Association de l'exploration minière du Québec



Association de l

21 nov. 2012 13h00 HE

Budget Marceau : mesures encourageantes en aval mais absence d'incitations en amont

L'AEMQ presse le gouvernement du Québec de mettre fin à l'incertitude

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwire - 21 nov. 2012) - L'Association de l'exploration minière du Québec (AEMQ) s'attend à ce que le gouvernement Marois lance dès que possible les consultations annoncées dans le budget du ministre Marceau relativement aux modifications qui seront apportés au régime minier du Québec.

« Cela fait plus de trois ans que la filière minérale du Québec demande à débattre des modifications que deux gouvernements successifs font planer sur notre filière minérale. Nous saluons par contre la volonté du ministre des Finances de vouloir faire des changements de façon ordonnée afin d'assurer la stabilité de notre secteur et nous sommes fin prêts à en discuter », a déclaré Philippe Cloutier le nouveau président de l'Association de l'exploration minière du Québec.

Au-delà de la volonté du gouvernement Marois de revoir notamment le régime de redevances, l'AEMQ constate que le budget Marceau met de l'avant de nombreuses mesures incitatives visant à appuyer les activités de développement en aval de l'exploration : mesures favorisant la 2e et 3e transformation, lancement de Capital Mines, création de la Banque de développement du Québec, création du Secrétariat au développement nordique mais que rien n'est spécifiquement fait pour encourager l'exploration.

« Il y a de nombreuses mesures dans le budget visant à encourager l'investissement industriel et soulager le fardeau des PME québécoises cependant l'exploration minérale c'est la R&D de notre secteur et devant de nombreux défis économiques qui émergent, nos sociétés exploratrices auraient souhaité quelques mesures incitatives fiscales additionnelles ou d'appuis au financement de travaux et à l'acquisition de données géo-scientifiques », a ajouté monsieur Cloutier.

L'AEMQ rappelle que sans l'exploration de nos ressources minérales nous ne pouvons avoir de production et encore moins de transformation et nous serons tous perdant dans la quête de faire davantage profiter l'ensemble des Québécois des richesses que recèle notre sous-sol.

À propos de l'Association de l'exploration minière du Québec (AEMQ)

L'Association de l'exploration minière du Québec (AEMQ) est une association professionnelle et industrielle à but non lucratif formée en vertu de la troisième partie de la Loi sur les compagnies. L'AEMQ représente les principaux intervenants œuvrant dans le domaine de l'exploration minière au Québec. L'Association fut fondée en 1975 par la volonté des travailleurs du secteur de l'exploration minière du Québec (prospecteurs, géologues, géophysiciens, entrepreneurs, promoteurs, directeurs d'exploration) dans le but d'accroître l'intensité de l'exploration et d'appuyer le développement de l'entrepreneuriat minier québécois. L'AEMQ regroupe plus de 2180 membres individuels (prospecteurs, géologues, géophysiciens, courtiers, fiscalistes, avocats, etc.) et 253 membres corporatifs (sociétés juniors et majeures d'exploration minière, firmes d'ingénieurs-conseils en géologie, géophysique, entreprises de forages, sociétés de services, équipementiers, etc.). Elle est dirigée par un conseil d'administration de vingt personnes issues des différentes composantes de l'exploration minière.

Le siège social de l'AEMQ est situé au 132, avenue du Lac, bureau 203, Rouyn-Noranda (Québec) J9X 4N5

Renseignements