Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

01 sept. 2011 11h07 HE

Cameco annonce une entente visant l'augmentation de la production de Inkai

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 1 sept. 2011) -

TOUS LES MONTANTS SONT EN DOLLARS CANADIENS (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui la signature d'un mémorandum d'entente avec son partenaire, Kazatomprom, visant à augmenter la production annuelle d'uranium du Joint Venture Inkai Limited Liability Partnership (JVI) pour passer de 3,9 millions de livres à 5,2 millions de livres.

JVI détient et exploite la mine d'extraction d'uranium in situ Inkai et l'usine de traitement située au centre de Kazakhstan. JVI est la propriété de Cameco (60 %) et de Kazatomprom (40 %), la société atomique nationale propriété de l'État kazakh.

Selon les termes du mémorandum d'entente, la part de Cameco dans la production annuelle de Inkai sera de 2,9 millions de livres avec l'usine de traitement fonctionnant à pleine capacité. La société aura droit à recevoir des bénéfices sur 3,0 millions de livres.

« Cette entente permet d'augmenter la production de Inkai pour atteindre la capacité prévue de 5,2 millions de livres et nous rapproche de notre objectif qui consiste à doubler la production annuelle pour atteindre 10,4 millions de livres », a déclaré Tim Gitzel, président et chef de la direction de Cameco, tout en ajoutant, « Inkai va manifestement jouer un rôle essentiel dans nos projets visant à doubler notre production d'uranium jusqu'à 40 millions de livres d'ici 2018 ».

Afin de mettre en place cette augmentation, Cameco aura besoin d'un accord contraignant pour finaliser les conditions de l'entente ainsi que de l'approbation du gouvernement et d'un amendement du contrat visant l'utilisation des ressources de JVI.

Avertissements au sujet des renseignements et des énoncés prospectifs

Certains renseignements divulgués dans ce communiqué de presse constituent des « renseignements prospectifs » (ou des « énoncés prospectifs ») au sens des lois du Canada et des États-Unis en matière de valeurs mobilières. Ces énoncés font référence au niveau de production annuelle anticipé du JVI, à la part attendue par Cameco de la production annuelle de Inkai, à la quantité en livres pour laquelle Cameco aura droit à des bénéfices, à l'objectif de doubler la production annuelle de Inkai jusqu'à 10,4 millions de livres et aux projets de Cameco visant à doubler sa production d'uranium d'ici 2018. Les renseignements prospectifs sont obligatoirement fondés sur un certain nombre d'hypothèses qui, bien qu'étant raisonnables aux vues de la direction, sont, de par leur nature, soumises à des incertitudes et des éventualités commerciales, économiques et relatives à la concurrence. Ces hypothèses comprennent la supposition que Cameco et Kazatomprom arrivent à un accord contraignant pour finaliser les conditions de l'entente, que toutes les autorisations et permis gouvernementaux nécessaires soient obtenus et que l'objectif visant l'augmentation de la production soit atteint. Cameco met en garde le lecteur à savoir que de tels renseignements prospectifs sont soumis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus ainsi qu'à d'autres facteurs pouvant faire en sorte que les résultats et les développements réels varient de manière appréciable par rapport à ceux exprimés ou sous-entendus dans de tels renseignements prospectifs.

Ces risques et incertitudes incluent : l'hypothèse que Cameco et Kazatomprom ne soient pas en mesure de signer un accord contraignant ; l'hypothèse que JVI ne puisse pas obtenir les autorisations ou approbations gouvernementales requises ; le risque de perturbations dans la production en raison de phénomènes naturels, conflits de travail, risques politiques, blocus ou d'autres types de mobilisation sociale ou politique, de pénurie ou manque de fournitures essentielles pour la production, de défectuosité du matériel ou d'autres risques concernant le développement et l'exploitation ; ainsi que le risque que JVI ou Cameco n'obtiennent pas la production prévue en raison de modifications des plans d'extraction, de l'indisponibilité des usines de traitement, ou dans l'éventualité où ces usines ne fonctionnent pas comme prévu, ou bien pour d'autres raisons. Certains de ces hypothèses, risques et incertitudes sont traités plus en détail dans les rapports annuels et dans les rapports de gestion les plus récents que Cameco a déposés auprès des autorités réglementaires canadiennes en matière de valeurs mobilières, autant de documents que nous vous conseillons de consulter pour obtenir un complément d'information. Les renseignements prospectifs sont conçus pour vous aider à comprendre le point de vue actuel de la direction par rapport aux perspectives à court et à long terme de la société et pourraient ne pas être appropriés à d'autres fins. Cameco ne s'engage nullement à actualiser ou à réviser les renseignements prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou pour toute autre raison, sauf si la loi l'exige.

Personne qualifiée

Les informations scientifiques et techniques ayant trait à Inkai ont été formulées sous la supervision de Dave Neuburger, ingénieur travaillant pour Cameco en qualité de vice-président, exploitation minière, et de personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101.

Profil

Cameco, dont le siège se trouve à Saskatoon, en Saskatchewan, est l'un des plus grands producteurs mondiaux d'uranium. Les produits d'uranium de la société sont utilisés pour générer de l'électricité dans les centrales nucléaires autour du globe, et procurent les sources d'énergie les plus propres disponibles sur le marché actuellement. Les actions de Cameco sont cotées aux bourses de Toronto et de New York.

Telles qu'utilisées dans ce communiqué de presse, les expressions « Cameco » et la « société » se rapportent à Cameco Corporation, une entreprise canadienne, et à ses filiales ainsi qu'à ses sociétés affiliées, sauf avis contraire.

Renseignements

  • Cameco
    Requêtes d'information des investisseurs:
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Requêtes d'information des médias:
    Rob Gereghty
    (306) 956-6190