Cameco

Cameco

19 févr. 2008 21h58 HE

Cameco annonce la progression des travaux correctifs à Cigar Lake

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 19 fév. 2008) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMES EN $ CA

Cameco Corporation (TSX:CCO)(NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui que d'importants progrès ont été réalisés en rapport avec les travaux correctifs en cours au projet d'uranium de Cigar Lake.

Les travaux correctifs sont en cours depuis octobre 2006, alors qu'un éboulement de roches a causé l'inondation des travaux de développement souterrain. La construction était terminée dans une proportion d'environ 60 %, à ce moment-là.

Nous avons fini de couler une barrière de béton dans la zone de l'infiltration et de consolider un tunnel adjacent à la zone de l'éboulement de roches. Ceci comprend l'injection de ciment dans le roc autour de la zone de l'infiltration d'eau, dans le but d'étanchéifier la zone. En outre, nous venons de terminer un essai de l'efficacité des travaux souterrains d'étanchéification. Les résultats sont positifs et confirment l'efficacité de l'étanchéité, sans indice de détérioration du bouchon tout au long de la période d'essai de six jours. Des essais additionnels seront faits alors que nous nous préparons à l'assèchement de la mine.

Le 12 février 2008, nous avons entrepris des essais de l'efficacité de l'étanchéité des ouvrages en procédant au pompage de l'eau du puits, jusqu'à une centaine de mètres sous la surface. Une fois l'eau abaissée à ce niveau, les pompes ont été arrêtées et nous avons mesuré le débit de l'eau dans le puits. On a laissé l'eau monter jusqu'à une élévation déterminée avant de reprendre le pompage pour abaisser l'eau au niveau de cent mètres. Ce procédé a été répété à plusieurs reprises durant la période d'essai, qui s'est terminée le 18 février 2008.

Certains travaux doivent être faits avant d'entreprendre l'assèchement des ouvrages de développement souterrain. Il nous faut procéder à une évaluation pour décider si des mesures de dépressurisation, de consolidation ou d'autres mesures préventives sont nécessaires dans deux autres secteurs de la mine. Nous attendons les résultats de cette évaluation au premier trimestre de 2008 et nous pourrons alors décider si d'autres travaux correctifs sont nécessaires dans ces secteurs.

En plus des travaux techniques, nous devons mener à terme plusieurs des travaux correctifs découlant de l'étude sur la cause première, avant de solliciter des autorités de réglementation l'autorisation de procéder à l'assèchement de la mine.

Nous préparons actuellement une demande destinée aux autorités de réglementation, pour obtenir l'autorisation de l'assèchement des ouvrages de développement souterrain et de tous les autres travaux correctifs conduisant au redémarrage de la construction minière, sans toutefois inclure celle-ci. Nous prévoyons présenter cette demande à la Commission canadienne de sûreté nucléaire au premier semestre de l'exercice. Ainsi donc, si la demande est acceptée, nous prévoyons entreprendre l'assèchement de la mine au deuxième semestre de 2008, comme on l'a déjà annoncé.

Cameco entreprend aussi une évaluation du deuxième puits, en partie terminé, afin d'obtenir plus d'images détaillées des formations et de la géologie dans le but de faciliter davantage les travaux correctifs miniers et la planification minière éventuelle. Nous prévoyons qu'une partie importante de cette évaluation sera terminée au cours du premier semestre de 2008.

L'installation des ventilateurs en surface, des installations d'évacuation des boues et des pipelines en surface est actuellement en cours sur le site.

Nous continuons de prévoir le démarrage de la production vers 2011, au plus tôt. Nous serons en mesure de préciser une date plus ferme pour le démarrage de la production lorsque la mine aura été asséchée, lorsque l'état des ouvrages de développement souterrain aura été évalué et lorsque les constatations auront été intégrées aux nouveaux plans de développement minier et de production.

Cameco détient 50 % du projet de Cigar Lake, situé dans le nord de la Saskatchewan, et en est l'exploitant.

Mise en garde concernant l'information et les énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, qui ne sont pas des faits ou des données rétrospectives, constituent de " l'information à caractère prospectif " (telle que définie par les lois canadiennes sur les valeurs mobilières) et " des énoncés prospectifs " (tels que définis par la U.S. Securities Exchange Act of 1934, avec modifications) qui pourraient être importants et qui comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par ceux-ci. La date de production précisée ci-dessus pour Cigar Lake et certains autres énoncés concernant nos plans et nos attentes portant sur la reprise de la production constituent de l'information prospective; ils sont fondés sur les hypothèses clés suivantes et sont assujettis aux facteurs suivants susceptibles de faire en sorte que les résultats soient bien différents des attentes :

- nous avons supposé la réussite et l'achèvement diligent de l'assèchement et de nos travaux correctifs (comprenant les résultats favorables des évaluations géotechniques), qui sont exposés au risque de ne pas réussir comme prévu ou encore d'exiger des délais plus longs que prévus;

- notre capacité d'obtenir les diverses autorisations des autorités de réglementation et de nous conformer aux conditions et au calendrier de celles-ci; ceci pourrait bien prendre plus de temps que prévu; ou encore notre incapacité à nous conformer à ces conditions; et

- nos attentes concernant le bon état des ouvrages souterrains existants, qui pourraient bien être dans un état pire que prévu.

Nous avons également supposé l'absence d'autres perturbations de notre plan d'assèchement et de nos autres plans de travaux correctifs, mais nous sommes exposés aux risques de délais liés aux phénomènes naturels, notamment les incendies, les inondations ou les effondrements; la possibilité d'une autre infiltration d'eau à Cigar Lake; l'échec de nos plans de protection contre le rayonnement, les conflits de travail, les contentieux ou les procédures en arbitrage; les délais à obtenir ou l'échec à fournir le matériel, les pièces d'exploitations et les approvisionnements nécessaires; les défaillances de matériel; les conditions géologiques ou hydrologiques imprévues et les conditions de terrain adverses.

Si les résultats réels devaient différer sensiblement des hypothèses précisées ci-dessus ou si l'un ou l'autre des facteurs de risque importants précisés ci-dessus devaient se produire, la date ciblée pour l'achèvement de l'assèchement de Cigar Lake, et la date du redémarrage de sa production pourraient bien être fort différentes des dates précisées ci-dessus.

D'autres facteurs pourraient causer des initiatives, des événements ou des résultats qui pourraient bien être différents de ceux prévus, estimés ou recherchés. Ces facteurs ne constituent nullement une liste exhaustive des facteurs de risque importants. D'autres facteurs de risque sont précisés dans la Notice annuelle courante de Cameco et dans l'EAD annuel courant de Cameco.

L'information et les énoncés prospectifs inclus dans le présent communiqué de presse représentent les opinions de Cameco à la date du présent communiqué de presse et ne doivent pas être interprétés comme représentant les opinions de Cameco à toute autre date ultérieure. Même si Cameco prévoit que les événements et les développements ultérieurs pourraient bien l'amener à modifier ses opinions, Cameco nie spécifiquement toute intention ou obligation de mettre à jour l'information et les énoncés prospectifs, à la suite d'information nouvelle, d'événements futurs ou d'autres facteurs, sauf dans la mesure où les lois sur les valeurs mobilières applicables l'y obligent. L'information et les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse portant sur les travaux correctifs à Cigar Lake et sur nos plans et attentes concernant la reprise de la production à Cigar Lake sont présentés dans le but d'aider les actionnaires de Cameco à comprendre les opinions actuelles de la direction concernant ces éventualités, et pourraient bien ne pas être appropriés à d'autres fins.

Rien ne peut garantir que l'information et les énoncés prospectifs s'avéreront exacts, puisque les résultats réels et les événements futurs pourraient bien varier, ou encore être fort différents de ceux prévus. Ainsi donc, le lecteur du présent communiqué de presse ne devrait pas accorder une trop grande importance à l'information et aux énoncés prospectifs.

Personne ayant les qualifications appropriées

L'information scientifique et technique concernant Cigar Lake présentée ci-dessus a été préparée sous la supervision de M. C. Scott Bishop, un ingénieur professionnel à l'emploi de Cameco à titre d'ingénieur minier en chef pour le projet de Cigar Lake, et une personne ayant les qualifications appropriées aux fins de la Norme canadienne 43-101.

Profil

Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est la plus importante société de production d'uranium au monde. Les produits d'uranium de la Société servent à produire de l'électricité dans des centrales nucléaires à l'échelle du globe et fournissent ainsi l'une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement. Les actions de Cameco se négocient aux bourses de Toronto et de New York.

Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs et des médias
    Alice Wong
    (306) 956-6337
    ou
    Demandes de renseignements des investisseurs
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias
    Lyle Krahn
    (306) 956-6316
    Site Web: www.cameco.com