Cameco

Cameco

07 nov. 2005 13h59 HE

Cameco annonce la progression du bénéfice net au troisième trimestre

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(CCNMatthews - 7 nov. 2005) - Cameco Corporation (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) communiquait aujourd'hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre et pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2005. Toutes les données du présent communiqué sont en dollars canadiens, sauf avis contraire. Toutes les références aux bénéfices par action ou aux pertes par action sont fondées sur le bénéfice par action après dilution ou sur la perte par action après dilution. Pour un examen plus détaillé de nos résultats financiers, se reporter à la rubrique Examen et analyse par la direction (EAD) qui suit le présent communiqué.



Troisième trimestre de 2005
----------------------------------------------------------------------
Faits saillants d'ordre financier Trimestre Trimestre
terminé terminé
le 30 le 30 Varia-
(en millions $, sauf les septembre septembre tion
données sur les actions) 2005 2004 en %
----------------------------------------------------------------------
Revenu 287 313 (8)
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice d'exploitation 14 32 (56)
----------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie provenant
de l'exploitation (a) 148 140 6
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 78 52 50
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action avant dilution 0,45 0,30 50
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action après dilution 0,43 0,29 48
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté (b) 78 47 66
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------

Nota : Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf avis
contraire.
(a) Après modifications liées au fonds de roulement.
(b) En 2004, le bénéfice net pour les trois mois terminés le 30
septembre a été ajusté pour exclure un gain net de 5 millions $
(0,03 $ par action) lié aux transactions de restructuration de
Centerra. Il s'agit d'une mesure non-PCGR et Cameco est d'avis
que l'exclusion de ce poste permet une meilleure comparaison des
résultats financiers de la Société d'une période à l'autre.


Au troisième trimestre de 2005, notre bénéfice net a été de 78 millions $ (0,43 $ par action), soit 31 millions $ de plus que le bénéfice net ajusté de 2004, en raison de la hausse du bénéfice provenant de Bruce Power et de l'amélioration des résultats dans l'entreprise d'uranium. Ces hausses ont été en partie annulées par la baisse des profits dans notre entreprise d'or et par la hausse des frais liés à l'administration, à l'exploration et à l'impôt. Au troisième trimestre de 2005, les flux de trésorerie provenant de l'exploitation ont été de 148 millions $, contre 140 millions $ au troisième trimestre de 2004. En raison du calendrier évolutif des livraisons d'uranium et de produits de conversion et des interruptions prévues à Bruce Power, les résultats trimestriels ne sont pas un bon indice des résultats annuels de Cameco.

Les résultats améliorés dans notre entreprise d'uranium sont attribuables à la hausse du prix de l'uranium. Le prix de vente réalisé moyen de l'uranium a augmenté de 26 % en dollars américains et a atteint 15,46 $ (US), par rapport au troisième trimestre de 2004. Le prix moyen réalisé par Cameco en dollars canadiens n'a augmenté que de 18 % par suite du redressement du dollar canadien par rapport au dollar américain. La hausse du prix réalisé moyen est attribuable surtout à la hausse des prix liés aux contrats à prix fermes et à la hausse du prix de l'uranium dans le marché au comptant, qui a été en moyenne de 30,41 $ (US) la livre au troisième trimestre de 2005, en hausse de 58 % par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

Au troisième trimestre de 2005, le bénéfice avant impôt de Cameco provenant de Bruce Power a progressé à 97 millions $, depuis 28 millions $ en 2004, par suite de la hausse du prix de l'électricité en Ontario. Bruce Power a réalisé un prix moyen de 70 $ le mégawattheure (MWh) au troisième trimestre, à même un éventail de ventes à contrat et dans le marché au comptant, soit 56 % de plus que le prix réalisé à la période correspondante de 2004. Pour le trimestre, le prix au comptant de l'électricité en Ontario a été en moyenne 86 $ le MWh, contre 46 $ le MWh au troisième trimestre de 2004. La hausse du prix au comptant de l'électricité en 2005 est attribuable à l'accroissement de la demande résultant du temps chaud, qui a persisté tout au long du trimestre.

Le président et chef de la direction de Cameco, M. Jerry Grandey, a déclaré : "Nous sommes satisfaits de la hausse du prix réalisé pour l'uranium et de la progression du bénéfice provenant de Bruce Power qui ont contribué à ce solide trimestre. Nous prévoyons que ces facteurs continueront de jouer un rôle important à l'avenir."



Exercice à ce jour 2005
----------------------------------------------------------------------
Faits saillants d'ordre financier Neuf mois Neuf mois
terminés terminés
le 30 le 30 Varia-
(en millions $ sauf les septembre septembre tion
données sur les actions) 2005 2004 en %
----------------------------------------------------------------------
Revenu 790 688 15
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice d'exploitation 66 80 (18)
----------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie provenant
de l'exploitation (a) 186 169 10
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 136 242 (44)
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action avant dilution 0,79 1,42 (44)
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action après dilution 0,76 1,35 (44)
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté (b) 136 148 (8)
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------

Nota : tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf
avis contraire.
(a) Après modifications liées au fonds de roulement.
(b) En 2004, le bénéfice net pour les neuf mois terminés le 30
septembre a été ajusté pour exclure un gain net de 94 millions $
(0,55 $ par action) lié aux transactions de restructuration de
Centerra. Il s'agit d'une mesure non-PCGR et Cameco est d'avis que
l'exclusion de ce poste permet une meilleure comparaison des
résultats financiers de la Société d'une période à l'autre.


Pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2005, notre bénéfice net a été de 136 millions $ (0,76 $ par action), soit 12 millions $ de moins que le bénéfice net ajusté comptabilisé en 2004. La baisse est attribuable pour une bonne part à la hausse des frais d'administration et des dépenses d'exploration. Cameco prévoit investir 23 millions $ au titre de l'exploration d'uranium dans le cadre de son programme à long terme visant le maintien de sa position de leadership dans le domaine de l'uranium.

Au cours des neuf premiers mois de 2005, Cameco a généré des flux de trésorerie d'exploitation de 186 millions $, soit 17 millions $ de plus qu'en 2004. Cette hausse est attribuable surtout à la progression des ventes d'or, par rapport à l'exercice précédent, et aux distributions en espèces reçues de Bruce Power (68 millions $), en partie annulée par l'accroissement du niveau des stocks d'uranium et de produits de conversion.

Le 30 septembre 2005, notre coefficient d'endettement net (capitaux empruntés/fonds propres) était de 14 %, en hausse légère, depuis 13 % à la fin de 2004.

Perspectives consolidées pour le quatrième trimestre de 2005

A compter du 1er novembre 2005, Cameco procédera à la consolidation relative des résultats financiers de Bruce Power. Par le passé, nous avons comptabilisé les résultats liés à Bruce Power selon la méthode de consolidation. L'adoption de cette nouvelle méthode comptable est justifiée par les modifications apportées à l'accord de partenariat, qui prévoit le contrôle mixte par les trois principaux partenaires. Nous prévoyons que la consolidation relative de Bruce Power ajoutera environ 60 millions $ aux revenus comptabilisés au quatrième trimestre. En incluant ces revenus provenant de Bruce Power, nous prévoyons que le revenu consolidé du quatrième trimestre de 2005 sera d'environ 89 % supérieur à celui du troisième trimestre de 2005 en raison de l'accroissement des livraisons d'uranium et de produits de conversion. Le bénéfice provenant de Bruce Power devrait être nettement inférieur à celui du troisième trimestre de 2005 en raison de la baisse prévue du prix réalisé et au fait qu'on ne participera plus aux résultats d'exploitation des réacteurs de Bruce A. On prévoit que le bénéfice consolidé du quatrième trimestre de 2005 sera modérément supérieur à celui du troisième trimestre, la baisse du bénéfice provenant de Bruce Power étant en grande partie compensée par l'amélioration des résultats de l'entreprise d'uranium.

La perspective pour le quatrième trimestre ne comprend pas la perte approximative de 63 millions $ qui a été déclenchée par la conduite à terme de la restructuration de Bruce A, et le gain prévu provenant de la vente par Cameco de sa participation dans Energy Resources of Australia Ltd (ERA). Pour plus de précisions sur la restructuration de Bruce A, se reporter à la rubrique Production de nucléoélectricité, sous EAD, qui suit le présent communiqué.

Perspectives pour l'exercice

En 2005, le revenu consolidé devrait progresser de plus de 20 % par rapport à 2004, en raison de la progression de nos entreprises d'uranium et d'or et de la consolidation relative du revenu provenant de Bruce Power. Sur une base consolidée, notre marge bénéficiaire brute devrait s'améliorer, depuis le niveau de 23 % enregistré en 2004.

Dans notre entreprise d'uranium, le revenu devrait progresser d'environ 15 %, par suite de l'amélioration prévue de 11 % du prix de vente en dollars canadiens et de l'accroissement de 5 % des livraisons. Le revenu provenant de notre entreprise de conversion devrait être légèrement supérieur à celui de 2004 en raison de la hausse prévue de 10 % du prix de vente réalisé moyen, annulée en grande partie par la baisse des livraisons. On prévoit que le bénéfice provenant de Bruce Power en 2005 sera nettement supérieur à celui de 2004 surtout en raison de la hausse du prix réalisé au cours des mois d'été. Cette perspective reflète la conduite à terme de la restructuration de Bruce A, mais ne comprend ni la perte qu'elle déclenche ni le gain prévu provenant de la vente par Cameco de sa participation dans ERA. On prévoit que le revenu provenant de notre entreprise d'or sera plus élevé, en raison surtout de l'exercice complet de consolidation des résultats provenant de Kumtor et de l'accroissement de la production de Boroo. On prévoit qu'en 2005, nos résultats liés à l'or fléchiront par rapport à 2004, en raison de la hausse des coûts unitaires et de la hausse des dépenses d'exploration, qui annuleront la progression prévue du revenu.

On prévoit que le taux d'imposition réel sera d'environ 20 % en 2005.

Conférence téléphonique

Cameco vous invite à participer à la conférence téléphonique sur son troisième trimestre prévue pour le mercredi 2 novembre 2005, de 10 h 00 à 11 h 00, heure de l'Est (9 h 00 à 10 h 00, heure de Saskatoon).

Tous les investisseurs et les représentants des médias sont invités à participer à la conférence. Les représentants des médias seront invités à poser des questions à la fin de la conférence téléphonique. Pour participer à la conférence du mercredi 2 novembre, veuillez composer le (416) 695-6120 ou le (866) 905-2211 (Canada et E-U). Un enregistrement audio de la conférence sera également accessible sur le site internet www.cameco.com. Voir le lien figurant à la page d'accueil le jour de la conférence.

Un enregistrement de la conférence sera accessible :

- sur notre site internet, au www.cameco.com, peu de temps après la conférence, et

- sur post view, jusqu'à minuit, le mercredi 16 novembre, en composant le (416) 695-5275 ou le (888) 509-0081.

Renseignements supplémentaires :

Des renseignements supplémentaires sur Cameco, notamment son formulaire annuel d'information, sont accessibles au SEDAR, au www.sedar.com, et sur le site Internet de la Société, au www.cameco.com.

Profil

Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est la plus importante société de production d'uranium au monde et un grand fournisseur de services de conversion. Sa position concurrentielle est basée sur la propriété des plus grandes réserves à haute teneur au monde et sur ses faibles frais d'exploitation. Les produits d'uranium de Cameco servent à produire de l'électricité propre dans des centrales nucléaires du monde entier, notamment en Ontario, où la Société participe à un partenariat qui exploite la plus importante centrale d'électricité nucléaire de l'Amérique du Nord. La Société poursuit également des travaux d'exploration d'uranium en Amérique du Nord, en Australie et en Asie et elle détient une participation majoritaire dans Centerra Gold Inc., un grand producteur d'or établi en Amérique du Nord.

Examen et analyse par la direction portant sur le troisième trimestre

L'examen qui suit portant sur la situation financière et les résultats d'exploitation de Cameco Corporation devrait être lu de concert avec les états financiers consolidés non vérifiés et avec les notes afférentes pour la période terminée le 30 septembre 2005, avec les états financiers consolidés vérifiés de la Société pour l'exercice terminé le 31 décembre 2004, et avec l'examen et l'analyse par la direction des états financiers vérifiés, tous deux inclus dans le Rapport annuel de 2004 et dans le formulaire annuel d'information. Les états financiers ont été préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus au Canada (PCGR). Le Rapport annuel de 2004 et le formulaire annuel d'information sont accessibles au www.cameco.com.

Voici maintenant un résumé des rubriques clés de cet EAD :

- Résultats financiers consolidés;

- Perspectives consolidées pour 2005 et pour le quatrième trimestre;

- Résultats financiers sectoriels et perspectives (uranium, conversion, nucléoélectricité et or);

- Nouvelles de l'industrie nucléaire;

- Ressources en capital et liquidités;

- Autres postes.




----------------------------------------------------------------------
Trimestre Trimestre Neuf mois Neuf mois EAJ
terminé terminé terminés terminés Varia-
Faits saillants le le le le tion
d'ordre financier 30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept. en
2005 2004 2005 2004 %
----------------------------------------------------------------------
Revenu
(en millions $) 287 313 790 688 15
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice
d'exploitation
(en millions $) 14 32 66 80 (18)
----------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
provenant de
l'exploitation (a)
(en millions $) 148 140 186 169 10
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice net
(en millions $) 78 52 136 242 (44)
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action
(BPA)
- avant dilution ($) 0,45 0,30 0,79 1,42 (44)
----------------------------------------------------------------------
BPA
- après dilution ($) 0,43 0,29 0,76 1,35 (44)
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté (b) 78 47 136 148 (8)
----------------------------------------------------------------------
Prix moyen au comptant
de l'uranium
pour la période
($US/lb d'U3O8) 30,41 19,29 26,63 17,94 48
----------------------------------------------------------------------
Prix moyen réalisé
de l'uranium
pour la période
- $US/lb d'U3O8 15,46 12,29 14,82 12,35 20
- $CA/lb d'U3O8 20,19 17,08 19,81 17,42 14
----------------------------------------------------------------------
Prix moyen réalisé
de l'électricité
($/MWh) 70 45 58 46 26
----------------------------------------------------------------------
Prix moyen au comptant
de l'électricité
en Ontario ($/MWh) 86 46 67 50 34
----------------------------------------------------------------------
Prix moyen de l'or
réalisé pour
la période
($US/once) 429 398 423 380 11
----------------------------------------------------------------------
Prix moyen de
l'or au comptant
pour la période
($US/once) 440 401 431 401 7
----------------------------------------------------------------------
Nota : Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf avis
contraire.
(a) Après modifications liées au fonds de roulement.
(b) En 2004, le bénéfice net pour le trimestre et pour les neuf mois
terminés le 30 septembre a été ajusté pour exclure un gain net de
5 millions $ (0,03 $ par action) et de 94 millions $ (0,55 $ par
action), respectivement, lié aux transactions de restructuration de
Centerra. Il s'agit d'une mesure non-PCGR et Cameco est d'avis que
l'exclusion de ce poste permet une meilleure comparaison des
résultats financiers de la Société d'une période à l'autre.


RESULTATS FINANCIERS CONSOLIDES

Bénéfice consolidé

En 2004, Cameco a enregistré un gain après impôt de 94 millions $ (0,55 $ par action), en rapport avec certaines transactions de restructuration qui ont conduit à la constitution de Centerra Gold Inc. (Centerra). L'examen du bénéfice consolidé ci-dessous exclut ce gain net afin de permettre une meilleure comparaison des résultats d'exploitation. Toutes les références aux bénéfices par action ou aux pertes par action sont fondées sur le bénéfice (ou la perte) par action après dilution.

Troisième trimestre

Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2005, notre bénéfice net a été de 78 millions $ (0,43 $ par action), soit 31 millions $ de plus que le bénéfice net ajusté de 47 millions $ (0,26 $ par action) enregistré en 2004, en raison de la progression du bénéfice provenant de Bruce Power LP (Bruce Power) et de l'amélioration des résultats de l'entreprise d'uranium. Ces hausses ont été en partie annulées par la baisse des profits dans l'entreprise d'or et par la hausse des charges liées à l'administration et à l'impôt ainsi qu'à l'accroissement des dépenses d'exploration.

Pour plus de précisions sur les entreprises d'uranium, de services de conversion, d'électricité et d'or, voir la rubrique intitulée "Résultats sectoriels d'entreprise", plus loin dans le présent rapport.

Au troisième trimestre de 2005, le total des coûts au titre de l'administration, de l'exploration, des intérêts et autres a été d'environ 46 millions $, soit 10 millions $ de plus qu'en 2004. Les frais d'administration ont augmenté de 6 millions $, en raison de frais de rémunération accrus liés à la progression du cours des titres (3 millions $), de la hausse des frais d'administration chez Centerra (1 million $) et de la hausse des dépenses liées à la conformité à la réglementation. Au troisième trimestre, Cameco et ses filiales ont encouru des frais de 1 million $ liés à la conformité à Sarbanes-Oxley.

Les dépenses d'exploration ont augmenté de 5 millions $ et ont atteint 16 millions $, en raison de l'activité d'exploration accrue tant dans l'entreprise d'or que dans l'entreprise d'uranium. Dans l'exploration d'uranium, une hausse de dépenses de 2 millions $ était liée aux programmes entrepris dans le voisinage des mines existantes du Bassin de l'Athabasca, dans le nord de la Saskatchewan. Dans l'entreprise d'or, Centerra, la filiale aurifère détenue par Cameco à hauteur de 53 %, a accru ses dépenses d'exploration de 3 millions $, par rapport à 2004. La hausse des dépenses reflète l'activité d'exploration aurifère accrue en République Kirghize et en Mongolie.

Au troisième trimestre, notre taux d'imposition réel a augmenté à 24 %, depuis 12 % pour la période correspondante de 2004, une proportion supérieure du bénéfice total ayant été gagnée au Canada. Au troisième trimestre, les frais d'impôt sur le bénéfice ont été nettement influencés par le bénéfice provenant de Bruce Power, qui a constitué 90 % du bénéfice avant impôt. Le bénéfice provenant de Bruce Power est imposé au taux de 33 %.

Au troisième trimestre de 2005, le bénéfice provenant de l'exploitation a été de 14 millions $, contre 32 million $ en 2004. La marge bénéficiaire brute totale a fléchi à 21 %, depuis 22 % en 2004.

Exercice à ce jour

Pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2005, notre bénéfice net a été de 136 millions $ (0,76 $ par action), soit 12 millions $ de moins que le bénéfice net ajusté de 148 millions $ (0,83 $ par action) enregistré en 2004, en raison surtout de la hausse des frais d'administration et d'exploration. Ces frais accrus ont été en partie compensés par l'amélioration des résultats de notre entreprise d'uranium et par la progression du bénéfice provenant de Bruce Power.

Pour obtenir des précisions sur les entreprises d'uranium, de services de conversion, d'électricité et d'or, voir la rubrique "Résultats sectoriels d'entreprise", plus loin dans le présent rapport.

En 2005, le total des coûts aux postes de l'administration, de l'exploration, des intérêts et autres frais a été d'environ 122 millions $, soit 42 millions $ de plus qu'en 2004. Les frais d'administration ont augmenté de 27 millions $, en raison de la hausse des frais de rémunération sur actions résultant du cours accru des actions (10 millions $), de la hausse des frais d'administration et de développement commercial chez Centerra (8 millions $), de la hausse des dépenses liées à la conformité à la réglementation (5 millions $ liés directement à la conformité à Sarbanes-Oxley) et aux dons accrus à la communauté (1 million $).

Les frais d'exploration ont augmenté de 18 millions $ et ont atteint 40 millions $ par suite de l'activité d'exploration accrue tant dans l'entreprise d'uranium que dans l'entreprise d'or. Nos dépenses d'exploration liées à l'uranium ont augmenté de 5 millions $ et ont atteint 17 millions $ et elles étaient liées aux programmes réalisés dans le voisinage des mines existantes du Bassin de l'Athabasca, dans le nord de la Saskatchewan. Nous prévoyons investir 23 millions $ dans l'exploration d'uranium en 2005, dans le cadre de notre programme visant le maintien de notre position de leadership à long terme. Dans l'entreprise d'or, Centerra a accru ses dépenses d'exploration de 13 millions $, à 23 millions $, par rapport à 2004. Les charges supérieures reflètent l'accroissement de l'activité d'exploration en République Kirghize et en Mongolie.

Pour les neuf premiers mois de 2005, notre taux d'imposition réel a augmenté à 22 %, depuis 21 % à la période correspondante de 2004, une proportion moindre du bénéfice étant gagnée dans des juridictions où les taux d'imposition sont plus favorables qu'au Canada.

Le bénéfice provenant de l'exploitation a été de 66 millions $ pour les neuf premiers mois de 2005, en regard de 80 millions $ en 2004. La marge bénéficiaire brute totale est demeurée au niveau de 23 %.



Résultats financiers trimestriels consolidés
(en millions $, sauf les données sur les actions)
----------------------------------------------------------------------
Faits saillants 2005 2004 2003
----------------------------------------------------------------------
Revenu T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1 T4
----------------------------------------------------------------------
287 287 216 361 313 242 132 272
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 78 32 26 37 52 151 39 34
----------------------------------------------------------------------
BPA
- avant dilution
($) 0,45 0,19 0,15 0,21 0,30 0,89 0,23 0,20
----------------------------------------------------------------------
BPA
- après dilution
($) 0,43 0,18 0,15 0,21 0,29 0,83 0,23 0,20
----------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
provenant de
l'exploitation 148 (45) 84 59 140 (17) 46 79
----------------------------------------------------------------------


Les livraisons de nos entreprises d'uranium et de conversion ont tendance à être plus élevées au quatrième trimestre. Le bénéfice net ne suit pas la même tendance directe que le revenu parce qu'il est nettement influencé par les résultats financiers de Bruce Power. La méthode de comptabilisation à la valeur de consolidation est appliquée à l'investissement fait dans Bruce Power et, en conséquence, aucun revenu de Bruce Power n'est enregistré. Le flux de trésorerie provenant de l'exploitation a tendance à être assez volatil en raison pour une bonne part du calendrier des livraisons et des achats de produits faits dans les entreprises d'uranium et de conversion.

Flux de trésorerie

Au troisième trimestre de 2005, nous avons généré 148 millions $ de l'exploitation, contre 140 millions $ à la période correspondante de 2004. La hausse de 8 millions $ reflète les distributions en espèces reçues de Bruce Power, qui ont été compensées par l'accroissement des stocks.

Pour les neuf premiers mois de 2005, Cameco a généré des espèces provenant de l'exploitation de 186 millions $, en regard de 169 millions $ en 2004. Cette hausse de 17 millions $ est attribuable surtout à la hausse des ventes d'or, par rapport à l'exercice précédent, et aux distributions en espèces reçues de Bruce Power (68 millions $), annulées en partie par l'accroissement du niveau des stocks (Pour plus de précisions, se reporter à la rubrique Bilan ci-dessous).

Les flux de trésorerie provenant de l'exploitation de Cameco ne comprennent pas sa participation relative (au pro rata) au flux de trésorerie d'exploitation de Bruce Power. La participation relative (au pro rata) aurait été de 161 millions $ pour les neuf premiers mois de 2005, en regard de 141 millions $ en 2004. Cameco comptabilise cet investissement en utilisant la méthode de comptabilisation à la valeur de consolidation et les flux de trésorerie d'exploitation de Bruce Power ne font donc pas l'objet d'une consolidation avec ceux de Cameco. Pour obtenir plus de précisions, se reporter à la note 2 des états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés et aux notes afférentes pour la période terminée le 30 septembre 2005.

Bilan

Le 30 septembre 2005, le total de notre dette était de 654 millions $, en hausse de 135 millions $ par rapport au 31 décembre 2004. Le 30 septembre 2005, notre coefficient d'endettement net (capitaux empruntés/fonds propres), après consolidation, était de 14 %, en hausse depuis 13 % à la fin de 2004.

Par rapport à la fin de 2004, les stocks de produits se sont accrus de 141 millions $, la production et les achats d'uranium et de services de conversion ayant dépassé les ventes au cours des neuf premiers mois de 2005. Pour une bonne part, tout l'accroissement des stocks est attribuable à l'accroissement des chiffres, et non au coût. Environ 94 millions $ de cet accroissement étaient associés aux niveaux des stocks d'uranium plus élevés et environ 31 millions $ étaient associés aux stocks de produits de conversion plus élevés. L'accumulation de stocks pour les neuf premiers mois de l'exercice est typique de nos entreprises d'uranium et de conversion, et les livraisons sont habituellement plus importantes au cours de la dernière partie de l'exercice. On prévoit qu'en 2005, 45 pour cent des livraisons liées aux ventes d'uranium et 40 pour cent des ventes de produits de conversion se feront au quatrième trimestre.

Le 30 septembre 2005, notre solde de trésorerie consolidé était au total de 295 millions $ et Centerra, une filiale de Cameco à hauteur de 53 %, détenait plus de 80 pour cent de ce montant.

Cameco a un certain nombre d'investissements dans certains organismes cotés en bourse. Le tableau suivant illustre la valeur comptable et la valeur marchande de ses titres les plus importants.



---------------------------------------------------------------------
Valeur comptable Valeur marchande
Investissement 30 sept. 30 sept. 31 déc.
(en millions $) 2005 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Centerra Gold Inc. 407 $ 908 $ 845 $
UEX Corporation 12 148 81
Energy Resources of
Australia Ltd 18 191 79
---------------------------------------------------------------------
Total 437 $ 1 247 $ 1 005 $
---------------------------------------------------------------------


Mise à jour relative au taux de change

Cameco vend la plus grande partie de son uranium et de ses services de conversion en dollars américains, alors que la plus grande partie de la production d'uranium et des services de conversion provient du Canada. Comme tels, ces revenus sont libellés surtout en dollars américains, alors que les coûts de production sont libellés surtout en dollars canadiens.

La Société essaie de se donner une certaine protection contre les fluctuations du taux de change en planifiant une activité de couverture visant à atténuer la volatilité. Ainsi, les revenus de Cameco provenant de l'uranium et de la conversion sont en partie protégés contre la baisse du dollar américain à court terme.

En outre, une partie des déboursés en espèces annuels de Cameco est libellée en dollars américains, ce qui comprend des achats d'uranium et de services de conversion, assurant ainsi une couverture naturelle contre les fluctuations de la devise américaine. Même si les couvertures naturelles fournissent cette protection, l'influence sur le bénéfice des matières achetées ayant été stockées, peut être étalée sur plusieurs périodes financières et peut être plus difficile à identifier.

Au cours du trimestre, le dollar canadien s'est redressé par rapport à la devise américaine et est passé de 1,23 $ (0,82 $ (US) égale 1,00 $ (CA)) le 30 juin 2005 à 1,16 $ (0,86 $ (US) égale 1,00 $ (CA)) le 30 septembre 2005.

Le 30 septembre 2005, nous avions un portefeuille de couverture de devises étrangères de 1,013 milliard $ (US). Le programme des désignations, par année, s'établit comme suit :



----------------------------------------------------------------------
Désignations 2005 2006 2007 2008 2009
----------------------------------------------------------------------
En millions $ US 183 365 260 145 60
----------------------------------------------------------------------


On prévoit que ces couvertures généreront un taux de change moyen de 1,22 $. Le 30 septembre 2005, le gain net au cours du marché sur ces positions de couverture était de 72 millions $.

Les différences de moment entre les dates d'échéance et les dates de désignation des contrats de couverture déjà fermés peuvent se traduire par le report d'un revenu ou d'une imputation. Le 30 septembre 2005, le revenu reporté atteignait le total de 20 millions $. Le calendrier associé au revenu reporté à reconnaître aux résultats financiers, prend la forme suivante, par année :



----------------------------------------------------------------------
Revenu (perte) reporté 2005 2006 2007 2008 2009
----------------------------------------------------------------------
En millions $ CA 7 20 - (7) -
----------------------------------------------------------------------


Pour le reste de 2005, environ 69 pour cent des rentrées nettes en dollars américains sont couvertes par des instruments dérivés de devises. Les rentrées nettes représentent les ventes prévues d'uranium et de conversion, desquelles sont soustraites les sorties prévues (exprimées en dollars américains). Pour les entreprises d'uranium et de services de conversion, le taux de change réel, au troisième trimestre de 2005, après avoir tenu compte des couvertures, a été d'environ 1,31 $, en regard de 1,39 $ au troisième trimestre de 2004. Les résultats de l'entreprise d'or sont convertis en dollars canadiens aux taux de change en cours.

Pour le reste de 2005, tout changement d'un cent du taux de change du dollar américain en dollar canadien modifierait le bénéfice net d'environ 1 million $ (CA).

Perspectives consolidées pour le quatrième trimestre de 2005

A compter du 1er novembre 2005, Cameco procédera à la consolidation relative des résultats financiers de Bruce Power. Par le passé, nous avons comptabilisé les résultats liés à Bruce Power selon la méthode de consolidation. L'adoption de cette nouvelle méthode comptable est justifiée par les modifications apportées à l'accord de partenariat, qui prévoit le contrôle mixte par les trois principaux partenaires. Nous prévoyons que la consolidation relative de Bruce Power ajoutera environ 60 millions $ à nos revenus comptabilisés au quatrième trimestre. En incluant ces revenus provenant de Bruce Power, nous prévoyons que le revenu consolidé du quatrième trimestre de 2005 sera d'environ 80 % supérieur à celui du troisième trimestre de 2005 en raison de l'accroissement des livraisons d'uranium et de produits de conversion. Le bénéfice provenant de Bruce Power devrait être nettement inférieur à celui du troisième trimestre de 2005 en raison de la baisse prévue du prix réalisé et au fait qu'on ne participera plus aux résultats d'exploitation des réacteurs de Bruce A. On prévoit que le bénéfice consolidé du quatrième trimestre de 2005 sera modérément supérieur à celui du troisième trimestre, la baisse du bénéfice provenant de Bruce Power étant en grande partie compensée par l'amélioration des résultats de l'entreprise d'uranium.

Les perspectives pour le quatrième trimestre ne tiennent pas compte de la perte d'environ 63 millions $ qui a été déclenchée par la conduite à terme de la restructuration de Bruce A et par le gain prévu généré par la vente par Cameco de sa participation dans Energy Resources of Australia Ltd (ERA). Pour plus de précisions sur la restructuration de Bruce A, se reporter à la rubrique intitulée Production de nucléoélectricité, du présent EAD.

Perspectives consolidées pour l'exercice

On prévoit qu'en 2005, le revenu consolidé progressera de plus de 20 % par rapport à 2004, par suite de la progression des entreprises d'uranium et d'or et de la consolidation relative des revenus de Bruce Power. On prévoit que, sur une base consolidée, la marge bénéficiaire brute s'améliorera, depuis le niveau de 23 % enregistré en 2004.

Dans l'entreprise d'uranium, le revenu sera d'environ 15 % supérieur, en raison de l'amélioration du prix réalisé et de l'accroissement des chiffres. Environ 45 pour cent des livraisons liées aux ventes d'uranium se font au quatrième trimestre. Le revenu provenant de l'entreprise de conversion sera vraisemblablement un peu supérieur à celui de 2004, en raison de l'accroissement prévu de 10 % du prix de vente réalisé moyen, en grande partie annulé par la baisse des livraisons.

On prévoit qu'en 2005, le bénéfice de Bruce Power sera nettement supérieur à celui de 2004, en raison surtout du prix plus élevé réalisé au cours des mois d'été. Cette perspective ne tient pas compte de la perte déclenchée par la conduite à terme de la restructuration de Bruce A.

On prévoit que le revenu de l'entreprise d'or sera supérieur, en raison surtout de la consolidation des résultats pour l'année complète de Kumtor et de l'accroissement de la production de Boroo. On prévoit qu'en 2005, les résultats d'exploitation liés à l'or seront inférieurs à ceux de 2004 en raison de l'augmentation des coûts et de l'accroissement des dépenses au titre de l'exploration, qui annuleront la progression prévue du revenu.

On prévoit que les frais d'exploration et d'administration seront d'environ 40 % supérieurs à ceux de 2004. La hausse des frais d'administration reflète les charges plus élevées liées à la rémunération fondée sur des actions, à un exercice complet de frais d'administration liés à Centerra et à la conformité à la réglementation. Les frais d'exploration s'accroîtront par suite de l'accroissement de l'activité tant dans l'entreprise d'uranium que dans l'entreprise d'or.

On prévoit qu'en 2005, le taux d'imposition réel sera d'environ 20 %.

Information sur les perspectives

Pour un examen plus détaillé des perspectives commerciales de la Société pour le quatrième trimestre et pour l'exercice complet, se reporter à la rubrique Perspectives, pour chaque secteur d'entreprise.

RESULTATS FINANCIERS SECTORIELS

Les résultats financiers de Cameco proviennent de quatre secteurs d'entreprise :

- Uranium;

- Services de conversion;

- Production de nucléoélectricité;

- Or.



URANIUM

Faits saillants

----------------------------------------------------------------------
Trimestre Trimestre Neuf mois Neuf mois
terminé terminé terminés terminés
le le le le
30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
----------------------------------------------------------------------
Revenu
(en millions $) 154 163 372 378
----------------------------------------------------------------------
Profit brut
(en millions $) 33 25 79 59
----------------------------------------------------------------------
Profit brut (en %) 21 15 21 16
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts
(en millions $) 30 21 68 49
----------------------------------------------------------------------
Prix réalisé moyen
($US/lb) 15,46 12,29 14,82 12,35
($CA/lb) 20,19 17,08 19,81 17,42
----------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes
(en millions de lbs) 7,6 9,6 18,7 21,7
----------------------------------------------------------------------
Chiffre de la production
(en millions de lbs) 5,9 4,9 16,5 14,4
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------


Résultats liés à l'uranium

Troisième trimestre

Par rapport au troisième trimestre de 2004, le revenu de l'entreprise d'uranium a fléchi de 6 % et s'est chiffré à 154 millions $, en raison d'une baisse de 21 % du chiffre des ventes. Comme le moment des livraisons des produits nucléaires au cours d'une année civile demeure à la discrétion des clients, les profils de livraison trimestriels de Cameco peuvent varier beaucoup. L'effet de la baisse des chiffres a été en partie atténué par la hausse du prix de vente réalisé moyen, qui a augmenté de 26 % en dollars américains par rapport au troisième trimestre de 2004. Le prix réalisé moyen en dollars canadiens n'a augmenté que de 18 % en raison de l'augmentation de la valeur du dollar canadien par rapport à la devise américaine. La hausse du prix réalisé moyen est attribuable surtout à la hausse des prix précisés dans les contrats à prix fermes et à la hausse du prix de l'uranium dans le marché au comptant, qui a été en moyenne de 30,41 $ (US) la livre au troisième trimestre de 2005, en regard de 19,29 $ (US) au troisième trimestre de 2004.

Le coût total des produits et des services vendus, y compris l'amortissement, l'épuisement et la remise en état (AER), a été de 121 millions $ au troisième trimestre de 2005, contre 138 millions $ en 2004. Cette baisse est attribuable à la baisse de 21 % du chiffre des ventes. Le coût unitaire des produits vendus a augmenté de 10 % par rapport à celui du troisième trimestre de 2004 en raison de l'augmentation du coût de l'uranium acheté.

Le bénéfice avant impôts provenant de l'entreprise d'uranium a progressé et a atteint 30 millions $, depuis 21 millions $ à l'exercice précédent, alors que la marge bénéficiaire a progressé à 21 %, depuis 15 % en 2004, en raison de la hausse du prix de vente réalisé.

Pour l'exercice à ce jour

Le revenu provenant de l'entreprise d'uranium a baissé de 2 % et s'est chiffré à 372 millions $ en 2005, en raison d'une baisse de 14 % du chiffre des ventes. Cette baisse a été compensée pour une bonne part par la hausse du prix de vente réalisé moyen, qui a augmenté de 14 % en dollars canadiens (20 % en dollars américains) au cours des neuf premiers mois de 2004. La hausse du prix réalisé moyen est attribuable principalement à la hausse des prix prévue dans les contrats à prix fermes et à la hausse du prix de l'uranium dans le marché au comptant, qui a été en moyenne de 26,63 $ (US) la livre au cours des neuf premiers mois de 2005, contre 17,94 $ (US) en 2004.

Le coût total des produits et des services vendus, comprenant AER, a été de 293 millions $ en 2005, contre 319 millions $ en 2004. Cette baisse est attribuable à la baisse de chiffre des ventes de 14 %, compensée en partie par la hausse de 6 % du coût unitaire du produit vendu. La hausse du coût unitaire du produit vendu est attribuable pour une bonne part à la hausse du coût de l'uranium acheté.

Le bénéfice avant impôts provenant de l'entreprise d'uranium a progressé à 68 millions $, depuis 49 millions $ à l'exercice précédent, alors que la marge bénéficiaire a progressé à 21 %, depuis 16 % en 2004, par suite de la progression du prix de vente réalisé.

Perspectives pour l'exercice associées à l'uranium

On prévoit qu'en 2005, le revenu provenant de l'uranium sera d'environ 15 % supérieur à celui de 2004, en raison d'une amélioration prévue de 11 % du prix de vente du dollar canadien et d'un accroissement de 5 % des livraisons. On prévoit que le chiffre des ventes d'uranium sera au total d'environ 34 millions de livres en 2005, soit un peu plus que notre objectif original. On prévoit qu'environ 45 % des livraisons d'uranium se feront au cours du dernier trimestre de l'exercice, par rapport à 2004, alors que 33 % des livraisons de produits vendus ont été faites au quatrième trimestre. On prévoit qu'en 2005, la part de Cameco de la production d'uranium augmentera à 21,1 millions de livres d'U308, depuis 20,5 millions en 2004.

On prévoit que les marges liées à l'uranium s'amélioreront et atteindront environ 24 %, contre 18 % en 2004.

Perspectives pour le quatrième trimestre de 2005 associées à l'uranium

On prévoit que le bénéfice avant impôts provenant du secteur de l'uranium sera presque le double de celui enregistré au troisième trimestre de 2005 en raison de l'accroissement du chiffre des ventes. On prévoit que le prix réalisé sera semblable à celui du troisième trimestre.

Sensibilité du prix de l'uranium

Dans le cas des livraisons faites au cours du reste de 2005, un changement de 1,00 $(US) la livre du prix au comptant de l'uranium, depuis 33,00 $ (US) la livre, modifierait le revenu d'environ 1 million $ (CA). Cette sensibilité suppose un taux de change réel prévu de 1,00 $ (US) correspondant à environ 1,24 $ (CA).

Depuis plusieurs années, la stratégie de Cameco vise à assurer des flux de trésorerie adéquats à court terme, tout en préservant le potentiel vers le haut au moyen d'un ensemble de contrats à prix ferme (dont la hausse est liée à l'inflation) et de contrats sensibles au marché au comptant. La sensibilité de plusieurs de nos contrats existants à la progression des prix est limitée tant par les prix fermes que par les prix plafonds négociés alors que le prix de l'uranium était nettement plus bas. Eu égard au niveau des ventes ciblées pour chaque exercice, la Société continue de signer de nouveaux contrats dans le marché, portant sur des livraisons éventuelles qui commenceront à un moment pouvant même atteindre quatre ans. Au cours des quatre prochaines années, le portefeuille actuel de contrats sera remplacé en grande partie par des contrats qui ont été conclus au cours des deux ou trois dernières années.

Au cours de cette période de progression rapide des prix, tant au comptant qu'à long terme, Cameco a continué de conclure de nouveaux contrats portant sur plusieurs années, et le portefeuille de contrats évolutif reflète un ensemble de prix fermes et de prix liés au marché. Pour le moment, la Société continue de cibler son équilibre classique du mécanisme d'établissement des prix, soit 40 % du chiffre des ventes à prix ferme, relevé en fonction de l'inflation, et 60 % de prix sensible au marché, au moment de la livraison. Selon la conjoncture du marché des contrats, nous pouvons ajuster notre équilibre des prix 60-40, à l'occasion.

Les contrats à prix fermes comportent des prix arrêtés au moment de la signature des contrats. Ceci signifie que la Société a des contrats à prix fermes qui sont inférieurs aux prix actuels du marché au comptant et qu'ils s'inscrivent dans la catégorie des contrats "qui ne sont pas sensibles" au prix du marché, comme il est précisé ci-dessous. Cameco continue de négocier des conditions plus favorables pour les contrats liés au prix du marché, notamment des prix planchers fermes s'inscrivant dans la gamme du milieu des 20 $ (US) (relevés en fonction de l'inflation).

Au cours de la période passée de prix faibles, nous avons tenté de maintenir la durée des contrats la plus courte possible (de trois à cinq ans). Dans la conjoncture marchande actuelle, nous concluons des contrats à plus long terme (jusqu'à dix ans ou plus), dont les conditions de calcul des prix permettent une protection contre la chute des prix (prix plancher) tout en conservant le potentiel d'un redressement des prix.

Le tableau ci-dessous précise le pourcentage approximatif du chiffre des ventes ciblé qui sera sensible à l'effet de hausses supplémentaires du prix au marché au comptant au-delà de 33,00 $ (US) la livre d'U3O8. La proportion des ventes ciblée qui est sensible aux hausses supplémentaires de prix s'accroît en 2006 et se poursuit en 2007 et en 2008. Le niveau des ventes qui ne sont pas sensibles au prix a également augmenté par rapport au trimestre précédent, mais il importe de retenir que la valeur du portefeuille a augmenté alors que nous obtenons de nouveaux contrats, et en raison des nouveaux contrats à prix fermes supérieurs et des prix plafonds supérieurs dans un marché haussier.



---------------------------------------------------------------------
Objectif de ventes relatif, en %
------------------------------------------------
2005 2006 2007 2008
---------------------------------------------------------------------
Non sensible au prix (1) 96 % 87 % 71 % 54 %
---------------------------------------------------------------------
Sensible au prix (2) 4 % 13 % 29 % 46 %
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
(1) Contrats à prix ferme et contrats liés au marché qui ne sont pas
sensibles aux hausses de prix au comptant au-delà de 33,00 $ (US)
la livre.

(2) Contrats liés au marché auxquels s'ajoutent des chiffres non
garantis.



Les pourcentages des chiffres sensibles au prix et des chiffres non sensibles au prix n'évolueraient pas beaucoup dans le cas de baisses de prix du marché au comptant jusque dans la gamme des 20 $ (US).

Vers 2008, Cameco devrait réaliser la plus grande partie des avantages liés aux prix améliorés actuels de l'uranium, en supposant le maintien des prix aux niveaux actuels.

Mise à jour relative au marché de l'uranium

Marché au comptant de l'uranium

Le prix moyen au comptant de l'industrie (TradeTech et UxC), le 30 septembre 2005, était de 31,63 $ (US) la livre d'U3O8, en hausse de 9 % depuis 29,00 $ (US) le 30 juin 2005. Ceci doit être comparé à 20,00 $ (US) et à 18,50 $ (US) pour les dates correspondantes de 2004.

Le chiffre du marché au comptant pour le troisième trimestre de 2005 était de 2,5 millions de livres d'U3O8, pour un total de 22,7 millions de livres pour les neuf premiers mois de l'exercice. Ceci doit être comparé à 6,2 millions de livres au troisième trimestre de 2004 et au total pour l'exercice à ce jour, à cette période, de 16,7 millions de livres. Le chiffre du marché au comptant au troisième trimestre était nettement plus bas que pour chacun des deux trimestres précédents, ce qui reflète le ralentissement habituel enregistré au cours des mois d'été. Toutefois, les fournisseurs continuent de relever leurs prix offerts, reflétant ainsi la disponibilité limitée des approvisionnements et la demande accrue anticipée plus tard au cours de l'année.

Les achats facultatifs dans le marché au comptant se sont poursuivis à un taux élevé, reflétant les achats des services publics, vraisemblablement à des fins de constitution d'inventaire, et ceux des négociants et des groupes d'investissement se positionnant dans un marché évolutif. Il est prévu que la demande du marché au comptant s'accentuera au quatrième trimestre alors que l'approvisionnement demeurera serré, ce qui contribuera à la pression haussière sur le prix.

Marché à long terme de l'uranium

Le marché à long terme est demeuré actif au troisième trimestre. On estime que la négociation de contrats à long terme en 2005 dépassera nettement les 90 millions de livres d'U3O8 estimatives visées par des contrats en 2004.

Le prix à long terme moyen pour l'industrie (TradeTech et UxC), le 30 septembre 2005, était de 32,50 $ (US) la livre d'U3O8, en hausse depuis 30,00 $ (US) à la fin de juin 2005. Ceci doit être comparé à 23,00 $ (US) et à 18,75 $ (US) pour les dates correspondantes de 2004.



Mise à jour relative à l'exploitation de l'uranium

Production d'uranium

----------------------------------------------------------------------
Trimestre Trimestre Neuf mois Neuf mois Produc-
terminé terminé terminés terminés tion
Part de la production le le le le prévue
de Cameco (en millions 30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept. en
de lbs d'U3O8) 2005 2004 2005 2004 2005
----------------------------------------------------------------------
McArthur River/
Key Lake 3,9 3,2 10,4 9,1 13,1
----------------------------------------------------------------------
Rabbit Lake 1,4 1,2 4,5 3,8 5,8
----------------------------------------------------------------------
Smith Ranch/
Highland 0,3 0,3 0,9 0,9 1,4
----------------------------------------------------------------------
Crow Butte 0,2 0,2 0,6 0,6 0,8
----------------------------------------------------------------------
Total 5,8 4,9 16,4 14,4 21,1
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------


Au cours des neuf premiers mois de 2005, notre part de la production d'uranium a été de 16,4 millions de livres, une hausse de 2,0 millions de livres, ou de 14 %, par rapport à 2004.

McArthur River/Key Lake

A McArthur River/Key Lake, la part de Cameco de la production a atteint le total de 10,4 millions de livres pour les neuf premiers mois de 2005, ce qui se compare favorablement aux 9,1 millions de livres produites durant la période correspondante de 2004.

Au troisième trimestre, notre production a été de 3,9 millions de livres, contre 3,2 millions de livres au deuxième trimestre de 2005. La variation de production d'un trimestre à l'autre est typique et s'explique par le calendrier des interruptions pour fins d'entretien de l'usine et par l'évolution régulière de la production de minerai. La part de la production de Cameco pour le quatrième trimestre de 2005 devrait se chiffrer à 2,7 millions de livres, puisqu'on prévoit que l'exploitation atteindra sa limite de capacité de production annuelle prévue au permis de 18,7 millions de livres (la part de Cameco est de 13,1 millions de livres) d'U3O8 vers la fin de novembre.

Nous avons présenté une demande visant l'accroissement de la capacité de production annuelle visée par le permis à McArthur River et à Key Lake, afin de la porter à 22 millions de livres d'U3O8 par année, en regard de 18,7 millions de livres actuellement. La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) étudie actuellement le processus approprié nécessaire à la conduite à terme de son examen des effets associés au projet d'expansion. Une fois le processus précisé, nous pourrons mieux estimer le temps qu'il faudra à la CCSN pour prendre une décision. Si l'autorisation est accordée, nous prévoyons qu'il faudra environ deux ans pour accélérer la production jusqu'à un niveau soutenu, avec un taux de production prévu d'environ 21 millions de livres. Ce taux de production pourrait changer à la lumière de l'expérience acquise au cours de la mise en exploitation.

La poursuite des forages dans le voisinage de la mine de McArthur River a généré des résultats positifs. Nous procédons à des forages de confirmation additionnels. Nous prévoyons passer ces résultats en revue dans le rapport sur le quatrième trimestre.

Rabbit Lake

Rabbit Lake a produit 1,4 million de livres d'U3O8 au troisième trimestre de 2005 et 4,5 millions de livres d'U3O8 au total, au cours des neuf premiers mois de 2005. La production additionnelle réalisée en 2005, par rapport à 2004, s'est traduite par l'augmentation importante du tonnage traité. On prévoit que la production au quatrième trimestre de 2005 sera semblable à celle du troisième trimestre. Nous sommes en voie de réaliser la production prévue de 5,8 millions de livres d'U3O8 en 2005.

Un programme extensif de forage au diamant au cours des deux dernières années continue de donner de bons résultats et nous espérons prolonger le cycle d'exploitation de la mine au-delà de 2007. Une nouvelle zone d'exploitation minière sera prête pour la production au début de 2006.

Les travaux se poursuivent en rapport avec l'évaluation environnementale (EE) visant le traitement d'un peu plus de la moitié de l'uranium à même le minerai de Cigar Lake à l'usine de Rabbit Lake, à compter de 2009. Le projet de lignes directrices précisant l'envergure de l'EE a été émis par les autorités de réglementation en septembre pour examen par le public.

Smith Ranch-Highland et Crow Butte

Les mines de lixiviation in situ (LIS) de Smith Ranch-Highland et Crow Butte ont produit 0,5 million de livres d'U3O8 au troisième trimestre de 2005 et 1,5 million au cours des neuf premiers mois de l'exercice. On prévoit que les exploitations produiront 2,2 millions de livres en 2005, soit un peu moins que l'objectif annuel initial de 2,3 millions.

Mise à jour sur les projets liés à l'uranium

Cigar Lake

Les travaux de construction ont commencé le 1er janvier 2005 et se poursuivent comme prévu en vue d'un parachèvement au cours du premier semestre de 2007. On prévoit actuellement que le coût en capital du projet Cigar Lake augmentera d'environ 15 % et se chiffrera à 520 millions $, depuis 450 millions $. Notre part est de 50 %. La hausse est attribuable pour une bonne part aux prix plus élevés que prévu exigés par les entrepreneurs, par suite de la grande activité de construction dans l'ouest du Canada, de la hausse du coût de l'énergie et de plusieurs ajouts d'envergure visant l'optimisation du projet. Les modifications d'envergure comprennent notamment le relèvement de la capacité des lignes de transport d'électricité desservant le site, l'ajout d'une grue volante qui servira à l'entretien de l'usine, des améliorations à l'usine de traitement des eaux usées du site et au dispositif de protection contre l'incendie, et l'agrandissement des installations du camp de construction. Sont également incluses, les améliorations au système de gestion environnementale de Cigar Lake, exigées par la CCSN.

Le développement du deuxième puits est achevé dans une proportion d'environ 75 % et le développement des ouvrages souterrains est achevé dans une proportion d'environ 40 %. Le gel du sol de la première zone prévue pour la production a commencé en septembre. La construction en surface a commencé en juin. Lorsque la production sera lancée, il y aura une période d'accélération progressive pouvant s'étendre sur trois ans avant que la mine atteigne la pleine production de 18 millions de livres par année.

Inkai

La mine d'essai LIS d'Inkai, bloc 2, au Kazakhstan, a produit environ 0,1 million de livres d'U3O8 au troisième trimestre de 2005 et 0,4 million de livres au cours des neuf premiers mois de l'exercice. La mine d'essai devrait produire 0,5 million de livres d'U3O8 en 2005. Au troisième trimestre, l'autorisation a été reçue visant l'accroissement de la production de la mine d'essai à 0,8 million de livres d'U3O8. On prévoit que la construction visant à faciliter cet accroissement sera terminée vers la fin de l'année.

Les autorités de réglementation ont approuvé l'EE et le plan technique de l'installation commerciale qui sera située à Inkai, bloc 1. Les premiers travaux de fondation de la principale usine de traitement et les forages dans les champs de puits ont commencé. La production commerciale est prévue pour 2007. Les coûts, déduction faite du produit des ventes de la production d'Inkai, sont comptabilisés, jusqu'au lancement de la production commerciale. Nous prévoyons qu'Inkai atteindra progressivement la production complète de 5,2 millions de livres d'U3O8 par année vers 2010.

Sous réserve de l'exécution de modifications formelles, Cameco a convenu en principe d'augmenter son prêt à la coentreprise Inkai depuis 40 millions $ (US) à un maximum de 100 millions $ (US). Nous avons également convenu d'abaisser nos droits de financement depuis un taux d'intérêt réel de 10 % à un taux fondé sur le taux interbancaire offert à Londres sur trois mois (LIBOR), plus 2 % (ce qui correspond à 6,065 % lorsqu'on utilise le taux LIBOR au 30 septembre 2005). Le montant antérieur du prêt était fondé sur la construction d'une usine plus petite qui aurait produit 2,6 millions de livres par année. Le remboursement du prêt commencera lors du lancement de la production commerciale. Les travaux juridiques se poursuivent pour formaliser ces amendements.




SERVICES DE CONVERSION

Faits saillants
----------------------------------------------------------------------
Trimestre Trimestre Neuf mois Neuf mois
terminé terminé terminés terminés
le le le le
30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
----------------------------------------------------------------------
Revenu
(en millions $) 39 34 95 98
----------------------------------------------------------------------
Profit brut
(en millions $) 5 - 22 22
----------------------------------------------------------------------
Profit brut (en %) 13 - 23 22
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant
impôts (en millions $) 4 - 21 21
----------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes
(en millions de kgU) 4,2 4,4 9,6 11,5
----------------------------------------------------------------------
Chiffre de la production
(en millions de kgU) 2,4 - 8,6 7,1
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------



Résultats financiers des services de conversion

Troisième trimestre

Au troisième trimestre de 2005, le revenu provenant de notre entreprise de conversion a augmenté de 15 % et s'est chiffré à 39 millions $, par rapport à la période correspondante de 2004, par suite de l'amélioration de 18 % du prix réalisé. La plupart des ventes de conversion se font à prix fermes et n'ont pas encore profité pleinement de la hausse importante récente du prix de l'UF6 dans le marché au comptant. L'avantage du prix amélioré a été en partie annulé par une baisse de 5 % du chiffre des ventes. Comme le calendrier des livraisons de produits nucléaires au cours d'une année civile est à la discrétion des clients, les profils de livraison trimestriels de Cameco peuvent varier beaucoup.

Au troisième trimestre de 2005, le coût total des produits et des services vendus, AER compris, est demeuré au niveau de 34 millions $. La baisse de 5 % du chiffre des ventes a été compensée par la hausse du coût unitaire des produits vendus. Le coût unitaire a augmenté de 5 % par rapport au troisième trimestre de 2004 en raison surtout de la hausse du coût des produits de conversion achetés, qui ont enregistré une hausse concomitamment à la hausse du prix au comptant de l'UF6.

Au troisième trimestre de 2005, le bénéfice avant impôt provenant de l'entreprise de conversion a progressé de 5 millions $ par rapport au troisième trimestre de 2004, alors que la marge bénéficiaire brute a progressé à 13 %, depuis 0 %. Au troisième trimestre de 2004, le bénéfice provenant de l'entreprise de conversion a été affecté par la grève survenue à l'usine de Port Hope.

Exercice à ce jour

Au cours des neuf premiers mois de 2005, le revenu provenant de notre entreprise de conversion a baissé de 3 % et s'est chiffré à 95 millions $, par rapport à la période correspondante de 2004. L'amélioration de 16 % du prix de vente réalisé durant la période a été annulée par la baisse de 17 % du chiffre des ventes. La plupart des ventes de conversion se font à prix fermes et n'ont pas encore pleinement profité de la hausse récente du prix au comptant de l'UF6.

Le coût total des produits et des services vendus, AER compris, a été de 73 millions $ en 2005, contre 76 millions $ en 2004. Cette baisse reflète la baisse de 17 % des livraisons, compensée pour une bonne part par la hausse du coût unitaire des produits vendus. Le coût unitaire a augmenté de 16 % par rapport aux neuf premiers mois de 2004, en raison surtout de la hausse du coût des produits de conversion achetés, qui ont enregistré une tendance à la hausse concomitamment à la hausse du prix au comptant de l'UF6. En 2005, le coût des produits de conversion achetés a augmenté d'environ 50 % par rapport aux neuf premiers mois de 2004, par suite des achats faits pour remplacer les prélèvements à même les inventaires, résultant de la grève survenue à l'usine de Port Hope, l'an dernier. Le calendrier des livraisons de services de conversion varie beaucoup au cours de l'année civile. On prévoit qu'en 2005, 40 pour cent des ventes de services de conversion se feront au quatrième trimestre.

Pour les neuf premiers mois de 2005, le bénéfice avant impôt provenant de l'entreprise de conversion est demeuré semblable, au niveau de 21 millions $, alors que la marge bénéficiaire brute a progressé à 23 %, depuis 22 % en 2004.

Perspectives pour l'exercice associées aux services de conversion

On prévoit que le revenu provenant de l'entreprise de conversion sera un peu supérieur à celui de 2004, en raison de la hausse prévue de 10 % du prix de vente réalisé moyen, compensé en partie par une baisse prévue de 4 % des livraisons. On prévoit que le chiffre des ventes de conversion atteindra le total d'environ 16,3 millions de kilogrammes d'uranium (kgU) en 2005, à comparer à 16,9 millions de kgU en 2004. On prévoit qu'en 2005 la production sera d'environ 11,6 millions kgU, en hausse depuis 9,5 millions kgU en 2004. On prévoit donc que le coût unitaire des produits de conversion sera inférieur à celui de 2004.

Perspectives pour le quatrième trimestre de 2005 associées aux services de conversion

Pour le quatrième trimestre de 2005, notre revenu de conversion devrait être d'environ 50 % supérieur à celui du troisième trimestre de 2005, par suite de l'accroissement des livraisons. Le profit brut devrait augmenter sensiblement lorsque la production de conversion reviendra à son niveau normal, après l'interruption d'été aux fins d'entretien.

Analyse de sensibilité du prix des services de conversion

La plupart des ventes de produits de conversion se font à prix fermes, indexés à l'inflation. A court terme, les résultats financiers de Cameco sont relativement peu sensibles à l'évolution du prix au comptant des produits de conversion. Les nouveaux contrats à prix fermes reflètent généralement les prix à plus long terme au moment de l'attribution du contrat. Ainsi donc, au cours des prochaines années, le portefeuille de contrats de Cameco profitera de l'incidence positive de ces contrats à prix fermes plus élevés.

Mise à jour concernant le marché de la conversion d'UF6

Voici maintenant le prix moyen dans le marché au comptant (TradeTech et UxC) de l'industrie des services de conversion d'uranium en Amérique du Nord et en Europe



---------------------------------------------------------------------
30 sept. 30 juin 30 sept. 30 juin
2005 2005 2004 2004
---------------------------------------------------------------------
Prix moyen dans le marché au comptant
($US/kgU)
- Amérique du Nord 11,50 11,75 9,00 7,75
- Europe 11,50 11,75 10,00 9,13
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Le prix à long terme de la conversion d'UF6 a augmenté au cours du
trimestre. Voici maintenant les prix à long terme moyens (TradeTech
et UxC) de l'industrie des services de conversion d'uranium en
Amérique du Nord et en Europe.

----------------------------------------------------------------------
30 sept. 30 juin 30 sept. 30 juin
2005 2005 2004 2004
----------------------------------------------------------------------
Prix à long terme moyen
($US/kgU)
- Amérique du Nord 12,00 11,88 10,00 7,75
- Europe 13,13 12,63 11,50 9,25
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------


Mise à jour concernant l'exploitation des services de conversion

Production

Au troisième trimestre de 2005, la production de Port Hope a été de 2,4 millions kgU, à comparer à une production nulle au troisième trimestre de 2004 causée par la grève de l'an dernier. Au troisième trimestre de 2005, la production a été inférieure aux prévisions en raison d'une interruption prolongée aux fins d'entretien et du redémarrage difficile de l'usine d'UF6 en raison surtout du temps chaud et humide des mois d'été. Pour les neuf premiers mois de 2005, la production a été de 8,6 millions kgU, en hausse de 21 % par rapport aux 7,1 millions kgU enregistrés pour la période correspondante de 2004.

Cameco prévoit produire 11,6 millions kgU pour l'exercice, soit moins que le niveau ciblé de 13,5 millions kgU. Nous avons produit 9,5 kgU en 2004 alors que la production était affectée par une grève.

Mise à jour sur le projet d'uranium faiblement enrichi (UFE)

Au cours du trimestre, Cameco a annoncé sa décision de ne pas entreprendre le mélange d'UFE à Port Hope. Nous avons décidé qu'il fallait rechercher d'autres sources d'approvisionnement parce qu'il n'était pas certain que l'installation de conversion de Port Hope puisse fournir de l'UFE à temps pour satisfaire le calendrier de Bruce Power lié au nouveau combustible. Trois autres fournisseurs de services de mélange ont été identifiés.


PRODUCTION DE NUCLEOELECTRICITE

Faits saillants

Bruce Power Limited Partnership (base de 100 %)
---------------------------------------------------------------------
Trimestre Trimestre Neuf mois Neuf mois
terminé terminé terminés terminés
le le le le
30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Production
(en térawattheures) 9,1 8,7 24,6 26,1
---------------------------------------------------------------------
Facteur de capacité
(en %) (1) 88 85 80 85
---------------------------------------------------------------------
Prix réalisé
($/MWh) 70 45 58 46
---------------------------------------------------------------------
Prix au comptant
moyen de
l'électricité
en Ontario
($/MWh) 86 46 67 50
---------------------------------------------------------------------
(en millions $)
---------------------------------------------------------------------
Revenu 642 395 1 453 1 228
---------------------------------------------------------------------
Frais d'exploitation 317 297 966 833
----------------------------------------------------
Coûts liés à la trésorerie
- exploitation et
entretien 207 198 640 549
- combustible 21 16 58 51
- loyer
supplémentaire (2) 41 40 123 116
Coûts hors trésorerie
(amortissement) 48 43 145 117
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant
intérêts et impôts 325 98 487 395
---------------------------------------------------------------------
Intérêts et
frais financiers 18 17 52 50
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant
impôts 307 81 435 345
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie provenant
de l'exploitation 299 153 508 446
---------------------------------------------------------------------
Dépenses
d'immobilisations 87 71 240 250
---------------------------------------------------------------------
Frais d'exploitation
($/MWh) 35 34 39 32
---------------------------------------------------------------------
Distributions 165 - 215 -
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
(1) Le facteur de capacité pour une période spécifique représente
la quantité d'électricité réellement produite aux fins de vente,
par rapport à la quantité d'électricité que les centrales peuvent
produire aux fins de vente, ce rapport étant exprimé en pourcentage.
(2) Le loyer supplémentaire est d'environ 27,5 millions $ par réacteur
en exploitation, par année.


Au troisième trimestre de 2005, Bruce Power a généré des flux de trésorerie d'exploitation de 299 millions $, en regard de 153 millions $ au troisième trimestre de 2004. Les dépenses d'immobilisations pour le troisième trimestre de 2005 se sont chiffrées au total à 87 millions $, contre 71 millions $ pour la période correspondante de 2004.

Bruce Power a également distribué 165 millions $ aux associés au troisième trimestre. La part de Cameco était de 52 millions $. Les associés ont convenu que toute l'encaisse excédentaire sera distribuée sur une base mensuelle et que des appels d'espèces distincts seront faits pour les projets d'immobilisations majeurs.



Bénéfice de Cameco provenant de Bruce Power
----------------------------------------------------------------------
Trimestre Trimestre Neuf mois Neuf mois
terminé terminé terminés terminés
le le le le
30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
(en millions $) 2005 2004 2005 2004
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice de Bruce Power
avant impôts (100 %) 307 81 435 345
----------------------------------------------------------------------
Part de Cameco du
bénéfice avant impôts,
avant ajustements 97 26 137 109
----------------------------------------------------------------------
Ajustements :
----------------------------------------------------------------------
Evaluation des
contrats de vente 3 4 10 15
----------------------------------------------------------------------
Capitalisation des intérêts - - - 2
----------------------------------------------------------------------
Revenu d'intérêt sur prêt fait
à Bruce Power 2 2 6 6
----------------------------------------------------------------------
Accroissement de la juste
valeur de l'actif (1) (5) (4) (12) (13)
----------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts
provenant de Bruce Power 97 28 141 119
----------------------------------------------------------------------
Distributions de Bruce Power
----------------------------------------------------------------------
Part de Cameco 52 - 68 -
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------
(1) Reflète l'amortissement du prix d'achat excédentaire de Cameco
au-delà de la valeur comptable de l'actif.


Troisième trimestre

Bénéfice avant impôts

Au troisième trimestre de 2005, Bruce Power a enregistré un bénéfice de 307 millions $ avant impôts, en hausse depuis 81 millions $ au troisième trimestre de 2004. La hausse reflète la progression du revenu attribuable au prix élevé de l'électricité durant la période. Le bénéfice avant impôts de Cameco provenant de Bruce Power a été de 97 millions $, en regard de 28 millions $ en 2004.

Production

Bruce Power a réalisé un facteur de capacité de 88 % au troisième trimestre de 2005, en regard de 85 % pour la période correspondante de 2004. La hausse reflète surtout la diminution du nombre d'interruptions prévues au cours du trimestre, par rapport à la période correspondante de 2004, alors que tous les quatre réacteurs de Bruce B ont été mis hors réseau à la mi-septembre lors d'une panne du bâtiment d'aspiration. Au troisième trimestre de 2005, les réacteurs de Bruce Power ont généré 9,1 térawattheures (TWh) d'électricité, à comparer à 8,7 TWh en 2004.

On trouvera ci-dessous des précisions sur les travaux d'entretien faits au cours du troisième trimestre de 2005.



------------------------------------------------------------------------
Interruptions prévues
------------------------------------------------------------------------
Bruce B, réacteur 7 - A été remis en exploitation le 13 août, à la
suite d'une inspection prévue entreprise le 7
mai pour terminer un travail majeur de
relocalisation d'un espaceur et le remplacement
de turbine.
------------------------------------------------------------------------
Interruptions imprévues
------------------------------------------------------------------------
Bruce B, réacteur 7 - L'interruption prévue mentionnée ci-dessous a
compris un prolongement d'interruption imprévu
de onze jours.
------------------------------------------------------------------------
Bruce A, réacteur 3 - A été remis en exploitation le 18 septembre à
la suite d'une interruption commencée le 7
septembre, pour réparer le système de
régulation du réacteur.
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


Au troisième trimestre de 2005, les réacteurs de Bruce Power ont été hors réseau durant 55 jours en tout (32 interruptions prévues et 23 interruptions imprévues). Au troisième trimestre de 2004, Bruce Power a enregistré 55 jours réacteur d'entretien prévu et treize jours d'interruptions imprévues.

Prix

Au troisième trimestre de 2005, le revenu de Bruce Power a progressé à 642 millions $, depuis 395 millions $ à la période correspondante de 2004.

Le prix de vente réalisé obtenu grâce à un ensemble de ventes à contrat et de ventes au comptant a été en moyenne de 70 $ le mégawattheure (MWh) au troisième trimestre, soit plus que le 45 $ le MWh réalisé en 2004.

Au cours du trimestre, le prix de l'électricité dans le marché au comptant de l'Ontario a été en moyenne de 86 $ le MWh, à comparer à 46 $ le MWh au troisième trimestre de 2004. Le prix supérieur obtenu en 2005 est attribuable à l'accroissement de la demande résultant du temps chaud.

Pour atténuer son exposition aux prix du marché au comptant, Bruce Power a un portefeuille de contrats de ventes à prix ferme. Au cours du troisième trimestre de 2005, environ 40 pour cent de la production de Bruce Power a été vendue en vertu de contrats à prix fermes, à comparer à 45 % durant la période correspondante de 2004.

Cameco fournit des garanties aux clients en vertu de ces contrats, jusqu'à concurrence de 152 millions $. Le 30 septembre 2005, notre exposition réelle en vertu de ces garanties était de 133 millions $. En outre, nous fournissons des garanties financières liées à d'autres engagements de Bruce Power, qui se chiffraient au total à environ 82 millions $ le 30 septembre 2005.

Coûts

Les frais d'exploitation (amortissement compris) ont été de 317 millions $ au troisième trimestre de 2005, à comparer à 297 millions $ pour la période correspondante de 2004.

Environ 95 pour cent des frais d'exploitation de Bruce Power sont fixes. Comme tels, la plupart des coûts sont encourus que les installations soient en exploitation ou non. Sur une base par MWh, les frais d'exploitation au troisième trimestre de 2005 ont été de 35 $ le MWh, à comparer à 34 $ le MWh au troisième trimestre de 2004.

Pour l'exercice à ce jour

Bénéfice avant impôts

Pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2005, le bénéfice avant impôts de Bruce Power a été de 435 millions $, en regard de 345 millions $ en 2004. Cette progression reflète surtout le prix réalisé plus élevé de l'électricité résultant de la forte demande causée par le temps chaud, en partie annulée par une baisse de 5 % du facteur de capacité, par rapport à la période correspondante de 2004. Pour l'exercice à ce jour, le bénéfice avant impôts de Cameco provenant de Bruce Power a été de 141 millions $, en regard de 119 millions $ pour la période correspondante de 2004.

Production

Pour les neuf premiers mois de l'exercice, les réacteurs de Bruce Power ont atteint un facteur de capacité de 80 %, à comparer à 85 % pour la période correspondante de l'exercice précédent. Ces réacteurs ont produit 24,6 TWh au cours des neuf premiers mois de l'exercice, une baisse de 1,5 TWh par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Cette baisse reflète les interruptions prévues des réacteurs A3, A4 et B7 ainsi que d'autres interruptions imprévues, notamment l'interruption de 29 jours du réacteur B6 pour en remplacer le transformateur de sortie principal.

Prix

Pour les neuf premiers mois de 2005, le revenu a été au total de 1 453 millions $, en regard de 1 228 millions $ pour les neuf premiers mois de 2004. Durant cette période, le prix réalisé par Bruce Power a été en moyenne de 58 $ le MWh à partir d'un ensemble de ventes à contrat et de ventes au comptant, à comparer à 46 $ le MWh pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le prix au comptant de l'électricité en Ontario a été en moyenne d'environ 67 $ le MWh pour les neuf premiers mois de l'année, en regard de 50 $ le MWh il y a un an.

Au cours des neuf premiers mois de 2005, environ 47 pour cent de la production de Bruce Power a été vendue en vertu de contrats à prix fermes, un niveau correspondant à celui des neuf premiers mois de 2004.

Coûts

Pour les trois premiers trimestres de 2005, les coûts d'exploitation ont été de 966 millions $, en regard de 833 millions $ pour la période correspondante de 2004. Par rapport à 2004, les coûts d'exploitation ont été inférieurs aux prévisions, en raison surtout de frais moins élevés liés aux interruptions et aux combustibles et de la baisse des frais d'amortissement liés aux projets d'immobilisations mis en exploitation.

Environ 95 % des frais d'exploitation de Bruce Power sont fixes. Comme tels, la plupart des coûts sont encourus que les installations soient en exploitation ou non. Sur une base par MWh, les frais d'exploitation pour les neuf premiers mois de 2005 ont été de 39 $ le MWh, à comparer à 32 $ le MWh pour la période correspondante de 2004. La hausse est attribuable pour une bonne part aux interruptions prévues et imprévues et aux frais d'interruption connexes.

Perspectives associées à Bruce Power pour 2005

Le facteur de capacité moyen ciblé pour 2005 demeure à 83 % dans le cas de Bruce A et de Bruce B. Le facteur de capacité moyen ciblé pour Bruce B pour 2005 est de 82 %. Une interruption est prévue pour le reste de 2005 dans le cas des réacteurs de Bruce Power. Le réacteur B5 de Bruce a été mis hors réseau le 8 octobre pour permettre la réalisation d'un programme d'inspection qui devrait durer jusqu'à deux mois.

On prévoit que le bénéfice de Bruce Power en 2005 sera nettement supérieur à celui de 2004, en raison du prix au comptant relativement élevé de l'électricité en Ontario par rapport au troisième trimestre. Cette perspective exclut la perte qui a été déclenchée par la conduite à terme de la restructuration de Bruce A. Les résultats demeurent sensibles au prix de l'électricité en Ontario et au rendement d'exploitation des réacteurs de Bruce Power.

Perspectives associées à Bruce Power pour le quatrième trimestre de 2005

On prévoit que le bénéfice pour Cameco provenant de Bruce Power sera nettement inférieur à celui du troisième trimestre de 2005 en raison de la baisse du prix réalisé et de l'annulation de la participation des résultats des réacteurs A. Cette perspective exclut la perte qui a été déclenchée par la conduite à terme de la restructuration de Bruce A. On prévoit que les interruptions prévues au quatrième trimestre seront de soixante jours, en tout, soit cinq jours de plus que toutes les interruptions du troisième trimestre de 2005.

En outre, Cameco prévoit procéder à la consolidation proportionnelle des résultats de Bruce Power lorsque la restructuration sera terminée. Par le passé, nous avons comptabilisé Bruce Power selon la méthode de comptabilisation à la valeur de consolidation. L'adoption de cette nouvelle méthode comptable a été motivée par la modification de l'accord de partenariat, qui prévoit le contrôle mixte par les trois principaux associés.

Analyse de sensibilité du prix de l'électricité

Pour le reste de 2005, environ 37 pour cent de la production prévue de Bruce Power fera l'objet de contrats à prix fermes lorsqu'elle sera fondée sur la production totale du site. Ce pourcentage augmente à environ 58 %, lorsqu'on tient compte uniquement de Bruce B.

Toute variation du prix au comptant de l'électricité en Ontario de 1,00 $ le MWh modifierait le bénéfice après impôts de Cameco provenant de Bruce Power d'environ 1 million $.

Bruce Power a vendu 13 TWh en vertu de contrats à prix ferme pour 2006. Ceci représenterait environ 45 % de la production de Bruce B, au facteur d'utilisation de 100 %.

Mise à jour sur la nucléoélectricité

Redémarrage des réacteurs A1 et A2 de Bruce

Cameco a confirmé le 31 octobre que la restructuration de Bruce Power était terminée.

Cameco garde sa participation actuelle de 31,6 % dans Bruce Power Limited Partnership (BPLP), qui est responsable de la gestion générale du site, et garde un intérêt bénéficiaire de 31,6 % dans les quatre réacteurs de Bruce B. Toutefois, Cameco ne détient plus d'intérêts dans les quatre réacteurs de Bruce A et n'investira pas dans le programme de 4,25 milliards $ prévu pour en accroître la production.

Dans le cadre de la restructuration, BPLP a versé une distribution à ses associés commanditaires. La part de Cameco est de 200 millions $. Comme on l'a déjà annoncé, la restructuration fera en sorte que Cameco comptabilisera une perte de 63 millions $ (la part après impôt de Cameco) sous réserve d'ajustements de clôture qui pourraient augmenter ou diminuer ce montant. La perte sera comptabilisée au quatrième trimestre de 2005.

Cameco continuera d'être le gestionnaire de l'approvisionnement en combustible pour les réacteurs de Bruce A et de Bruce B mais n'aura plus l'obligation de fournir les concentrés d'uranium aux réacteurs de Bruce A.

Marché de l'électricité de l'Ontario

Des conditions météorologiques extrêmes, le prix élevé du pétrole et du gaz et la production hydroélectrique insuffisante ont entraîné la hausse du prix au comptant de l'électricité en Ontario à des niveaux sans précédent, deux mois de suite, et à des sommets supérieurs à 93 $ le MWh en septembre. Au cours du trimestre, le gouvernement de l'Ontario a confirmé son engagement au retrait de la capacité liée au charbon tout en annonçant, avec le concours d'OPG, qu'il n'y a pas de justification économique pour procéder à la remise en exploitation des réacteurs A-2 et A-3 de Pickering.

OR

Cameco détient environ 53 pour cent de Centerra, qui est inscrite à la Bourse de Toronto (TSX). La négociation des titres de Centerra a commencé en juin 2004 à la Bourse TSX, sous le symbole CG. Nous avons transféré substantiellement tous nos actifs aurifères à Centerra dans le cadre de notre stratégie visant à libérer la valeur liée à ces propriétés aurifères.

Les résultats d'exploitation de Kumtor Gold Company (Kumtor) ont été intégralement consolidés au 22 juin 2004. Avant ce jour, Cameco faisait une consolidation proportionnelle de sa participation dans Kumtor. Cameco fait aussi une consolidation intégrale des résultats de Boroo, la mine d'or de Centerra en Mongolie. Cameco procède à un ajustement pour refléter une participation minoritaire de 47 % dans Centerra, reflétant ainsi cette part du bénéfice attribuable aux actionnaires autres que Cameco.



Faits saillants d'ordre financier
----------------------------------------------------------------------
Trimestre Trimestre Neuf mois Neuf mois
terminé le terminé le terminés le terminés le
30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
----------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $) 94 115 324 212
----------------------------------------------------------------------
Profit brut
(en millions $) 23 42 85 77
----------------------------------------------------------------------
Profit brut en % 25 37 26 36
----------------------------------------------------------------------
Prix réalisé
($US/once) 429 398 423 380
----------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes
(onces)(1) 178 000 218 000 624 000 415 000
----------------------------------------------------------------------
Production
(onces)(2) 194 000 236 000 621 000 670 000
----------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------
(1) Comprend 100 % de Boroo et le tiers de Kumtor, jusqu'au 22 juin
2004, et 100 % par la suite.
(2) Représente 100 % de la production provenant des mines Kumtor et
Boroo.


Résultats provenant de l'or

Troisième trimestre

Au troisième trimestre de 2005, le revenu provenant de l'entreprise d'or a baissé de 21 millions $, et a été de 94 millions $, par rapport au troisième trimestre de 2004. Cette baisse est attribuable à la baisse de la production d'or de la mine Kumtor. Le prix de l'or réalisé a progressé à 429 $ (US) pour le trimestre, à comparer à 398 $ (US) l'once au troisième trimestre de 2004, en raison des prix plus élevés dans le marché au comptant.

Pour le trimestre, la marge bénéficiaire brute de l'or a baissé à 25 %, depuis 37 % en 2004, en raison des coûts supérieurs de Kumtor, résultant en grande partie de la baisse de production. Sur une base de 100 %, la production de Kumtor a été de 123 000 onces, en regard de 167 000 onces au troisième trimestre de 2004. Cette baisse est attribuable à une teneur moindre du minerai d'alimentation de l'usine, qui a titré en moyenne 3,4 grammes par tonne (g/t), contre 4,3 g/t en 2004.

La production de Boroo a été de 71 000 onces, en regard de 69 000 onces en 2004. La teneur moyenne du minerai d'alimentation de l'usine a été de 4,1 g/t, en regard de 5,3 g/t à l'exercice précédent. Malgré la teneur moindre, la production a augmenté un peu en raison de l'accroissement de 22 % de la production.

Pour l'exercice à ce jour

Au cours des neuf premiers mois de 2005, le revenu provenant de notre entreprise d'or a augmenté de 112 millions $ et a atteint 324 millions $, par rapport à 2004. Cette hausse est attribuable pour une bonne part à la consolidation complète des résultats de Kumtor. Le prix réalisé de l'or a augmenté à 423 $ (US) en 2005, en regard de 380 $ (US) l'once en 2004, par suite de la hausse du prix au comptant.

Même si les ventes d'or de Centerra en 2005 sont sans couverture, le revenu de l'or comprend le produit de la vente d'or de la période courante ainsi que des charges reportées liées à des contrats de couverture terminés. La comptabilisation des charges reportées fait en sorte que le prix de vente réalisé pour l'or varie par rapport au prix moyen au marché au comptant pour la période. En 2005, les charges reportées se chiffraient à 7 $ l'once, en regard de 17 $ l'once en 2004.

La production d'or à Kumtor a été de 403 000 onces pour les neuf premiers mois de 2005, soit 22 % de moins qu'en 2004, en raison surtout de la baisse de la teneur du minerai d'alimentation de l'usine qui a titré en moyenne 3,6 g/t, contre 4,6 g/t à l'exercice précédent.

La production d'or de Boroo pour les neuf premiers mois de 2005 a été de 218 000 onces, en regard de 151 000 onces en 2004, en raison de la période complète de production de neuf mois. La teneur moyenne du minerai d'alimentation de l'usine a été de 4,4 g/t, contre 4,6 g/t à l'exercice précédent.

Mise à jour sur le marché de l'or

Le prix moyen de l'or sur le marché au comptant au troisième trimestre de 2005 a été de 440 $ (US) l'once, et il a terminé le trimestre à 473 $ (US) l'once. Le prix moyen de l'or au comptant au troisième trimestre de 2004 a été de 401 $ (US) l'once.

Les différences de moment entre l'utilisation et la désignation des contrats de couverture se sont traduites par le report de charges. Le 30 septembre 2005, ces charges reportées à reconnaître dans les périodes futures atteignaient le total de 4,0 millions $ (US), comprenant 1,0 million $ (US) pour les trois derniers mois de 2005.

Perspectives relatives à l'or pour l'exercice

En se fondant sur les exploitations actuelles de Centerra, on prévoit que la production totale pour l'exercice sera de 800 000 onces, une baisse de presque 12 % par rapport à 2004, résultant principalement de teneurs de minerai moindres à la mine Kumtor. On prévoit toutefois que la production profitable de Centerra s'accroîtra à 784 000 onces, depuis 610 000 onces en 2004, par suite de l'accroissement du niveau de propriété dans les deux mines et de l'année complète d'exploitation à Boroo.

A Kumtor, la production en 2005 devrait baisser à 513 000 onces, depuis 657 000 onces en 2004, en raison de la teneur moindre du minerai d'alimentation de l'usine, qui devrait titrer en moyenne 3,4 g/t, à comparer à 4,4 g/t en 2004.

Pour Boroo, la perspective pour 2005 prévoit un accroissement de production, à 285 000 onces, depuis 246 000 onces en 2004, en raison de l'accroissement du niveau de production. La teneur du minerai d'alimentation de l'usine devrait être en moyenne de 4,2 g/t, en regard de 4,5 g/t en 2004.

On prévoit que, dans l'ensemble, les résultats liés à l'or baisseront en 2005, par rapport à 2004, en raison de l'augmentation des coûts unitaires et de l'accroissement des frais d'exploration.

Perspectives relatives à l'or pour le quatrième trimestre de 2005

Au quatrième trimestre de 2005, les profits provenant de l'or devraient baisser, par rapport à ceux du troisième trimestre, par suite de la baisse de la production provenant des mines Kumtor et Boroo dont les teneurs du minerai devraient être moindres que celles du troisième trimestre.

Analyse de sensibilité du prix de l'or

En 2005, les ventes d'or ne font pas l'objet de couverture. Pour le reste de 2005, un changement de 10,00 $ (US) l'once du prix au comptant de l'or modifierait le revenu de Cameco d'environ 2 millions $ (CA), le flux de trésorerie, d'environ 2 millions $ (CA) et le bénéfice net, d'environ 1 millions $ (CA).

Mise à jour concernant la Chambre de vérification de l'Etat Kirghize

Dans son rapport sur le deuxième trimestre, Centerra a fait état de demandes d'information formulées par la Chambre de vérification de l'Etat Kirghize. Dans le rapport publié récemment par la Chambre, il n'y a pas de problème susceptible d'avoir des conséquences importantes pour Centerra. Centerra a par la suite fourni aux autorités des renseignements supplémentaires, en réaction au rapport.

Mise à jour sur l'impôt de Kumtor

Au cours du trimestre, Centerra a présenté des oppositions dans le cours normal des affaires aux cotisations d'impôt et de douanes de l'Etat Kirghize, reçues au deuxième trimestre. Suite aux arguments présentés par Centerra, les autorités de l'impôt ont annulé le refus antérieur de reports prospectifs de perte, qui aurait eu un effet fiscal en espèces négatif de 12 millions $ sur une période de trois ans. Le résultat des autres oppositions liées à la vérification fiscale, actuellement à l'étude par les autorités de l'impôt, ne devrait pas avoir d'effet important sur la situation financière de Centerra.

Les discussions avec les représentants officiels de la vérification des douanes relatives à l'avis d'opposition officiel déposé par Centerra au troisième trimestre se poursuivent. L'effet de ces procédures, si effet il y a, ne peut être précisé à ce stade.

NOUVELLES CONCERNANT LA SOCIETE

Zircatec Precision Industries

Le 4 octobre 2005, Cameco a annoncé des négociations visant l'acquisition de Zircatec Precision Industries, Inc. Zircatec fabrique des composants de métal pour les grappes de combustible nucléaire dans son usine de Cobourg, en Ontario. Une deuxième usine, située à Port Hope, en Ontario, manipule les matières nucléaires et complète le processus de fabrication des grappes de combustible. Une décision est attendue vers la fin de l'année.

EVOLUTION DE L'INDUSTRIE NUCLEAIRE

Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les perspectives liées aux nouvelles centrales nucléaires continuent de s'améliorer.

Le président des Etats-Unis, M. George Bush, a adopté sous forme de loi la première politique énergétique nationale énoncée depuis plus de dix ans. Cette politique contient des dispositions qui encouragent les investissements dans la construction de nouveaux réacteurs nucléaires. Les sociétés qui entreprennent la construction de nouvelles centrales recevront une protection financière contre les délais échappant à leur maîtrise, pour les six premiers nouveaux réacteurs, et un crédit fiscal de production limité pour les huit premières années d'exploitation, pour les premiers 6 000 mégawatts construits.

Dix organismes ont exprimé un intérêt à présenter des demandes visant soit des permis de site précoce (ESP) soit des licences de construction et d'exploitation combinées (COL) visant une nouvelle centrale nucléaire éventuelle. Trois demandes ESP sont actuellement à l'étude par la US Nuclear Regulatory Commission; l'une est en voie de développement et quatre autres ont précisé le passage direct à un COL. Un permis de site précoce ne garantit pas l'approbation automatique d'un nouveau réacteur, mais il vérifie l'adéquation d'un site, l'effet environnemental ainsi que des préoccupations liées à la planification d'urgence. L'obtention d'un permis de site précoce devrait simplifier la procédure de demande lorsqu'un service public présente une demande COL; ce permis serait valide durant vingt ans et pourrait être renouvelé pour une autre période de vingt ans. La procédure COL fournira une estimation exacte des coûts de construction et d'exploitation d'une nouvelle centrale nucléaire. Plusieurs sites possibles et plusieurs types de réacteur ont été identifiés, et il est possible qu'un nouveau réacteur soit terminé dès 2014.

Un sondage d'opinion publique effectué en août pour le compte du US Nuclear Energy Institute révèle un appui public continu aux nouvelles centrales nucléaires américaines. Les personnes qui habitent à moins de seize kilomètres d'une centrale nucléaire en exploitation ont été sondées, et les résultats du sondage révèlent que 83 % sont en faveur de l'énergie nucléaire, et que 76 % désirent voir la construction d'un nouveau réacteur sur un site existant, non loin d'eux.

Les prolongements de permis se poursuivent, et 35 réacteurs américains en tout ont obtenu des prolongements de permis de vingt ans, tandis que des demandes visant le prolongement du cycle d'exploitation de 39 autres réacteurs ont été présentées, ou encore, leurs exploitants ont précisé qu'ils ont l'intention de présenter des demandes visant le prolongement du cycle d'exploitation. Ceci représente plus de 70 % de tous les réacteurs américains.

Le gouvernement américain a annoncé qu'il contribuera une quantité excédentaire d'uranium hautement enrichi (UHE) militaire à une réserve internationale de combustible dans le but de prévenir la généralisation de la technologie d'enrichissement, sans nuire à l'expansion de l'énergie nucléaire. La réserve de combustible fait partie d'un mécanisme élargi d'approvisionnement de soutien conçu pour assurer l'accès fiable au combustible nucléaire à prix raisonnable advenant des perturbations de l'approvisionnement dans le marché commercial pour les pays qui abandonnent l'enrichissement et le retraitement. Les matières provenant de la réserve de combustible pourraient être libérées en faveur de fournisseurs de combustibles américains au prix du marché si l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) demandait l'accès pour un pays admissible affecté par des perturbations d'approvisionnement en combustible. Les 17,4 tonnes d'UHE américain, contenant l'équivalent de 7,6 millions de livres d'U3O8, seront transformées par voie de mélange en uranium faiblement enrichi au cours des quatre prochaines années et ces matières devraient être disponibles pour la réserve de combustible en 2009. Auparavant, on prévoyait que ces matières seraient accessibles dans le marché commercial.

Les Etats-Unis ont également annoncé leur intention de mettre fin aux sanctions nucléaires imposées à l'Inde, ce qui pourrait permettre à ce pays d'acheter du combustible nucléaire et de la technologie de réacteur civil des Etats-Unis et peut-être d'autres pays. En retour, l'Inde serait obligée de soumettre ses installations nucléaires civiles à la supervision de l'Agence internationale de l'énergie atomique. L'Inde ne signerait pas le traité de non prolifération nucléaire et ses installations nucléaires militaires demeureraient toujours exclues des inspections. L'Inde maintiendrait un moratoire sur les essais d'armes nucléaires et conviendrait de maintenir ses efforts de non prolifération. L'Inde a actuellement une capacité de production nucléaire de 3 300 mégawatts et elle a annoncé des projets visant l'accroissement de cette capacité à 20 000 mégawatts d'ici à 2020, mais elle n'a pas l'approvisionnement d'uranium intérieur économique pouvant soutenir un programme nucléaire de cette envergure. La suppression des sanctions pourrait fournir un marché additionnel aux fournisseurs de combustible nucléaire, correspondant à quelque 9 millions de livres d'U3O8 par année, vers 2020. Actuellement, l'Inde consomme environ 1,2 millions de livres par année.

Canada

La Province du Nouveau-Brunswick procédera à la remise en état de son unique réacteur, un réacteur Candu de 680 MWe, qui a été mis en exploitation en 1983 et qui devait fermer en 2008. La remise en état commencera en avril 2008 et se terminera vers septembre 2009, ce qui permettra de prolonger le cycle d'exploitation du réacteur d'environ 25 ans. Le coût du projet, comprenant l'achat d'électricité de remplacement, est estimé à 1,4 milliard $.

Le service public canadien OPG a entrepris la procédure de redémarrage de son réacteur nucléaire Pickering A-1 remis en état récemment. Le réacteur Candu de 515 MWe a été exploité la dernière fois en décembre 1997. Les travaux sur le réacteur ont commencé à l'été de 2004 et le coût prévu de ces travaux a été estimé à 1,0 milliard $. OPG a également annoncé qu'elle n'entreprendra pas la remise en état des réacteurs A-2 et A-3 de Pickering, mais qu'elle se concentrera plutôt sur l'optimisation du rendement de ses centrales nucléaires existantes.

Europe

Le service public de France a annoncé des projets visant le démarrage de la construction d'au moins un réacteur européen à eau sous pression (REP) par année, à compter de 2020, pour remplacer la plupart de ses 58 réacteurs à eau sous pression actuels. On a invoqué le rendement économique, la stabilité des coûts et le respect des contraintes environnementales comme fondement de la décision. Le début de la construction d'un REP de démonstration est prévu pour 2007.

Les Pays-Bas ont annulé leur politique de fermeture de leur unique réacteur nucléaire vers 2013 et ont accordé un prolongement du cycle d'exploitation de vingt ans pour permettre l'exploitation du réacteur sur une période totale de soixante ans, jusqu'en 2033. Le Royaume-Uni a autorisé des prolongements de cycle d'exploitation de dix ans pour deux de ses centrales, pour en permettre l'exploitation jusqu'en 2018. Les prolongements de permis visant d'autres réacteurs sont actuellement à l'étude.

En Allemagne, les élections fédérales de septembre n'ont pas permis l'élection majoritaire du chef de l'opposition pro-nucléaire, qui avait promis de réexaminer l'élimination progressive de l'énergie nucléaire dans ce pays. Une coalition fait actuellement l'objet de négociations et un accord est prévu en novembre, mais il est peu probable qu'un gouvernement de coalition puisse entreprendre une initiative nucléaire dans un proche avenir.

Autres

The World Nuclear Association (WNA) a publié son rapport semestriel sur l'approvisionnement et la demande de combustible nucléaire, qui présente en détail trois scénarios d'approvisionnement et trois scénarios de demande pour l'uranium. La WNA prévoit que, pour la période de 2005 à 2030, la demande mondiale d'uranium devrait s'accroître au taux annuel d'environ 3 % dans le cas de référence, et de 6 % dans le cas fort.

En ce qui a trait à l'approvisionnement, le rapport conclut que, dans le cas de référence, il y a un approvisionnement possible suffisant pour satisfaire la demande jusqu'en 2015, mais on y exprime des préoccupations liées à une pénurie par la suite. Le rapport suppose qu'un approvisionnement d'uranium important devient accessible à temps à partir de sources non encore identifiées et il ne tient pas compte des coûts de production. Ainsi, par exemple, le rapport suppose que l'uranium provenant des armes russes démantelées continuera d'être mis en marché après l'échéance de l'accord actuel en 2013, et il retient la production provenant d'un certain nombre de mines qui nécessitent encore des études de faisabilité ou des décisions de développement. Dans l'ensemble, le rapport correspond en gros à l'opinion de Cameco à l'effet qu'un approvisionnement primaire additionnel sera nécessaire pour satisfaire la demande croissante. La principale différence est liée au fait que notre analyse tient compte des prix nécessaires à la mise en exploitation d'une nouvelle capacité, alors que la WNA ne peut le faire, en raison du profil de ses membres, qui comptent plusieurs fournisseurs de combustible.

RESSOURCES EN CAPITAL ET LIQUIDITES

L'évolution des ressources en capital et des liquidités au troisième trimestre comprenait les éléments suivants :

Engagements commerciaux

Les engagements commerciaux au 30 septembre 2005 ont progressé de 15 % et ont atteint 416 millions $, depuis 363 millions $ le 30 juin 2005. Nos engagements de fournir des garanties financières à l'appui de Bruce Power ont augmenté de 56 millions $, alors que les lettres de crédit de réserve avaient baissé de 3 millions $, à la fin du trimestre. Le 30 septembre 2005, les engagements commerciaux comprenaient des lettres de crédit de réserve de 201 millions $ et des garanties financières pour Bruce Power de 215 millions $.

Cotes de solvabilité

Le 26 août 2005, Moody's Investors Service a abaissé la cote visant les titres de dette de premier rang non garantis de Cameco à Baa2, depuis Baa1. Le 30 septembre 2005, Cameco avait les cotes suivantes visant ses dettes de premier rang, attribuées par des organismes de cote de tierce partie :

- Dominion Bond Rating Service Limited (DBRS) - "A (low)", avec perspective stable

- Moody's Investors Service (moody's) - "Baa2", avec perspective stable

- Standard & Poor's (S&P) - "BBB+", avec perspective stable

Dette

Le 16 septembre 2005, Cameco a émis des débentures non garanties de 300 millions $, à 4,7 %, sur dix ans, dont le produit net a été appliqué surtout au remboursement d'effets commerciaux en circulation, aux dépenses en immobilisations prévues et à des fins d'entreprise générales.

Cameco a des débentures non garanties de premier rang en circulation de 50 millions $, portant intérêt à 7 % et échéant le 6 juillet 2006. Nous avons également des débentures non garanties de premier rang en circulation de 100 millions $ portant intérêt à 6,9 % et échéant le 12 juillet 2006. Comme ces débentures échoient au cours du prochain exercice, elles ont été classées au bilan au titre des obligations échéant à moins d'un an. Nous ne prévoyons pas de problème à satisfaire ces obligations à leurs dates d'échéance respectives.

En plus des flux de trésorerie provenant de l'exploitation, Cameco a recours à des emprunts pour obtenir des liquidités. Cameco a une capacité d'emprunt suffisante pour répondre à ses besoins actuels.

Cameco a accès à environ 742 millions $ de lignes de crédit non garanties. Des prêteurs commerciaux ont fourni une facilité de crédit renouvelable non garantie, de cinq ans, de 500 millions $, accessible jusqu'au 30 novembre 2010, et comportant des dispositions d'extension annuelle. Jusqu'à 100 millions $ de cette facilité peuvent être affectés au soutien de lettres de crédit. Cette facilité a un rang égal à tous les autres emprunts de premier rang de Cameco. Le 30 septembre 2005, aucun montant n'était échu en vertu de ces facilités de crédit.

Cameco peut faire des emprunts directement auprès d'investisseurs en émettant des effets de commerce, jusqu'à concurrence de 400 millions $. Dans la mesure où c'est nécessaire, nous utilisons la facilité de crédit renouvelable, notamment pour assurer un soutien de liquidités à notre programme d'effets de commerce. Le 30 septembre 2005, aucun montant n'était échu en vertu du programme d'effets de commerce.

Cameco a également des accords avec diverses institutions financières visant la prestation de montants pouvant atteindre 242 millions $ sous forme d'emprunts à court terme et de lettres de crédit. Ces ententes servent surtout à satisfaire les exigences d'ordre réglementaire visant le dépôt de garanties financières en rapport avec la remise en état éventuelle de nos sites d'exploitation. Le 30 septembre 2005, les lettres de crédit en circulation se chiffraient à 201 millions $.

CAPITAL-ACTIONS

Le 30 septembre 2005, il y avait 174,4 millions d'actions ordinaires et une action de classe B en circulation. En outre, il y avait 4,8 millions d'options d'achat d'actions en circulation, à des prix d'exercice variant entre 5,00 $ et 54,08 $ par action. Cameco avait également des débentures convertibles d'un montant de 230 millions $ en circulation. Cette émission pourrait être convertie en un total de 10,6 millions d'actions ordinaires, au prix de conversion de 21,67 $ par action. Les débentures peuvent être rachetées par Cameco à compter du 1er octobre 2008 au prix de rachat au pair, auquel il faudra ajouter les intérêts accumulés et impayés. Au cours actuel de l'action, nous prévoyons que les porteurs actuels procéderont à la conversion en capitaux propres.

TRANSACTIONS AVEC DES PARTIES APPARENTEES

Cameco achète une grande quantité de biens et de services pour ses exploitations minières de la Saskatchewan de fournisseurs du nord de la Saskatchewan afin de soutenir le développement économique de la région. Kitsaki Management Limited Partnership est l'un de ces fournisseurs. M. Harry Cook, un administrateur de Cameco, présidait le conseil d'administration de cette société et il était également chef de la Bande indienne de Lac La Ronge, qui détient Kitsaki. Au cours des neuf premiers mois de 2005, nous avons versé 22,7 millions $ à des filiales de Kitsaki pour des services de transport et des services alimentaires. Le chef Cook a quitté ses fonctions de chef de la Bande indienne de Lac La Ronge et de président de Kitsaki, à compter du 31 mars 2005. M. Cook pourrait continuer d'être affilié à la Bande et à Kitsaki.

MISE EN GARDE RELATIVE AUX ENONCES PROSPECTIFS

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, qui ne sont pas des faits ou des données rétrospectives, sont des énoncés prospectifs; ils comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent concrètement de ceux exprimés ou implicites dans ces énoncés prospectifs. Les facteurs susceptibles de causer de telles différences, sans toutefois se limiter au caractère général des éléments cités ci-dessous, comprennent les facteurs suivants : la volatilité et la sensibilité aux prix dans le marché de l'uranium, de l'électricité en Ontario et de l'or; l'impact du chiffre des ventes d'uranium, des services de conversion, de l'électricité générée et de l'or; la concurrence; l'impact de l'évolution des taux de change et les taux d'intérêt; l'imprécision des estimations liées aux réserves, au retrait de l'exploitation des installations et à la remise en état des terres; les risques environnementaux et ceux associés à la sécurité, notamment les charges réglementaires accrues et l'évacuation à long terme des résidus; les conditions géologiques ou hydrologiques imprévues; les conditions adverses d'exploitation minière; les risques politiques découlant de l'exploitation d'installations dans certains pays en développement; la détérioration possible de l'appui politique à l'énergie nucléaire; les changements apportés aux politiques et aux règlements gouvernementaux, y compris les politiques et les lois régissant le commerce et l'impôt; la demande d'énergie nucléaire; le remplacement de la production et l'échec à obtenir les permis et les approbations nécessaires des autorités gouvernementales; les initiatives d'ordre législatif et réglementaire visant la déréglementation, la réglementation ou la restructuration de l'industrie des services d'électricité en Ontario; la réglementation des taux de l'électricité en Ontario; le mauvais temps et autres phénomènes naturels; la capacité de maintenir et d'améliorer les relations de travail positives; le rendement d'exploitation des installations et leur cycle d'exploitation utile; la baisse de la production d'électricité en raison du prolongement des interruptions prévues au-delà des périodes prévues ou en raison d'interruptions imprévues; la réussite des projets de mise en valeur prévus; le terrorisme; le sabotage; et les autres risques associés au développement et à l'exploitation.

Même si Cameco estime que les hypothèses inhérentes aux énoncés prospectifs sont raisonnables, on se gardera d'accorder trop d'importance à ces énoncés, qui ne s'appliquent qu'à compter de la date de la présente communication. Cameco nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, par suite d'information nouvelle, d'événements éventuels ou d'autres facteurs.



RENSEIGNEMENTS A L'INTENTION DES INVESTISSEURS

Actions ordinaires
CCO
Bourse de Toronto

CCJ
Bourse de New York

DEBENTURES CONVERTIBLES
CCO.DB
Bourse de Toronto

Demandes de renseignements
Cameco Corporation
2121 - 11e Rue Ouest
Saskatoon (Saskatchewan)
S7M 1J3
Téléphone: 306-956-6200
Télécopieur: 306-956-6318
Site Internet : www.cameco.com

Agent de transfert
CIBC Mellon Trust Company
320, rue Bay, C.P. 1
Toronto (Ontario)
M5H 4A6

Téléphone : 800-387-0825
(Amérique du Nord)
Téléphone : 416-643-5500
(Hors de l'Amérique du Nord)



Cameco Corporation
Faits saillants
(non vérifiés)

Trimestres terminés le Neuf mois terminés le
30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Données financières (en millions)
Revenu 287 $ 313 $ 790 $ 688 $
Bénéfice d'exploitation 14 32 66 80
Bénéfice net 78 52 136 242
Flux de trésorerie fourni par
l'exploitation 148 140 186 169
Fonds de roulement
(fin de la période) 561 594
Dette nette par rapport
à la capitalisation
(coefficient d'endettement) 14 % 14 %

Par action ordinaire
Bénéfice net
- avant dilution 0,45 $ 0,30 $ 0,79 $ 1,42 $
- après dilution 0,43 0,29 0,76 1,35
Dividende 0,06 0,05 0,18 0,15

Nombre moyen pondéré
d'actions ordinaires
payées en circulation
(en milliers) 174 266 171 753 173 752 171 015

Prix moyen au comptant
de l'uranium pour
la période (US$/lb) 30,41 $ 19,29 $ 26,63 $ 17,94 $

Chiffre des ventes
Uranium
(en milliers de
lbs d'U3O8) 7 634 9 553 18 702 21 658
Conversion d'uranium (tU) 4 210 4 375 9 635 11 542
Or (onces troy) 178 000 218 000 624 000 415 000
Electricité (TWh) 2,9 2,8 7,8 8,3

Nota : Les montants sont exprimés en dollars canadiens,
sauf avis contraire.


---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Production Part de Trimestres terminés le Neuf mois terminés le
de Cameco Cameco 30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------

Production d'uranium
(en milliers
de lbs d'U3O8)
McArthur River 69,8 % 3 932 3 175 10 421 9 062
Rabbit Lake 100,0 % 1 446 1 215 4 503 3 862
Crow Butte 100,0 % 199 210 631 618
Smith Ranch
Highland 100,0 % 325 312 945 878
---------------------------------------------------------------------
Total 5 902 4 912 16 500 14 420
---------------------------------------------------------------------

Conversion
d'uranium (tU) 100,0 % 2 382 - 8 575 7 060

Or (onces troy)
Kumtor (i) 100,0 % 123 000 167 000 403 000 519 000
Boroo (ii) 100,0 % 71 000 69 000 218 000 151 000
---------------------------------------------------------------------
Total 194 000 236 000 621 000 670 000
---------------------------------------------------------------------
(i) - La participation réelle de Cameco dans Kumtor a été de 33,3 %
au premier semestre de 2004.

(ii) - La quantité déclarée en 2004 pour Boroo ne comprend pas
28 000 onces produites avant la déclaration de la production
commerciale.
- La participation réelle de Cameco dans Boroo est d'environ
53 %.


Cameco Corporation
Bilan consolidé
(non vérifié)
(en milliers)

Au
------------------------
30 sept. 31 déc.
2005 2004
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Actif
Actif à court terme
Espèces 295 199 $ 189 532 $
Comptes-clients 100 394 182 951
Stocks 527 493 386 936
Approvisionnements et frais payés d'avance 111 188 90 923
Partie à court terme de
créances à long terme,
investissements et autres 741 898
---------------------------------------------------------------------
1 035 015 851 240

Biens, usines et équipement 2 297 108 2 281 418
Créances à long terme,
investissements et autres 793 985 732 262
Fonds commercial (note 10) 180 574 187 184
---------------------------------------------------------------------
3 271 667 3 200 864
---------------------------------------------------------------------
Total de l'actif 4 306 682 $ 4 052 104 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Passif et capitaux propres
Eléments de passif à court terme
Comptes-fournisseurs et charges à payer 251 231 $ 231 697 $
Dividendes à verser 10 462 8 652
Partie à court terme de dette à long terme
(note 3) 150 000 -
Partie à court terme d'autres obligations 4 077 17 317
Impôts futurs 57 799 38 653
---------------------------------------------------------------------
473 569 296 319

Dette à long terme (note 3) 504 076 518 603
Provision pour remise en état 166 845 166 941
Autres éléments de passif 27 290 31 086
Impôts futurs 502 722 533 024
---------------------------------------------------------------------
1 674 502 1 545 973

Participations minoritaires 355 040 345 611

Capitaux propres
Capital-actions 772 387 750 559
Surplus d'apport 520 098 511 674
Bénéfices non répartis 1 044 038 938 809
Conversion cumulative de devises étrangères (59 383) (40 522)
---------------------------------------------------------------------
2 277 140 2 160 520
---------------------------------------------------------------------
Total du passif et des capitaux propres 4 306 682 $ 4 052 104 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Se reporter aux notes afférentes aux états financiers consolidés.



Cameco Corporation
Etats consolidés des résultats financiers
(non vérifiés)
(en milliers)

Trimestres terminés le Neuf mois terminés le
30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Revenu provenant des
produits et services 287 037 $ 313 198 $ 790 390 $ 687 806 $
---------------------------------------------------------------------
Dépenses
Produits et services
vendus 178 478 187 023 472 933 408 736
Amortissement, épuisement,
et remise en état 48 272 58 310 130 633 120 521
Administration 25 560 19 728 76 174 49 515
Exploration 16 126 11 032 39 788 22 072
Recherche et développement 554 445 1 924 1 341
Intérêts et autres
(note 5) 3 869 5 225 4 492 7 427
Gain sur la vente
d'actifs (133) (313) (1 448) (1 459)
---------------------------------------------------------------------
272 726 281 450 724 496 608 153
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice provenant
de l'exploitation 14 311 31 748 65 894 79 653
Bénéfice provenant
de Bruce Power 97 091 28 166 140 548 119 162
Autres revenus
(dépenses) (note 6) (3 698) 15 825 (3 382) 132 696
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts
et participations
minoritaires 107 704 75 739 203 060 331 511
Frais d'impôts
(note 7) 25 945 8 819 44 243 68 629
Participations
minoritaires 3 994 15 354 22 329 20 802
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 77 765 $ 51 566 $ 136 488 $ 242 080 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action
ordinaire avant dilution
(note 8) 0,45 $ 0,30 $ 0,79 $ 1,42 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action
ordinaire après dilution
(note 8) 0,43 $ 0,29 $ 0,76 $ 1,35 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Cameco Corporation
Etats consolidés des bénéfices non répartis
(non vérifiés)
(en milliers)

Neuf mois terminés le
30 sept, 30 sept,
2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Bénéfices non répartis, en début de période 938 809 $ 694 423 $
Bénéfice net 136 488 242 080
Dividendes sur actions ordinaires (31 259) (25 690)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfices non répartis, en fin de période 1 044 038 $ 910 813 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Se reporter aux notes afférentes aux états financiers consolidés,

Cameco Corporation
Etats consolidés des flux de trésorerie
(non vérifiés)
(en milliers)

Trimestres terminés le Neuf mois terminés le
30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Activités liées à l'exploitation
Bénéfice net 77 765 $ 51 566 $ 136 488 $ 242 080 $
Postes n'exigeant pas
(fournissant) un
flux de trésorerie :
Amortissement,
épuisement et
remise en état 48 272 58 310 130 633 120 521
Provision pour
impôts futurs (note 7) 17 015 8 452 19 985 60 671
Revenu reporté reconnu (10 102) (4 521) (39 894) (11 500)
Pertes (gains)
non réalisées sur
instruments dérivés 2 949 734 5 551 (3 623)
Rémunération fondée
sur des actions
(note 9) 4 002 2 767 10 836 5 364
Gain sur la vente
d'actifs (133) (313) (1 448) (1 459)
Bénéfice provenant
de Bruce Power (97 091) (28 166) (140 548) (119 162)
Participation (gain)
dans la perte de sociétés
associées (1 920) (90) (919) 309
Autres (revenus)
dépenses 6 323 (8 375) 6 323 (124 160)
Participations
minoritaires 3 994 15 354 22 329 20 802
Autres postes liés
à l'exploitation
(note 11) 97 017 44 244 37 108 (20 756)
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie fourni
par l'exploitation 148 091 139 962 186 444 169 087
---------------------------------------------------------------------
Activités liées aux investissements
Acquisition d'actifs
d'entreprise nets,
déduction faite de
l'encaisse acquise - - - (3 717)
Ajouts aux biens,
aux usines et à
l'équipement (72 535) (41 032) (173 699) (87 532)
Augmentation des créances
à long terme, des
investissements et
autres (963) (1 869) (5 389) (4 015)
Produits de la vente
de biens, d'usines
et d'équipement 42 284 1 225 1 306
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
utilisé pour les
investissements (73 456) (42 617) (177 863) (93 958)
---------------------------------------------------------------------

Activités de financement
Remboursement de
la dette (320 597) (53 352) (166 233) (58 527)
Financement à
court terme - - (14 544) -
Emission de débentures,
après les coûts
d'émission 297 750 - 297 750 -
Emission d'actions 4 516 11 497 19 395 28 258
Emission d'actions
de filiales - 27 609 - 101 234
Dividendes (10 451) (8 581) (29 507) (25 640)
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie fourni par
(utilisé dans) le
financement (28 782) (22 827) 106 861 45 325
---------------------------------------------------------------------
Accroissement de l'encaisse
durant la période 45 853 74 518 115 442 120 454
Evolution du taux de change
sur les soldes de trésorerie
de devises étrangères (11 300) (7 881) (9 775) (7 176)
Encaisse, en début
de période 260 646 130 710 189 532 84 069
---------------------------------------------------------------------
Encaisse, en fin
de période 295 199 $ 197 347 $ 295 199 $ 197 347 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Renseignements supplémentaires sur les flux de trésorerie
Intérêts versés 7 250 $ 9 315 $ 20 812 $ 27 192 $
Impôts payés 5 625 $ 4 280 $ 40 024 $ 16 205 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Se reporter aux notes afférentes aux états financiers consolidés.



Cameco Corporation
Notes aux états financiers consolidés
(non vérifiés)


1. Politiques comptables

Les présents états financiers consolidés ont été préparés selon les principes comptables généralement reconnus (PCGR) au Canada et selon les mêmes principes comptables et méthodes d'application que pour les états financiers consolidés annuels les plus récents. Comme les états financiers intermédiaires n'incluent pas toutes les informations à fournir exigées par les PCGR, ils devraient être lus de concert avec les états financiers consolidés annuels de Cameco intégrés au rapport annuel de 2004. Certaines données correspondantes pour la période antérieure ont été regroupées de manière à correspondre à la présentation adoptée pour la période courante.



2. Bruce Power

a) Résumé des données financières - Bruce Power Limited Partnership
(base de 100 %)


i) Etats des revenus

---------------------------------------------------------------------
Neuf mois terminés les
(en millions) 30 sept. 30 sept.
2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Revenu 1 453 $ 1 228 $
Frais d'exploitation 966 833
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant intérêts et impôts 487 395
Intérêts 52 50
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts 435 345
---------------------------------------------------------------------
Part de Cameco (a) 137 109
Ajustements (b) 4 10
---------------------------------------------------------------------
Part de Cameco du bénéfice avant impôts 141 $ 119 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
(a) La participation de Cameco au bénéfice de Bruce Power est de 31,6 %.

(b) En plus de sa part relative du bénéfice de Bruce Power, Cameco
comptabilise certains ajustements pour refléter toute différence
de politique comptable et pour amortir les justes valeurs
attribuées aux éléments d'actif et de passif au moment de
l'acquisition.


ii) Bilan
---------------------------------------------------------------------
(en millions) 30 sept. 31 déc.
2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Actif
Actif à court terme 499 $ 390 $
Biens, usines et équipement 2 341 2 233
Comptes-clients à long terme et investissements 138 172
---------------------------------------------------------------------
2 978 $ 2 795 $
---------------------------------------------------------------------
Passif et capitaux propres
Passif à court terme 212 $ 246 $
Dette à long terme 1 123 1 126
---------------------------------------------------------------------
1 335 1 372
Capital des associés 1 643 1 423
---------------------------------------------------------------------
2 978 $ 2 795 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


iii) Flux de trésorerie
---------------------------------------------------------------------
Neuf mois terminés les
(en millions) 30 sept. 30 sept.
2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie fourni par l'exploitation 508 $ 446 $
Flux de trésorerie utilisé
pour les investissements (249) (263)
Flux de trésorerie utilisé pour le financement (217) (111)
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


b) Garanties financières

Cameco a fourni les garanties financières suivantes au nom du partenariat, pour des périodes variées, qui vont de 2004 à 2018 :

i) Garanties de permis de 24 000 000 $ à la Commission canadienne de sûreté nucléaire.

ii) Garanties à des clients dans le cadre de contrats de vente d'énergie, pouvant atteindre 152 000 000 $. Le 30 septembre 2005, l'exposition réelle de Cameco dans le cadre de ces garanties était de 133 000 000 $.

iii) Versements de résiliation à Ontario Power Generation Inc., conformément au bail, de 58 000 000 $.

c) Evénement ultérieur

Le 31 octobre 2005, un nouveau partenariat (société en commandite) lié à Bruce A a été formé, lequel détiendra le bail de location lié aux quatre réacteurs de Bruce A. Cameco ne fait pas partie de ce nouveau partenariat mais il garde sa participation actuelle de 31,6 % dans Bruce Power Limited Partnership (BPLP), qui conserve la propriété des quatre réacteurs de Bruce B. BPLP recevra un paiement initial pour les actifs transférés au partenariat de Bruce A, ce qui se traduira par une distribution extraordinaire aux associés. La part de Cameco de la distribution extraordinaire sera d'environ 200 000 000 $.

La réorganisation touchant Bruce A déclenche une perte d'environ 63 000 000 $ (part de Cameco après impôt) sous réserve d'ajustements de clôture, qui pourraient augmenter ou abaisser le montant. Cette perte sera comptabilisée au quatrième trimestre.

3. Dette à long terme

La juste valeur des débentures convertibles en circulation, fondée sur le cours des débentures au 30 septembre 2005, était d'environ 688 000 000 $.

Cameco a conclu une émission de titres de dette de 300 000 000 $ le 16 septembre 2005, prenant la forme de débentures non garanties. Ces débentures portent intérêt au taux de 4,7 % par année et échoient le 16 septembre 2015.

Cameco a 50 000 000 $ en circulation sous forme de débentures non garanties de premier rang, portant intérêt au taux de 7,0 % par année et échéant le 6 juillet 2006. Cameco a également 100 000 000 $ en circulation sous forme de débentures non garanties de premier rang portant intérêt au taux de 6,9 % par année et échéant le 12 juillet 2006. Au cours du trimestre, ces montants ont été reclassés, depuis la dette à long terme à la dette à court terme.

4. Capital-actions

a) Le 30 septembre 2005, il y avait 174 368 941 actions ordinaires en circulation.

b) Des options associées à 4 758 340 actions sont en circulation en vertu du régime d'options d'achat d'actions et elles peuvent être exercées jusqu'en 2015. Au moment de l'exercice de certaines options existantes, des options additionnelles à hauteur de 83 000 actions seraient attribuées.



5. Intérêts et autres
---------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés le Neuf mois terminés le
(en milliers) 30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Intérêts sur la dette
à long terme 9 026 $ 10 341 $ 24 252 $ 30 128 $
Autres frais d'intérêt
et charges de
financement 353 1 115 1 201 2 176
Revenu d'intérêt (2 366) (966) (5 513) (2 712)
Pertes (gains) sur change 627 79 (276) (604)
(Gains) pertes sur
instruments dérivés 2 723 734 2 556 (3 623)
Intérêts capitalisés (6 494) (6 078) (17 728) (17 938)
---------------------------------------------------------------------
Net 3 869 $ 5 225 $ 4 492 $ 7 427 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

6. Autres revenus (dépenses)
---------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés le Neuf mois terminés le
(en milliers) 30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Restructuration de
l'entreprise d'or - $ 6 899 $ - $ 123 512 $
South Texas Project,
droit de rupture - 8 110 - 8 110
Dividendes sur
portefeuille
d'investissements 705 726 2 022 1 383
Réduction de valeur du
portefeuille
d'amortissement (6 323) - (6 323) -
Participation aux
bénéfices (pertes)
de sociétés associées 1 920 90 919 (309)
---------------------------------------------------------------------
Net (3 698) $ 15 825 $ (3 382) $ 132 696 $
---------------------------------------------------------------------

7. Frais d'impôts
---------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés les Neuf mois terminés les
(en milliers) 30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Impôts courants 8 930 $ 367 $ 24 258 $ 7 958 $
Impôts futurs 17 015 8 452 19 985 60 671
---------------------------------------------------------------------
Frais d'impôts 25 945 $ 8 819 $ 44 243 $ 68 629 $
---------------------------------------------------------------------


8. Données sur les actions
---------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés le Neuf mois terminés le
(en milliers) 30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------

Calcul du bénéfice par
action avant dilution
Bénéfice net 77 765 $ 51 566 $ 136 488 $ 242 080 $

Nombre moyen pondéré
d'actions ordinaires
en circulation 174 266 171 753 173 752 171 015
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action
ordinaire avant
dilution 0,45 $ 0,30 $ 0,79 $ 1,42 $
---------------------------------------------------------------------
Calcul du bénéfice
par action après
dilution

Bénéfice net 77 765 $ 51 566 $ 136 488 $ 242 080 $
Effet dilutif des :
Débentures convertibles 2 101 1 845 6 268 5 798
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net,
en supposant
une dilution 79 866 $ 53 411 $ 142 756 $ 247 878 $
---------------------------------------------------------------------
Nombre moyen pondéré
d'actions ordinaires
en circulation 174 266 171 753 173 752 171 015
Effet dilutif des :
Débentures convertibles 10 614 10 614 10 614 10 614
Options d'achat d'actions 2 702 2 715 2 469 2 169
---------------------------------------------------------------------
Nombre moyen pondéré
d'actions ordinaires
en circulation,
en supposant une
dilution 187 582 185 082 186 835 183 798
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action
ordinaire, après
dilution 0,43 $ 0,29 $ 0,76 $ 1,35 $
---------------------------------------------------------------------

Environ 1 200 000 options dont le prix d'exercice était supérieur au
cours moyen du marché ont été exclues du calcul.


9. Rémunération fondée sur des actions

Régime d'options d'achat d'actions

Cameco a établi un régime d'options d'achat d'actions permettant l'attribution d'options d'achat d'actions ordinaires aux administrateurs, aux cadres et aux autres employés de Cameco. Les options attribuées en vertu du régime d'options d'achat d'actions ont un prix d'exercice qui n'est pas inférieur au prix de clôture coté à la Bourse de Toronto (TSX) visant les actions ordinaires de Cameco le jour de négociation précédant la date d'attribution de l'option. Les options sont acquises sur trois ans et échoient huit ans après la date d'attribution. Les options attribuées avant 1999 échoient dix ans après la date d'attribution de l'option.

Le nombre total d'actions ordinaires qui peuvent être émises conformément au régime d'options d'achat d'actions de Cameco, ne doit pas dépasser 15 730 209, dont 9 397 357 actions ont été émises.

Pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2005, Cameco a comptabilisé une dépense de rémunération de 10 836 000 $ (en 2004 : 5 364 000 $) avec crédit compensatoire au surplus d'apport pour refléter la juste valeur estimative des options d'achat d'actions attribuées aux employés en 2005.

Cameco a appliqué les dispositions en matière d'information pro forma de la norme aux attributions faites à compter du 1er janvier 2002, mais avant le 1er janvier 2003. L'effet pro forma des attributions faites avant le 1er janvier 2002 n'a pas été inclus. Le bénéfice net pro forma et le bénéfice par action pro forma avant dilution et après dilution, par suite de l'octroi de ces options, en 2002, prennent la forme suivante :





---------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés le Neuf mois terminés le
(en milliers) 30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net,
- tel que présenté 77 765 $ 51 566 $ 136 488 $ 242 080 $
Ajouter : frais de
Rémunération liés aux
options d'achat
d'actions attribuées
aux employés, inclus
dans le bénéfice net
présenté 4 002 2 767 10 836 5 364
Soustraire : Total des
frais de rémunération
liés aux options
d'achat d'actions
attribuées aux employés,
selon la méthode de
la juste valeur pour
toutes les
attributions (4 002) (2 918) (10 913) (5 817)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net
- pro forma 77 765 $ 51 415 $ 136 411 $ 241 627 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action
pro forma, avant
dilution 0,45 $ 0,30 $ 0,79 $ 1,41 $
Bénéfice par action
pro forma, après
dilution 0,43 $ 0,29 $ 0,76 $ 1,35 $
---------------------------------------------------------------------

La juste valeur des options émises a été calculée en utilisant
le modèle de calcul du prix des options de Black-Scholes, et en retenant
les hypothèses suivantes :

---------------------------------------------------------------------
Neuf mois terminés le
(en milliers) 30 sept. 30 sept.
2005 2004
---------------------------------------------------------------------

Nombre d'options attribuées 1 293 390 1 934 250
Prix d'exercice moyen 53,99 $ 21,81 $
Dividende prévu 0,24 $ 0,20 $
Volatilité prévue 34 % 37 %
Taux d'intérêt sans risque 3,5 % 3,3 %
Durée d'options prévue 4 ans 4 ans
Taux de déchéance prévu 15 % 15 %
Justes valeurs à la date
d'attribution, moyenne
pondérée 16,64 $ 6,78 $
---------------------------------------------------------------------


Unité de participation au rendement (UPR) pour la direction, unité de participation reportée (UPRep), et autres régimes

A compter de 2005, Cameco assure à chaque membre de la direction une attribution annuelle d'UPR selon un montant établi par le conseil d'administration. Chaque UPR représente une action ordinaire virtuelle donnant aux participants le droit au paiement d'une action ordinaire de Cameco achetée au marché public, ou à des espèces, au choix du conseil d'administration, à la fin de chaque période de trois ans, si certains critères de rendement et d'acquisition ont été satisfaits. La valeur finale de l'UPR sera fondée sur la valeur des actions ordinaires de Cameco à la fin de la période de trois ans et sur le nombre d'UPR qui seront ultimement acquises. L'acquisition d'UPR à la fin de la période de trois ans sera fonction du rendement total pour l'actionnaire, au cours de la période de trois ans, de la capacité de Cameco de satisfaire ses besoins annuels en flux de trésorerie à même ses objectifs d'exploitation, et sera liée à la condition que le membre de la direction participant soit encore à l'emploi de Cameco à la fin de la période d'acquisition de trois ans. Le 30 septembre 2005, le nombre total d'UPR détenues par la direction se chiffrait à 98 100.

Cameco offre un régime d'unités de participation différées aux administrateurs qui ne sont pas des employés. L'UPRep est une unité virtuelle reflétant la valeur marchande d'une seule action ordinaire de Cameco. Au cours des neuf mois terminés le 30 septembre 2005, soixante pour cent des honoraires annuels de chaque administrateur a été versé sous forme d'UPRep. En outre, sur une base annuelle, les administrateurs peuvent choisir de recevoir l'autre quarante pour cent de leurs honoraires annuels et tout autre honoraire additionnel sous la forme d'UPRep. Chaque UPRep est acquise entièrement lors de l'attribution. Les UPRep seront rachetées contre espèces lorsque l'administrateur quitte le conseil d'administration. Le montant du rachat sera établi en fonction de la moyenne pondérée des prix de clôture des actions ordinaires de Cameco à TSX au cours des vingt derniers jours de négociation précédant la date de rachat, multipliée par le nombre d'UPRep détenues par l'administrateur. Le 30 septembre 2005, le nombre total d'UPRep détenues par les administrateurs participants se chiffrait à 130 887 (le 30 septembre 2004 : 114 550).

Cameco fait des attributions annuelles de boni aux employés admissibles non nord-américains sous forme d'options d'achat d'actions virtuelles. Les options offertes dans le cadre de ce régime ne sont pas physiquement attribuées; les employés reçoivent plutôt la valeur équivalente des actions en espèces, au moment de l'exercice. Les options attribuées en vertu du régime d'options d'achat d'actions virtuelles ont une valeur d'attribution égale au prix de clôture coté à TSX des actions ordinaires de Cameco le jour de négociation précédant la date d'attribution des options. Les options sont acquises sur trois ans et viennent à échéance huit ans après la date d'attribution. Le 30 septembre 2005, le nombre d'options détenues par des employés participants était de 243 780 (le 30 septembre 2004 : 348 300), à des prix d'exercice variant entre 9,61 $ et 54,08 $ par action (le 30 septembre 2004 : 9,61 $ à 21,03 $) et à un prix d'exercice moyen pondéré de 23,53 $ (le 30 septembre 2004 : 16,16 $).



Cameco a comptabilisé les montants suivants en rapport avec ces
régimes :

---------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés le Neuf mois terminés le
(en milliers) 30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Des unités liées
au rendement 587 $ - $ 1 183 $ - $
Unités différées 1 041 625 2 678 989
Options d'achat
d'actions
virtuelles 2 002 1 664 5 788 2 118
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


10. Ecart d'acquisition (fonds commercial)

Les acquisitions entreprises dans le cadre de la restructuration de l'entreprise d'or en 2004 ont été comptabilisées selon la méthode de l'achat pur et simple, en vertu de laquelle les éléments d'actif et de passif pris en charge sont comptabilisés à leur juste valeur marchande à la date d'acquisition. L'excédent entre le prix d'achat et la juste valeur a été comptabilisé au titre de l'écart d'acquisition. La modification de l'écart d'acquisition est attribuable aux éléments ci-dessous :



---------------------------------------------------------------------
(en milliers)
---------------------------------------------------------------------
Solde, en début de période 187 184 $
Evolution du taux de change (6 610)
---------------------------------------------------------------------
Solde, en fin de période 180 574 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Cameco vérifie l'écart d'acquisition afin d'identifier la perte de valeur sur une base annuelle et à tout autre moment si un événement se produit ou si l'évolution des circonstances est susceptible d'entraîner une perte de la juste valeur du secteur isolable en deçà du montant comptable. Au troisième trimestre de 2005, Cameco a terminé la vérification de perte de valeur de l'écart d'acquisition pour tous les secteurs isolables. Les résultats de cette vérification indiquent qu'il n'y a pas eu perte de valeur.



11. Etats des flux de trésorerie

Autres postes d'exploitation
---------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés le Neuf mois terminés le
(en milliers) 30 sept. 30 sept. 30 sept. 30 sept.
2005 2004 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Stocks (44 372) $ 28 716 $ (134 574) $ (57 496) $
Comptes-clients 30 085 67 480 87 962 93 194
Comptes-fournisseurs
et charges courues 55 082 (26 090) (8 260) (31 474)
Distribution de
Bruce Power 52 140 - 67 940 -
Autres 4 082 (25 862) 24 040 (24 980)
---------------------------------------------------------------------
Total 97 017 $ 44 244 $ 37 108 $ (20 756) $
---------------------------------------------------------------------


12. Engagements et réserves

a) Cameco a conclu avec British Nuclear Fuels plc (BNFL) un contrat de conversion à façon visant l'acquisition de services de conversion d'uranium en UF6 provenant de l'usine de BNFL de Springfields, au Lancashire, au Royaume-Uni. En vertu de ce contrat de dix ans, BNFL convertira chaque année pour Cameco une masse de base de 5 millions kgU d'UO3 en UF6.

b) Dans ses états financiers du deuxième trimestre de 2005, Cameco a fait état de la vérification fiscale des autorités de l'Etat Kirghize et de la vérification douanière visant la filiale à 100% de Centerra, Kumtor Gold Company (Kumtor). Au cours du trimestre, Kumtor a déposé dans le cours normal des affaires des oppositions aux cotisations fiscales et douanières. A la suite des arguments présentés par Kumtor, les autorités de réglementation ont annulé les refus antérieurs de reports prospectifs de perte, qui auraient eu un effet fiscal en espèces négatif de 12 000 000 $ sur une période de trois ans. Le résultat des autres oppositions liées à la vérification fiscale, actuellement à l'étude par les autorités de réglementation, ne devrait pas avoir d'effet important sur la situation financière de Cameco.

Les discussions se poursuivent avec les représentants officiels de la vérification douanière en rapport avec l'avis d'opposition formel de Kumtor déposé au troisième trimestre. Nous croyons que le résultat de cette procédure n'aura pas d'effet important sur la situation financière de Cameco.

c) Dans ses états financiers du deuxième trimestre de 2005, Cameco a fait état de demandes de renseignements provenant de la Chambre de vérification d'Etat de la République Kirghize. La Chambre a récemment publié son rapport. Nous croyons qu'aucune des questions soulevées dans le rapport n'aura d'effet important sur la situation financière de Cameco. Kumtor a par la suite fourni aux autorités d'autres renseignements et d'autres documents en réaction au rapport.

d) Une poursuite devant jury a été entreprise par M. Oren Benton, le 28 novembre 2000, dans l'Etat du Colorado, aux Etats-Unis, contre Cameco. La poursuite demande des dommages supérieurs à 200 000 000 $ (US) pour bris de contrat, manquement à l'obligation d'agir de bonne foi et de négocier de manière équitable, et interférence préjudiciable dans le cadre de rapports contractuels et/ou d'attentes commerciales. La requête de Cameco visant le rejet de la réclamation a été acceptée par le Juge supérieur Daniel B. Sparr, par une ordonnance déposée le 15 novembre 2002, et la réclamation de M. Benton a été rejetée. M. Benton en a appelé de cette décision sans succès, et son appel à la Cour suprême des Etats-Unis a également été rejeté.

Le 9 octobre 2005, M. Oren Benton a déposé une réclamation à Régina, en Saskatchewan. La réclamation est semblable à la poursuite entreprise au Colorado, sauf que le montant des dommages-intérêts réclamés n'y est pas précisé. Cameco est d'avis que la réclamation n'est pas fondée.

13. Transactions avec des parties apparentées

La Société achète une grande quantité de biens et de services pour ses exploitations minières de la Saskatchewan de fournisseurs du nord de la Saskatchewan afin de soutenir le développement économique de la région. Kitsaki Management Limited Partnership (Kitsaki) est l'un de ces fournisseurs. M. Harry Cook, un administrateur de Cameco, présidait le conseil d'administration de cette société et il était également chef de la Bande indienne de Lac La Ronge, qui détient Kitsaki. Au cours des neuf mois terminés le 30 septembre 2005, Cameco a versé 22 700 000 $ (en 2004 : 18 500 000 $) à des filiales de Kitsaki pour des services de transport et des services alimentaires. Les transactions ont été faites dans le cours normal des affaires et ont été comptabilisées au montant comportant le change. Les comptes-fournisseurs comprennent un solde de 1 854 000 $ (en 2004 : 536 000 $) résultant de ces transactions.



14. Information sectorielle

Pour le trimestre terminé (a)
le 30 septembre 2005 Uranium Conversion Electricité Or
---------------------------------------------------------------------
Revenu 154 490 $ 39 035 $ 206 408 $ 93 512 $
Dépenses
Produits et
services vendus 92 575 32 219 84 687 53 684
Amortissement, épuisement
et remise en état 29 238 2 133 18 972 16 901
Exploration 7 825 - - 8 301
Recherche et développement - 554 - -
Autres (revenus) dépenses (4 643) - 5 658 -
Gain sur la vente d'actifs (69) - - (64)
Bénéfice provenant de
Bruce Power
Dépenses non sectorielles
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts sur
les bénéfices et
participations
minoritaires 29 564 4 129 97 091 14 690
Frais d'impôts sur le bénéfice
Participations minoritaires
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Pour le trimestre terminé le (a)
30 septembre 2005 Sous-total Ajustements Total
---------------------------------------------------------------------
Revenu 493 445 $ (206 408) $ 287 037 $
Dépenses
Produits et services vendus 263 165 (84 687) 178 478
Amortissement, épuisement et
remise en état 67 244 (18 972) 48 272
Exploration 16 126 - 16 126
Recherche et développement 554 - 554
Autres (revenus) dépenses 1 015 (5 658) (4 643)
Gain sur la vente d'actifs (133) - (133)
Bénéfice provenant de Bruce Power (97 091) (97 091)
Dépenses non sectorielles - 37 770
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts
et participations minoritaires 145 474 - 107 704
Frais d'impôts 25 945
Participations minoritaires 3 994
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 77 765 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Pour le trimestre terminé (a)
le 30 septembre 2004 Uranium Conversion Electricité Or
---------------------------------------------------------------------
Revenu 163 474 $ 34 463 $ 129 655 $ 115 261 $
Dépenses
Produits et services
vendus 106 794 31 012 80 359 49 217
Amortissement, épuisement
et remise en état 31 631 2 897 17 774 23 782
Exploration 5 695 - - 5 337
Recherche et développement - 445 - -
Autres (revenus)
dépenses (956) - 3 356 (6 768)
Gain sur la vente d'actifs (313) - - -
Bénéfice provenant de Bruce Power
Dépenses non sectorielles
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts
et participations
minoritaires 20 623 109 28 166 43 693
Frais d'impôts
Participations minoritaires
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



Pour le trimestre terminé le (a)
30 septembre 2004 Sous-total Ajustements Total
---------------------------------------------------------------------

Revenu 442 853 $ (129 655) $ 313 198 $
Dépenses
Produits et services vendus 267 382 (80 359) 187 023
Amortissement, épuisement et
remise en état 76 084 (17 774) 58 310
Exploration 11 032 - 11 032
Recherche et développement 445 - 445
Autres (revenus) dépenses (4 368) (3 356) (7 724)
Gain sur la vente d'actifs (313) - (313)
Bénéfice provenant de Bruce Power (28 166) (28 166)
Dépenses non sectorielles 16 852
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts
et participations minoritaires 92 591 - 75 739
Frais d'impôts 8 819
Participations minoritaires 15 354
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 51 566 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
(a) Conformément à la présentation des données financières à
des fins administratives internes, la part relative
(au pro rata) de Cameco des résultats financiers de Bruce
Power a été présentée comme élément distinct. Conformément aux
PCGR, cet investissement est comptabilisé à la valeur de
consolidation dans les présents états financiers consolidés et
les revenus et les dépenses associés sont supprimés dans la
colonne des ajustements.

14. Information sectorielle

Pour les neuf mois terminés (a)
le 30 septembre 2005 Uranium Conversion Electricité Or
---------------------------------------------------------------------

Revenu 371 582 $ 95 140 $ 469 187 $ 323 668 $
Dépenses
Produits et
services vendus 226 187 67 168 258 220 179 578
Amortissement,
épuisement et
remise en état 66 153 5 502 56 642 58 978
Exploration 16 831 - - 22 957
Recherche et développement - 1 924 - -
Autres (revenus)
dépenses (5 618) - 13 777 -
Gain sur la vente
d'actifs (197) (2) - (1 249)
Bénéfice provenant de
Bruce Power
Dépenses non sectorielles
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts et
participations
minoritaires 68 226 20 548 140 548 63 404
Frais d'impôts
Participations minoritaires
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Pour les neuf mois terminés le (a)
30 septembre 2005 Sous-total Ajustements Total
---------------------------------------------------------------------

Revenu 1 259 577 $ (469 187) $ 790 390 $
Dépenses
Produits et services vendus 731 153 (258 220) 472 933
Amortissement, épuisement
et remise en état 187 275 (56 642) 130 633
Exploration 39 788 - 39 788
Recherche et développement 1 924 - 1 924
Autres (revenus) dépenses 8 159 (13 777) (5 618)
Gain sur la vente d'actifs (1 448) - (1 448)
Bénéfice provenant de Bruce Power (140 548) (140 548)
Dépenses non sectorielles - 89 666
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts et
P articipations minoritaires 292 726 - 203 060
Frais d'impôts 44 243
Participations minoritaires 22 329
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 136 488 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Pour les neuf mois terminés (a)
le 30 septembre 2004 Uranium Conversion Electricité Or
---------------------------------------------------------------------

Revenu 377 968 $ 97 530 $ 402 616 $ 212 308 $
Dépenses
Produits et
services vendus 249 631 68 614 226 288 90 491
Amortissement,
épuisement et
remise en état 69 131 6 586 49 029 44 804
Exploration 11 589 - - 10 483
Recherche et
développement - 1 341 - -
Autres (revenus) dépenses (473) - 8 137 (124 093)
Gain sur la vente
d'actifs (1 209) - - (250)
Bénéfice provenant de Bruce Power
Dépenses non sectorielles
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant
impôts et
participations
minoritaires 49 299 20 989 119 162 190 873
Frais d'impôts
Participations minoritaires
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Pour les neuf mois terminés (a)
le 30 septembre 2004 Sous-total Ajustements Total
---------------------------------------------------------------------

Revenu 1 090 422 $ (402 616) $ 687 806 $
Dépenses
Produits et services vendus 635 024 (226 288) 408 736
Amortissement, épuisement
et remise en état 169 550 (49 029) 120 521
Exploration 22 072 - 22 072
Recherche et développement 1 341 - 1 341
Autres (revenus) dépenses (116 429) (8 137) (124 566)
Gain sur la vente d'actifs (1 459) - (1 459)
Bénéfice provenant de Bruce Power (119 162) (119 162)
Dépenses non sectorielles - 48 812
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts et
participations minoritaires 380 323 - 331 511
Frais d'impôts 68 629
Participations minoritaires 20 802
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 242 080 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
(a) Conformément à la présentation des données financières à
des fins administratives internes, la part relative
(au pro rata) de Cameco des résultats financiers de Bruce
Power a été présentée comme élément distinct. Conformément aux
PCGR, cet investissement est comptabilisé à la valeur de
consolidation dans les présents états financiers consolidés et
les revenus et les dépenses associés sont supprimés dans la
colonne des ajustements.


Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias
    Lyle Krahn
    (306) 956-6316
    Site internet: www.cameco.com