments spéciaux et du RAIIA, par rapport au RAII
Trimestres clos
les 30 septembre
Neuf mois clos
les 30 septembre
2016 2015 2016 2015
RAII 63 $ (4 635 ) $ (132 )$ (4 181 )$
Amortissement 85 104 272 315
Charge de dépréciation des immobilisations corporelles et incorporelles(1) - 4 004 - 4 004
RAIIA 148 (527 ) 140 138
Éléments spéciaux excluant la charge de dépréciation des immobilisations corporelles et incorporelles(1) 24 706 455 715
RAIIA avant éléments spéciaux 172 $ 179 $ 595 $ 853 $
(1) Se reporter à la rubrique Résultats opérationnels consolidés du rapport de gestion de la Société pour des détails sur les éléments spéciaux.
Rapprochement du résultat net ajusté et du résultat net
Trimestres clos les 30 septembre
2016 2015
(par action) (par action)
Résultat net (94 ) $ (4 888 ) $
Ajustements du RAII liés aux éléments spéciaux 24 0,01 $ 4 710 2,11 $
Ajustements de la charge nette de financement liés à ce qui suit :
Variation nette des provisions découlant des fluctuations de taux d'intérêt et de la perte nette sur certains instruments financiers 50 0,02 57 0,03
Désactualisation des obligations nettes au titre des avantages de retraite 16 0,01 18 0,01
Incidence fiscale des éléments spéciaux et autres éléments d'ajustement (6 ) 0,00 105 0,05
Résultat net ajusté (10 ) $ 2 $
Rapprochement du résultat net ajusté et du résultat net
Neuf mois clos les 30 septembre
2016 2015
(par action) (par action)
Résultat net (722 ) $ (4 663 ) $
Ajustements du RAII liés aux éléments spéciaux 455 0,21 $ 4 719 2,31 $
Ajustements de la charge nette de financement liés à ce qui suit :
Variation nette des provisions découlant des fluctuations de taux d'intérêt et de la perte nette sur certains instruments financiers 75 0,03 80 0,04
Désactualisation des obligations nettes au titre des avantages de retraite 50 0,02 55 0,03
Charge d'intérêt liée à un litige fiscal 26 0,01 - -
Coûts de transaction rattachés à l'option de conversion incorporée dans l'investissement de la Caisse de dépôt et placement du Québec 8 0,00 - -
Perte sur remboursement de dette à long terme - - 22 0,01
Incidence fiscale des éléments spéciaux et autres éléments d'ajustement (19 ) 0,00 104 0,05
Résultat net ajusté (127 ) $ 317 $
Rapprochement du RPA ajusté et du RPA dilué (en dollars)
Trimestres clos les 30 septembre
2016 2015
RPA dilué (0,04 ) $ (2,20 ) $
Incidence des éléments spéciaux et des autres éléments d'ajustement 0,04 2,20
RPA ajusté 0,00 $ 0,00 $
Rapprochement du RPA ajusté et du RPA dilué (en dollars)
Neuf mois clos les 30 septembre
2016 2015
RPA dilué (0,36 ) $ (2,30 ) $
Incidence des éléments spéciaux et des autres éléments d'ajustement 0,27 2,44
RPA ajusté (0,09 ) $ 0,14 $
Rapprochement de l'utilisation des flux de trésorerie disponibles
et des flux de trésorerie liés aux activités opérationelles
Trimestres clos
les 30 septembre
Neuf mois clos
les 30 septembre
2016 2015 2016 2015
Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles (72 ) $ (315 ) $ (686 ) $ (1 050 ) $
Additions nettes aux immobilisations corporelles et incorporelles (248 ) (501 ) (874 ) (1 319 )
Utilisation des flux de trésorerie disponibles (320 ) $ (816 ) $ (1 560 ) $ (2 369 ) $

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, qui peuvent comprendre, sans s'y limiter, des déclarations portant sur nos objectifs, nos prévisions, nos cibles, nos buts, nos priorités, nos marchés et nos stratégies, notre situation financière, nos croyances, nos perspectives, nos plans, nos attentes, nos anticipations, nos estimations et nos intentions; les perspectives de l'économie générale et les perspectives commerciales, les perspectives et les tendances d'une industrie; la croissance prévue de la demande de produits et de services; le développement de produits, y compris la conception, les caractéristiques, la capacité et la performance projetées; les dates prévues ou fixées de la mise en service de produits et de services, des commandes, des livraisons, des essais, des délais, des certifications et de l'exécution des projets en général; notre position en regard de la concurrence; l'incidence prévue du cadre législatif et réglementaire et des procédures judiciaires sur notre entreprise et nos activités; les liquidités disponibles et l'examen continu des solutions de rechange stratégiques et financières; l'incidence de l'investissement par le gouvernement du Québec dans la Société en commandite Avions C Series (l'investissement dans le programme C Series) et du placement privé visant une participation minoritaire de la Caisse dans Transport (l'investissement de la Caisse et, avec l'investissement dans le programme C Series, les investissements) sur la gamme des possibilités qui s'offrent à nous, y compris notre participation à une future consolidation dans le secteur; la structure du capital et de gouvernance du secteur Transport après l'investissement de la Caisse, et du secteur Avions commerciaux après l'investissement dans le programme C Series; l'incidence et les avantages escomptés des investissements sur nos activités, notre infrastructure, nos occasions, notre situation financière, notre accès à des capitaux et notre stratégie générale; et l'incidence des investissements sur notre bilan et notre situation financière.

Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme « pouvoir », « prévoir », « devoir », « avoir l'intention de », « estimer », « planifier », « entrevoir », « croire », « continuer », « maintenir » ou « aligner », la forme négative de ces termes, leurs variations ou une terminologie semblable. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que la direction formule des hypothèses et ils sont assujettis à d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que nos résultats réels de périodes futures pourraient différer de façon importante des résultats prévus décrits dans les énoncés prospectifs . Bien que la direction juge ces hypothèses raisonnables et appropriées selon l'information à sa disposition, il existe un risque qu'elles ne soient pas exactes.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, notons, sans s'y limiter, les risques liés à la conjoncture économique, à notre contexte commercial (tels les risques liés à la situation financière de l'industrie du transport aérien, des clients d'avions d'affaires et de l'industrie du transport sur rail; à la politique commerciale; à l'accroissement de la concurrence; à l'instabilité politique et à des cas de force majeure), à l'exploitation (tels les risques liés au développement de nouveaux produits et services; au développement de nouvelles activités; à la certification et à l'homologation de produits et services; aux engagements à prix et à terme fixes, à la production et à l'exécution de projets; aux pressions sur les flux de trésorerie exercées par les fluctuations liées aux cycles de projet et au caractère saisonnier; à notre capacité de mettre en œuvre et de réaliser avec succès notre stratégie et notre plan de transformation; aux partenaires commerciaux; aux pertes découlant de sinistres et de garanties sur la performance des produits; aux procédures réglementaires et judiciaires; à l'environnement; à notre dépendance à l'égard de certains clients et fournisseurs; aux ressources humaines; à la fiabilité des systèmes informatiques; à la fiabilité des droits relatifs à la propriété intellectuelle; et au caractère adéquat de la couverture d'assurance), au financement (tels les risques liés aux liquidités et à l'accès aux marchés financiers; aux régimes d'avantages de retraite; à l'exposition au risque de crédit; aux obligations importantes au titre des paiements de la dette et des intérêts; à certaines clauses restrictives de conventions d'emprunt; à l'aide du financement en faveur de certains clients; et à la dépendance à l'égard de l'aide gouvernementale), au marché (tels les risques liés aux fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt; à la diminution de la valeur résiduelle; à l'augmentation des prix des produits de base; et aux fluctuations du taux d'inflation). Pour plus de détails, se reporter à la rubrique Risques et incertitudes dans la section Autres du rapport de gestion de notre rapport financier pour l'exercice clos le 31 décembre 2015. Pour en savoir davantage sur les hypothèses sur lesquelles reposent les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse, voir les rubriques Prévisions et énoncés prospectifs du rapport de gestion de notre rapport financier pour l'exercice clos le 31 décembre 2015.

Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n'est pas exhaustive et qu'il ne faudrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs décrits aux présentes reflètent les attentes de la direction à la date du présent communiqué de presse et pourraient subir des modifications après cette date. À moins d'y être tenus selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, nous nions expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont formulés expressément sous réserve de cette mise en garde.

Renseignements

  • Bombardier Inc.
    Simon Letendre
    Conseiller principal, Affaires publiques
    +1 514 861 9481

    Bombardier Inc.
    Patrick Ghoche
    Vice-président, Relations avec les investisseurs
    +1 514 861 5727