Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

26 oct. 2015 08h15 HE

A Calgary, le nombre de mises en chantier d'habitations baissera en 2015 et en 2016, puis il augmentera légèrement en 2017

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 26 oct. 2015) - Selon l'édition de l'automne 2015 du rapport Perspectives du marché de l'habitation, RMR de Calgary diffusée aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre de mises en chantier d'habitations dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Calgary devrait descendre à 11 900 cette année et à 10 000 l'an prochain, puis connaître une légère augmentation et s'établir à 10 200 en 2017.

« L'impact de la baisse du cours du pétrole sur le marché de l'emploi de Calgary et sur la confiance des consommateurs, combiné à une offre abondante sur le marché de la revente, sera un ralentissement de la construction résidentielle en 2015 et en 2016, a déclaré Richard Cho, chef analyste, Analyse de marché à la SCHL pour Calgary. En 2017, les mises en chantier d'habitations devraient augmenter légèrement en raison d'améliorations graduelles de la création d'emplois, de la croissance des revenus et du solde migratoire. »

On prévoit qu'en 2015 et en 2016, le nombre de mises en chantier de maisons individuelles sera à son point le plus bas depuis 1988, puisqu'il n'atteindra que 4 000 par année. « La croissance de l'emploi a baissé en 2015 et restera faible en 2016, car on prévoit des pertes d'emplois dans les premiers mois de l'année. La migration baissera aussi, en raison du taux de chômage qui demeurera élevé dans la région », a affirmé M. Cho. La conjoncture économique devrait s'améliorer durant la seconde moitié de 2016 et en 2017. En 2017, les mises en chantier de maisons individuelles devraient ainsi progresser de 3 %, pour se chiffrer à 4 100.

Après avoir atteint le sommet de 10 637 unités en 2014, les mises en chantier de logements collectifs devraient diminuer à 7 900 en 2015 et à 6 000 en 2016. L'accroissement des stocks, l'augmentation du taux d'inoccupation des logements locatifs et la concurrence offerte par le marché de la revente exerceront un effet modérateur sur les mises en chantier dans ce segment. Celles-ci devraient augmenter en 2017 et atteindre 6 100 unités, par suite de l'amélioration de la conjoncture économique.

Les ventes MLS® de propriétés résidentielles devraient baisser de 28 % à Calgary en 2015, pour s'établir à 24 300, après avoir atteint le niveau record de 33 615 en 2014. On ne prévoit pas de rebond important des ventes en 2016, puisque la croissance de l'emploi sera particulièrement faible dans les premiers mois de l'année, avant d'afficher certains gains dans les mois suivants. La confiance envers l'économie et le marché du logement se restaurera graduellement jusqu'en 2017, avec le raffermissement de l'activité économique et la croissance de l'emploi. Même si les taux hypothécaires monteront vraisemblablement, ils demeureront exceptionnellement bas dans une perspective historique, et la crainte d'une augmentation pourrait inciter certains acheteurs indécis à passer à l'action. Les ventes augmenteront de 1,6 % en 2016 et de 2 % en 2017, pour se chiffrer respectivement à 24 700 et à 25 200.

Après s'être accru pendant cinq années consécutives, le prix MLS® moyen devrait baisser de 2,1 % en 2015, pour s'établir à 451 000 $. Une partie de cette baisse sera attribuable à un ralentissement de l'activité dans les créneaux des propriétés luxueuses et des habitations que recherchent les acheteurs de logements d'un cran supérieur. De plus, les pressions sur les prix des logements se sont allégées par rapport à l'an passé, en raison d'un accroissement de l'offre et d'une modération de la demande. En 2016 et en 2017, l'équilibre entre l'offre et la demande stabilisera graduellement les prix et favorisera davantage de croissance à ce chapitre. Selon les prévisions, le prix MLS® moyen des logements existants montera de moins de 1 % en 2016 et de 2 % en 2017, de sorte qu'il atteindra respectivement 454 000 $ et 463 000 $.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, vient en aide aux Canadiens dans le besoin et fournit des résultats de recherches et de l'information aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation du Canada.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642. Les rapports standards d'analyse de marché que produit la SCHL peuvent être téléchargés gratuitement à partir du www.schl.ca/marchedelhabitation.

Suivez la SCHL sur Twitter @SCHL_ca

Données supplémentaires disponibles sur demande

(Also available in English)

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Renee Nat, conseillère, Relations publiques
    403-515-2963
    rnat@cmhc-schl.gc.ca