Cameco

Cameco

26 mars 2007 18h13 HE

Cameco confirme les discussions en cours sur le Projet d'or Kumtor

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(CCNMatthews - 26 mars 2007) - Cameco Corporation (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a confirmé aujourd'hui que la Société et Centerra Gold Inc. poursuivent des négociations avec des représentants du Gouvernement Kirghize depuis plusieurs semaines. Ces négociations visent à répondre aux préoccupations du gouvernement relatives à des accords antérieurs et à consolider l'environnement d'exploitation pour permettre l'avancement du projet Kumtor. Nous prévoyons que Cameco et Centerra poursuivront le dialogue avec le Gouvernement Kirghize afin de trouver une solution mutuellement acceptable.

Cameco détient 53 % de Centerra Gold Inc., qui détient et exploite la mine Kumtor, située en République Kirghize, en Asie Centrale.

Aujourd'hui, le Parlement Kirghize a adopté par voie de vote un avant-projet de loi visant la poursuite des délibérations concernant Kumtor et d'autres gîtes minéralisés. Cet avant-projet de loi remet en question la validité légale des accords Kumtor, propose l'imposition de taxes additionnelles et d'autres montants relatifs à des activités passées, ainsi que la consolidation de tous les gîtes d'or, notamment de celui de Kumtor, dans une société minière détenue par l'Etat. Nous prévoyons que cet avant-projet de loi fera l'objet d'importantes discussions et de procédures parlementaires avant d'être étudié. Cameco et Centerra comprennent que l'initiative parlementaire a pour objet d'appliquer des pressions additionnelles au processus de négociation.

La restructuration de Kumtor en 2004 a été approuvée par des décrets gouvernementaux et elle a été soutenue par des opinions juridiques émanant du ministère kirghize de la Justice. En outre, le Gouvernement Kirghize était représenté par des conseillers juridiques indépendants et par des conseillers financiers indépendants pour la restructuration de Kumtor. La société International Finance Corporation et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement ont aussi participé aux transactions de restructuration.

Si les problèmes entre Cameco et la République Kirghize ne sont pas résolus à leur satisfaction mutuelle, les risques pour l'investissement de Cameco dans Centerra pourraient bien augmenter nettement. Nous ne savons pas si un accord pourra être négocié de manière à résoudre les problèmes avec le Gouvernement Kirghize.

La société Cameco, dont le siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan, est le plus important producteur d'uranium au monde. Les produits d'uranium de la Société servent à produire de l'électricité dans des centrales nucléaires à l'échelle du globe et fournissent ainsi l'une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement. Les actions de la société Cameco se négocient aux bourses de Toronto et de New York.

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, qui ne sont pas des faits ou des données rétrospectives, sont des énoncés prospectifs; ils comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou implicites dans ces énoncés prospectifs. Les facteurs susceptibles de causer de telles différences, sans toutefois se limiter au caractère général des éléments cités ci-dessous, comprennent les facteurs suivants : l'impact du chiffre des ventes de services de fabrication de combustible, d'uranium, de services de conversion d'électricité générée et d'or; la volatilité et la sensibilité aux prix marchands de l'uranium, des services de conversion, de l'électricité en Ontario et de l'or; la concurrence; l'impact de l'évolution des taux de change et les taux d'intérêt; l'imprécision des estimations liées au retrait de l'exploitation des installations, à la remise en état des terres, aux réserves et à la fiscalité; les risques associés à l'environnement et à la sécurité, notamment les charges réglementaires accrues et l'évacuation à long terme des résidus; les conditions géologiques ou hydrologiques imprévues; les conditions d'exploitation minière adverses; les risques politiques découlant de l'exploitation d'installations dans certains pays en développement; le terrorisme; le sabotage; la détérioration possible de l'appui politique à l'énergie nucléaire; les changements apportés aux politiques et aux règlements gouvernementaux, y compris les politiques et les lois régissant la fiscalité et le commerce; la demande d'énergie nucléaire; le remplacement de la production; l'échec à obtenir et à conserver les permis et les approbations nécessaires des autorités gouvernementales; les initiatives d'ordre législatif et réglementaire visant la déréglementation, la réglementation ou la restructuration de l'industrie des services d'électricité en Ontario; la réglementation des taux de l'électricité en Ontario; les phénomènes naturels, comprenant le mauvais temps, les incendies, les inondations, les envahissements souterrains, les tremblements de terre, les défaillances de parois d'exploitation et les effondrements de terrain; la capacité de maintenir et d'améliorer les relations de travail positives; les grèves ou les fermetures ("lock-out"); le rendement d'exploitation, la perturbation de l'exploitation et le cycle d'exploitation utile des installations de la Société et des clients; la baisse de la production d'électricité causée par le prolongement des interruptions prévues au-delà des périodes prévues ou encore par les interruptions imprévues; la réussite des projets de mise en valeur prévus; et les autres risques associés au développement et à l'exploitation.

Même si Cameco estime que les hypothèses inhérentes aux énoncés prospectifs sont raisonnables, on se gardera d'accorder trop d'importance à ces énoncés, qui ne s'appliquent qu'à compter de la date de la présente communication. Cameco nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, à la suite de renseignements nouveaux, d'événements futurs ou d'autres facteurs.

Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs et des médias
    Alice Wong
    (306) 956-6337
    ou
    Demandes de renseignements des investisseurs
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias
    Gord Struthers
    (306) 956-6593
    Site Internet : www.cameco.com