Cameco

Cameco

23 oct. 2006 14h14 HE

Cameco annonce un délai de construction au Projet Cigar Lake

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(CCNMatthews - 23 oct. 2006) - Cameco Corporation (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui que les travaux de construction à la mine Cigar Lake devraient être retardés d'au moins un an en raison de l'importante venue d'eau survenue à la suite d'un éboulement de roches et en raison de l'admission d'eau dans une partie du secteur des travaux de développement souterrain. Le démarrage de la production était antérieurement prévu pour le début de 2008. L'autre partie du secteur souterrain demeure sèche. Cameco est l'exploitant et le propriétaire majoritaire du Projet d'uranium Cigar Lake situé dans le nord de la Saskatchewan.

L'incident est survenu à 13 h 10 le dimanche 22 octobre 2006, dans le secteur de production éventuel, qui était auparavant sec. Par mesure de précaution, le personnel non essentiel a été évacué temporairement. Il n'y a pas eu de blessé et il n'y a pas eu d'effet sur l'environnement.

A 20 h 45, conformément aux plans d'urgence existants, la Société a décidé de fermer les deux portes de cloison pour contrer la venue d'eau dans le secteur éventuel d'exploitation minière. Le puits de mine (puits n degrees 1), le secteur de traitement éventuel du minerai, les pompes, la station de refuge et l'échangeur de chaleur permettant la congélation du minerai font l'objet de mesures de protection contre la venue d'eau et feront l'objet d'une surveillance au fur et à mesure que la pression s'accentuera derrière les portes de cloison.

Cameco élaborera des plans pour restaurer l'accès à ce secteur; ceux-ci fourniront une meilleure estimation du calendrier de construction et de la date probable du lancement de la production. A ce stade, le délai de construction est estimé à un an, au moins. Cet incident ne devrait pas avoir d'effet sur les réserves de Cigar Lake.

En raison du délai de construction prévu, le coût en capital devrait être nettement plus élevé. Nous fournirons une estimation de ces coûts lorsque les plans correctifs auront été élaborés. Nous procéderons aussi alors à la mise à jour de notre prévision de production pour Cigar Lake.

Cameco a inclus dans ses contrats des dispositions visant la protection contre les interruptions d'approvisionnement, lesquelles prévoyaient le droit d'abaisser, de reporter ou d'annuler des quantités, au pro rata, advenant une baisse importante de la production prévue. Ces dispositions protègent environ les trois quarts des quantités actuelles prévues aux contrats. Ce pourcentage s'élèvera au fur et à mesure de l'échéance des contrats plus anciens. Tous les contrats contiennent également les dispositions habituelles liées aux cas de force majeure.

Les contrats visant la charge de base négociés pour soutenir le développement de Cigar Lake contiennent également des dispositions visant les interruptions d'approvisionnement, permettant à Cameco d'abaisser, de reporter ou d'annuler les livraisons de produits de Cigar Lake advenant un délai ou une baisse de la production de Cigar Lake.

En raison des dispositions contractuelles de protection précisées ci-dessus, Cameco est en mesure de satisfaire ses obligations contractuelles.

Le Projet Cigar Lake est situé à 660 kilomètres au nord de Saskatoon et son personnel compte environ 650 personnes à l'étape de la construction. La mine Cigar Lake est détenue par Cameco Corporation (50 %), par AREVA Resources Canada Inc. (37 %), par Idemitsu Uranium Exploration Canada Ltd. (8 %) et par TEPCO Resources Inc. (5 %).

La société Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est le plus important producteur d'uranium au monde. Les produits d'uranium de la Société servent à produire de l'électricité dans des centrales nucléaires à l'échelle du globe et fournissent ainsi l'une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement. Les actions de la société Cameco se négocient aux bourses de Toronto et de New York.

CONFERENCE TELEPHONIQUE

Nous vous invitons à participer à une conférence téléphonique prévue pour 11 h 30, heure de l'Est (9 h 30, heure de Saskatoon), aujourd'hui, le 23 octobre 2006, pour discuter du présent communiqué. La conférence téléphonique est accessible à tous les membres du monde de l'investissement. Les représentants des médias seront invités à poser des questions à la fin de la conférence. Pour participer à la conférence téléphonique aujourd'hui, veuillez composer le (416) 644-3414 ou le (800) 814-4862 (Canada et Etats-Unis). Un préposé acheminera votre appel. Veuillez transmettre cette invitation à vos collègues qui portent un intérêt à Cameco.

Un enregistrement de la téléconférence sera accessible : sur notre site Internet, au cameco.com, peu de temps après la téléconférence, et sur post view, jusqu'à minuit, heure de l'Est, le lundi 13 novembre, en composant le (416) 640-1917 ou le (877) 289-8525; (code d'accès : 21207525).

MISE EN GARDE CONCERNANT L'INFORMATION A CARACTERE PROSPECTIF

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, qui ne sont pas des faits ou des données rétrospectives, sont des énoncés prospectifs; ils comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou implicites dans ces énoncés prospectifs. Les facteurs susceptibles de causer de telles différences, sans toutefois se limiter au caractère général des éléments cités ci-dessous, comprennent les facteurs suivants : la volatilité et la sensibilité aux prix dans le marché de l'uranium, de l'électricité en Ontario et de l'or; l'impact du chiffre des ventes d'uranium, des services de conversion, de l'électricité générée et de l'or; la concurrence; l'impact de l'évolution des taux de change et les taux d'intérêt; l'imprécision des estimations des réserves; les risques environnementaux et ceux associés à la sécurité, notamment les charges réglementaires accrues; les conditions géologiques ou hydrologiques imprévues; les risques politiques découlant de l'exploitation d'installations dans certains pays en développement; une détérioration possible de l'appui politique à l'énergie nucléaire; les changements apportés aux politiques et aux règlements gouvernementaux, y compris les politiques et les lois régissant le commerce; la demande d'énergie nucléaire; le remplacement de la production et l'échec à obtenir les permis et les approbations nécessaires des autorités gouvernementales; les initiatives d'ordre législatif et réglementaire visant la déréglementation, la réglementation ou la restructuration de l'industrie des services d'électricité en Ontario; la réglementation des taux de l'électricité en Ontario; le mauvais temps et autres phénomènes naturels; la capacité de maintenir et d'améliorer les relations de travail positives; le rendement d'exploitation des installations; la réussite des projets de mise en valeur prévus; et les autres risques associés au développement et à l'exploitation.

Même si Cameco estime que les hypothèses inhérentes aux énoncés prospectifs sont raisonnables, on se gardera d'accorder trop d'importance à ces énoncés, qui ne s'appliquent qu'à compter de la date de la présente communication. Cameco nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, à la suite de renseignements nouveaux, d'événements futurs ou d'autres facteurs.

Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs et des médias
    Alice Wong
    (306) 956-6337
    ou
    Demandes de renseignements des investisseurs
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias
    Lyle Krahn
    (306) 956-6316
    Site Internet: www.cameco.com