Cameco

Cameco

16 févr. 2009 15h43 HE

Cameco affiche un revenu et un bénéfice annuels sans précédent en 2008

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 16 fév. 2009) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMES EN $ CA (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco Corporation (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui pour 2008 un bénéfice net ajusté (1) de 589 millions $ (1,67 $ par action après ajustement et dilution), soit 3 % de plus qu'en 2007, attribuable pour une bonne part à la progression du bénéfice dans les entreprises d'or et d'électricité. Le bénéfice provenant de l'entreprise d'uranium a baissé un peu par rapport à 2007.

Le bénéfice net ajusté (1) au quatrième trimestre a été de 179 millions $, à comparer à 53 millions $ au quatrième trimestre de 2007, en raison de la progression du bénéfice dans les entreprises d'uranium et d'or, stimulée par l'accroissement du chiffre des ventes et la hausse du prix de vente réalisé.

Nota : Tous les montants en dollars sont exprimés en dollars canadiens, sauf avis contraire. Les états financiers annuels de 2008 ont été vérifiés; toutefois toute l'information financière présentée sur le quatrième trimestre de 2007 et 2008 n'a pas été vérifiée. Les états financiers annuels vérifiés de Cameco sont accessibles sur le site web de notre Société, au cameco.com, au SEDAR, au sedar.com, et à EDGAR, au sec.gov/shtml. Pour servir le lecteur, de l'information financière supplémentaire contenant un sommaire des résultats financiers de Cameco du quatrième trimestre de 2008, sera présentée sur le site web de la Société ainsi qu'au SEDAR et à EDGAR.



----------------------------------------------------------------------------
Trimestres Exercices Varia-
terminés terminés tion
le 31 décembre le 31 décembre annuelle
-------------------------------------------
Faits saillants d'ordre financier 2008 2007 2008 2007 %
----------------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $) 918 494 2 859 2 310 24
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (en millions $) 31 61 450 416 8
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action (BPA)
- de base ($) 0,08 0,18 1,29 1,18 9
----------------------------------------------------------------------------
BPA après dilution ($) 0,08 0,17 1,28 1,13 13
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté
(en millions $)(1) 179 53 589 572 3
----------------------------------------------------------------------------
BPA - après ajustement et
dilution ($)(1) 0,49 0,15 1,67 1,54 8
----------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie fourni
par l'exploitation (2)
(en millions $) 340 57 708 801 (12)
----------------------------------------------------------------------------
(1) Le bénéfice net pour les trimestres et pour les exercices terminés les
31 décembre 2007 et 2008 a été ajusté de manière à exclure un certain
nombre de postes. Le bénéfice net ajusté est une mesure non PCGR. Pour
obtenir une description, se reporter à la rubrique " Utilisation des
mesures financières non PCGR ", dans le présent document.
(2) Comprend les changements au fonds de roulement.


En 2008, le bénéfice net selon les PCGR a été de 450 millions $ (1,28 $ par action après dilution), une progression de 8 % par rapport aux 416 millions $ (1,13 $ par action après dilution) affichés en 2007. Au quatrième trimestre de 2008, nous avons enregistré un bénéfice net de 31 millions $ (0,08 $ par action après dilution), contre 61 millions $ (0,17 $ par action après dilution) au quatrième trimestre de 2007.

Le président et chef de la direction de Cameco, M. Jerry Grandey, a déclaré : "Cameco a généré en 2008 des résultats annuels sans précédent aux postes du revenu et du bénéfice net ajusté, après une progression de ces totaux à chacun des six derniers exercices. Nous avons des flux de revenu importants et réguliers parce que le monde a besoin de l'uranium que nous fournissons à des fins de production d'électricité propre et fiable, malgré l'incertitude de l'économie mondiale."



Les résultats de Cameco proviennent de quatre secteurs d'entreprise :

URANIUM

Faits saillants
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Exercices terminés
le 31 décembre le 31 décembre
----------------------------------------
2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $) (1) 450 219 1 512 1 269
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts (en millions $) 168 63 567 572
----------------------------------------------------------------------------
Prix réalisé moyen
(en $US/lb) 35,31 38,92 39,52 37,47
(en $CA/lb) 42,77 39,64 43,91 41,68
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes
(en millions de lbs)(1) 10,5 5,5 34,1 30,2
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre de la production
(en millions de lbs) 5,4 5,6 17,0 19,8
----------------------------------------------------------------------------
(1) Le revenu au montant de 85 millions $ sur 2,6 millions de livres
antérieurement reporté en raison d'emprunts de produits de réserve a été
comptabilisé au premier trimestre de 2008, par suite de l'annulation de
l'accord d'emprunt de produits. Au deuxième trimestre de 2007, le revenu
reporté antérieurement au montant de 44 millions $ a été comptabilisé
sur 2,9 millions de livres.


Résultats concernant l'uranium

Au quatrième trimestre de 2008, le revenu provenant de notre entreprise d'uranium a augmenté de 231 millions $ et a atteint 450 millions $, par rapport à la période correspondante de 2007, en raison de la hausse de 91 % du chiffre des ventes affiché et de la hausse de 8 % du prix de vente réalisé (en dollars canadiens). La hausse du prix réalisé moyen (en dollars canadiens) a été associée aux prix plus élevés précisés dans les contrats à prix ferme et au taux de change plus favorable. Le moment des livraisons des produits d'uranium au cours d'une année civile est à la discrétion des clients. Nos profils de livraison et de prix trimestriels peuvent donc varier beaucoup.

Au quatrième trimestre de 2008, notre bénéfice avant impôts provenant de l'entreprise d'uranium a progressé à 168 millions $, depuis 63 millions $ au quatrième trimestre de l'exercice précédent.

A l'exercice 2008, le revenu provenant de notre entreprise d'uranium a progressé de 19 % par rapport à 2007, et a atteint 1 512 millions $, par suite de la hausse de 13 % du chiffre des ventes et de la hausse de 5 % du prix de vente réalisé.

Notre bénéfice avant impôts provenant de l'entreprise d'uranium a baissé à 567 millions $, depuis 572 millions $ en 2007, en raison surtout de la hausse des coûts de production et des charges liées aux redevances, compensée en partie par la hausse de 5 % du prix réalisé de l'uranium.



Production d'uranium
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Exercices terminés
Part de la production le 31 décembre le 31 décembre
de Cameco ----------------------------------------
(en millions de lbs d'U3O8) 2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------
McArthur River/Key Lake 3,1 3,9 11,6 13,1
----------------------------------------------------------------------------
Rabbit Lake 1,8 1,0 3,6 4,0
----------------------------------------------------------------------------
Smith Ranch/Highland 0,3 0,5 1,2 2,0
----------------------------------------------------------------------------
Crow Butte 0,2 0,2 0,6 0,7
----------------------------------------------------------------------------
Total(1) 5,4 5,6 17,0 19,8
----------------------------------------------------------------------------
(1) Ces quantités ne comprennent pas la production d'Inkai, puisque la mine
n'est pas encore en exploitation commerciale.


En 2008, la production a été de 0,7 million de livres moins élevée que notre estimation antérieure de 17,7 millions de livres, en raison d'une production moins élevée à Key Lake, qui a été dans une certaine mesure compensée par la hausse de la production à Rabbit Lake. Les problèmes ayant affecté notre production à Key Lake en 2008 ont été causés par diverses pannes de matériel et de traitement, problèmes qui ont été réglés.



SERVICES DE COMBUSTIBLE

Faits saillants
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Exercices terminés
le 31 décembre le 31 décembre
----------------------------------------
2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $) 70 77 252 239
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts (en millions $) 12 (36) 6 (23)
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes
(en millions de kgU)(1) 4,6 6,4 14,8 17,0
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre de la production
(en millions de kgU)(2) 2,6 1,7 8,3 12,9
----------------------------------------------------------------------------
(1) Kilogrammes d'uranium (kgU).
(2) Le chiffre de la production comprend l'UF6, l'UO2, la fabrication de
combustible et l'approvisionnement d'UF6 provenant de Springfields Fuels
Ltd. (SFL).


Résultats des services de combustible

Au quatrième trimestre de 2008, le revenu provenant de notre entreprise de services de combustible a été de 70 millions $, une baisse de 7 millions $ par rapport à la période correspondante de 2007, à cause de la baisse de 28 % du chiffre des ventes affiché, compensée en partie par la hausse de 25 % du prix réalisé moyen.

Au quatrième trimestre de 2008, la Société a comptabilisé au poste des Services de combustible un bénéfice avant impôts de 12 millions $, à comparer à une perte de 36 millions $ au quatrième trimestre de 2007.

En 2008, le revenu provenant de notre entreprise de services de combustible a augmenté de 5 %, et a atteint 252 millions $, par rapport à 2007, l'effet de la baisse du chiffre des ventes affiché ayant été compensé par la progression du prix réalisé.

Cameco a enregistré en 2008 un bénéfice avant impôts provenant de l'entreprise de services de combustible de 6 millions $, contre une perte de 23 millions $ en 2007.

La production provenant de la fabrication de combustible et des services de conversion de Cameco à Port Hope ainsi que l'approvisionnement de SFL ont atteint au quatrième trimestre de 2008 le total de 2,6 millions de kgU, à comparer à 1,7 million de kgU au quatrième trimestre de 2007. La production totale a été de 8,3 millions de kgU en 2008, contre 12,9 millions de kgU en 2007. La différence est attribuable surtout à la fermeture de l'usine d'UF6 durant la plus grande partie de 2008.

L'usine de Cameco à Blind River a produit 3,4 millions de kgU au quatrième trimestre de 2008, contre 1,1 million de kgU au quatrième trimestre de 2007. La production totale d'UO3 en 2008 a été de 10,6 millions de kgU, contre 9,5 millions de kgU en 2007. Comme en 2007, Cameco a continué de limiter la production d'UO3 en 2008 en raison de l'interruption de la production d'UF6 à Port Hope.

PRODUCTION DE NUCLEOELECTRICITE

Faits saillants

Cameco détient 31,6 % de Bruce Power Limited Partnership (BPLP). Le bénéfice avant impôts de Cameco provenant de BPLP s'est chiffré à 55 millions $ au quatrième trimestre, contre 46 millions $ à la période correspondante de 2007. Cette hausse, en 2008, est attribuable à l'amélioration de la production et à la hausse des prix réalisés. BPLP a aussi distribué 205 millions $ aux associés au quatrième trimestre, la part de Cameco se chiffrant à 65 millions $.

Au quatrième trimestre de 2008, BPLP a réalisé un facteur de capacité de 98 %, à comparer à 93 % à la période correspondante de 2007.

Pour l'exercice, le bénéfice avant impôts de Cameco provenant de BPLP s'est chiffré à 141 millions $, à comparer à 137 millions $ en 2007. La progression du bénéfice s'explique par l'amélioration des prix réalisés, contrariée par la baisse de la production d'électricité et par la hausse des frais d'exploitation.

En 2008, les réacteurs de BPLP ont réalisé un facteur de capacité de 87 %, contre 89 % en 2007.

OR

Cameco détient environ 53 % de Centerra Gold Inc., qui possède et exploite deux mines d'or.



Faits saillants
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Exercices terminés
le 31 décembre le 31 décembre
----------------------------------------
2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $) 277 88 677 405
----------------------------------------------------------------------------
Prix réalisé ($US/once) 806 789 853 691
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes (onces) 299 000 113 000 746 000 541 000
----------------------------------------------------------------------------
Production d'or (onces) (1) 284 000 133 000 749 000 555 000
----------------------------------------------------------------------------
(1) Représente 100 % de la production provenant des mines d'or Kumtor et
Boroo.


Au trimestre terminé le 31 décembre 2008, le revenu provenant de notre entreprise d'or a progressé de 189 millions $, pour se chiffrer à 277 millions $, par rapport au quatrième trimestre de 2007. La progression du revenu est attribuable surtout à l'accroissement du chiffre des ventes, qui a augmenté de 165 % par suite de l'amélioration de la production.

A l'exercice terminé le 31 décembre 2008, le revenu provenant de notre entreprise d'or a augmenté de 272 millions $, pour se chiffrer à 677 millions $, par rapport à 2007. La progression est attribuable à l'amélioration du prix de vente réalisé et à l'augmentation du chiffre des ventes. Le prix réalisé de l'or a progressé à 853 $ (US) l'once en 2008, à comparer à 691 $ (US) l'once en 2007, en raison de la hausse du prix dans le marché au comptant.

PERSPECTIVES POUR L'EXERCICE 2009

Voici maintenant un tableau qui résume les perspectives consolidées de Cameco pour 2009 ainsi que les perspectives pour chacun de nos secteurs d'entreprise. On trouvera sous le tableau des détails concernant les dépenses en immobilisations prévues par Cameco pour 2009 et les dépenses réelles comptabilisées en 2008, la sensibilité du taux de change du bénéfice consolidé, diverses sensibilités de prix comprenant un tableau de la sensibilité du prix de l'uranium pour les années 2009 à 2013 ainsi que la prévision quinquennale de la production d'uranium, par site. Pour obtenir de plus amples renseignements, se reporter à l'Examen et analyse par la direction de Cameco pour l'année 2008 (EAD).



Perspectives financières pour 2009 (1)
----------------------------------------------------------------------------
Perspectives Services de Nucléo-
pour 2009 Consolidées Uranium combustible électricité Or
----------------------------------------------------------------------------
Baisse Baisse de 5 % Hausse de Hausse de
Revenu légère (2) à 10 % (3) 5 % à 10 % 2 % à 5 % -
----------------------------------------------------------------------------
Frais Baisse de 5 %
d'administration à 10 % - - - -
----------------------------------------------------------------------------
Taux d'imposition 5 % à 10 % - - - -
----------------------------------------------------------------------------
31 à 33
millions Baisse
Chiffre des ventes - de lbs légère - -
----------------------------------------------------------------------------
Coût unitaire du Hausse de Légère
produit vendu - 5 % à 10 % - hausse -
----------------------------------------------------------------------------
Environ
Facteur de capacité - - - 90 % -
----------------------------------------------------------------------------
720 000
20,1 8 à 12 à
millions millions 770 000
Production - de lbs de kgU - oz.
----------------------------------------------------------------------------
Dépenses 374 38 96
d'immobili- millions millions millions
sations $ (4) - - $ $ (US)
----------------------------------------------------------------------------

(1) Cameco ne présente des perspectives que pour les postes choisis précisés
au tableau. Pour tous les autres postes énumérés au tableau, aucune
perspective n'est présentée.
(2) Il s'agit de la perspective de revenu pour les entreprises d'uranium, de
services de combustible et de nucléoélectricité; l'or n'est pas compris.
(3) En se fondant sur un prix au comptant de l'uranium de 47,00 $ (US) la
livre, reflétant le prix au comptant UxC du 9 février 2009.
(4) Les perspectives consolidées de Cameco portant sur les dépenses
d'immobilisations ne comprennent pas les dépenses d'immobilisations de
Bruce Power ou de Centerra.


----------------------------------------------------------------------------
Dépenses d'immobilisations 2009 prévision 2008 réalité
(part de Cameco en millions $)
Immobilisations de développement
Cigar Lake 48 $ 57 $
Inkai 9 47
----------------------------------------------------------------------------
Total, Développement 57 $ 104 $


Immobilisations de soutien
McArthur River/Key Lake 106 $ 112 $
LIS É.-U. 54 42
Rabbit Lake 38 86
Inkai 18 -
Services de combustible 23 77
Autres 21 38
----------------------------------------------------------------------------
Total, Soutien 260 $ 355 $


Intérêts capitalisés 50 39
----------------------------------------------------------------------------
Total, Uranium & Services de combustible 367 $ 498 $
----------------------------------------------------------------------------

----------------------------------------------------------------------------
Bruce Power (BPLP)(1) 38 $ 33 $
----------------------------------------------------------------------------
Or ($US)(2) 96 $ 95 $
----------------------------------------------------------------------------
(1) Reflète la part de Cameco de 31,6 % des dépenses, et qui devraient être
financées par BPLP.
(2) Représente 100 % des dépenses de Centerra, et qui devraient être
financées par Centerra.


Nous prévoyons que le total des dépenses d'immobilisations dans les entreprises d'uranium et de services de combustible baissera en 2009 de 26 %, pour se chiffrer à 367 millions $. La baisse est en grande partie attribuable à la diminution des dépenses d'immobilisations à Cigar Lake et à Inkai. On prévoit en outre que les dépenses d'immobilisations de soutien diminueront tant dans l'entreprise de services de combustible qu'à Rabbit Lake.

Cameco prévoit que le financement des projets d'uranium et de services de combustible proviendra des flux de trésorerie d'exploitation.

Ces perspectives consolidées pour 2009 constituent de l'information prospective; elles sont fondées sur les hypothèses clés et elles sont exposées à des facteurs de risque importants susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes, facteurs décrits sous la rubrique "Mise en garde concernant l'information et les énoncés prospectifs"; elles sont aussi fondées sur les hypothèses spécifiques et les facteurs de risque importants propres à chacun de nos secteurs d'entreprise, décrits à la suite des perspectives concernant ce secteur, présentées ci-dessous.

Sensibilité du taux de change

Le 31 décembre 2008, tout changement, à la hausse ou à la baisse, d'un cent du taux de change du dollar américain en dollar canadien modifierait le bénéfice net, à la hausse ou à la baisse, d'environ 4 millions $ (CA) en rapport avec les expositions non couvertes, et d'environ 7 millions $ (CA), à la hausse ou à la baisse, en rapport avec l'exposition au cours du marché sur les couvertures n'étant pas admissibles à la comptabilisation de couverture.

Sensibilité du prix de l'uranium (2009)

En 2009, un changement de 10,00 $ (US) la livre du prix au comptant de l'uranium, depuis 47,00 $ (US) la livre (reflétant le prix au comptant UxC du 9 février 2009) modifierait le revenu de 87 millions $ (CA) et le bénéfice net de 57 millions $ (CA). Cette sensibilité est fondée sur un taux de change réel prévu de 1,00 $ (US) correspondant à environ 1,22 $ (CA), qui était le taux du 9 février 2009.

Sensibilité du prix de l'uranium (2009 à 2013)

Les prix affichés dans notre tableau des prix réalisés moyens prévus pour l'uranium présenté ci-dessous ont pour objet de présenter au lecteur un aperçu de l'évolution possible des prix de l'uranium que Cameco prévoit réaliser, en fonction de l'évolution des prix dans le marché au comptant. Le tableau présente un éventail indicatif de prix moyens pour cette période que Cameco prévoit réaliser avec le portefeuille de ventes d'uranium pour la période de 2009 à 2013.

Les prix réalisés prévus présentés dans ce tableau pourraient varier d'un trimestre à l'autre en raison de l'évolution d'un certain nombre de variables, notamment les suivantes :

- les nouveaux contrats conclus au cours du trimestre;

- l'évolution du prix au comptant réel ou du prix à long terme au cours du trimestre le plus récent, par rapport aux hypothèses de prix utilisées dans le tableau publié au trimestre précédent;

- les changements apportés aux hypothèses concernant l'inflation;

- les changements apportés aux plans de livraison, par rapport à ceux retenus pour le tableau publié au trimestre précédent, par suite de contrats de besoins ou de conditions de souplesse en matière de volume, précisées dans certains contrats; et

- les changements en matière de volume de matière non engagée.

En raison du nombre de variables qui affectent les prix réalisés par Cameco, nous avons fait une hypothèse simplificatrice en établissant le prix au comptant aux niveaux notés, et en calculant notre prix réalisé prévu en conséquence. Par exemple, lorsqu'on retient l'hypothèse de prix au comptant de 60,00 $ (US), le calcul des prix réalisés suppose que le prix au comptant atteint 60,00 $ (US) le 1er janvier 2009, et demeure à ce niveau jusqu'en 2013. Chaque colonne du tableau devrait être lue en retenant que le prix au comptant figurant en tête de colonne demeure constant pour toute la période de cinq ans. Les prix réalisés réels pour toute année seront différents de la valeur indiquée au tableau en raison du fait que nous signons régulièrement de nouveaux contrats, et que les premières livraisons ne commencent habituellement en moyenne que trois à quatre ans après la signature du contrat.

Plusieurs des contrats, dans le cadre duquel nous effectuons des livraisons durant la période de 2009 à 2013, ont été finalisés entre 2003 et 2005, alors que les prix marchands dans l'industrie s'inscrivaient dans l'éventail de 11 $ à 31 $ (US) (se reporter au tableau ci-dessous pour connaître les prix marchands moyens de l'uranium dans l'industrie entre 2003 et 2008). Dans la mesure où ces contrats retiennent des prix passés pour l'uranium ou encore des prix plafonds bas, ils généreront des prix inférieurs aux prix marchands courants. Comme ces contrats plus anciens viennent à échéance au cours des quelques prochaines années, et que nous entreprenons les livraisons associées à un plus grand nombre de contrats signés depuis 2006, notre prix réalisé moyen s'améliorera.

Le tableau ci-dessous précise les prix marchands moyens de l'uranium enregistrés dans l'industrie ces quelques dernières années, et cette information pourrait faciliter la mise en perspectives de nos prix réalisés moyens.



Prix marchands moyens de l'uranium dans l'industrie ($ US/lb d'U3O8)
----------------------------------------------------------------------------
2003 2004 2005 2006 2007 2008
----------------------------------------------------------------------------
Indice du prix
au comptant 11,55 18,60 28,67 49,60 99,29 61,58
----------------------------------------------------------------------------
Indice du prix à
long terme 12,10 21,00 30,66 49,90 90,83 82,50
----------------------------------------------------------------------------


Le tableau de la sensibilité du prix de l'uranium pour la période de 2009 à 2013 ci-dessous a été mis à jour afin de refléter les livraisons qui ont été faites et les contrats qui ont été conclus jusqu'au 31 décembre 2008.



----------------------------------------------------------------------------
Prix réalisé moyen pour l'uranium prévu par Cameco (Arrondi au 1,00 $ près)
en $ US courant/lb d'U3O8
----------------------------------------------------------------------------
Prix au
comptant 20 $ 40 $ 60 $ 80 $ 100 $ 120 $ 140 $
----------------------------------------------------------------------------
2009 29 34 38 43 47 52 54
2010 32 39 48 54 61 69 76
2011 36 41 50 57 66 74 82
2012 37 40 48 57 66 75 84
2013 44 47 57 67 78 88 97
----------------------------------------------------------------------------


Ce tableau de prix constitue de l'information prospective; il est fondé sur des hypothèses importantes et il est exposé à des risques importants, décrits à la rubrique "Mise en garde concernant l'information et les énoncés prospectifs", et il retient les hypothèses clés suivantes et les risques importants qui pourraient provoquer l'évolution des prix réels :

- un chiffre de ventes de 32 millions de livres pour 2009 (qui a été ajusté pour tenir compte des exigences comptables de l'accord d'emprunt de produit) et un chiffre de ventes d'environ 30 millions de livres pour chaque année ultérieure. Les variations de notre chiffre de ventes réel pourraient entraîner des résultats fort différents;

- les services publics prennent les quantités maximales prévues dans leurs contrats, sauf dans le cas où un avis de livraison a été présenté, mais il y a un risque qu'ils prennent des quantités moindres, et les prix réalisés seraient alors fort différents;

- Cameco reporte une partie des livraisons prévues aux contrats pour 2009 jusqu'en 2011, par suite de l'exercice de ses droits en vertu des dispositions relatives à l'interruption de l'approvisionnement. On ne peut prévoir aucun changement important aux estimations ci-dessus des prix réalisés moyens, par suite de cette décision;

- on suppose que toutes les quantités pour lesquelles n'existe aucun engagement de vente seront livrées au prix au comptant retenu pour chaque scénario, qui est exposé au risque que les ventes se fassent à des prix différents des prix au comptant, ce qui pourrait entraîner des prix réalisés fort différents;

- l'indice du prix à long terme moyen pour une année spécifique sera égal au prix au comptant moyen pour cette année entière. Les fluctuations du prix au comptant ou du prix à long terme, au cours d'une année, pourraient entraîner des résultats fort différents; et

- un taux d'inflation de 2,5 %; les variations du taux d'inflation pourraient avoir un effet important sur les résultats réels.

Les hypothèses présentées ci-dessus, notamment celles portant sur nos chiffres de ventes annuels et le prix réalisé pour ceux-ci, sont faites uniquement pour le tableau des prix qui précède et elles ne reflètent pas nécessairement nos opinions sur les résultats anticipés.

Perspectives concernant la production d'uranium (2009 - 2013)

Nous présentons dans le tableau ci-dessous une mise à jour de nos perspectives sur la production à court terme.



Part de la production de Cameco (en millions de livres d'U3O8), à
l'exclusion de Cigar Lake (1)
----------------------------------------------------------------------------
Prévision courante 2009 2010 2011 2012 2013
----------------------------------------------------------------------------
McArthur River/Key Lake (2) 13,1 13,1 13,1 13,1 13,1
----------------------------------------------------------------------------
Rabbit Lake 3,6 3,6 3,6 2,8 1,7
----------------------------------------------------------------------------
LIS É.-U. (3) 2,5 2,4 2,6 3,1 3,7
----------------------------------------------------------------------------
Inkai(4) 0,9 2,3 3,1 3,1 3,1
----------------------------------------------------------------------------
Total (i) 20,1 21,4 22,4 22,1 21,6
----------------------------------------------------------------------------
(i) Bien qu'une estimation unique ait été incluse pour chaque année des
perspectives sur la production, la production réelle pourrait être
nettement différente de ces estimations puisque la prévision de la
production est intrinsèquement incertaine.

(1) Une prévision révisée de la production pour Cigar Lake sera fournie
après l'assèchement de la mine, après l'évaluation de l'état des
ouvrages de développement souterrains, et après l'intégration des
conclusions aux nouveaux plans de production et de développement de la
mine.
(2) Cameco a demandé le relèvement de la capacité prévue au permis, depuis
18,7 millions de livres à 22 millions de livres (part de Cameco, 70 %),
mais attend l'autorisation des autorités de réglementation. En attendant
l'obtention de l'autorisation, la prévision de la production a retenu la
capacité actuelle prévue au permis. (Se reporter à la rubrique intitulée
" Exploitations liées à l'uranium " dans notre EAD annuel de 2008.)
(3) Concerne les exploitations LIS Smith Ranch-Highland et Crow Butte de
Cameco, aux États-Unis, et d'autres projets de développement LIS aux
États-Unis.
(4) Les réserves minérales d'Inkai retiennent une production au taux annuel
de 5,2 millions de livres d'U3O8. Inkai a actuellement l'autorisation
des autorités de réglementation de produire au taux annuel de 2,6
millions de livres, et une demande sollicitant l'autorisation des
autorités de réglementation pour porter la production annuelle à 5,2
millions de livres a été présentée en 2005. Cameco connaît le cadre
statutaire, réglementaire et procédurier régissant les nouveaux projets
d'exploitation minière au Kazakhstan et, à la lumière de son expérience,
Cameco estime qu'il est raisonnablement vraisemblable que tous les
permis et toutes les autorisations requises pour la construction et
l'exploitation de sa nouvelle mine LIS à Inkai - notamment les
autorisations nécessaires à l'accroissement de la production annuelle
à 5,2 millions de livres - seront obtenus. Toutefois, rien ne peut
garantir que les permis ou les autorisations seront accordés.


Cameco achète aussi de l'uranium tiré d'uranium hautement enrichi (UHE) russe, atténué par mélange, de Techsnabexport (Tenex). Ces achats portent sur un total d'environ 7 millions de livres d'équivalent d'uranium par année, jusqu'en 2013. Cameco et ses partenaires ont convenu avec Tenex d'une nouvelle structure de prix pour la période de 2011 à 2013. Le gouvernement des Etats-Unis a approuvé la nouvelle structure de prix. Nous prévoyons que l'approbation du gouvernement russe sera reçue au premier trimestre de 2009.

Les prévisions actuelles de production d'uranium et d'achat d'UHE notées ci-dessus pour la Société constituent de l'information prospective. Cette information prospective est fondée sur les hypothèses clés et elle est exposée à des risques importants susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes; ces facteurs sont énumérés sous la rubrique "Mise en garde concernant l'information et les énoncés prospectifs". Nous avons notamment supposé que :

- la production prévue pour chaque exploitation de la Société est réalisée;

- le calendrier de la Société visant le développement et l'accélération progressive de la production en provenance d'Inkai est concrétisé, ce qui exige notamment la solution des problèmes associés à la disponibilité de l'acide nécessaire à l'exploitation minière;

- la réussite de la transition à de nouveaux secteurs d'exploitation minière à McArthur River, à compter de 2009;

- la Société peut obtenir ou conserver les permis et les autorisations nécessaires des autorités gouvernementales (autres que l'approbation nécessaire pour accroître la capacité à McArthur River/Key Lake, mentionnée à la note 2 ci-dessus) pour atteindre la production prévue;

- l'absence de perturbation de la production en raison de phénomènes naturels, de conflits de travail, de risques politiques ou d'autres risques liés au développement et à l'exploitation; et

- le fournisseur d'uranium hautement enrichi honore ses engagements de livraison.

Les facteurs de risque importants susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes comprennent notre incapacité d'atteindre les niveaux de production prévus pour chaque exploitation; notre développement et l'accélération progressive de la production provenant d'Inkai ne se font pas comme prévu; la transition à de nouveaux secteurs d'exploitation minière à McArthur River ne réussit pas; l'incapacité d'obtenir ou de conserver les permis ou les autorisations gouvernementales nécessaires; une perturbation ou une baisse de la production ou l'échec du fournisseur d'uranium hautement enrichi à honorer ses engagements de livraison. Rien ne peut garantir que les quantités précisées seront produites ou achetées. Les estimations de la production future prévue sont intrinsèquement incertaines, notamment pour les dernières années de la prévision, et elles pourraient bien évoluer beaucoup avec le temps.

Analyse de sensibilité du prix de l'électricité

Pour 2009, BPLP a des contrats d'environ 12,5 TWh, ce qui devrait représenter environ 49 pour cent de la production de Bruce B, au facteur de capacité prévu. Pour 2009, un changement de 1,00 $ le MWh du prix au comptant de l'électricité en Ontario modifierait le bénéfice après impôt de Cameco provenant de BPLP d'environ 3 millions $.

Analyse de sensibilité du prix de l'or

En 2009, un changement de 25,00 $ (US) l'once du prix au comptant de l'or modifierait le bénéfice net de Cameco d'environ 8 millions $ (CA). Cette sensibilité est fondée sur un taux de change réel prévu de 1,00 $ (US) correspondant à environ 1,22 $ (CA), qui était le taux le 9 février 2009.

MISES A JOUR SUR LA SOCIETE

McArthur River/Key Lake

McArthur River a franchi une étape importante au quatrième trimestre de 2008. Le réseau de distribution de saumure dans la zone 2, tableau 5, a été activé et la formation de la nouvelle paroi gelée se poursuit. Vers le milieu de 2009, le sol devrait être assez gelé pour entreprendre le développement de la chambre de creusement de cheminée. Nous avons l'intention de produire plus de 100 millions de livres d'U3O8 dans ce secteur et la production initiale est prévue pour la dernière partie de 2009.

Les travaux de développement dans la partie inférieure de la zone 4 ont également progressé en 2008. Le développement de cette zone se poursuivra en 2009 et le forage de trous de congélation devrait se faire.

Au quatrième trimestre, l'exploitation minière par creusement de cheminée a été entreprise avec succès dans le secteur de production développé à l'intérieur de la zone protégée par la paroi gelée existante dans la zone 2. Ce secteur a été développé dans le cadre d'un plan de production révisé pour 2009 visant à appliquer le report à 2010 de la production provenant de la partie inférieure de la zone 4.

Rabbit Lake

En 2008, nous avons réussi à ajouter des réserves minérales à Rabbit Lake, prolongeant ainsi d'un an la durée prévue de la mine, jusqu'en 2013.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les réserves et les ressources minérales de Cameco, se reporter à l'EAD annuel de 2008 de Cameco.

Cigar Lake

Nous avons confirmé que la principale source d'infiltration d'eau accrue constatée le 12 août 2008 provient d'une fissure située au haut du tunnel, au niveau de 420 mètres.

Cameco a élaboré un plan correctif pour procéder à l'étanchéification du tunnel. Le plan comprend l'installation à distance de cloisons des deux côtés du point d'infiltration, suivie d'injection de béton et de ciment dans le tunnel, et ultimement dans la roche, par des trous forés à partir de la surface. Le matériel nécessaire à l'exécution de ces travaux a été mobilisé et certains travaux initiaux tant à la surface qu'au niveau de 420 mètres ont été entrepris. Les travaux au niveau de 420 mètres comprennent l'enlèvement de tuyaux, de portes, de conduits de ventilation, de sables lâches et d'autres objets divers. Ce travail se fait en utilisant des véhicules télécommandés (VT) submersibles qui sont disponibles dans le commerce et qui permettent d'effectuer ce genre de travail. Nous estimons que les travaux d'étanchéification liés à l'infiltration d'eau du 12 août 2008 s'étendront sur la majeure partie de 2009.

On a entrepris au quatrième trimestre l'assèchement du puits 2. Le niveau de l'eau a été abaissé par pompage jusqu'au niveau de 260 mètres et il y a été maintenu durant plusieurs semaines. La venue d'eau mesurée durant cette période a été très faible et stable, confirmant ainsi l'obturation des sources d'infiltration d'eau. Pour se préparer à abaisser davantage le niveau de l'eau, on a entrepris l'installation dans le puits d'infrastructures de ventilation et de pompage de l'eau. On prévoit que l'évacuation de toute l'eau du puits sera terminée au deuxième trimestre de 2009.

Cameco a encouru des frais d'immobilisations de 359 millions $ pour les travaux de développement de Cigar Lake jusqu'à la fin de 2008. Nous ne prévoyons plus la production en 2011 et nous procédons à l'évaluation de l'effet de l'infiltration d'eau d'août 2008 sur la date de production prévue et l'estimation des frais d'immobilisations. Nous présenterons de nouvelles estimations après l'assèchement de la mine, lorsque l'état des ouvrages souterrains aura été évalué et lorsque l'information résultante aura été intégrée à un nouveau plan d'exploitation minière.

En plus des frais d'immobilisations, on prévoit maintenant que la part de Cameco des frais des travaux correctifs se chiffrera au total à 92 millions $, dont 46 millions $ ont été comptabilisés à la fin de 2008. Cameco prévoit dépenser en 2009 21 millions $ au poste des frais des travaux correctifs pour Cigar Lake.

Pour tenir nos parties prenantes renseignées sur la progression des travaux correctifs, nous présenterons des mises à jour avec chaque EAD trimestriel, ou plus souvent s'il y a des nouvelles importantes.

Inkai

En 2008, la part de Cameco de la production d'Inkai a été de 0,3 million de livres d'U3O8. Au quatrième trimestre, la mise en exploitation de la moitié avant de l'usine de traitement principale a été menée à terme et le traitement des solutions provenant du bloc 1 a été entrepris. Au cours de l'année, la production a été contrariée par des pénuries d'approvisionnement, notamment d'acide sulfurique, auxquelles s'est ajouté une vitesse plus lente de dissolution de l'uranium que celle enregistrée dans la mine d'essai entreprise dans le bloc 2. Les travaux visant l'accélération de la vitesse de dissolution et l'accroissement du taux de production dans le bloc 1 se sont poursuivis au quatrième trimestre.

La disponibilité d'acide s'est améliorée au dernier trimestre par suite de la livraison de matière obtenue tant à l'extérieur qu'au Kazakhstan. Actuellement, le projet reçoit un approvisionnement adéquat, suffisant pour permettre l'acidification des champs de puits, dans un contexte de préparation à la production commerciale en 2009.

Dans notre Notice annuelle (NA), nous décrivons le régime fiscal du Kazakhstan applicable au calcul des taxes et les autres charges gouvernementales à verser par Inkai. Un nouveau code fiscal est entré en vigueur le 1er janvier 2009. Inkai a reçu une lettre du ministère de l'Energie et des Ressources minérales (MERM) exigeant qu'Inkai modifie le Contrat d'utilisation des ressources en vigueur pour refléter le nouveau régime fiscal, malgré le fait que le Contrat d'utilisation des ressources d'Inkai contient des dispositions stabilisant le régime fiscal qui était en vigueur à la date de la signature du contrat (2000). Nous poursuivons des discussions avec le MERM à ce sujet et nous évaluons l'effet de ce nouveau code fiscal, notamment sur les dispositions relatives à la stabilisation fiscale du Contrat d'utilisation des ressources, en attendant l'émission du calcul détaillé des taxes applicables. L'obtention des autorisations gouvernementales courantes nécessaires et les amendements au Contrat d'utilisation des ressources pourraient dépendre de l'acceptation par Inkai du nouveau régime fiscal.

Dans notre Notice annuelle, nous décrivons aussi la Loi sur le sous-sol du Kazakhstan, laquelle précise le cadre et les procédures régissant l'octroi des droits sur le sous-sol, et la réglementation des activités des utilisateurs du sous-sol, applicables à Inkai. Le Parlement du Kazakhstan étudie actuellement un projet de loi relatif à une nouvelle Loi sur le sous-sol. On prévoit que cette nouvelle Loi sur le sous-sol entrera en vigueur six mois après son adoption par le Parlement et sa signature par le président. La nouvelle Loi sur le sous-sol adopte plusieurs changements importants pour ce qui regarde la réglementation des activités des utilisateurs du sous-sol, notamment l'abolition du régime de stabilisation actuel pour tous les utilisateurs du sous-sol, sauf pour ceux qui poursuivent des exploitations en vertu d'accords de partage des produits et de contrats d'utilisation du sous-sol approuvés par le président du Kazakhstan. Nous ne savons pas si l'exemption susmentionnée s'appliquera à Inkai, lorsque le projet de loi sera adopté, ni ce qui sera contenu dans les dispositions finales de toute nouvelle loi. Le projet de loi le plus récent précise que les différends entre l'utilisateur du sous-sol et le gouvernement devront être réglés devant les tribunaux du Kazakhstan et il ne prévoit pas d'arbitrage international, comme c'est le cas selon le Contrat d'utilisation des ressources en vigueur. Nous procédons actuellement à l'évaluation des incidences pour Inkai, notamment les dispositions relatives à la stabilisation de son Contrat d'utilisation des ressources.

Port Hope

L'usine d'UO2 a repris la production à la mi-janvier 2009, après une interruption durant une période prolongée à des fins d'entretien prévu. Les planchers et les structures intégrées aux planchers ont été améliorés et sont maintenant conformes aux nouvelles normes de l'usine d'UF6.

Comme on l'a déjà publié fin novembre, Cameco a interrompu la production d'UF6 parce qu'on ne pouvait résoudre un différend contractuel et obtenir des approvisionnements viables d'acide fluorhydrique dans le commerce. Nous avons poursuivi les discussions visant à accroître nos sources d'approvisionnement et nous prévoyons reprendre la production d'UF6 au deuxième semestre de 2009. Nous avons pris des mesures devant nous permettre d'honorer nos engagements de livraison aux services publics au cours du premier semestre de 2009.

Centerra Gold

Des discussions se poursuivent avec le groupe de travail du Gouvernement kirghize responsable des négociations visant à résoudre les questions à régler en rapport avec le projet Kumtor.

Liquidités et ressources en capital

Au début de février 2009, nous avons conclu un accord avec les bailleurs de fonds de notre facilité de crédit de 470 millions $, pour porter la facilité à 500 millions $ et pour reporter la date d'échéance de la facilité au 16 juin 2010. Nous avons aussi négocié un crédit bancaire à court terme additionnel de 100 millions $, venant à échéance en février 2010 et comprenant des conditions semblables à la facilité de 470 millions $.

UTILISATION DES MESURES FINANCIERES NON PCGR

Une mesure non PCGR, le bénéfice net ajusté devrait être tenu comme ayant un caractère complémentaire, et cette mesure ne remplace pas l'information financière connexe préparée conformément aux PCGR. Le bénéfice net consolidé est ajusté de manière à faciliter les comparaisons des résultats financiers d'une période à l'autre. Le tableau ci-dessous précise les ajustements apportés au bénéfice net.



Bénéfice net ajusté
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Exercices terminés
le 31 décembre le 31 décembre
----------------------------------------
(en millions $) 2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (selon PCGR) 31 $ 61 $ 450 $ 416 $
----------------------------------------------------------------------------
Ajustements (après impôts)
----------------------------------------------------------------------------
Restructuration de l'entreprise d'or 10 28 (20) 153
----------------------------------------------------------------------------
Dépenses liées aux options
d'achat d'actions (récupération) 2 (12) (31) 65
----------------------------------------------------------------------------
Pertes (gains) non réalisées sur
instruments financiers 130 1 166 (37)
----------------------------------------------------------------------------
Réduction de la valeur d'investissements 6 - 26 -
----------------------------------------------------------------------------
Modification des taux
d'imposition du bénéfice - (25) - (25)
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté 179 $ 53 $ 589 $ 572 $
----------------------------------------------------------------------------


PERSONNES AYANT LES QUALIFICATIONS APPROPRIEES

La divulgation de l'information scientifique et technique concernant les propriétés suivantes de Cameco, présentée dans le présent communiqué, a été préparée par les personnes suivantes ayant les qualifications appropriées aux fins de la Norme canadienne 43-101, ou sous la supervision de celles-ci :



----------------------------------------------------------------------------
Personnes ayant les qualifications appropriées Propriétés
----------------------------------------------------------------------------
- (1) Alain G. Mainville, directeur,
gestion des ressources minérales, Cameco
- David Bronkhorst, directeur général,
exploitation de McArthur River, Cameco McArthur River/Key Lake
- Les Yesnik, directeur général,
exploitation de Key Lake, Cameco
----------------------------------------------------------------------------
- (1) Alain G. Mainville, directeur,
gestion des ressources minérales, Cameco
- C. Scott Bishop, ingénieur minier en chef, Cigar Lake
projet Cigar Lake, Cameco
----------------------------------------------------------------------------
- Ian Atkinson, vice-président, exploration,
Centerra Gold Inc. Kumtor
----------------------------------------------------------------------------
(1) A titre de directeur, gestion des ressources minérales, chez Cameco,
Monsieur Mainville supervise et coordonne les travaux effectués par les
personnes ayant les qualifications appropriées chez Cameco en rapport
avec l'estimation des ressources et des réserves minérales et il répond
à la direction et au comité de supervision des réserves du conseil
d'administration de Cameco aux questions concernant ces sujets.


MISE EN GARDE CONCERNANT L'INFORMATION ET LES ENONCES PROSPECTIFS

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, qui ne sont pas des faits ou des données rétrospectives, constituent de "l'information prospective" (telle que définie par les lois canadiennes sur les valeurs mobilières) et "des énoncés prospectifs" (tels que définis par la U.S. Securities Exchange Act of 1934, avec modifications) qui pourraient être importants et qui comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par ceux-ci. Les phrases et les expressions contenant des mots comme "croire", "estimer", "s'attendre", "planifier", "prévoir", "objectifs", "cibles", "projets", "pourrait", "espérer", "pouvoir", "pourra", "devra", "devrait", "s'attendre que", "avoir l'intention", "conçu pour", "continue", "avec l'intention", "possible", "stratégie", et l'expression négative de ces mots, ou des variations de ceux-ci, ou toute terminologie comparable qui n'est pas liée strictement à des faits actuels ou passés, sont toutes porteuses d'indications qu'il s'agit d'information ou d'énoncés prospectifs. Les exemples d'information et d'énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s'y limiter, nos perspectives consolidées prévues pour 2009, nos perspectives pour 2009 portant sur l'uranium, la sensibilité du prix de l'uranium pour 2009 jusqu'en 2013, nos perspectives de la production d'uranium pour la période de 2009 à 2013, et la date prévue de l'achèvement de l'étanchéification de la zone d'infiltration d'eau d'août 2008 à Cigar Lake.

Les facteurs de risque importants susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de l'information et des énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse, et les facteurs de risque importants ou les hypothèses retenues pour préciser ces risques comprennent, sans toutefois s'y limiter, les éléments suivants : nos hypothèses concernant les niveaux de production, les chiffres de vente, les achats et les prix, qui pourraient être beaucoup moins importants que prévu; le risque de la volatilité et de la sensibilité aux prix du marché dans le cas de l'uranium, des services de conversion, de l'électricité en Ontario et de l'or, qui, selon nous, demeurera relativement constant; l'hypothèse concernant les réacteurs B de BPLP qui atteindront leur facteur de capacité ciblée et l'absence de changements importants dans nos estimations actuelles des coûts et des prix, et le risque que ces hypothèses évoluent négativement; le risque d'une concurrence accrue, qui, selon nous, demeurera la même ou diminuera; le risque de changements adverses importants sur les plans des taux de change et des taux d'intérêt, qui, selon nous, demeureront stables ou s'amélioreront à notre avantage; nos hypothèses concernant la production, le retrait de l'exploitation, la remise en état des terres, les réserves et les estimations fiscales, et le risque que nos hypothèses soient incorrectes; le risque de contentieux importants ou de procédures en arbitrage (comprenant le résultat de différends avec les gouvernements (notamment les autorités fiscales), les fournisseurs, les clients ou les associés de coentreprise) et le résultat adverse de telles procédures, qui, selon nous, n'auront pas lieu; le risque que nous ne puissions pas être en mesure de faire respecter les droits légaux que nous avons jugés pouvoir être appliqués; notre hypothèse voulant qu'il n'y ait pas de défauts importants dans les titres de propriété, et le risque que de tels défauts existent; les risques liés à l'environnement et à la sécurité, notamment les charges réglementaires accrues et l'évacuation à long terme des résidus, qui, selon nous, n'auront pas d'effet adverse pour nous; les conditions géologiques, hydrologiques ou minières imprévues ou encore qui présentent des défis, susceptibles de nous éloigner beaucoup de nos hypothèses concernant ces conditions; les risques politiques découlant de l'exploitation dans certains pays en développement, notamment les risques de terrorisme, de sabotage, et de nationalisation qui, selon nous, ne se concrétiseront pas; les risques de modifications adverses aux lois, aux règlements et aux politiques gouvernementales, qui, selon nous, ne se manifesteront pas;
le niveau prévu de la demande en matière d'énergie nucléaire et le risque que la demande réelle soit nettement moindre; le risque de l'échec des fournisseurs d'uranium et de services de conversion à honorer leurs engagements de livraison ou à demander des modifications importantes aux accords en cette matière, qui, selon nous, ne se produira pas; l'échec à obtenir ou à conserver les permis et les autorisations nécessaires des autorités gouvernementales, qui, selon nous, pourront être obtenus et conservés; le risque présenté par les phénomènes naturels, notamment le mauvais temps, les incendies, les inondations, les envahissements souterrains, les séismes, les défaillances de paroi et les effondrements de terrain, qui, selon nous, ne se produiront pas; nos hypothèses concernant la capacité des installations de la Société et des clients de fonctionner sans perturbation, notamment par suite de grèves ou de lockouts, et le risque que ces perturbations puissent se produire; les hypothèses concernant la disponibilité et le coût de réactifs et d'approvisionnements critiques pour la production, et le risque que ceux-ci puissent ne pas être disponibles ou ne pas être disponibles à un coût raisonnable; notre niveau prévu de production d'électricité, et le risque que les niveaux réels de production puissent être inférieurs en raison d'interruptions prévues se prolongeant au-delà des périodes prévues, ou encore en raison d'interruptions imprévues; les hypothèses concernant les prix au comptant de l'uranium, les prix au comptant de l'or et le taux de change dans le marché au comptant US/CA, qui sont exposés au risque de fluctuations qui pourraient avoir des effets adverses importants pour nous; les hypothèses et les facteurs de risque concernant la sensibilité du prix de l'uranium précisés sous la rubrique "Sensibilité du prix de l'uranium (2009 à 2013)" et concernant les perspectives de la production d'uranium précisées sous la rubrique "Perspectives concernant la production d'uranium (2009 - 2013)"; notre hypothèse voulant que la conjoncture économique ne se détériorera pas au-delà des niveaux actuellement prévus et le risque que ceci se produise; la réussite et l'achèvement diligent des projets de développement et des travaux correctifs prévus, et le risque de délais ou d'échec ultime; ainsi que d'autres risques liés au développement et à l'exploitation.

D'autres facteurs pourraient causer des initiatives, des événements ou des résultats qui pourraient bien être différents de ceux prévus, estimés ou recherchés. Ces facteurs ne constituent nullement une liste exhaustive des facteurs de risque importants susceptibles d'affecter Cameco. D'autres facteurs de risque sont précisés ailleurs dans le présent communiqué de presse, dans la Notice annuelle courante de Cameco et dans l'EAD annuel courant de Cameco.

L'information et les énoncés prospectifs inclus dans le présent communiqué de presse représentent les opinions de Cameco à la date du présent communiqué de presse et ne doivent pas être interprétés comme représentant les opinions de Cameco à toute autre date ultérieure. Même si Cameco prévoit que les événements et les développements ultérieurs pourraient bien l'amener à modifier ses opinions, Cameco nie spécifiquement toute intention ou obligation de mettre à jour l'information et les énoncés prospectifs, à la suite d'information nouvelle, d'événements futurs ou d'autres facteurs, sauf dans la mesure où les lois sur les valeurs mobilières applicables l'y obligent. L'information et les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse portant sur les résultats d'exploitation prospectifs, la situation financière ou les flux de trésorerie, fondés sur les hypothèses concernant la conjoncture économique éventuelle et les initiatives éventuelles, sont présentés dans le but d'aider les actionnaires de Cameco à comprendre les opinions actuelles de la direction concernant ces éventualités, et pourraient bien ne pas être appropriés à d'autres fins.

Rien ne peut garantir que l'information et les énoncés prospectifs s'avéreront exacts, puisque les résultats réels et les événements futurs pourraient bien varier, ou encore être fort différents de ceux prévus. Ainsi donc, le lecteur du présent communiqué de presse ne devrait pas accorder une trop grande importance à l'information et aux énoncés prospectifs. L'information et les énoncés prospectifs portant sur des périodes ultérieures à 2009 comportent de plus grands risques et exigent des hypothèses et des estimations à plus long terme que pour ceux de 2009; ils sont donc exposés à un plus grand niveau d'incertitude. En conséquence, le lecteur avisé est bien mis en garde et ne doit pas accorder une trop grande importance à cette information et à ces énoncés prospectifs à long terme.

AVIS DE DIVIDENDE TRIMESTRIEL

Cameco a annoncé aujourd'hui que le conseil d'administration de la Société a approuvé un dividende trimestriel de 0,06 $ par action sur les actions ordinaires en circulation de la Société, à verser le 15 avril 2009 aux actionnaires inscrits à la clôture du marché le 31 mars 2009.

CONFERENCE TELEPHONIQUE

Cameco vous invite à participer à la conférence téléphonique sur son quatrième trimestre prévue pour le mardi 17 février 2009, à 10 h 00, heure de l'Est (9 h 00, heure de Saskatoon).

Tous les investisseurs et les représentants des médias sont invités à participer à la téléconférence. Pour participer à la téléconférence du mardi 17 février, veuillez composer le (416) 641-6133 ou le (866) 540-8136 (Canada et Etats-Unis). Une transmission audio en direct de la téléconférence sera accessible sur notre site internet, au cameco.com. Se reporter au lien figurant à la page d'accueil le jour de la téléconférence.

Un enregistrement de la téléconférence sera accessible :

- sur notre site internet, au cameco.com, peu de temps après la téléconférence, et

- sur post view, jusqu'à minuit, heure de l'Est, le lundi 16 mars 2009, en composant le (416) 695-5800 ou le (800) 408-3053 (code d'accès 3281031 #).

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES

Un exemplaire intégral de l'EAD annuel pour 2008 de Cameco, des états financiers annuels et de la conciliation selon les PCGR aux Etats-Unis peut être obtenu au SEDAR, au sedar.com, à EDGAR, au sec.gov/edgar.shtml, et sur le site web de la Société au cameco.com, avant l'ouverture des marchés, le mardi, 17 février 2009.

Un rapport technique concernant la mine McArthur River sera déposé sous peu sur le site internet de la Société ainsi qu'au SEDAR et à EDGAR.

Des renseignements supplémentaires sur Cameco, notamment sa notice annuelle la plus récente déposée, sont accessibles au SEDAR, au sedar.com, et sur le site web de la Société, au cameco.com.

PROFIL

Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est l'un des plus importants producteurs d'uranium au monde, un grand fournisseur de services de conversion et l'un des deux fabricants de combustibles Candu au Canada. La position concurrentielle de la Société est basée sur la propriété dominante des plus grandes réserves à haute teneur au monde et sur ses faibles frais d'exploitation. Les produits d'uranium de Cameco servent à produire de l'électricité propre dans des centrales nucléaires du monde entier, notamment en Ontario, où la Société participe à un partenariat qui exploite la plus importante centrale d'électricité nucléaire de l'Amérique du Nord. La Société poursuit également des travaux d'exploration d'uranium en Amérique du Nord et en Australie et elle détient une participation majoritaire dans une société aurifère du tiers intermédiaire. Les actions de Cameco se négocient aux bourses de Toronto et de New York.

Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs :
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias :
    Lyle Krahn
    (306) 956-6316
    Site internet : www.cameco.com