Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

02 mars 2012 14h44 HE

Cameco annonce la signature d'un accord en vue d'acquérir la participation majoritaire du projet Millennium

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 2 mars 2012) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMÉS EN $ CAN (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui la signature d'un accord avec AREVA Resources Canada Inc. en vue d'acquérir la participation de 27,94 % d'AREVA dans le projet Millennium pour 150 millions de $.

Le projet Millennium est une mine d'uranium proposée située dans le Bassin de l'Athabasca, dans le Nord de la Saskatchewan, au Canada. La zone du projet comprend 12 concessions minières détenues par le projet d'exploration de la Cree Lake Extension Joint Venture, qui appartient actuellement à Cameco (41,96 %), JCU (Canada) Exploration Company Ltd. (30,1 %) et AREVA Resources Canada Inc. (27,94 %). Cameco est l'exploitant du projet Millennium.

En vertu de cet accord, la concession minière Millennium, qui englobe 590 hectares, sera désignée en tant que zone de projet séparée détenue par la Cree Lake Extension Joint Venture.

La vente à Cameco de la totalité de la participation de 27,94 % d'AREVA est assujettie aux droits de refus relatifs aux transferts de JCU (Canada) Exploration Co. en vertu des conditions de l'accord de la Cree Lake Extension Joint Venture.

Si JCU n'exerce pas ses droits, Cameco achètera la totalité de la participation de 27,94 % d'AREVA, augmentant sa participation dans le projet Millennium à 69,9 %. Si JCU choisit d'exercer ses droits, elle acquerra une participation additionnelle de 11,67 % et Cameco acquerra une participation additionnelle de 16,27 %, ce qui signifie que Cameco possèderait alors une participation de 58,23 % dans le projet Millennium.

« Cet accord donne à Cameco la participation majoritaire de Millennium et renforce davantage notre base d'actifs d'uranium dans le Bassin de l'Athabasca, conformément à notre stratégie de croissance », a déclaré Tim Gitzel, président et chef de la direction de Cameco.

À ce jour, l'exploration sur la zone du projet Millennium a identifié des ressources indiquées de 50,9 millions de livres d'U3O8 (507 800 tonnes avec une teneur moyenne de 4,55 %) et des ressources inférées de 16,7 millions de livres d'U3O8 (297 800 tonnes avec une teneur moyenne de 2,54 %).

Si la production du gisement Millennium dépasse 63 millions de livres de concentré d'uranium conditionné, l'accord stipule qu'AREVA recevra une redevance de 4 % sur les recettes à partir de 27,94 % de toue production dépassant 63 millions de livres.

La transaction devrait être conclue au plus tard le 6 juin 2012 et pourrait même être conclue dès le 15 mars 2012, en fonction des délais associés à la décision de JCU d'exercer ou de renoncer à ses droits en vertu de l'accord de la Cree Lake Extension Joint Venture.

Profil

Cameco, dont le siège se trouve à Saskatoon, en Saskatchewan, est l'un des plus grands producteurs mondiaux d'uranium. Les produits d'uranium de la société sont utilisés pour générer de l'électricité dans des centrales nucléaires du monde entier, et procurent les sources d'énergie les plus propres disponibles sur le marché actuellement. Les actions de Cameco sont cotées aux bourses de Toronto et de New York.

Telles qu'utilisées dans le présent communiqué de presse, les expressions « Cameco » et la « société » se rapportent à Cameco Corporation, une entreprise canadienne, ainsi qu'à ses filiales et sociétés affiliées, sauf avis contraire.

Mise en garde relative aux renseignements et énoncés prospectifs

Certains renseignements divulgués dans le présent communiqué de presse constituent des « renseignements prospectifs » (ou des « énoncés prospectifs ») au sens des lois du Canada et des États-Unis en matière de valeurs mobilières. Ces renseignements et énoncés incluent le pourcentage de participation que Cameco acquerra dans le projet Millennium, le fait que l'accord renforcera davantage la base d'actifs d'uranium de Cameco dans le Bassin de l'Athabasca et la date de conclusion anticipée. Les renseignements prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d'hypothèses qui, bien qu'étant raisonnables aux vues de la direction, sont de par leur nature soumises à des risques et à des incertitudes commerciales, économiques et relatives à la concurrence, notamment l'hypothèse indiquant que la transaction sera conclue comme prévu et celle relative au possible exercice par JCU de son droit d'acquérir une participation additionnelle dans le projet. Cameco avertit le lecteur que lesdits renseignements prospectifs impliquent des risques et des incertitudes, connus et inconnus, ainsi que d'autres facteurs susceptibles de provoquer un écart sensible entre les résultats et évènements réels et ceux décrits de manière explicite ou implicite par lesdits renseignements prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent le risque que la transaction envisagée par l'accord de puisse être conclue avec succès. Certains de ces risques et certaines de ces hypothèses et incertitudes, et autres facteurs, sont traités de façon plus approfondie dans la notice annuelle et le rapport de gestion les plus récent de Cameco déposés auprès des autorités règlementaires en valeurs mobilières du Canada, dont nous recommandons la lecture pour tout complément d'information. Cameco Hormis si la loi l'exige, Cameco ne s'engage nullement à actualiser ou à réviser les renseignements prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'évènements futurs ou pour toute autre raison.

Renseignements

  • Cameco
    Contact auprès des investisseurs:
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Contact auprès des médias:
    Gord Struthers
    (306) 956-6593