RONA INC.
TSX : RON

RONA INC.

12 mai 2009 08h34 HE

Bonne exécution du programme PEP et gestion rigoureuse du bilan pour RONA au premier trimestre 2009 malgré le contexte difficile

BOUCHERVILLE, QUEBEC--(Marketwire - 12 mai 2009) - RONA inc. (TSX:RON)

FAITS SAILLANTS DU PREMIER TRIMESTRE

- Baisse des ventes consolidées de 7,2 % attribuable à l'incertitude économique ainsi qu'à un effet saisonnier amplifié par des conditions météorologiques défavorables à l'activité de rénovation-construction.

- Ventes du secteur de la distribution en hausse de 0,2 % provenant du recrutement de nouveaux marchands.

- Croissance des ventes à la clientèle commerciale et professionnelle du réseau de magasins à grande surface et de la Division du marché commercial et professionnel de RONA en Ontario en dépit du ralentissement en cours dans ce marché.

- Augmentation de 28 points de base de la marge brute et de 72 points de base de la marge brute ajustée.

- Réduction de 71 millions $, ou 7,3 % des inventaires comparables.

- Réduction de l'endettement net de 222,3 millions $ comparativement à 2008, résultant en une baisse de 25,7 % de la dépense d'intérêt sur la dette à long terme et les emprunts bancaires.

- Perte nette de 2,5 millions $, soit 0,02 $ par action diluée comparativement à une perte nette de 2,4 millions, soit 0,02 $ par action diluée en 2008, montant retraité pour tenir compte de l'application d'une nouvelle norme comptable.

- Poursuite de l'optimisation et de l'expansion du réseau par la rénovation des magasins Réno-Dépôt d'Anjou et de St-Hubert au Québec, le recrutement de six nouveaux marchands indépendants et l'agrandissement de 180 000 pieds carrés du centre de distribution spécialisé en produits de plomberie, situé en Ontario.

RONA inc. (TSX:RON), le plus important distributeur et détaillant canadien d'articles de quincaillerie, de rénovation et de jardinage, annonce une baisse de 7,2 % de ses ventes consolidées, lesquelles ont atteint 846,0 millions de dollars pour le premier trimestre 2009 comparativement à 911,5 millions en 2008. Cette diminution provient principalement d'une baisse de 8,5 % des ventes comparables, attribuable en grande partie au faible niveau de confiance des consommateurs canadiens envers l'économie et la baisse importante des mises en chantier dans l'ouest du pays, ainsi qu'à un effet saisonnier amplifié par une période de froid intense en début d'exercice ayant affecté, entre autres, les ventes de matériaux de construction et de produits forestiers d'un bout à l'autre du pays. Les conditions météorologiques ont également été particulièrement défavorables dans l'Ouest canadien au mois de mars avec des records de précipitations en Alberta. Mentionnons que les ventes du secteur de la distribution ont affiché une légère hausse au cours du trimestre reflétant le recrutement de nouveaux marchands affiliés dans la dernière année. Enfin, les ventes à la clientèle commerciale et professionnelle du réseau de magasins à grande surface et de la Division du marché commercial et professionnel de RONA en Ontario ont augmenté au cours du trimestre en dépit du ralentissement en cours dans ce marché.

Le lecteur du présent Communiqué doit porter attention à l'application d'une nouvelle norme comptable au premier trimestre de l'exercice, laquelle a eu pour effet de modifier les résultats divulgués au premier trimestre 2008. Pour une description sommaire des effets de cette nouvelle norme sur les résultats consolidés de RONA, consultez la section nouvelle norme à la page 2 du présent Communiqué et pour une description détaillée, consultez la note 2 aux états financiers consolidés de la Compagnie.

Le bénéfice d'exploitation a atteint 25,5 millions de dollars pour le premier trimestre 2009, en baisse de 1,1 million, soit 4,2 % sur les 26,6 millions enregistrés en 2008. Cette diminution s'explique principalement par la pression actuelle sur les ventes dans l'industrie de la rénovation-construction attribuable à la baisse du niveau de confiance des consommateurs et à l'effet saisonnier. Cette pression a un effet plus important sur les résultats du premier et du quatrième trimestres que sur ceux des deuxième et troisième trimestres puisque le début et la fin de l'exercice représentent les périodes les moins achalandées de l'année où les coûts variables sont plus difficilement compressibles. Les nombreuses améliorations d'efficacité enregistrées dans le cadre de la Phase 1 du plan stratégique 2008-2011, soit le programme PEP, ont cependant permis d'atténuer l'effet négatif relié à ces facteurs.

Malgré une hausse de 28 points de base de la marge brute et de 72 points de base de la marge brute ajustée, la marge d'exploitation a augmenté de seulement 9 points de base au cours du trimestre, passant de 2,92 % en 2008 à 3,01 % en 2009. Tel que mentionné dans l'explication de la baisse du bénéfice d'exploitation, comme le premier trimestre représente une faible proportion du volume d'affaires de l'année, les coûts variables sont plus difficilement compressibles au cours de cette période, ce qui exerce une pression importante sur la marge d'exploitation. Toutefois, cet effet a été atténué par une hausse substantielle de la marge d'exploitation des activités de distribution.

Pour le premier trimestre 2009, RONA a affiché une perte nette de 2,5 millions de dollars, soit 0,02 $ par action comparativement à une perte nette de 2,4 millions, ou 0,02 $ par action au premier trimestre 2008. Il s'agit d'une baisse de 0,1 million de dollars reflétant, tel que mentionné précédemment, la pression actuelle sur les ventes dans l'industrie de la rénovation-construction et un effet saisonnier amplifié par les conditions météorologiques défavorables. Ces éléments ont été presque entièrement compensés par les mesures d'amélioration de l'efficacité reliées au programme PEP et par la diminution des frais d'intérêts.

"Nous débutons l'exercice 2009 comme nous avons terminé l'exercice 2008 c'est-à-dire, avec une très bonne exécution du programme PEP (productivité, efficacité, profitabilité), soit l'amélioration de notre marge brute, la réduction des inventaires comparables et la réduction des coûts de logistique. Ces éléments nous ont d'ailleurs permis d'atténuer les effets de la récession en cours sur les ventes de notre secteur du détail, lesquelles ont également été affectées par des conditions météorologiques particulièrement défavorables en janvier et en mars. Nous avons considérablement amélioré notre bilan par une réduction significative de notre niveau d'endettement et de nos frais financiers au cours du premier trimestre. Bien que le programme PEP ait permis d'atténuer une très grande partie des effets négatifs liés aux conditions économiques difficiles de 2008 et du premier trimestre 2009, nous estimons que l'environnement économique actuel pourrait continuer d'avoir des répercussions sur notre environnement d'affaires et conséquemment sur nos ventes comparables et nos bénéfices au cours des prochains trimestres", a déclaré Robert Dutton, président et chef de la direction de RONA.

"Compte tenu du contexte, nous entendons poursuivre avec vigueur la réalisation des diverses mesures pour stimuler les ventes et améliorer l'efficacité dans le cadre du programme PEP au cours des prochains trimestres. Nous demeurerons très vigilants tout au long de l'année afin d'adapter nos activités d'exploitation et nos investissements à la conjoncture particulière prévue en 2009. Nous prévoyons d'ailleurs réduire nos investissements en immobilisations de près de 50 millions de dollars, soit 25 % en 2009 et continuer à réduire les inventaires ainsi que les frais administratifs. Nous demeurons toutefois confiants quant aux facteurs fondamentaux qui soutiennent la demande pour les projets de rénovation d'autant plus qu'elle devrait être stimulée par les crédits d'impôts à la rénovation mis en place par le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec en début d'exercice 2009 et rapidement bonifiés par RONA par la suite. Enfin, nous estimons que les conditions de marché actuelles représentent un important potentiel pour la consolidation du marché canadien de la rénovation-construction et entendons poursuivre nos efforts en ce sens au cours des prochains trimestres", a conclu M. Dutton.

FAITS SAILLANTS FINANCIERS DU PREMIER TRIMESTRE 2009

Nouvelle norme comptable

Au début de l'exercice 2009, la compagnie a adopté rétroactivement le chapitre 3064 du Manuel de l'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA), Ecarts d'acquisition et actifs incorporels, remplaçant le chapitre 3062 du même nom. Ce chapitre établit les normes de comptabilisation, d'évaluation, de présentation et d'information applicables aux écarts d'acquisition et aux actifs incorporels, y compris les actifs incorporels développés à l'interne. Les frais de préouverture de magasins et de centres de distribution (auparavant inclus dans les autres éléments d'actifs), les frais de publicité dont ceux relatifs aux ouvertures de magasin ainsi que les frais engagés dans le cadre de la commandite olympique et paralympique (auparavant inclus dans les frais payés d'avance), ne répondent plus aux exigences du nouveau chapitre. Les soldes de ces actifs au 31 décembre 2007, soit au début du premier trimestre 2008, ont été retraités et présentés dans les bénéfices non répartis et les résultats de 2008 ont également été retraités afin de les rendre comparables à ceux de 2009.

En résumé, le bénéfice d'exploitation du premier trimestre 2008 a été diminué de 6,8 millions de dollars, l'amortissement et dépréciation de 1,9 million et le bénéfice net de 3,4 millions, soit une diminution de 0,03 $ par action. Les frais payés d'avance ont également été réduits de 21,7 millions de dollars, les autres éléments d'actifs de 11,1 millions et les bénéfices non répartis de 20,5 millions. L'impact détaillé de l'application des recommandations du nouveau chapitre sur les états financiers consolidés au cours de sa première période d'application est décrit à la note 2 aux états financiers consolidés.

Eléments de conjoncture

Au cours du premier trimestre 2009, plusieurs éléments ont contribué à maintenir le niveau de confiance des consommateurs canadiens à un bas historique. Le taux de chômage a atteint son plus haut niveau depuis 2003, à 7,7 % en février dernier, alors que la décroissance économique a été plus sévère que prévu. D'ailleurs, dans son Rapport sur la politique monétaire du mois d'avril, la Banque du Canada a indiqué que dans le contexte de forte incertitude prolongée, la récession qui a frappé l'économie mondiale s'est intensifiée et est devenue plus synchronisée depuis la parution de sa mise à jour publiée en janvier dernier. Elle a également indiqué que bien que les autorités monétaires et budgétaires mènent des actions plus énergiques, la mise en oeuvre de mesures visant à stabiliser le système financier mondial prend plus de temps que prévu. En conséquence, la Banque du Canada prévoit que la récession au Canada sera plus profonde qu'anticipé et que l'économie devrait se contracter de 3,0 % en 2009, un niveau nettement inférieur à sa prévision d'une décroissance de 1,2 % publiée en janvier dernier. Mentionnons qu'en 2008, l'économie canadienne a affiché une croissance de 0,7 % de son PIB alors qu'en 2007, elle a connu une croissance de 2,7 %. Compte tenu des circonstances, la Banque du Canada a abaissé son taux directeur à 0,25 % en avril, un niveau qu'elle estime être la valeur plancher de ce taux. Depuis la fin 2007, la Banque du Canada a abaissé son taux directeur de 425 points de base.

Cet environnement économique particulier a été défavorable à l'activité de rénovation-construction comme le témoigne les fortes baisses de mises en chantier depuis le début de l'année, particulièrement dans l'ouest du pays. D'ailleurs pour le premier trimestre 2009, les mises en chantier de maisons individuelles ont connu une décroissance de 46,4 % en milieu urbain au Canada selon les estimations de la SCHL. La décroissance a été particulièrement forte en Colombie-Britannique où les mises en chantier de maisons individuelles ont diminué de 69 % alors qu'elles ont diminué de 43,1 % en Alberta et de 51,9 % en Ontario. Au Québec, la baisse des mises en chantier a été moins prononcée, soit de 24,1 % alors que dans les provinces de l'Atlantique, les mises en chantier de maisons individuelles ont diminué de 28,2 %. Les plus récentes statistiques publiées pour la revente de maisons et les prix de vente moyens des maisons sont également à la baisse particulièrement dans l'ouest du pays et en Ontario. Au Québec et dans les provinces de l'Atlantique, les prix de vente moyens ont augmenté.

Le très bas niveau des taux hypothécaires en vigueur ainsi que la mise en place de crédits d'impôts à la rénovation au fédéral et au provincial devraient toutefois stimuler l'activité de rénovation au pays. Rappelons également que les tendances sont toujours favorables à la rénovation au Canada alors que plus de 65 % des logements qui ont plus de 25 ans nécessitent des travaux de maintenance et de réparation. De plus, les baby-boomers représentent environ 30 % de la population et investissent d'importantes sommes, soit dans leur maison ou leur résidence secondaire et il y a toujours un fort engouement pour les activités de décoration et de jardinage. Enfin, de plus en plus, les nouvelles générations de Canadiens recherchent des solutions clés en main pour leurs projets de rénovation et un service hors-pair dans un magasin convivial à proximité de leur domicile. C'est donc en tenant compte de ces différentes tendances que RONA développe ses nouveaux formats et concepts de magasins, sélectionne ses produits et catégories de produits et élabore des services innovateurs. L'environnement d'affaires actuel demeure également favorable à la consolidation du marché de la rénovation-construction au Canada, particulièrement par les acquisitions et le recrutement de marchands indépendants.

Ventes consolidées

Les ventes consolidées pour le premier trimestre 2009 se sont établies à 846,0 millions de dollars, soit 65,5 millions, ou 7,2 % de moins que les 911,5 millions enregistrés en 2008. Cette diminution provient principalement d'une baisse de 8,5 % des ventes comparables, attribuable en grande partie au faible niveau de confiance des consommateurs canadiens envers l'économie, à la baisse des mises en chantier dans l'ouest du pays et à un effet saisonnier amplifié par une période de froid intense en début d'exercice ayant affecté, entre autres, les ventes de matériaux de construction et de produits forestiers d'un bout à l'autre du pays. Les conditions météorologiques ont également été particulièrement défavorables dans l'Ouest canadien au mois de mars avec des records de précipitations en Alberta. Mentionnons que les ventes du secteur de la distribution ont affiché une légère hausse au cours du trimestre reflétant le recrutement de nouveaux marchands affiliés dans la dernière année. Ces marchands ont également affiché une bonne performance relative de leurs ventes au détail comparables, lesquelles ont diminué de seulement 3,2 % au cours du trimestre.

Marge brute

Pour le premier trimestre 2009, la marge brute s'est améliorée de 28 points de base, passant de 27,97 % à 28,25 %. En tenant compte de l'amélioration des conditions d'achat auprès des fournisseurs pour supporter la croissance du réseau, la marge brute ajustée s'est améliorée de 72 points de base, passant de 30,97 % à 31,69 %. Ces augmentations proviennent d'une meilleure gestion des catégories de produits, de l'amélioration continue des conditions d'achat auprès de nos fournisseurs et d'une diminution des frais de transport.

Bénéfice d'exploitation consolidé

Le bénéfice d'exploitation a atteint 25,5 millions de dollars pour le premier trimestre 2009, en baisse de 1,1 million, soit 4,2 % sur les 26,6 millions enregistrés en 2008. La baisse du bénéfice d'exploitation s'explique principalement par la pression actuelle sur les ventes dans l'industrie de la rénovation-construction attribuable à la baisse du niveau de confiance des consommateurs et à l'effet saisonnier. Cette pression a un effet plus important sur les résultats du premier et du quatrième trimestres que sur ceux des deuxième et troisième trimestres puisque le début et la fin de l'exercice représentent les périodes les moins achalandées de l'année où les coûts variables sont plus difficilement compressibles. Les nombreuses améliorations d'efficacité enregistrées dans le cadre de la Phase 1 du plan stratégique 2008-2011, soit le programme PEP, ont cependant permis d'atténuer l'effet négatif relié à ces facteurs. Au cours du premier trimestre, le programme PEP a permis, entre autres, d'améliorer la marge brute de 28 points de base et la marge brute ajustée de 72 points de base, de réduire le niveau des inventaires comparables de 71 millions de dollars, de réduire les coûts de transport et les frais de logistique de près d'un million de dollars et d'optimiser le réseau de magasins existant.

Malgré une hausse de 28 points de base de la marge brute et de 72 points de base de la marge brute ajustée, la marge d'exploitation a augmenté de seulement 9 points de base au cours du trimestre, passant de 2,92 % en 2008 à 3,01 % en 2009. Tel que mentionné dans l'explication de la baisse du bénéfice d'exploitation, comme le premier trimestre représente une faible proportion du volume d'affaires de l'année, les coûts variables sont plus difficilement compressibles au cours de cette période, ce qui exerce une pression importante sur la marge d'exploitation. Toutefois, cet effet a été atténué par une hausse substantielle de la marge d'exploitation des activités de distribution.

Intérêts et amortissements

La dépense d'intérêt sur la dette à long terme et les emprunts bancaires pour le premier trimestre 2009 a diminué de 2,0 millions de dollars, soit 25,7 % pour s'établir à 5,9 millions de dollars, comparativement à 7,9 millions en 2008. Cette baisse est attribuable à une gestion très disciplinée du bilan et des investissements en immobilisations, résultant en une baisse du niveau d'endettement. La diminution est également attribuable à la baisse des taux d'intérêts au cours de la dernière année.

L'amortissement pour le premier trimestre 2009 s'est élevé à 24,9 millions de dollars comparativement à 23,3 millions en 2008, soit une augmentation de 1,6 million, ou 6,7 % sur 2008. Cette hausse découle de la mise en service de nouveaux magasins corporatifs en 2008, des acquisitions, du programme de rénovation des magasins corporatifs existants et de l'amélioration continue de nos systèmes d'information.

Perte nette

Pour le premier trimestre 2009, RONA a affiché une perte nette de 2,5 millions de dollars, soit 0,02 $ par action comparativement à une perte nette de 2,4 millions, ou 0,02 $ par action au premier trimestre 2008. Il s'agit d'une baisse de 0,1 million de dollars reflétant, tel que mentionné précédemment, la pression actuelle sur les ventes dans l'industrie de la rénovation-construction et un effet saisonnier amplifié par les conditions météorologiques défavorables. Ces éléments ont été presque entièrement compensés par les mesures d'amélioration de l'efficacité reliées au programme PEP et par la diminution des frais d'intérêts.

TRESORERIE ET SITUATION FINANCIERE

L'exploitation a généré des fonds de 26,9 millions de dollars au cours du premier trimestre 2009, comparativement à 21,5 millions en 2008. Nette de l'accroissement du fonds de roulement lié à la croissance et au développement du réseau de détail et de distribution, l'exploitation a entraîné des décaissements de 68,1 millions de dollars, contre 127,0 millions en 2008, soit une amélioration de 46,4 %. Rappelons que les stocks provenant des magasins comparables et des centres de distribution ont diminué de 71 millions de dollars au cours du premier trimestre 2009. D'ailleurs, tel qu'illustré dans le tableau ci-dessous, le niveau des inventaires comparables avait également diminué de façon significative à chacun des trimestres de l'exercice 2008.

Réduction des inventaires comparables



-------------------------------------------------------------------------
En millions
de dollars T1- 2008 T2- 2008 T3- 2008 T4- 2008 T1- 2009
-------------------------------------------------------------------------
Niveau des
inventaires à la
fin de la période
correspondante
l'année précédente 944 $ 959 $ 872 $ 856 $ 967 $
-------------------------------------------------------------------------
Réduction des
inventaires
comparables 83 $ 118 $ 80 $ 118 $ 71 $
-------------------------------------------------------------------------
Réduction en
pourcentage 8,8 % 12,3 % 9,2 % 13,8 % 7,3 %
-------------------------------------------------------------------------


Au cours du premier trimestre, RONA a investi 40,9 millions de dollars en immobilisations comparativement à 42,1 millions en 2008. Au début de l'exercice, la direction de la Compagnie a indiqué qu'elle réduirait ses investissements en immobilisations de près de 50 millions en 2009. Bien que le premier trimestre indique une baisse de seulement 1,2 million sur 2008, RONA prévoit réduire ses investissements comme prévu au cours des prochains trimestres. RONA prévoit donc investir environ 150 millions de dollars en immobilisations en 2009, principalement dans l'optimisation des technologies de l'information, dans des rénovations de magasins et dans de nouveaux magasins en construction. Au cours du premier trimestre, RONA a également disposé d'actifs non stratégiques pour un montant de 2,2 millions de dollars.

L'endettement net de la Compagnie au 29 mars 2009 se situait à 598,9 millions de dollars. Il s'agit d'une diminution de 222,3 millions de dollars, soit 27,1 % comparativement à 2008. L'endettement net a toutefois augmenté de 108,6 millions comparativement au niveau de fin d'exercice 2008 compte tenu de l'effet saisonnier du premier trimestre.

Au 29 mars 2009, le ratio dette totale / capital utilisé se chiffrait à 29,5 %, comparativement à 38,4 % à la clôture du premier trimestre 2008. Le ratio capitaux propres / total de l'actif atteignait 53,9 % au terme du premier trimestre 2009, comparativement à 48,5 % à pareille date en 2008.

RONA a accès à 650 millions de dollars de crédit rotatif. A la fin du trimestre, cette facilité était utilisée à hauteur de 154 millions de dollars. Le renouvellement de cette facilité de crédit n'est pas prévu avant 2012 alors que l'échéance des débentures non garanties constituant la majeure partie de la dette à long terme est en 2016.

PERSPECTIVES

Tel que mentionné en détail dans la section éléments de conjoncture, au cours du premier trimestre 2009, plusieurs éléments ont contribué à maintenir le niveau de confiance des consommateurs canadiens à un bas historique. Le taux de chômage a atteint son plus haut niveau depuis 2003, à 7,7 % en février dernier alors que la décroissance économique a été plus sévère que prévu. La Banque du Canada prévoit que la récession au Canada sera plus profonde qu'anticipé et que l'économie devrait se contracter de 3,0 % en 2009, un niveau nettement inférieur à la prévision d'une décroissance de 1,2 % publiée en janvier dernier par la Banque du Canada. De plus, la confiance des consommateurs envers les institutions en général a été grandement ébranlée compte tenu de la crise financière mondiale.

Bien que le programme PEP ait permis d'atténuer une très grande partie des effets négatifs liés aux conditions économiques difficiles de 2008 et du premier trimestre de 2009, la direction de RONA estime que l'environnement économique actuel pourrait continuer d'avoir des répercussions sur son environnement d'affaires et conséquemment sur ses ventes comparables et ses bénéfices au cours des prochains trimestres.

Dans ce contexte, RONA entend poursuivre avec vigueur la réalisation des diverses mesures pour stimuler les ventes et améliorer l'efficacité dans le cadre du programme PEP au cours des prochains trimestres. La Compagnie sera très vigilante tout au long de l'année afin d'adapter ses activités d'exploitation et ses investissements en immobilisations à la conjoncture particulière prévue en 2009. RONA prévoit d'ailleurs réduire ses investissements en immobilisations de 196,1 millions de dollars en 2008 à environ 150 millions en 2009, soit une réduction de près de 50 millions, ou 25 %. Cette mesure jumelée à la réduction prévue du niveau des inventaires, à la réduction des frais administratifs ainsi qu'à l'amélioration de l'efficacité opérationnelle, permettra à RONA de réduire ses frais de vente et d'administration, excluant les frais reliés aux ouvertures de magasins et aux acquisitions, de diminuer ses frais financiers et de limiter la croissance de l'amortissement.

La direction demeure optimiste quant aux facteurs fondamentaux qui soutiennent la demande et l'engouement pour les projets de rénovation d'autant plus que cette demande devrait être stimulée par les crédits d'impôts à la rénovation mis en place par le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec en début d'exercice 2009 et rapidement bonifiés par RONA par la suite. La direction estime également que les conditions de marché actuelles représentent un important potentiel pour la consolidation du marché canadien de la rénovation-construction et entend poursuivre ses efforts en ce sens au cours des prochains trimestres.

INFORMATION ADDITIONNELLE

Le Rapport de gestion et les états financiers non vérifiés pour le premier trimestre 2009 peuvent être consultés sur le site Internet de la Compagnie à l'adresse www.rona.ca, section Investisseurs et sur le site www.sedar.com. Le lecteur trouvera le rapport annuel de la Compagnie sur son site Web. Il y trouvera d'autres informations relatives à RONA, y compris la Notice annuelle de la Compagnie, ainsi que sur le site SEDAR.

CONFERENCE TELEPHONIQUE AVEC LA COMMUNAUTE FINANCIERE

Le mardi 12 mai 2009 à 11 heures (HE), RONA tiendra une conférence téléphonique pour la communauté financière. Pour joindre la conférence téléphonique vous devrez composer le 514-861-4190 ou 1 877 677-7769. Pour suivre la conférence en ligne, veuillez accéder à l'adresse suivante :
http://events.startcast.com/events6/153/C0004/Default.aspx

MESURES DE PERFORMANCE NON CONFORME AUX PCGR

Dans ce Communiqué, comme dans notre gestion interne, nous utilisons la notion de "bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements et dépréciation et part des actionnaires sans contrôle ("BAIIA")", que nous désignons également comme "bénéfice d'exploitation". Cette mesure correspond à l'item "bénéfice avant les postes suivants" dans nos états financiers consolidés. Nous utilisons également la notion de "marge brute ajustée" laquelle correspond aux ventes moins le coût des marchandises incluant la totalité des rabais reçus des fournisseurs. Bien que le BAIIA n'ait pas de sens normalisé par les PCGR, son usage est largement répandu dans notre industrie et dans les milieux financiers pour mesurer la rentabilité des opérations proprement dites, abstraction faite des considérations fiscales ainsi que de l'utilisation et du coût de notre capital. Quant à la marge brute ajustée, elle est utilisée par la direction pour analyser la profitabilité de son réseau, en incluant la totalité des rabais reçus des fournisseurs. Comme ces mesures ne sont pas normalisées, elles peuvent ne pas être strictement comparables d'une société à une autre. Cependant, nous l'établissons de la même façon pour chacun de nos secteurs identifiés et, sauf mention expresse, notre méthode ne change pas dans le temps.

Le BAIIA et la marge brute ajustée ne devraient pas être considérés isolément ou comme substitut aux autres mesures de performance calculées selon les PCGR, mais plutôt comme une information complémentaire. Bien que ces mesures n'aient pas de sens normalisé par les PCGR, la direction de la Compagnie considère qu'elles constituent de bons indicateurs de la performance opérationnelle des activités existantes.

INFORMATION PROSPECTIVE

Ce Communiqué comprend des énoncés prospectifs comportant des risques et des incertitudes. Tous les énoncés autres que des énoncés de faits historiques inclus dans ce Communiqué, y compris des énoncés sur les perspectives de l'industrie et sur les perspectives, les projets, la situation financière et la stratégie d'affaires de la Compagnie, peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation et la réglementation canadiennes en matière de valeurs mobilières. Les investisseurs et autres personnes devraient éviter de se fier indûment à tout énoncé prospectif.

Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de la Compagnie et les attentes actuelles, veuillez vous reporter également aux documents publics déposés par la Compagnie qui sont accessibles à www.sedar.com et à www.rona.ca. Plus particulièrement, d'autres précisions et la description de ces facteurs et d'autres facteurs sont présentées dans le rapport de gestion, sous la rubrique "Risques et incertitudes", et sous la rubrique "Facteurs de risque" de la notice annuelle courante de la Compagnie.

Les énoncés prospectifs figurant dans ce communiqué reflètent les attentes de la Compagnie au 12 mai 2009 et sont sous réserve des changements pouvant survenir après cette date. La Compagnie nie expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables le requièrent.

A PROPOS DE RONA

RONA est le plus important distributeur et détaillant canadien de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage. RONA exploite un réseau de près de 700 magasins corporatifs, franchisés et affiliés, de dimensions et de formats variés, qui emploie plus de 29 000 personnes dans toutes les régions du Canada, sous diverses bannières. Le réseau de magasins RONA totalise plus de 15 millions de pieds carrés et réalise des ventes au détail annuelles de plus de 6,3 milliards de dollars. Visitez rona.ca.



RONA inc.

Etats financiers consolidés
au 29 mars 2009 et au 30 mars 2008


RONA inc.
Résultats consolidés
des périodes de treize semaines terminées le 29 mars 2009 et le 30 mars
2008
(non vérifiés et en milliers de dollars, sauf le bénéfice net par action)
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

2009 2008
-----------------------------------------------------------------------
(Retraité
- note 2)

Ventes 846 010 $ 911 534 $
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant les postes suivants (note 5) 25 492 26 603
-----------------------------------------------------------------------

Intérêts sur la dette à long terme 5 325 7 662
Intérêts sur les emprunts bancaires 556 258
Amortissements 24 890 23 321
-----------------------------------------------------------------------
30 771 31 241
-----------------------------------------------------------------------

Perte avant impôts sur les bénéfices et part
des actionnaires sans contrôle (5 279) (4 638)
Impôts sur les bénéfices (1 605) (1 428)
-----------------------------------------------------------------------
Perte avant part des actionnaires sans contrôle (3 674) (3 210)
Part des actionnaires sans contrôle (1 157) (784)
-----------------------------------------------------------------------
Perte nette et résultat étendu (2 517)$ (2 426)$
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

Perte nette par action (note 13)
De base et diluée (0,02)$ (0,02)$
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



RONA inc.
Bénéfices non répartis consolidés
Surplus d'apport consolidé
des périodes de treize semaines terminées le 29 mars 2009 et le 30 mars
2008
(non vérifiés et en milliers de dollars)
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

2009 2008
-----------------------------------------------------------------------
(Retraité
- note 2)

Bénéfices non répartis consolidés
Solde au début présenté antérieurement 1 053 166 $ 892 967 $
Modification de convention comptable -
Ecarts d'acquisition et actifs incorporels
(note 2) (24 290) (20 542)
-----------------------------------------------------------------------
Solde au début retraité 1 028 876 872 425
Perte nette (2 517) (2 426)
-----------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 1 026 359 $ 869 999 $
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

Surplus d'apport consolidé
Solde au début 12 563 $ 11 045 $
Coût de rémunération au titre des régimes
d'options d'achat d'actions 302 379
-----------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 12 865 $ 11 424 $
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



RONA inc.
Flux de trésorerie consolidés
des périodes de treize semaines terminées le 29 mars 2009 et le 30 mars
2008
(non vérifiés et en milliers de dollars)
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

2009 2008
-----------------------------------------------------------------------
(Retraité
- note 2)
Activités d'exploitation
Perte nette (2 517)$ (2 426)$
Eléments hors caisse
Amortissements 24 890 23 321
Instruments financiers dérivés (1 242) 568
Impôts futurs 7 757 (364)
Pertes nettes (gains nets) sur cession
d'éléments d'actif (1 654) 28
Coût de rémunération au titre des régimes
d'options d'achat d'actions 302 379
Part des actionnaires sans contrôle (1 157) (784)
Autres éléments 535 769
-----------------------------------------------------------------------
26 914 21 491
Variations d'éléments du fonds de roulement (94 995) (148 468)
-----------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie liés aux activités
d'exploitation (68 081) (126 977)
-----------------------------------------------------------------------
Activités d'investissement
Acquisition d'entreprise (note 7) - (2 128)
Avances à des coentreprises et autres avances (419) 5 943
Autres placements (526) -
Immobilisations (40 943) (42 135)
Autres éléments d'actif (1 380) (997)
Cession d'immobilisations 2 171 220
Cession de placements 471 2 811
-----------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie liés aux activités
d'investissement (40 626) (36 286)
-----------------------------------------------------------------------
Activités de financement
Emprunts bancaires et crédit rotatif 113 665 152 723
Autres emprunts à long terme 188 1 977
Remboursements d'autres emprunts à long
terme et rachat d'actions privilégiées (2 204) (3 018)
Emission d'actions ordinaires 348 556
-----------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie liés aux activités de
financement 111 997 152 238
-----------------------------------------------------------------------
Augmentation (diminution) nette de l'encaisse 3 290 (11 025)
Encaisse au début 12 345 2 866
-----------------------------------------------------------------------
Encaisse (chèques en circulation) à la fin 15 635 $ (8 159)$
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------
Informations supplémentaires
Intérêts versés 12 208 $ 15 124 $
Impôts sur les bénéfices versés 13 804 $ 23 883 $
-----------------------------------------------------------------------

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



RONA inc.
Bilans consolidés
au 29 mars 2009, au 30 mars 2008 et au 28 décembre 2008
(en milliers de dollars)
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

2008
2009 2008 au 28
au 29 mars au 30 mars décembre
-------------------------------------------------------------------------
(Retraité (Retraité
- note 2) - note 2)
(non vérifié) (non vérifié)
Actif
Actif à court terme
Encaisse 15 635 $ - $ 12 345 $
Débiteurs 281 566 298 362 234 027
Impôts sur les bénéfices à
recevoir 29 641 30 630 6 475
Stock (note 4) 904 697 966 932 763 239
Frais payés d'avance 28 853 27 769 11 202
Instruments financiers dérivés 290 139 1 089
Impôts futurs 11 660 13 983 19 274
-------------------------------------------------------------------------
1 272 342 1 337 815 1 047 651
Placements 10 356 12 143 10 186
Immobilisations 862 633 795 742 875 634
Immobilisations destinées à la
vente (note 8) 63 926 42 317 34 870
Ecarts d'acquisition 454 889 457 547 454 889
Marques de commerce 3 710 4 058 3 797
Autres éléments d'actif 27 669 16 968 27 210
Impôts futurs 23 893 22 499 24 681
-------------------------------------------------------------------------
2 719 418 $ 2 689 089 $ 2 478 918 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Passif
Passif à court terme
Chèques en circulation - $ 8 159 $ - $
Emprunts bancaires 9 622 18 997 8 468
Comptes fournisseurs et charges
à payer 556 278 492 079 422 318
Instruments financiers dérivés 139 607 2 180
Impôts futurs 4 318 2 895 4 461
Versements sur la dette à
long terme 15 866 40 146 15 696
-------------------------------------------------------------------------
586 223 562 883 453 123
Dette à long terme 589 015 753 859 478 475
Autres passifs à long terme 29 207 25 382 28 571
Impôts futurs 20 804 18 363 21 304
Part des actionnaires sans
contrôle 27 811 25 429 29 220
-------------------------------------------------------------------------
1 253 060 1 385 916 1 010 693
-------------------------------------------------------------------------
Capitaux propres
Capital-actions (note 9) 427 134 421 750 426 786
Bénéfices non répartis 1 026 359 869 999 1 028 876
Surplus d'apport 12 865 11 424 12 563
-------------------------------------------------------------------------
1 466 358 1 303 173 1 468 225
-------------------------------------------------------------------------
2 719 418 $ 2 689 089 $ 2 478 918 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



RONA inc.
Notes complémentaires aux états financiers consolidés intermédiaires
au 29 mars 2009 et au 30 mars 2008
(non vérifiés et en milliers de dollars, sauf les montants par action)


1. Mode de présentation

Les présents états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés sont conformes aux principes comptables généralement reconnus du Canada applicables aux états financiers intermédiaires et ne comprennent pas toute l'information exigée pour des états financiers complets. Ces états financiers sont aussi dressés conformément aux conventions comptables décrites dans les états financiers vérifiés de la compagnie pour l'exercice terminé le 28 décembre 2008, à l'exception de la modification de la convention comptable décrite à la note 2. Les états financiers intermédiaires et les notes complémentaires doivent être lus en tenant compte des états financiers vérifiés de la compagnie pour l'exercice terminé le 28 décembre 2008. Les résultats d'exploitation pour les périodes intermédiaires ne reflètent pas nécessairement les résultats de l'exercice entier et, pour refléter les fluctuations saisonnières caractéristiques à l'industrie de la quincaillerie, de la rénovation et du jardinage, nous présentons le bilan comparatif au 30 mars 2008. Au besoin, les états financiers comprennent des montants qui ont été établis d'après les estimations éclairées et les meilleurs jugements de la direction.

2. Modifications de conventions comptables

Ecarts d'acquisition et actifs incorporels

Au début de l'exercice 2009, la compagnie a adopté rétroactivement le chapitre 3064 du Manuel de l'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA), Ecarts d'acquisition et actifs incorporels, remplaçant le chapitre 3062 du même nom. Ce chapitre établit les normes de comptabilisation, d'évaluation, de présentation et d'information applicables aux écarts d'acquisition et aux actifs incorporels, y compris les actifs incorporels développés à l'interne. Les frais de préouverture de magasins et de centres de distribution (auparavant inclus dans les autres éléments d'actifs), les frais de publicité dont ceux relatifs aux ouvertures de magasin ainsi que les frais engagés dans le cadre de la commandite olympique et paralympique (auparavant inclus dans les frais payés d'avance), ne répondent plus aux exigences du nouveau chapitre. Les soldes de ces actifs au 31 décembre 2007, soit au début du premier trimestre 2008, ont été retraités et présentés dans les bénéfices non répartis et les résultats de 2008 ont également été retraités afin de les rendre comparables à ceux de 2009.

L'impact de l'application des recommandations du nouveau chapitre sur les états financiers consolidés est comme suit :



au 28 décembre au 30 mars
Augmentation (diminution) 2008 2008
-------------------------------------------------------------------------
Bilans consolidés
Actif
Impôts sur les bénéfices à recevoir 429 $ 1 055 $
Frais payés d'avance (21 902) (21 712)
Impôts futurs - court terme 5 474 3 463
Autres éléments d'actifs (11 256) (11 077)

Passif
Impôts futurs - court terme (393) (322)
Impôts futurs - long terme (2 694) (4 033)
Part des actionnaires sans contrôle 122 67
Bénéfices non répartis - au début
de l'exercice (20 542) (20 542)



au 30 mars
2008
-------------------------------------------------------------------------
Résultats consolidés
Bénéfice avant les postes suivants (6 798)$
Amortissement (1 926)
Impôts sur les bénéfices (1 498)
Part des actionnaires sans contrôle 67
Perte nette et résultat étendu (3 441)
Perte nette de base et diluée par action (0,03)

Flux de trésorerie consolidés
Perte nette (3 441)$
Amortissements (1 926)
Impôts futurs (442)
Part des actionnaires sans contrôle 67
Variations d'éléments du fonds de roulement 4 637
Autres éléments d'actif 1 105



Risque de crédit et juste valeur des actifs financiers et passifs financiers

Le Comité sur les problèmes nouveaux a publié le CPN-173, Risque de crédit et juste valeur des actifs financiers et passifs financiers, qui fournit des précisions sur la manière de mesurer les actifs et les passifs financiers, en tenant compte du risque de crédit propre à la compagnie ainsi que celui de la contrepartie dans la détermination de la juste valeur des actifs et passifs financiers. L'adoption de ces recommandations n'a pas eu d'incidence significative sur les résultats, la situation financière et les flux de trésorerie de la compagnie.

3. Effet des nouvelles normes comptables non encore appliquées

Regroupements d'entreprises

En janvier 2009, l'ICCA a publié le chapitre 1582, Regroupements d'entreprises, remplaçant le chapitre 1581 du même nom. Ce chapitre s'applique prospectivement aux regroupements d'entreprises effectués au cours des exercices ouverts à compter du 1er janvier 2011. Le chapitre établit des normes pour la comptabilisation d'un regroupement d'entreprises.

Etats financiers consolidés et participations sans contrôle

En janvier 2009, l'ICCA a publié le chapitre 1601, Etats financiers consolidés et le chapitre 1602, Participations sans contrôle qui tous deux remplacent le chapitre 1600, Etats financiers consolidés. Les présents chapitres s'appliquent aux états financiers intermédiaires et annuels consolidés des exercices ouverts à compter du 1er janvier 2011. Ces chapitres définissent des normes pour l'établissement d'états financiers consolidés et la comptabilisation de participations sans contrôle dans une filiale dans les états financiers consolidés établis postérieurement à un regroupement d'entreprises.

Normes internationales d'information financière

En février 2008, le Conseil des normes comptables du Canada a annoncé la date de basculement des PCGR canadiens aux Normes internationales d'information financière (IFRS). Ainsi, les entreprises canadiennes ayant une obligation publique de rendre des comptes devront adopter les IFRS pour leurs états financiers des périodes ouvertes à compter du 1er janvier 2011. Lors du passage des PCGR canadiens aux IFRS, la compagnie établira l'information financière tant courante que comparative en se conformant aux IFRS. La compagnie s'attend à ce que cette transition ait une incidence sur les méthodes de comptabilisation, la présentation de l'information financière et les systèmes d'information.

La compagnie évalue actuellement les incidences de ces nouvelles normes sur ses états financiers consolidés.

4. Stock

Pour la période de treize semaines terminée le 29 mars 2009, un montant de 606 998 $ de stock a été imputé en charges dans les résultats consolidés (656 547 $ au 30 mars 2008). Ce montant inclut une charge de dépréciation de stock de 6 863 $ (7 790 $ au 30 mars 2008).

5. Coûts de fermeture de magasins

Coûts de retrait et de sortie et de dépréciation d'actifs

En avril 2008, la direction de la compagnie a approuvé un plan détaillé pour la fermeture de quatre de ses magasins inclus dans le secteur des magasins corporatifs et franchisés. Trois de ces magasins ont été fermés en 2008 et un fermera en 2009. Durant la période de treize semaines terminée le 29 mars 2009, la compagnie a constaté des coûts de 525 $ imputables à une charge de dépréciation du stock. La compagnie estime que des coûts additionnels de 2 980 $ liés à la fermeture des magasins, dont notamment des obligations locatives, seront comptabilisés lorsque les critères de constatation seront rencontrés. Le passif lié aux coûts de retrait et de sortie et de dépréciation d'actifs s'établissait à 3 223 $ au 29 mars 2009.

Autres coûts de fermeture

En plus des coûts de retrait et de sortie et de dépréciation d'actifs, la compagnie a enregistré des frais d'opération, incluant intérêts et amortissements, afférents à la liquidation des actifs des magasins pour un montant total de 1 026 $ durant la période de treize semaines terminée le 29 mars 2009. La compagnie estime que des frais de liquidation additionnels de 229 $ seront encourus durant le prochain trimestre afin de compléter la liquidation des actifs d'un de ces magasins.

6. Remises consenties par les fournisseurs

Dans le cadre du CPN-144 intitulé Comptabilisation par un client (y compris un revendeur) de certaines contreparties reçues d'un fournisseur, la compagnie doit divulguer le montant constaté pour lequel toutes les conditions donnant droit aux remises de fournisseurs n'ont pas encore été remplies. Pour la période de treize semaines terminée le 29 mars 2009, la compagnie a constaté un montant de 3 954 $ (4 481 $ au 30 mars 2008) qui a été estimé en fonction de l'atteinte de certaines conditions nécessaires à l'obtention de la remise.

7. Acquisition d'entreprise

Au cours de la période terminée le 30 mars 2008, la compagnie a acquis une compagnie, ouvrant dans le secteur d'activité des magasins corporatifs et franchisés au moyen d'achat d'actifs. En considérant les coûts directs d'acquisition, cette acquisition a été effectuée pour une contrepartie de 5 389 $. La compagnie a financé cette acquisition à même ses facilités de crédit existantes. Le résultat d'exploitation de cette compagnie est consolidé depuis sa date d'acquisition.

La répartition du prix d'achat de cette acquisition a été établie de la façon suivante :



2008
------------------------------------------------------------------
Débiteurs 2 037 $
Stock 1 903
Autres éléments d'actifs à court terme 35
Immobilisations 634
Ecarts d'acquisition 2 665
Passif à court terme (1 885)
------------------------------------------------------------------
5 389
Moins : Coûts directs d'acquisition courus (162)
Solde de prix d'achat (3 099)
------------------------------------------------------------------
Contrepartie payée en espèces 2 128 $
------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------


La compagnie prévoit qu'un montant de 1 689 $ des écarts d'acquisition sera déductible sur le plan fiscal.

8. Immobilisations destinées à la vente

La compagnie a décidé de se départir de terrains et de bâtiments du secteur des magasins corporatifs et franchisés qui ne sont plus utilisés à des fins d'exploitation, et par conséquent, elle a établi un plan de vente détaillé à cet effet. La compagnie prévoit se départir des immobilisations destinées à la vente dans un délai n'excédant pas un an.

Au cours de la période terminée le 29 mars 2009, la compagnie a disposé de deux terrains et bâtiments qui étaient destinés à la vente et a réalisé un gain sur disposition de 1 521 $.

9. Capital-actions

Emis et payé :

Les tableaux suivants présentent les variations du nombre d'actions ordinaires en circulation et leur valeur globale :



29 mars 2009
----------------------------------------------------------------------
Nombre d'actions Montant
----------------------------------------------------------------------
Solde au début 115 819 699 423 477 $
Emission en contrepartie de dépôts
reçus sur souscription d'actions
ordinaires 328 692 3 744
Emission pour une contrepartie en
espèces 10 360 120
----------------------------------------------------------------------
Solde avant élimination des
participations croisées 116 158 751 427 341
Elimination des participations
croisées (80 251) (524)
----------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 116 078 500 426 817
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------
Dépôts sur souscription d'actions
ordinaires, nets des éliminations
des coentreprises (a) 317
----------------------------------------------------------------------
427 134 $
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------

30 mars 2008
----------------------------------------------------------------------
Nombre d'actions Montant
----------------------------------------------------------------------
Solde au début 115 412 766 418 246 $
Emission en contrepartie de
dépôts reçus sur souscription
d'actions ordinaires 197 854 3 350
Emission pour une contrepartie
en espèces 20 764 290
----------------------------------------------------------------------
Solde avant élimination des
participations croisées 115 631 384 421 886
Elimination des participations
croisées (72 396) (435)
----------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 115 558 988 421 451
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------
Dépôts sur souscription d'actions
ordinaires, nets des éliminations
des coentreprises (a) 299
----------------------------------------------------------------------
421 750 $
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------

28 décembre 2008
----------------------------------------------------------------------
Nombre d'actions Montant
----------------------------------------------------------------------
Solde au début 115 412 766 418 246 $
Emission en contrepartie de dépôts
reçus sur souscription d'actions
ordinaires 197 854 3 349
Emission à la suite de l'exercice
d'options d'achat d'actions 89 000 309
Emission pour une contrepartie
en espèces 120 079 1 573
----------------------------------------------------------------------
Solde avant élimination des
participations croisées 115 819 699 423 477
Elimination des participations croisées (72 396) (435)
----------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 115 747 303 423 042
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------
Dépôts sur souscription d'actions
ordinaires, nets des éliminations
des coentreprises (a) 3 744
----------------------------------------------------------------------
426 786 $
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------
(a) Les dépôts reçus sur souscription d'actions ordinaires représentent
des sommes encaissées au cours de la période en vertu d'ententes
commerciales conclues avec les marchands affiliés et franchisés. Ces
dépôts sont convertis annuellement en actions ordinaires.


Régime d'options d'achat d'actions du 1er mai 2002

La compagnie a adopté un régime d'options d'achat d'actions pour les cadres supérieurs désignés qui a été approuvé par les actionnaires le 1er mai 2002 et 2 920 000 options ont été attribuées à cette date. Les options attribuées en vertu de ce régime peuvent être exercées depuis que la compagnie a procédé à un appel public à l'épargne le 5 novembre 2002. La compagnie peut attribuer des options sur un nombre maximal de 3 740 000 actions ordinaires. Au 29 mars 2009, les 2 920 000 options octroyées ont un prix de levée de 3,47 $ et de ce nombre, 1 538 500 options (1 449 500 options au 30 mars 2008) ont été exercées.

La juste valeur de chaque option octroyée a été estimée à la date d'attribution au moyen du modèle d'évaluation d'options de Black et Scholes. Les calculs ont reposé sur un cours de l'action de 3,47 $, une volatilité prévue de 30 %, un taux d'intérêt sans risque de 4,92 %, une durée prévue de quatre ans et un dividende prévu de 0 %. Selon cette méthode, la juste valeur des options accordées était de 1,10 $ par option.

Il n'y a aucun coût de rémunération passé en charges au titre de ce régime pour les périodes de treize semaines terminées le 29 mars 2009 et le 30 mars 2008.

Régime d'options d'achat d'actions du 24 octobre 2002

Le 24 octobre 2002, le conseil d'administration a approuvé un autre régime d'options d'achat d'actions pour les cadres supérieurs désignés de la compagnie et pour des administrateurs désignés. Le nombre total d'actions ordinaires qui peuvent être émises aux termes du régime ne dépassera pas 10 % du nombre d'actions ordinaires émises et en circulation moins le nombre d'actions faisant l'objet des options octroyées aux termes du régime d'options d'achat d'actions du 1er mai 2002. Ces options deviennent acquises à raison de 25 % par année si le cours de l'action s'est transigé pendant au moins 20 jours ouvrables consécutifs pendant la période de 12 mois précédant la date anniversaire de l'octroi à un prix égal ou supérieur au prix de l'octroi plus une prime de 8 % composée annuellement.

Le 8 mars 2007, le conseil d'administration a approuvé certaines modifications au régime. Ces modifications ont aussi été approuvées par les actionnaires lors de l'assemblée annuelle de ceux-ci le 8 mai 2007. Entre autres, ces modifications prévoient que ce régime n'est plus applicable aux administrateurs désignés de la compagnie ainsi que le remplacement des modalités d'octroi prévues au régime, par un mécanisme plus flexible pour fixer les modalités d'octroi des options. Le conseil d'administration pourra adopter les modalités les plus appropriées pour chaque type d'octroi. Lors des octrois d'options du 8 mars 2007, du 29 février 2008, du 9 décembre 2008 et du 11 mars 2009, le conseil a approuvé les octrois d'options dont les acquisitions seront sur une période de 4 ans suivant la date anniversaire des octrois, et ce, à raison de 25 % par année.

Au 29 mars 2009, les 2 475 752 options (1 944 052 options au 30 mars 2008) octroyées ont un prix de levée variant de 10,62 $ à 26,87 $ (14,18 $ à 26,87 $ au 30 mars 2008) et de ce nombre, 85 100 options (85 100 options au 30 mars 2008) ont été exercées et 611 325 options (180 300 options au 30 mars 2008) ont été frappées d'extinction.

La juste valeur des options octroyées a été estimée à la date d'attribution au moyen du modèle d'évaluation d'options de Black et Scholes en fonction des moyennes pondérées des hypothèses suivantes pour les options octroyées au cours de la période :



29 mars 2009 30 mars 2008
-------------------------------------------------------------------
Juste valeur moyenne pondérée par
option octroyée 4,11 $ 4,42 $
Taux d'intérêt sans risque 1,98 % 3,25 %
Volatilité prévue de l'action 35 % 26 %
Dividende annuel prévu 0 % 0 %
Durée prévue (en années) 6 6


Les coûts de rémunération passés en charges au titre de ce régime ont été de 302 $ pour la période de treize semaines terminée le 29 mars 2009 (379 $ au 30 mars 2008).

Un sommaire de la situation des régimes d'options d'achat d'actions de la compagnie et des changements survenus dans les périodes terminées à ces dates est présenté ci-après :




29 mars 2009
------------------------------------------------------------------------
Options Prix de levée
moyen pondéré
------------------------------------------------------------------------
Solde au début 2 981 002 11,46 $
Octroyées 516 700 10,62
Frappées d'extinction (336 875) 19,98
------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 3 160 827 10,41
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Options pouvant être exercées à la fin 2 040 944 7,64 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

30 mars 2008
------------------------------------------------------------------------
Options Prix de levée
moyen pondéré
------------------------------------------------------------------------
Solde au début 2 922 552 11,31 $
Octroyées 243 200 14,18
Frappées d'extinction (16 600) 21,24
------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 3 149 152 11,48
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Options pouvant être exercées à la fin 2 054 569 7,06 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

28 décembre 2008
------------------------------------------------------------------------
Options Prix de levée
moyen pondéré
------------------------------------------------------------------------
Solde au début 2 922 552 11,31 $
Octroyées 258 200 13,99
Exercées (89 000) 3,47
Frappées d'extinction (110 750) 20,07
------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 2 981 002 11,46
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Options pouvant être exercées à la fin 1 965 569 7,22 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


Le tableau ci-après résume l'information relative aux options d'achat d'actions en cours au 29 mars 2009 :



Nombre
Nombre d'options d'options pouvant
Prix de levée Date d'expiration en cours être exercées
--------------------------------------------------------------------------
3,47 $ 31 décembre 2012 1 381 500 1 381 500
10,62 $ 11 mars 2019 516 700 -
10,86 $ 9 décembre 2018 15 000 -
14,18 $ 1er mars 2018 211 500 54 525
14,29 $ 16 décembre 2013 420 850 420 850
20,27 $ 22 décembre 2014 99 250 99 250
21,21 $ 24 février 2016 319 500 -
21,78 $ 1er septembre 2016 17 576 4 394
23,58 $ 8 mars 2017 155 875 80 425
23,73 $ 5 avril 2015 5 500 -
26,87 $ 24 février 2016 17 576 -
--------------------------------------------------------------------------
3 160 827 2 040 944
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------


10. Garanties

Dans le cours normal de ses activités, la compagnie conclut des ententes qui peuvent comporter des éléments répondant à la définition de "garantie" aux termes de la NOC-14.

La compagnie se porte garante d'emprunts hypothécaires pour un montant de 1 721 $. Ces emprunts s'échelonnent jusqu'en 2012 et la valeur nette comptable des actifs détenus en garantie, principalement composés de terrains et de bâtiments, est de 5 807 $.

En vertu de conventions de rachat de biens en stocks, la compagnie s'est engagée auprès d'institutions financières à racheter les stocks de certains de ses clients à une moyenne de 62 % de la valeur au coûtant des stocks pour un montant maximal de 69 168 $. Dans l'éventualité d'un recours, les stocks seraient écoulés dans le cours normal des activités de la compagnie. Ces conventions ont une durée indéterminée mais peuvent être résiliées par la compagnie avec un préavis de 30 jours. De l'avis de la direction, la probabilité que des paiements importants soient engagés en vertu de ces obligations est faible.

11. Avantages sociaux futurs

Au 29 mars 2009, la compagnie maintient neuf régimes de retraite à cotisations déterminées et quatre à prestations déterminées. La charge de retraite nette au titre des régimes de retraite se présente comme suit :



2009 2008
------------------------------------------------------------------------
Coûts constatés au titre des régimes
à cotisations déterminées 2 372 $ 2 176 $
Coûts constatés au titre des régimes
à prestations déterminées 402 197
------------------------------------------------------------------------
Charges nette au titre des avantages sociaux 2 774 $ 2 373 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


12. Informations sectorielles

La compagnie compte deux secteurs d'activité isolables : celui de la distribution et celui des magasins corporatifs et franchisés. La distribution correspond à l'approvisionnement des magasins affiliés, franchisés et corporatifs. Les magasins corporatifs et franchisés correspondent aux opérations de détail des magasins corporatifs et à la quote-part des opérations de détail des magasins franchisés dans lesquels la compagnie détient une participation.

Les conventions comptables qui s'appliquent aux secteurs isolables sont les mêmes que celles qui sont décrites dans les conventions comptables. La compagnie évalue la performance selon le bénéfice avant intérêts, amortissements et dépréciation, loyers, impôts sur les bénéfices et part des actionnaires sans contrôle, à savoir les ventes moins les frais imputables. La compagnie comptabilise les opérations intersectorielles à la juste valeur.



2009 2008
-------------------------------------------------------------------------
(Retraité)
Ventes des secteurs
Magasins corporatifs et franchisés 617 092 $ 683 029 $
Distribution 476 374 491 401
-------------------------------------------------------------------------
Total 1 093 466 1 174 430
-------------------------------------------------------------------------
Ventes intersectorielles et redevances
Magasins corporatifs et franchisés - -
Distribution (247 456) (262 896)
-------------------------------------------------------------------------
Total (247 456) (262 896)
-------------------------------------------------------------------------
Ventes
Magasins corporatifs et franchisés 617 092 683 029
Distribution 228 918 228 505
-------------------------------------------------------------------------
Total 846 010 911 534
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant intérêts, amortissements, loyers,
impôts sur les bénéfices et part des actionnaires
sans contrôle
Magasins corporatifs et franchisés 38 002 41 712
Distribution 21 417 19 040
-------------------------------------------------------------------------
Total 59 419 60 752
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant intérêts, amortissements, impôts sur
les bénéfices et part des actionnaires
sans contrôle
Magasins corporatifs et franchisés 9 527 13 287
Distribution 15 965 13 316
-------------------------------------------------------------------------
Total 25 492 26 603
-------------------------------------------------------------------------
Acquisition d'immobilisations
Magasins corporatifs et franchisés 31 499 38 498
Distribution 9 444 4 271
-------------------------------------------------------------------------
Total 40 943 42 769
-------------------------------------------------------------------------
Ecarts d'acquisition
Magasins corporatifs et franchisés - 2 665
Distribution - -
-------------------------------------------------------------------------
Total - 2 665
-------------------------------------------------------------------------
Total de l'actif
Magasins corporatifs et franchisés 2 192 280 2 246 290
Distribution 527 138 442 799
-------------------------------------------------------------------------
Total 2 719 418 $ 2 689 089 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


13. Perte nette par action

Le tableau suivant présente le calcul de la perte nette de base et diluée par action :



2009 2008
-------------------------------------------------------------------------
(Retraité
- note 2)

Perte nette (2 517)$ (2 426)$
-------------------------------------------------------------------------
Nombre d'actions (en milliers)
Moyenne pondérée des actions utilisée pour le
calcul de la perte nette de base par action 116 076,1 115 544,5
Effet de dilution des options d'achat
d'actions (a) - -
-------------------------------------------------------------------------
Moyenne pondérée des actions utilisée pour le
calcul de la perte nette diluée par action 116 076,1 115 544,5
-------------------------------------------------------------------------

Perte nette de base et diluée par action (0,02)$ (0,02)$
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(a) Au 29 mars 2009, 3 160 827 options d'achat d'actions ordinaires (3 149
152 options au 30 mars 2008) n'ont pas été incluses dans le calcul du
résultat net dilué par action puisque la compagnie a subi une perte.
L'inclusion aurait eu un effet antidilutif.

Renseignements