Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

22 avr. 2016 05h34 HE

Cameco annonce des changements opérationnels dans le Saskatchewan et aux États-Unis

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 22 avril 2016) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMÉS EN $ CA (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco (TSX:CCO)(NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui la suspension de la production dans son exploitation de Rabbit Lake dans le nord du Saskatchewan et la réduction de la production des activités américaines de Cameco Resources en raison du report du développement des champs de captage. Ces changements devraient entraîner une réduction d'environ 500 postes à Rabbit Lake et d'environ 85 postes au niveau des activités américaines, y compris des employés et des prestataires à long terme.

« Nous regrettons l'impact que ces décisions auront sur les nombreuses personnes talentueuses et dévouées qui travaillent sur ces sites ainsi que sur leurs communautés, » a déclaré Tim Gitzel, le président et CEO de Cameco. « Malheureusement, les conditions très dégradées du marché ne permettent pas de soutenir les coûts de fonctionnement et d'immobilisations nécessaires au maintien de la production à Rabbit Lake et au niveau des activités américaines. Ces mesures nous permettront de continuer à offrir de la valeur ajoutée aux nombreuses parties prenantes de Cameco et soutiendront la santé à long terme de notre entreprise. Nous fourniront une assistance aux personnes touchées par ces décisions. »

Cameco et ses filiales américaines travaillent avec les employés des activités concernées afin d'assurer une mise en œuvre sûre et harmonieuse de ces décisions.

L'exploitation de Rabbit Lake sera placée dans un état de conservation et d'entretien permettant à Cameco de reprendre la production lorsque les conditions du marché se seront significativement améliorées. Cameco offrira des prime de départ aux employés touchés. Dans la mesure du possible, l'entreprise examinera des solutions alternatives telles que la relocalisation vers d'autres sites Cameco et des options de partage de l'emploi dans le cadre de ses efforts visant à minimiser l'impact sur les personnes et les communautés environnantes. Un effectif d'environ 150 personnes sera nécessaire au maintien des installations et à la surveillance de l'environnement des activités de remise en état à Rabbit Lake. Les opérations de transition pour assurer la conservation et l'entretien commenceront avec effet immédiat et devront être achevées d'ici fin août 2016. Le réaménagement des effectifs se produira au cours des quatre prochains mois.

Les activités américaines continueront à employer environ 170 personnes pour assurer l'exploitation des installations existantes et restaurer les champs de captage épuisés, mais le développement de nouveaux champs de captage sera interrompu. Des primes de départ seront offertes aux employés américains touchés et le réaménagement des effectifs devra être achevée fin mai. Les activités américaines continueront leurs efforts d'accréditation continus visant à maintenir la possibilité de reprendre les exploitations lorsque les conditions du marché se seront significativement améliorées.

À la suite de ces décisions, la production finale de Rabbit Lake devrait être de 1 million de livres pour 2016 (contre 3,6 millions de livres précédemment). Aux États-Unis, la production pour 2016 devrait être de 1,1 millions de livres (contre 1,4 millions de livres précédemment). En raison de la nature des activités minières ISR (rétablissement in situ) et des exigences de restauration des champs de captage, la production aux États-Unis ne pourra cesser immédiatement et diminuera au fil du temps avec la diminution de la teneur en minerai. Cameco passera en revue les activités des bureaux soutenant Rabbit Lake et l'exploitation aux États-Unis dans le but de réduire les frais généraux et administratifs.

En outre, étant donné l'état actuel de l'offre excédentaire sur le marché, nous avons décidé de faire passer notre objectif de production 2016 pour la mine de McArthur River et Key Lake de 20 millions de livres à 18 millions de livres (sur une base de 100 %). Nous utiliserons les interruptions de service additionnelles du site pour faire avancer les travaux nécessaires à l'accroissement de la capacité de production de l'usine et faire face aux demandes du marché lorsque la situation l'exigera. Cela inclut les modifications du circuit d'extraction par solvant et l'avançée à 2017 de la date des travaux sur le circuit de cristallisation et de la transition vers le nouveau four à calcination. Ce changement dans la production n'aura aucun impact sur la main-d'œuvre.

Nous continuons à augmenter la production à Cigar Lake et anticipons la production de 16 millions de livres (sur une base de 100 %) pour cette année, sous réserve de la réception par l'usine de McClean Lake d'AREVA des approbations réglementaires nécessaires à faire passer sa capacité de production annuelle de 13 millions de livres à 24 millions de livres.

La production annuelle de Cameco devrait désormais s'élever à 25,7 millions de livres (contre 30 millions de livres précédemment).

La valeur comptable nette de Rabbit Lake est évaluée à 108 millions de dollars et celle des activités américaines à environ 62 millions de dollars (48 millions de dollars américains), net de provision pour la remise en état. Le coût du placement de Rabbit Lake dans un état de conservation et d'entretien pour 2016 s'élèvera à environ 35 millions de dollars. La réduction prévue des dépenses en immobilisations pour 2016 suite à ces changements opérationnels est évaluée à 48 millions de dollars. Le coût des indemnités de départ est estimé à environ 19 millions de dollars et figurera dans nos résultats du deuxième trimestre.

Le maintien de Rabbit Lake dans un état de conservation et d'entretien et le report du développement de nos champs de captage aux États-Unis plutôt que la fermeture permanente de nos activités procure à Cameco la flexibilité nécessaire à une augmentation de la production lorsque les conditions du marché se seront significativement améliorées. Cependant, la saturation actuelle des marché et les incertitudes liées à la durée des conditions actuelles du marché nous force à concentrer nos ressources sur nos actifs aux coûts les plus bas et au maintien d'un bilan financier solide.

Profil de la société

Cameco, l'un des plus grands producteurs d'uranium au monde, est également un important fournisseur de services de transformation, et l'un des deux seuls fabricants du combustible approvisionnant le réacteur CANDU au Canada. Notre position concurrentielle repose sur notre participation majoritaire dans les plus grandes réserves à teneur élevée au monde, ainsi que sur nos faibles coûts d'exploitation. Nos produits à base d'uranium servent à produire de l'électricité propre dans des centrales nucléaires à travers le monde. Nous poursuivons également des travaux de prospection d'uranium sur l'ensemble du continent américain, en Australie et en Asie. Nos actions se négocient aux bourses de Toronto et de New York. Notre siège social est situé à Saskatoon, en Saskatchewan.

Mise en garde concernant les informations et déclarations de nature prospective

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué de presse constituent des « informations prospectives » ou des « déclarations prospectives » au sens des lois canadiennes et américaines sur les valeurs mobilières. Il s'agit notamment : de notre capacité à assurer une mise en œuvre sûre et ordonnée ; de notre capacité à reprendre la production lorsque les conditions du marché se seront considérablement améliorées ; du fait que ces mesures nous permettront de continuer à créer de la valeur et soutiendront la santé à long terme de la société ; de la perspective que la transition vers la conservation et d'entretien commencera immédiatement et sera achevée à la fin d'août 2016 ; de la capacité des activités américaines à poursuivre leurs efforts d'accréditation continus visant à maintenir la possibilité de reprendre les exploitations ; des niveaux de production attendus à Rabbit Lake, au niveau de nos activités américaines et à Cigar Lake pour 2016 et de notre niveau de production prévu pour l'ensemble 2016 ; de l'impact des temps d'arrêt additionnels planifiés pour le site de Key Lake sur notre objectif de production à McArthur River et Key Lake ; du coût planifié du placement de Rabbit Lake dans un état de conservation et d'entretien pour 2016 ; de notre réduction prévue des dépenses en immobilisations pour 2016 ; et des coûts de départ planifiés.

Ces informations sont fondées sur un certain nombre d'hypothèses qui, bien que jugées raisonnables par la direction, sont assujetties à des incertitudes et contingences importantes. Nous avons supposé que : nous serons en mesure de mettre en œuvre la suspension de la production de Rabbit Lake et l'interruption de nos activités aux États-Unis grâce au report du développement de captage de la manière souhaitée et dans les délais, à des niveaux de coûts et avec les avantages prévus ; nous serons en mesure de reprendre la production à Rabbit Lake et poursuivrons avec succès le développement des champs de captage dans nos exploitations aux États-Unis lorsque les conditions du marché le justifieront ; que l'impact de ces décisions sur nos niveaux de production et nos dépenses en capital se maintiendra dans les limites prévues ; que nos plans de production se réaliseront de la façon escomptée ; et que le site de McClean Lake recevra les autorisations réglementaires nécessaires et ne sera pas affecté par des conflits de travail afin que nous soyons en mesure d'atteindre notre objectif de production à Cigar Lake.

Ces informations sont également assujetties à des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats et développements actuels diffèrent substantiellement de ceux exprimés ou sous-entendus. Elles incluent les risques que : des difficultés imprévues ou des retards surviennent dans la mise en œuvre de la suspension de la production à Rabbit Lake ou que la production de nos activités américaines diminue ; que nos estimations de coûts soient inexactes ou que nous ne recevions pas les avantages escomptés ; que la reprise du développement de la production et du captage soit compliquée par des obstacles inattendus ; que nos plans de production ne se réalisent pas pour une raison quelconque ; et que nous ne soyons pas en mesure d'atteindre nos cibles de production révisées.

Veuillez également consulter notre notice d'information annuelle la plus récente et notre rapport de gestion de l'exercice terminé afin de prendre connaissance d'autres hypothèses et risques en lien avec les informations prospectives mentionnées dans le présent communiqué de presse. Ces informations prospectives ont pour objectif de présenter le point de vue de la direction concernant ces décisions et peuvent ne pas convenir à d'autres fins. Cameco ne s'engage nullement à mettre à jour ou à réviser ces informations prospectives suite à l'obtention de nouvelles informations, sauf dans la mesure où la loi l'exige.

Personne qualifiée

Les informations scientifiques et techniques mentionnées ci-dessus en lien avec l'exploitation minière de McArthur River/Key Lake ont été approuvées par Dave Bronkhorst, vice-président pour les secteurs cycliques technologiques et miniers, qui est la personne qualifiée selon les conditions de la Norme canadienne 43-101.

Les informations scientifiques et techniques mentionnées ci-dessus en lien avec l'exploitation minière de Cigar Lake ont été approuvées par Les Yesnik, directeur général de Cigar Lake, qui est la personne qualifiée selon les conditions de la Norme canadienne 43-101.

Renseignements

  • Demandes de renseignements émanant des investisseurs :
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Demandes de renseignements émanant des médias :
    Rob Gereghty
    (306) 956-6190