Industrie Canada

Industrie Canada
Bureau de la concurrence Canada

Bureau de la concurrence Canada

27 nov. 2007 10h21 HE

Bureau de la concurrence du Canada : L'enquête sur les "frais non divulgués" de Premier Fitness porte ses fruits

Le Bureau de la concurrence conclut une entente avec la chaîne ontarienne de centres de conditionnement physique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 nov. 2007) - Le Bureau de la concurrence a annoncé qu'il avait obtenu un consentement de la part de Premier Fitness Clubs, dissipant ainsi les préoccupations soulevées par certaines pratiques publicitaires de l'entreprise de 1999 à 2004. Le consentement a été déposé aujourd'hui auprès du Tribunal de la concurrence.

Au cours de son enquête, le Bureau a déterminé que Premier Fitness Clubs n'a pas divulgué adéquatement les frais supplémentaires que les consommateurs auraient à payer dans certaines de ses offres d'abonnement faites à la radio, sur des panneaux d'affichage, dans des journaux et dans des circulaires. Les consommateurs répondant à une offre d'essai gratuit devaient payer pour se soumettre à une évaluation obligatoire de leur condition physique ou signer un contrat d'un an pour obtenir une période d'essai "gratuit" de 30 à 90 jours.

Ainsi, le prix réel de l'abonnement était plus élevé que celui auquel la publicité donnait à penser, ce qui contrevenait aux dispositions de la Loi sur la concurrence concernant les indications fausses ou trompeuses. Premier Fitness Clubs possède et exploite 35 centres en Ontario.

"Le Bureau s'est engagé à veiller à ce que les consommateurs ne soient pas incités à faire des achats sur la base d'information trompeuse", a indiqué Andrea Rosen, sous-commissaire par intérim de la concurrence. "La véracité des publicités est fondamentale pour éviter que les Canadiens signent des contrats ou fassent des achats pour ensuite s'apercevoir que certains coûts n'ont pas été divulgués."

A la suite de l'enquête du Bureau, Premier Fitness Clubs a volontairement revu ses pratiques publicitaires pour se conformer à la Loi. Cette coopération et le consentement ont balayé les préoccupations du Bureau sans qu'il soit nécessaire d'entamer une procédure coûteuse.

Conformément au consentement signé, qui porte sur une période de 10 ans, Premier Fitness Clubs doit :

- payer une sanction administrative pécuniaire de 200 000,00 $;

- diffuser un avis correctif dans trois quotidiens de l'Ontario (Toronto Sun, Toronto Star et Ottawa Citizen);

- afficher un avis correctif dans ses centres et sur son site Web;

- adopter une nouvelle politique de conformité englobant les pratiques commerciales de l'entreprise;

- ne faire aucune représentation fausse ou trompeuse dans son matériel publicitaire dans l'avenir.

Le Bureau de la concurrence est un organisme indépendant d'application de la loi. Nous contribuons à la prospérité des Canadiens en protégeant et en favorisant des marchés concurrentiels et en permettant aux consommateurs de faire des choix éclairés.

Renseignements

  • Les journalistes peuvent communiquer avec :
    Direction générale des relations externes
    et des affaires publiques
    Pamela Wong
    Conseillère en communications
    819-953-7734
    ou
    Le public peut communiquer avec le :
    Bureau de la concurrence, Centre des renseignements
    819-997-4282
    Sans frais : 1-800-348-5358
    ATS (malentendants) : 1-800-642-3844
    compbureau@cb-bc.gc.ca