Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

27 août 2012 12h21 HE

Cameco acquiert le projet d'uranium Yeelirrie, en Australie-Occidentale

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 27 août 2012) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMÉS EN $ CA (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco (TSX:CCO)(NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui être parvenu à un accord avec BHP Billiton en vue de l'acquisition du projet d'uranium Yeelirrie, en Australie-Occidentale, pour un montant de 430 millions USD. Yeelirrie est un gisement de style calcrète de faible profondeur, pouvant faire l'objet de techniques d'exploitation minière à ciel ouvert.

Situé à environ 650 kilomètres au Nord-Est de Perth et à environ 750 kilomètres au Sud du projet d'exploration Kintyre de Cameco, Yeelirrie est l'un des gisements d'uranium non développés les plus vastes d'Australie.

« Yeelirrie représente un gisement attrayant qui correspond parfaitement à la vision et à la stratégie institutionnelle de Cameco », a déclaré Tim Gitzel, président et chef de la direction de Cameco. « Nous sommes ravis d'ajouter ce gisement prometteur à notre gamme d'actifs d'uranium et avons hâte de faire avancer cette propriété grâce à notre processus d'évaluation des projets de développement. »

Selon les prévisions de Camecom, la transaction devrait être conclue à la fin de l'année 2012, sous réserve de l'obtention des approbations du gouvernement de l'État d'Australie-Occidentale et de l'Australian Foreign Investment Review Board. Une fois la transaction conclue, Cameco devra verser un droit de timbre d'environ 22 millions USD au gouvernement de l'État d'Australie-Occidentale.

Une estimation historique du contenu minéral de Yeelirrie a été préparée pour BHP Billiton en juin 2012 par une société internationale de consultation minière. Cette estimation historique indique que Yeelirrie abrite des ressources minérales mesurées et indiquées totalisant environ 139 millions de livres d'U3O8 d'une teneur moyenne d'environ 0,13 % d'U3O8, ainsi que des ressources présumées d'environ 5 millions de livres à 0,10 % d'U3O8. Cette estimation historique emploie des catégories de ressources issues de l'Australasian Code for Reporting of Identified Mineral Resources and Ore Reserves (le code JORC). L'échéancier de l'examen de diligence était trop court pour qu'une personne qualifiée puisse classifier cette estimation historique en tant que ressources minérales réelles conformes à la Norme canadienne 43-101 relative à l'information concernant les projets miniers (NI 43-101); Cameco ne traite pas cette estimation historique comme des ressources minérales réelles.

Résumé de l'estimation historique pour le projet Yeelirrie

(Non conforme à la Norme canadienne 43-101)

Ressources mesurées Ressources indiquées Ressources présumées
Tonnes
(Mt)
Teneur
(%U3O8)
U3O8
(Mlbs)
Tonnes
(Mt)
Teneur
(%U3O8)
U3O8
(Mlbs)
Tonnes
(Mt)
Teneur
(%U3O8)
U3O8
(Mlbs)
16,61 0,16 60,3 31,03 0,12 78,9 2,41 0,10 5,3
Remarque : Teneur de coupure = 0,05% d'U3O8

L'estimation historique ci-dessus était basée sur 10 250 trous de surface, dont près de 4 000 trous forés au diamant présentaient des teneurs en minerai, tandis que les autres présentaient une teneur en uranium mesurée par prospection radiométrique du fonds du trou. L'interprétation des enveloppes de minéralisation à une teneur de coupure de 0,05 % d'U3O8 se concentrait moins sur une application stricte d'une teneur de coupure et davantage sur la supposition de la continuité significative des zones minéralisées. La teneur en uranium a été estimée pour des blocs de 25 m x 25 m x 0,5 m.

Cameco considère cette estimation historique comme pertinente en tant qu'indication du potentiel de la propriété Yeelirrie et pense que son contenu total en uranium pourrait être surestimé d'environ 10 %. Cette estimation historique ne doit pas être considérée comme une quantification des ressources minérales, étant donné qu'environ 50 millions de livres d'U3O8 présentées comme des ressources indiquées devraient être re-catégorisées, puisqu'elles ne sont pas soutenues par un nombre suffisant de tests géochimiques et de densité des forages caractérisant la teneur en uranium et les composantes nuisibles des matières minéralisées.

Afin de remplacer l'estimation historique pour Yeelirrie par une estimation des ressources minérales conforme à la Norme canadienne 43-101, Cameco passera en revue les diagraphies de rayons gamma ainsi que la relation entre les teneurs et la radiométrie, considèrera le remaniement à une teneur de coupure plus faible sans inclure de matières inférieures à la teneur de coupure et révisera les critères employés pour classifier l'estimation historique. Des opérations de forage additionnelles destinées à l'échantillonnage géochimique seront nécessaires afin d'améliorer la caractérisation des composantes nuisibles, qui auront une incidence sur tout plan de production proposé.

Profil

Cameco, dont le siège se trouve à Saskatoon, en Saskatchewan, est l'un des plus grands producteurs mondiaux d'uranium. Les produits d'uranium de la société sont utilisés pour générer de l'électricité dans des centrales nucléaires du monde entier, fournissant une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement sur le marché. Les actions de Cameco sont cotées aux bourses de Toronto et de New York.

Telles qu'utilisées dans le présent communiqué de presse, les expressions « Cameco » et la « société » se rapportent à Cameco Corporation, une entreprise canadienne, ainsi qu'à ses filiales et sociétés affiliées, sauf avis contraire.

Mise en garde relative aux renseignements et énoncés prospectifs

Certains renseignements divulgués dans le présent communiqué de presse constituent des « renseignements prospectifs » ou des « énoncés prospectifs » au sens des lois du Canada et des États-Unis en matière de valeurs mobilières, y compris les prévisions concernant le moment de la conclusion de l'acquisition du projet Yeelirrie, l'estimation historique pour le gisement Yeelirrie, les activités qui selon les prévisions de Cameco seront nécessaires pour remplacer l'estimation historique par des ressources minérales réelles conformes à la Norme canadienne 43-101 et l'estimation de Cameco concernant la possible surestimation d'environ 10 % du contenu total en uranium de l'estimation historique. Les renseignements prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d'hypothèses qui, bien qu'étant raisonnables aux vues de la direction, sont de par leur nature soumises à des risques et à des incertitudes sur les plans commercial, économique et concurrentiel. Cameco avertit le lecteur que lesdits renseignements prospectifs impliquent des risques et des incertitudes, connus et inconnus, ainsi que d'autres facteurs susceptibles de provoquer un écart sensible entre les résultats et évènements réels et ceux décrits de manière explicite ou implicite par lesdits renseignements prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent, sans s'y limiter : l'hypothèse selon laquelle Cameco obtiendra les approbations nécessaires à l'acquisition du projet Yeelirrie de la part du gouvernement de l'État d'Australie-Occidentale et de l'Australian Foreign Investment Review Board et le risque que ces approbations ne soient pas obtenues du tout ou qu'elles ne soient pas obtenues en temps voulu; les hypothèses concernant les opérations anticipées et les activités d'exploration et de développement prévues; le risque que l'estimation du contenu total en uranium de l'estimation historique par Cameco se révèle inexacte; le risque lié à l'estimation des ressources minérales; le risque de difficultés opérationnelles ou techniques en rapport avec les activités d'exploration, de développement ou d'exploitation minière; et les risques impliqués dans l'activité d'exploration, de développement et d'exploitation minière. Certains de ces facteurs sont traités de manière plus approfondie dans les versions les plus récentes de la notice annuelle et du rapport de gestion de Cameco déposés auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada, dont nous recommandons la lecture pour tout renseignement complémentaire. Nous présentons ces renseignements prospectifs afin de vous aider à comprendre les vues actuelles de la direction concernant nos perspectives à court et à long terme; ces renseignements pourraient ne pas se prêter à d'autres fins. Sauf si la loi l'exige, Cameco ne s'engage nullement à actualiser ou à réviser les renseignements prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'évènements futurs ou pour toute autre raison.

Renseignements

  • Relation avec les investisseurs :
    Cameco
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Relation avec les médias :
    Donna Cole (Australie)
    0011 +61 419 901229

    Rob Gereghty (Amérique du Nord)
    (306) 956-6190