Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

28 nov. 2011 22h15 HE

Cameco décide de laisser expirer son offre pour Hathor Exploration

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 28 nov. 2011) -

TOUS LES MONTANTS SONT EXPRIMES EN $ CAN (SAUF AVIS CONTRAIRE)

Cameco (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui qu'elle n'augmenterait ni n'étendrait son offre d'acquisition de toutes les actions en circulation d'Hathor Exploration Limited, qui expire le 29 novembre 2011.

"Après un examen approfondi, nous ne pouvons justifier d'augmenter le prix au-delà de notre offre actuelle et par conséquent, nous laisserons notre offre expirer", a déclaré Tim Gitzel, président et PDG de Cameco. "Cameco est restée disciplinée tout au long du processus d'offre afin de garantir que nous prenions les meilleures décisions pour notre société et ses actionnaires."

M. Gitzel a déclaré que le fait de laisser l'offre expirer n'affecterait pas négativement le plan de Cameco visant à doubler sa production annuelle d'uranium à 40 millions de livres d'ici 2018.

"Notre plan implique des actifs existants dans notre programme de développement et nous restons sur la bonne voie pour atteindre nos objectifs. Nous poursuivrons notre exploration d'autres opportunités de croissance, mais uniquement où il existe un net avantage pour nos actionnaires", a conclu M. Gitzel.

Profil

Cameco, dont le siège social est à Saskatoon, en Saskatchewan, est l'un des plus grands producteurs mondiaux d'uranium. Les produits d'uranium de la société sont utilisés pour générer de l'électricité dans des centrales nucléaires du monde entier, et procurent les sources d'énergie les plus propres disponibles sur le marché actuellement. Les actions de Cameco sont cotées aux bourses de Toronto et de New York.

Telles qu'utilisées dans le présent communiqué de presse, les expressions "Cameco" et la "société" se rapportent à Cameco Corporation, une entreprise canadienne, ainsi qu'à ses filiales et sociétés affiliées, sauf avis contraire.

Avertissement relatifs aux informations et aux énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse ayant trait à notre plan visant à doubler notre production annuelle d'uranium à 40 millions de livres d'ici 2018 sont des "informations prospectives" (ou des "déclarations prospectives") au sens des lois canadiennes et américaines sur les valeurs. Les informations prospectives doivent nécessairement se baser sur un certain nombre d'hypothèses qui, bien qu'elles soient considérées comme raisonnables par la direction, sont de manière inhérente soumises à des incertitudes et à des éventualités commerciales, économiques et concurrentielles. Parmi ces hypothèses figurent celles portant sur l'absence d'interruption de la production prévue, quelle qu'en soit la raison, et sur la réalisation des niveaux de production anticipés. Cameco avertit le lecteur que lesdites informations prospectives impliquent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs, connus et inconnus, qui pourraient entraîner un écart sensible entre les résultats et évènements réels et ceux évoqués implicitement ou explicitement par les information prospectives. Ces risques et incertitudes incluent : le risque d'interruption de la production à la suite de phénomènes naturels, les conflits du travail, les risques politiques, les blocus ou autres actes d'activisme social ou politique, la pénurie ou le manque de provisions essentielles à la production, les pannes d'équipement ou autres risques liés aux évènements et aux opérations, ainsi que le risque de non réalisation des niveaux de production anticipés en raison d'une modification des plans miniers, l'indisponibilité des usines de traitement ou leur mauvais fonctionnement par rapport aux prévisions ou pour d'autres raisons. Certains de ces risques, hypothèses et incertitudes sont décrits de manière plus approfondie dans les notices annuelles et les rapports de gestion les plus récents de Cameco déposés auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières, que nous vous recommandons de passer en revue pour tout complément d'information. Les informations prospectives ont pour but de vous permettre de comprendre les avis actuels de la direction sur ses perspectives à court et à long terme, et ne sont pas destinées à aucun autre usage. Cameco décline toute obligation d'actualiser ou de réviser ces informations prospectives, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'évènements futurs ou autres, hormis dans le cadre de la loi.

Renseignements

  • Cameco
    Renseignements aux investisseurs :
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Relations avec les médias :
    Gord Struthers
    (306) 956-6593