Bombardier Produits Récréatifs inc. (BRP)

Bombardier Produits Récréatifs inc. (BRP)

15 sept. 2005 08h00 HE

BRP annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre

VALCOURT, QUEBEC--(CCNMatthews - 15 sept. 2005) - Bombardier Produits Récréatifs inc.



Points saillants :

- Les revenus consolidés ont atteint 1 061,3 millions $ pour le
premier semestre de l'exercice 2006 comparativement à
1 197,7 millions $ pour la même période lors de l'exercice 2005
- Le BAIIA consolidé rajusté a atteint 62,9 millions $ pour les six
premiers mois de l'exercice 2006
- Cet automne, une importante campagne publicitaire appuiera le
lancement de la gamme des VTT 2006 et la commercialisation du VTT
Outlander 800
- A compter du 1er octobre 2005, BRP desservira directement ses
concessionnaires en France, avec un bureau de vente et marketing à
Aix-en-Provence et établira son siège européen en Suisse.


Bombardier Produits Récréatifs inc., une société fermée portant la raison sociale "BRP", a annoncé aujourd'hui que ses revenus consolidés pour la période de trois mois terminée le 31 juillet 2005 ont atteint 467,3 millions $; une diminution de 106,5 millions $ comparativement aux revenus consolidés retraités de 573,8 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2005. Cette diminution est attribuable, à la baisse du nombre d'unités vendues à hauteur de 109,5 millions $ et à l'incidence défavorable des fluctuations de taux de change pour approximativement 32,0 millions $ qui a été partiellement compensée, par un prix de vente moyen plus élevé et par une gamme de produits améliorée de 34,1 millions $.

Les revenus consolidés pour la période de six mois terminée le 31 juillet 2005 ont atteint 1 061,3 millions $, une diminution de 136,4 millions $, comparativement à des revenus consolidés retraités de 1 197,7 millions $ pour le premier semestre de l'exercice 2005. La diminution du nombre d'unités vendues qui totalisait 120,0 millions $, l'incidence défavorable des fluctuations de taux de change d'environ 60,0 millions $ et les mesures incitatives à la vente de 8,3 millions $ principalement dus à un niveau plus élevé de l'activité de détail, tout ceci a été partiellement compensé par un prix de vente moyen plus élevé et une gamme de produits améliorée de 51,0 millions $.

La marge bénéficiaire brute consolidée a atteint 80,1 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2006 comparativement à une marge bénéficiaire brute consolidée retraitée de 97,2 millions $ pour la période de trois mois terminée le 31 juillet 2004. La diminution de 17,1 millions $ de la marge bénéficiaire brute consolidée s'explique principalement par la diminution du nombre d'unités vendues de 18,3 millions $, par l'incidence défavorable des fluctuations de taux de change d'environ 10,0 millions $, et par l'accroissement des mesures incitatives et des concessions à la vente de 5,6 millions $, imputables principalement à un niveau plus élevé de l'activité de détail, tout ceci a été partiellement compensé par une combinaison favorable de produits et de prix de 12,6 millions $ et par une diminution des coûts de production d'environ 3,0 millions $ découlant de la diminution de la complexité des produits et de la restructuration des opérations.

La marge bénéficiaire brute consolidée a atteint 195,4 millions $ pour le premier semestre de l'exercice 2006, comparativement à une marge bénéficiaire brute consolidée retraitée de 187,4 millions $ pour la période de six mois terminée le 31 juillet 2004. L'augmentation de 8,0 millions $ de la marge bénéficiaire brute est due principalement à une combinaison favorable de produits et de prix de quelque 31,4 millions $ et à une diminution des coûts de production d'environ 13,0 millions $ suite à la diminution de la complexité des produits et à la restructuration des opérations. Cette augmentation a été partiellement compensée par l'incidence défavorable des fluctuations de taux de change pour approximativement 20,0 millions $, par une diminution du nombre d'unités vendues de 12,9 millions $ et par l'accroissement des mesures incitatives et des concessions à la vente de 10,5 millions $, imputables principalement à un niveau plus élevé de l'activité de détail. La marge brute pour le premier semestre de l'exercice précédent avait été amputée de 9,3 millions $ car le stock vendu pendant cette période avait été augmenté aux prix de vente du distributeur.

Les charges d'exploitation, composées des dépenses de ventes et marketing, de recherche et développement et générales et administratives, se sont élevées à 97,4 millions $ pour la période de trois mois terminée le 31 juillet 2005, soit une augmentation de 13,8 millions $ lorsque comparé à 83,6 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2005. Les charges d'exploitation se sont élevées à 197,8 millions $ pour la période de six mois terminée le 31 juillet 2005, soit une hausse de 11,3 millions $ par rapport à 186,5 millions $ pour le premier semestre de l'exercice 2005. Les augmentations des dépenses de vente et marketing sont attribuables à la promotion des moteurs hors-bord Evinrude® E-TEC® et à la promotion des mesures incitatives à la vente des motomarines. L'augmentation des dépenses de ventes et marketing a été partiellement compensée par la diminution des frais de recherche et de développement. L'augmentation des dépenses générales et administratives durant le deuxième trimestre de l'exercice 2006 résulte surtout, de la décision de la direction de résilier son accord de distribution en France afin d'y implanter son propre réseau de concessionnaires.

Le BAIIA consolidé rajusté a atteint 19,8 millions $ et 52,2 millions $, respectivement, pour les périodes de trois mois terminées le 31 juillet 2005 et 2004 et 62,9 millions $ et 87,5 millions $, respectivement, pour les périodes de six mois terminées le 31 juillet 2005 et 2004.

La perte nette pour la période de trois mois terminée le 31 juillet 2005 s'est élevée à 1,7 million $, comparativement à un bénéfice net de 28,5 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2005. La perte nette pour la période de six mois terminée le 31 juillet 2005 s'est élevée à 4,5 millions $, soit une amélioration de 15,2 millions $ par rapport à la perte nette de 19,7 millions $ pour le premier semestre de l'exercice 2005.

"Nous avions prévu une réduction de nos revenus au cours du deuxième trimestre étant donné notre décision de réduire la production de motoneiges pour que nos livraisons s'alignent avec la demande du marché de détail et puisque nous n'attendions aucune commande de véhicules tout-terrains (VTT) de Deere and Company, compte tenu que notre entente expire en février 2006. De plus, les taux de change défavorables, lorsque comparés à la même période l'année dernière, ont créé un impact négatif supplémentaire sur nos revenus," a déclaré M. José Boisjoli, président et chef de la direction de BRP. "Cependant, malgré un environnement changeant, nous avons eu un bel été en Amérique du Nord, qui s'est avéré être très bon pour nos activités de motomarines et de bateaux sport. Les ventes de l'industrie ayant augmenté, et comme nous avons été en mesure de maintenir notre position de leadership, nos ventes au détail se sont accrues.".

BRP exploite deux secteurs de marché : le secteur Sports motorisés qui comprend les motoneiges, les motomarines, les véhicules tout-terrains, les bateaux sport et les moteurs Rotax® ; et le secteur Moteurs hors-bord, qui comprend des moteurs hors-bord pour des embarcations de toutes sortes.

Les revenus du secteur Sports motorisés étaient de 321,9 millions $ pour la période de trois mois terminée le 31 juillet 2005 comparativement à 419,0 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2005. La diminution des revenus est principalement causée par un nombre inférieur d'unités vendues de 90,5 millions $. La diminution du nombre de VTT et de motoneiges vendus a été partiellement compensée par l'augmentation du nombre de motomarines vendues. Il n'y a eu aucune livraison de VTT prévue dans le cadre de l'entente de fabrication avec Deere & Company. Les ventes de motoneiges ont été inférieures lorsque comparées à celles réalisées durant la même période de l'exercice précédent, principalement en raison du calendrier des livraisons aux concessionnaires. Le nombre inférieur d'unités vendues et l'incidence négative des fluctuations de taux de change d'environ 20,0 millions $ ont été partiellement compensé par un prix de vente moyen plus élevé et une meilleure combinaison de produits et de prix de 16,9 millions $.

Les revenus sectoriels, pour la période de six mois terminée le 31 juillet 2005, ont atteint 793,7 millions $ comparativement à 903,2 millions $ pour la période correspondante de l'exercice 2005. La diminution est due à la réduction du nombre d'unités vendues, tel qu'indiqué précédemment totalisant 93,0 millions $. La réduction du nombre d'unités vendues, l'incidence défavorable des fluctuations des taux de change d'approximativement 41,0 millions $ et les incitatifs à la vente de 13,0 millions $ dus à un niveau plus élevé de l'activité de détail ont été partiellement compensés par un prix de vente moyen plus élevé et une meilleure combinaison de produits et de prix et de 34,0 millions $.

La perte d'exploitation du secteur Sports motorisés s'est élevée à 13,7 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2006, comparativement à un bénéfice d'exploitation de 22,1 millions $ pour la période de trois mois terminée le 31 juillet 2004. La baisse du bénéfice d'exploitation est attribuable à l'effet combiné de la diminution du nombre d'unités vendues de 15,9 millions $, à l'incidence défavorable des fluctuations de taux de change d'environ 9,0 millions $, aux charges d'exploitation plus élevées de 9,7 millions $ et à l'augmentation des mesures incitatives et des concessions à la vente de 10,6 millions $ principalement dus à un niveau plus élevé de l'activité de détail. Tout ceci a été partiellement compensé par une combinaison favorable de produits et de prix de 7,4 millions $ et par une réduction des coûts de production de 2,5 millions $.

Le bénéfice d'exploitation sectoriel s'est élevé à 19,3 millions $ pour le premier semestre de l'exercice 2006, comparativement à 31,1 millions $ pour la période correspondante terminée le 31 juillet 2004. La diminution du bénéfice d'exploitation est imputable à un nombre inférieur d'unités vendues de 9,1 millions $, à l'incidence défavorable des fluctuations de taux de change d'environ 16,0 millions $ et à l'accroissement des mesures incitatives et des concessions à la vente de 17,2 millions $ dus à un niveau plus élevé de l'activité de détail. Tout ceci a été partiellement compensé par une combinaison favorable de produits de 17,9 millions $ et par une réduction des coûts de production de 9,7 millions $. La marge brute pour le premier semestre de l'exercice précédent avait été amputée de 7,8 millions $ car le stock vendu pendant cette période avait été augmenté aux prix de vente du distributeur.

Les revenus du secteur Moteurs hors-bord sont passés à 152,9 millions $, pour la période de trois mois terminée le 31 juillet 2005 comparativement à 164,5 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2005. Cette baisse est principalement attribuable au nombre inférieur d'unités vendues de 19,1 millions $ en raison de la réduction du nombre de modèles et au renforcement du dollar canadien face à la devise américaine d'environ 12,0 millions $, le tout partiellement compensé par l'amélioration de la gamme de produits de 21,4 millions $ provenant d'une augmentation du nombre de moteurs Evinrude E-TEC vendu.

Les revenus sectoriels ont diminué à 291,5 millions $ pour la période de six mois terminée le 31 juillet 2005 comparativement à 315,6 millions $ pour le premier semestre de l'exercice 2005. La diminution provient principalement du nombre inférieur d'unités vendues de 26,9 millions $ résultant de la réduction du nombre de modèles et du renforcement du dollar canadien face à la devise américaine d'environ 19,0 millions $, le tout partiellement compensé par une combinaison favorable de produits et de prix de 21,7 millions $.

Le bénéfice d'exploitation du secteur Moteurs hors-bord s'est élevé à 14,3 millions $ au deuxième trimestre de l'exercice 2006, comparativement à 7,8 millions $ pour la période de trois mois terminée le 31 juillet 2004. Le bénéfice d'exploitation sectoriel s'est élevé à 9,5 millions $ pour le premier semestre de l'exercice 2006 comparativement à une perte d'exploitation de 3,1 millions $, pour la période de six mois terminée le 31 juillet 2004. L'augmentation du bénéfice d'exploitation sectoriel provient de l'amélioration des marges occasionnée par la rationalisation des modèles et de la décision de se concentrer sur les moteurs hors-bord Evinrude E-TEC totalisant 5,1 millions $ et 13,5 millions $ pour les périodes de trois et six mois, respectivement. Les effets positifs de l'amélioration du bénéfice d'exploitation ont été partiellement compensés par des dépenses accrues de marketing pour la promotion, par des campagnes publicitaires, des moteurs hors-bord Evinrude E-TEC.

Sur le plan international, BRP commencera à vendre directement aux concessionnaires en France et ouvrira un bureau de vente et marketing à Aix-en-Provence. En raison de la croissance continue du marché européen, BRP a aussi choisi d'établir à Lausanne, en Suisse, son siège social européen. Ces deux bureaux devraient être en opérations à partir du 1er octobre 2005.

"Nonobstant la diminution des revenus du secteur Sports motorisés au deuxième trimestre, nous avons maintenu la position de tête dans nos marchés traditionnels. La performance de nos VTT devrait s'améliorer, basé sur les réactions positives que nous avons reçues depuis le lancement de nos modèles 2006," a remarqué M. Boisjoli. "Quant au secteur Moteurs hors-bord, je suis heureux du redressement suite à notre décision de concentrer nos efforts sur E-TEC; ce qui d'ailleurs, devrait apporter un meilleur équilibre entre nos deux secteurs d'activités. En ce qui a trait au futur, je prévois du progrès et demeure confiant que nous terminerons l'année en cours avec un BAIIA consolidé rajusté amélioré", a-t-il conclu.

BRP, une société fermée, est un chef de file mondial dans la conception, le développement, la fabrication, la distribution et la commercialisation des véhicules motorisés à usage récréatif. Composition de notre portefeuille de marques et de produits : les motoneiges Ski-Doo® et LynxMC, les motomarines et bateaux sport Sea-Doo®, les moteurs hors-bord Johnson® et Evinrude®, les technologies à injection directe telles la technologie Evinrude E-TECMC, les véhicules tout-terrains Bombardier(i) VTT, les moteurs et les karts Rotax®.

Voir en annexe les bilans consolidés intérimaires non vérifiés, les états consolidés intérimaires des résultats et des flux de trésorerie, l'état des résultats par secteur ainsi que le tableau non vérifié du BAIIA consolidé rajusté.

Ce communiqué fait référence à des mesures financières non conformes aux principes comptables généralement reconnus (PCGR), tels que le BAIIA et le BAIIA consolidé rajusté. En plus des résultats annoncés conformément aux PCGR canadien, la Société utilise des mesures financières non conformes aux PCGR comme indicateurs supplémentaires de performance opérationnelle et la situation financière. La direction utilise à des fins internes ces mesures financières non conformes aux PCGR pour comparer des résultats réels d'une période à un autre, aussi bien que pour des fins de planification future. La direction croit que les résultats financiers non conformes aux PCGR annoncés fournissent une compréhension supplémentaire de la performance de la Société.

Le BAIIA et le BAIIA consolidé rajusté. Le BAIIA se définit comme le bénéfice avant intérêts, impôts et dotations aux amortissements. Le BAIIA consolidé rajusté comprend les rajustements supplémentaires décrits ci-dessous. Ces mesures financières non conformes aux PCGR ne sont pas préparées selon les principes comptables généralement reconnus et peuvent différer des mesures financières non conformes aux PCGR utilisées par d'autres sociétés. La Convention de crédit principale (telle qu'amendée et retraitée) de la Société et l'acte de fiducie qui régissent les Billets subordonnés de premier rang contiennent des clauses restrictives liées à des mesures semblables. La direction crois que le BAIIA et le BAIIA consolidé rajustés sont une représentation juste de la capacité de la Société d'amortir la dette et qu'ils fournissent de l'information à cet égard. Toutefois, ces mesures ne devraient pas être considérés comme des substituts, ou supérieures, aux mesures du bénéfice d'exploitation, aux flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, au bénéfice net, dettes total ou autres mesures de rendement financier préparées conformément aux PCGR.

La Société définit BAIIA consolidé rajusté comme les bénéfices découlant des activités poursuivies avant les frais financiers, les impôts sur les bénéfices, la dotation aux amortissements et certains éléments d'autre produits ou charges. Parce que BAIIA consolidé rajusté exclut le financement et les impôts, il fournit une comparaison plus uniforme entre les entreprises en éliminant les différences entre elles qui résultent de la méthode d'acquisition ou de financement. La Société utilise la mesure du BAIIA consolidé rajusté comme une mesure supplémentaire des flux de trésorerie puisque le BAIIA consolidé rajusté exclut aussi l'amortissement des immobilisations incorporelles identifiables et l'amortissement des immobilisations incorporelles identifiables, qui sont des charges hors caisse. BAIIA consolidé rajusté, rajusté pour de certains impacts résultant de la l'équation d'achat et d'autre produits et charges tel que les gains et pertes de change latents sur la conversion de la dette à long terme, l'accroissement de la valeur comptable des actions privilégiées rachetables et la perte sur le rachat anticipé des actions privilégiées dont toutes sont jugé n'est pas être pertinent à l'égard des résultats d'exploitation.

Ce communiqué contient certains énoncés prévisionnels à l'égard de notre situation financière, nos résultats d'exploitation et d'entreprise. Tous ces énoncés prévisionnels, qui peuvent être identifiés par l'utilisation de termes tels que "croyons", "s'attend", "prévoit ", "peut" ou "devrait" ou par la forme négative desdits termes, variantes ou termes comparables, ou par des discussions de stratégie qui, bien que considérées raisonnables, sont en soi incertaines. Les facteurs qui pourraient avoir un effet important sur ces énoncés prévisionnels comprennent : (i) une croissance lente ou une décroissance de l'industrie des produits récréatifs; (ii) une interruption des affaires ou l'impact négatif sur les ventes et recettes d'actes de guerre terroristes, de bioterrorisme, d'instabilité civile ou de rupture de service postal; (iii) la mauvaise presse concernant des questions de sécurité; (iv) une concurrence accrue; (v) une augmentation des coûts; (vi) la perte ou la retraite de membres clés de la direction; (vii) des augmentations des coûts d'emprunt et la non-disponibilité de capitaux propres ou d'emprunt supplémentaires; (viii) des changements des conditions générales économiques et politiques mondiales des marchés dans lesquels BRP peut être en concurrence de temps à autre; (ix) l'empêchement pour BRP de gagner ou conserver la part de marché de ses clients de gros ou de détail n'importe où dans le monde; (x) l'empêchement pour les clients de BRP d'obtenir ou de renouveler leur assurance; (xi) le risque et les frais pour défendre et résoudre les actions en dommages et autres litiges; (xii) la capacité de BRP de mettre en oeuvre sa stratégie d'affaires avec succès; (xiii) l'empêchement pour BRP de gérer ses activités de détail, de gros, de fabrication et autres de manière efficace; (xiv) l'acceptation de la clientèle des produits de BRP; (xv) les fluctuations des devises étrangères, incluant le dollar canadien; (xvi) le contrôle des importations et des exportations sur les ventes aux pays étrangers; (xvii) l'introduction de nouvelles lois ou de nouveaux règlements au niveau fédéral, d'Etat, provincial, local ou étranger ou de décisions défavorables par des autorités de réglementation n'importe où dans le monde; (xviii) la combinaison des produits de BRP et les marge bénéficiaire connexes; et (xix) d'autres facteurs indépendants de la volonté de BRP.

Les lecteurs sont avisés de ne pas avoir une confiance exagérée envers les énoncés prévisionnels. BRP ne peut garantir les résultats futurs, tendances, événements, niveaux d'activité, performances ou accomplissements. BRP ne s'engage pas et décline expressément toute obligation de mettre à jour, publier à nouveau ou réviser les énoncés prévisionnels pour refléter des événements ou circonstances après la date ci-incluse ou pour refléter des événements inattendus.

® MC Marques déposées et marques de commerce de Bombardier Produits Récréatifs inc. ou de ses sociétés affiliées.

(i) Marque de commerce de Bombardier Inc. utilisée sous licence.



ETATS CONSOLIDES DES RESULTATS NON-VERIFIES

(millions de Trois mois terminés Six mois terminés
dollars 31 juillet, 31 juillet, 31 juillet, 31 juillet,
canadiens) 2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
(retraité) (retraité)
Produits 467.3 $ 573.8 $ 1 061.3 $ 1 197.7 $
Coût des ventes 387.2 476.6 865.9 1 010.3
---------------------------------------------------------------------
Profit brut 80.1 97.2 195.4 187.4
---------------------------------------------------------------------

Charges d'exploitation
Ventes et marketing 39.6 29.6 83.8 68.9
Recherche et développement 22.9 25.8 50.0 55.4
Frais généraux et
d'administration 34.9 28.2 64.0 62.2
---------------------------------------------------------------------
Total des charges
d'exploitation 97.4 83.6 197.8 186.5
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte)
d'opération des activités
poursuivies (17.3) 13.6 (2.4) 0.9
Autres (produits)
et charges
Frais financiers 8.9 10.8 17.0 24.5
Accroissement de la
valeur comptable des
actions privilégiées
rachetables - 1.0 - 2.0
Gain sur cession
d'immobilisations - 0.4 - 0.4
Gain sur cession
d'actifs détenus à
des fins de vente - - (1.5) -
Pertes (gains) de
change (16.3) (32.0) (6.5) 3.4
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte)
découlant des
activités poursuivies
avant impôts sur les
bénéfices (9.9) 33.4 (11.4) (29.4)
Impôts sur les bénéfices
(recouvrement) (8.2) 2.8 (6.9) (13.0)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte) découlant
des activités poursuivies (1.7) 30.6 (4.5) (16.4)
Perte découlant des
activités abandonnées,
après impôts sur les
bénéfices - (2.1) - (3.3)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte) nette (1.7)$ 28.5 $ (4.5)$ (19.7)$
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



ETATS SECTORIELS DES RESULTATS NON-VERIFIES
Pour la période de trois mois terminée le

Sports Moteurs
Consolidé motorisés hors-bord
---------------------------------------------------------------------
(millions 31 31 31 31 31 31
de dollars juillet, juillet, juillet, juillet, juillet, juillet,
canadiens) 2005 2004 2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
(retraité) (retraité)
Produits de
tiers 467.3 $ 573.8 $ 316.8 $ 413.9 $ 150.5 $ 159.9 $
Produits
intersectoriels - - 5.1 5.1 2.4 4.6
---------------------------------------------------------------------
Produits
sectoriels 467.3 573.8 321.9 419.0 152.9 164.5
---------------------------------------------------------------------
Coût des ventes
et charges
d'exploitation 440.8 514.6 314.7 373.3 133.6 151.0
Amortissement 25.9 29.3 20.9 23.6 5.0 5.7
---------------------------------------------------------------------
466.7 543.9 335.6 396.9 138.6 156.7
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte)
d'exploitation
sectorielle 0.6 29.9 (13.7) 22.1 14.3 7.8
Siège social
et autres 17.5 15.9
Amortissement du
réseau de
concessionnaires 0.4 0.4
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte)
d'exploitation (17.3) 13.6
---------------------------------------------------------------------
Frais financiers 8.9 10.8
Accroissement de
la valeur
comptable des
actions
privilégiées
rachetables - 1.0
Gain sur cession
d'actifs détenus
à des fins de
vente - 0.4
Gains de change (16.3) (32.0)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte)
avant impôts sur
les bénéfices (9.9)$ 33.4 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Pour la période de six mois terminée le

Sports Moteurs
Consolidé motorisés hors-bord
---------------------------------------------------------------------
(millions 31 31 31 31 31 31
de dollars juillet, juillet, juillet, juillet, juillet, juillet,
canadiens) 2005 2004 2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
(retraité) (retraité)
Produits de
tiers 1 061.3$ 1 197.7 $ 781.4 $ 894.2 $ 279.9 $ 303.5 $
Produits
intersectoriels - - 12.3 9.0 11.6 12.1
---------------------------------------------------------------------
Produits
sectoriels 1 061.3 1 197.7 793.7 903.2 291.5 315.6
---------------------------------------------------------------------
Coût des ventes
et charges
d'exploitation 981.0 1 110.7 732.7 824.6 272.2 307.2
Amortissement 51.5 59.0 41.7 47.5 9.8 11.5
---------------------------------------------------------------------
1 032.5 1 169.7 774.4 872.1 282.0 318.7
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte)
d'exploitation
sectorielle 28.8 28.0 19.3 31.1 9.5 (3.1)
Siège social et
autres 30.3 26.2
Amortissement du
réseau de
concessionnaires 0.9 0.9
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte)
d'exploitation (2.4) 0.9
---------------------------------------------------------------------
Frais financiers 17.0 24.5
Accroissement de
la valeur
comptable des
actions
privilégiées
rachetables - 2.0
Perte sur
cession
d'immobilisations - 0.4
Gain sur cession
d'actifs détenus
à des fins de
vente (1.5) -
Perte (gain) de
change (6.5) 3.4
---------------------------------------------------------------------
Perte avant impôts
sur les
bénéfices (11.4)$ (29.4)$
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



TABLEAU NON-VERIFIE DU BAIIA CONSOLIDE RAJUSTE

Trois mois terminés Six mois terminés
(millions de 31 juillet, 31 juillet, 31 juillet, 31 juillet,
dollars canadiens) 2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
(retraité) (retraité)
Bénéfice (perte)
découlant des
activités
poursuivies (1.7)$ 30.6 $ (4.5)$ (16.4)$
Frais financiers 8.9 10.8 17.0 24.5
Accroissement de la
valeur comptable des
actions privilégiées
rachetables - 1.0 - 2.0
Charge (recouvrement)
d'impôts sur les
bénéfices (8.2) 2.8 (6.9) (13.0)
---------------------------------------------------------------------
BAII (1.0) 45.2 5.6 (2.9)
Amortissements 26.6 30.1 52.7 60.2
---------------------------------------------------------------------
BAIIA 25.6 75.3 58.3 57.3
Rajustements:
Incidence de
l'accroissement de la
juste valeur des
stocks sur le coût
des ventes - 2.9 - 9.3
Incidence des contrats
de change sur les
produits - 6.4 - 12.5
Incidence des contrats
de change non éligible
à la comptabilité de
couverture 0.8 (14.2) 5.8 3.9
Perte (gain) de change
sur la dette à long
terme (7.8) (19.9) (2.1) 1.3
Frais de gestion 0.8 0.7 1.5 1.5
Rémunération à base
d'actions 0.4 0.6 0.9 1.3
Perte sur cession
d'immobilisations - 0.4 - 0.4
Gain sur cession
d'actifs détenus à
des fins de vente - - (1.5) -
---------------------------------------------------------------------
BAIIA consolidé
rajusté 19.8 $ 52.2 $ 62.9 $ 87.5 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



BILANS CONSOLIDES NON-VERIFIES

(millions de dollars canadiens) Au 31 juillet, Au 31 janvier,
2005 2005
---------------------------------------------------------------------
ACTIFS (retraité)
Actifs à court terme
Espèces et quasi-espèces 20.9 $ 150.3 $
Débiteurs 91.3 112.7
Stocks 332.7 302.1
Autres actifs 115.7 150.4
---------------------------------------------------------------------
Total des actifs à court terme 560.6 715.5
Immobilisations corporelles 392.7 425.8
Ecarts d'acquisition 108.6 119.9
Marques de commerce 151.1 151.1
Autres actifs incorporels 71.9 78.1
Autres actifs 61.8 66.5
---------------------------------------------------------------------
1 346.7 $ 1 556.9 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
PASSIFS ET CAPITAUX PROPRES
Passif à court terme
Emprunts bancaires 57.6 $ 12.3 $
Créditeurs et charges à payer 469.6 595.2
Tranche échéant à court terme de la dette
à long terme 0.6 147.2
---------------------------------------------------------------------
Total du passif à court terme 527.8 754.7
Dette à long terme 307.5 249.5
Impôts sur les bénéfices reportés 29.4 38.0
Passif au titre des avantages sociaux futurs 121.1 122.2
Autres passifs à long terme 28.2 28.5
---------------------------------------------------------------------
Total du passif 1 014.0 1 192.9

Capitaux propres
Capital actions 364.7 364.4
Surplus d'apport 3.2 2.3
Bénéfices non répartis 6.5 11.0
Ecart de conversion cumulatif (41.7) (13.7)
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
332.7 364.0
---------------------------------------------------------------------
1 346.7 $ 1 556.9 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



ETATS DES FLUX DE TRESORERIES CONSOLIDES NON-VERIFIES

Trois mois terminés Six mois terminés
(millions de 31 juillet, 31 juillet, 31 juillet, 31 juillet,
dollars canadiens) 2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Activités
d'exploitation (retraité) (retraité)
Bénéfice (perte)
découlant des
activités poursuivies (1.7)$ 30.6 $ (4.5)$ (16.4)$
Eléments hors caisse
Amortissement 26.6 30.1 52.7 60.2
Amortissement des
frais financiers
reportés 1.1 1.6 2.2 3.2
Rémunération à base
d'actions 0.4 0.6 0.9 1.3
Impôts sur les
bénéfices reportés (9.8) (3.3) (13.3) (23.3)
Perte (gain) sur
cession d'actifs
détenus à des fins
de vente - 0.4 - 0.4
Accroissement de la
valeur comptable des
actions privilégiées
rachetables - - (1.5) -
Gain sur instruments
financiers dérivés - 1.0 - 2.0
Pertes de change (16.3) (34.4) (6.5) (0.3)
Variations nettes
des soldes hors
caisse du fonds
de roulement (54.5) 53.4 (89.4) 24.0
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
liés aux activités
d'exploitation (54.2) 80.0 (59.4) 51.1
---------------------------------------------------------------------
Activités
d'investissement
Acquisitions
d'immobilisations
corporelles (12.8) (11.3) (23.3) (19.8)
Produits sur cession
d'immobilisations
corporelles 0.2 0.1 0.2 0.1
Produits sur cession
d'actifs détenus à
des fins de vente - - 4.9 -
Acquisition
d'entreprise (1.3) (7.5) (6.6) (13.9)
Autres - - - -
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
liés aux activités
d'investissement (13.9) (18.7) (24.8) (33.6)
---------------------------------------------------------------------
Activités de
financement
Diminution de
l'emprunt bancaire 57.6 - 45.3 -
Augmentation du
capital actions 0.2 - 0.3 6.5
Remboursement de la
dette à long terme (0.3) (2.7) (147.5) (2.7)
Emission de dette
long terme - - 62.1 -
Autres (0.5) - (0.5) (2.7)
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
liés aux activités
de financement 57.0 (2.7) (40.3) 1.1
---------------------------------------------------------------------
Incidence des
fluctuations de taux
de change sur les
espèces et
quasi-espèces (3.0) (1.6) (4.9) 0.4
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
liés aux activités
poursuivies (14.1) 57.0 (129.4) 19.0
Flux de trésorerie
liés aux activités
abandonnées - (3.9) - (9.6)
---------------------------------------------------------------------
Diminution nette
des espèces (14.1) 53.1 (129.4) 9.4
Espèces et
quasi-espèces au
début de la période 35.0 152.5 150.3 196.2
---------------------------------------------------------------------
Espèces et
quasi-espèces à la
fin de la période 20.9 $ 205.6 $ 20.9 $ 205.6 $
---------------------------------------------------------------------

Information
supplémentaire
Espèces payées pour :
Intérêts 12.8 $ 14.2 $ 14.8 $ 16.2 $
Impôt sur les bénéfices 1.4 1.3 4.2 6.5
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Renseignements

  • Bombardier Produits Récréatifs inc.
    Pierre Pichette
    Vice-président, Communications et affaires publiques
    (450) 532-5188
    pierre.pichette@brp.com
    ou
    Bombardier Produits Récréatifs inc.
    Stéphanie Vaillancourt
    Chef de service, Financement et relations avec les investiss
    (514) 732-7061
    stephanie.vaillancourt@brp.com
    www.brp.com